De la difficulté d’intégrer des œuvres littéraires numériques complètes dans le cours de français au secondaire en formation à distance au Québec

Association Internationale pour la Recherche en Didactique du Français – AIRDF

De la difficulté d’intégrer des œuvres littéraires numériques complètes dans le cours de français au secondaire en formation à distance au Québec

Julie Babin, Université de Sherbrooke, Marie-Christine Beaudry, Université du Québec à Montréal, Olivier Dezutter, Université de Sherbrooke

Contexte

Pour soutenir le développement de la compétence à lire dans le cours de français au secondaire, le Programme de formation de l’école québécoise (PFEQ) prescrit la lecture de « textes variés » sur divers supports, incluant dix œuvres littéraires complètes par année au deuxième cycle (Gouv. du Québec, 2009). Le PFEQ ne définit cependant pas l’œuvre littéraire complète, peu importe le support. En contexte scolaire, elle peut être celle dont l’enseignant•e « n’exploite pas que des extraits » (Dezutter & Morissette, 2007, p. 270) mais au sens large, il s’agit d’un texte littéraire considéré comme un tout par son auteur•e, publié « de concert avec une maison d’édition » (Babin, 2016, p. 96). Cela étant, la multiplication des possibilités qui découlent du numérique ouvre à une variété de modes de diffusion des œuvres (Brehm, Beaudry & Turgeon, 2020), ce qui mène à délimiter l’objet « livre numérique » autrement. Il est borné par sa forme physique (fichier, page web), par sa disposition graphique au sein d’un ensemble plus large (site web ou application) et par son mode d’accès (hyperlien, application sur un appareil mobile, etc.).

La variété des caractéristiques des œuvres numériques engendre aussi de nouvelles typologies. On peut distinguer les œuvres natives – qui intègrent à la création des traits comme la multimodalité, l’interac-tivité ou l’hypertextualité – et des œuvres non natives, c’est-à-dire imprimées puis numérisées, que ce soit en format statique (.pdf par exemple) ou dans un format intégrant « des traits natifs, par exemple la navigabilité » (Lacelle et al., 2017b, p. 41). Leur lecture exige un « savoir-lire » particulier, qui engage notamment l’élève à « mettre en relation divers composants d’un même document » (Leclaire-Halté & Maisonneuve, 2020, n. p.), et à tenir compte de la multimodalité.

Visant à assurer une plus large intégration du numérique dans le système scolaire québécois, un Plan d’action numérique a été lancé en 2018 (Gouv. du Québec, 2018). Dans la foulée, le ministère de l’Éducation a confié au Réseau de développement des Compétences par l’Intégration des Technologies (RÉCIT) le mandat d’élaborer une formation à distance nationale (FàD), en donnant la priorité aux cours préalables au diplôme d’études secondaires, dont le cours de français de la dernière année du secondaire (la cinquième) fait partie. Le cours sera téléchargeable et adaptable ensuite par toutes les écoles secondaires de la province, et tiendra compte de tous les principes d’accessibilité web (W3C WAI, 2019) afin que l’ensemble des élèves, incluant ceux qui présentent des besoins particuliers, puissent le suivre de manière autonome.

La conception de ce cours, à laquelle collabore l’auteure principale de ce texte, a soulevé des défis, tant dans l’élaboration du corpus d’œuvres complètes à faire lire par les élèves que dans la détermination des pratiques d’enseignement-apprentissage à recommander pour accompagner la lecture de ces œuvres. Cet article est centré sur le processus de composition du corpus, qui révèle la difficulté paradoxale d’intégrer la lecture d’œuvres numériques complètes dans un cours en ligne.

Télécharger l’intégrale de cet article (PDF)


À LIRE AUSSI

Forget, M.-H. et Beaudry, M. C. (2021). La justification dans l’enseignement de la lecture : étude exploratoire auprès d’enseignant[e]s de français du 1er cycle du secondaire québécois. Canadian Journal of Education/Revue canadienne de l’éducation, 44(1), 232-255. [pdf]

Littératie familiale

Carignan, I., Quick, R. L., Beaudry, M.-C., Deck, A., Beauregard, F. et Roy-Charland, A. (2021). A Promising Family Literacy Project Based on Male Reading Models. Brock Education: A Journal of Educational Research and Practice, 30(1), 51-73. [Lien]


 

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Publié dans Revues de presse

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Les mots nouveaux des dictionnaires Le Robert 2022 (cliquez sur l’image)
DOSSIER
Follow Appui-livres on WordPress.com
Ce site web est sous licence Creative Commons – Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.5 Canada (CC BY-NC-ND 2.5 CA)
Article explicatif au sujet de notre maison d’édition
Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Se connecter
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
Recherche par catégorie
%d blogueueurs aiment cette page :