Thèse de doctorat : Construire notre éternité ? : pourquoi laisser des traces numériques ? par Jacques Henno

Thèse de doctorat

Construire notre éternité ? : pourquoi laisser des traces numériques ?

par Jacques Henno


Jacques Henno. Construire notre éternité ? : pourquoi laisser des traces numériques ?. Sciences de l’information et de la communication. Université Rennes 2, 2021. Français. ⟨NNT : 2021REN20001⟩. ⟨tel-03217687⟩


Soutenue le 27-01-2021

à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sociétés, temps, territoires (Angers) , en partenariat avec Pôle de Recherche Francophonies- Interculturel- Communication- Sociolinguistique / PREFICS EA 7469 (laboratoire) .


Résumé

Pourquoi les utilisateurs du numérique laissent-ils des traces alors qu’ils savent que ces informations peuvent-être utilisées pour évaluer et d’influencer leurs comportements ? D’un point de vue théorique, nous avons considéré les traces comme des instruments transitionnels, porteurs de ce que le sujet y projette mais aussi des schèmes qu’il mobilise. Après avoir questionné les concepts de trace et de double, nous sommes parvenus à une triple conclusion. Tout d’abord, les traces possèdent plusieurs caractéristiques du sacré : ainsi, l’utilisation des traces qui peut être faite à des fins oraculaires relève du sacré ; ensuite la trace numérique peut être perçue comme un contrat de conservation entre un internaute et une ou plusieurs plateformes de publication : certaines plateformes Internet, jouent désormais sur ce registre de conservation et le mettent en avant dans leur communication avec leurs abonnés ; enfin, le double n’existe pas, mais nous fait ressentir ce qui n’est pas. Nous avons donc émis l’hypothèse qu’un certain nombre d’internautes, de façon plus ou moins consciente, semblent s’inscrire dans une présence sur le Web pour viser une certaine dimension de permanence, y compris au-delà de leur propre existence. Pour valider cette hypothèse, nous avons interviewé des utilisateurs d’un réseau social numérique (RSN). Ces entretiens montrent que ce RSN est perçu comme un outil permettant de gérer les « distances », y compris notre distance à la mort. Notre hypothèse nous semblant confirmée, nous nous sommes demandé si la promesse d’éternité que formulent certains RSN pouvait constituer une des raisons de commettre un acte radical.

Cliquez ici pour télécharger cette thèse (PDF)

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , , , , ,
Publié dans thèses universitaires

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Les mots nouveaux des dictionnaires Le Robert 2022 (cliquez sur l’image)
DOSSIER
Follow Appui-livres on WordPress.com
Ce site web est sous licence Creative Commons – Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.5 Canada (CC BY-NC-ND 2.5 CA)
Article explicatif au sujet de notre maison d’édition
Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Se connecter
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
Recherche par catégorie
%d blogueueurs aiment cette page :