Élections fédérales : les associations du secteur culturel québécois font valoir leurs revendications

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Élections fédérales : les associations du secteur culturel québécois font valoir leurs revendications


MONTRÉAL, le 2 sept. 2021 /CNW Telbec/ – Alors que le milieu des arts et de la culture est toujours aux prises avec les impacts de la pandémie, les principales associations du secteur culturel et médiatique québécois ont fait valoir aujourd’hui leurs principales revendications en lien avec la campagne électorale fédérale qui bat son plein. En ce sens, elles interpellent les partis politiques afin que ces derniers prennent des engagements concrets avant la tenue du scrutin fédéral.

Les neuf organisations plaident d’abord pour la mise en place d’un programme transitoire de supplément de revenus pour les artistes, auteurs et autrices, créatrices et créateurs, artisanes et artisans et professionnel-les du secteur des arts et de la culture qui continuent à faire face aux défis économiques causés par la pandémie. Elles demandent également à ce que le gouvernement fédéral s’inspire de Québec pour combler les pertes de revenus des billetteries et à ce qu’il pallie les pertes importantes de revenus de bienfaisance des entreprises culturelles.

Après que la COVID-19 ait démontré l’ampleur des failles du modèle actuel de l’assurance-emploi, les associations d’artistes souhaitent qu’Ottawa tienne compte de la réalité des travailleuses et des travailleurs autonomes afin qu’ils soient admissibles aux prestations lors de période de chômage.

Les organisations, qui représentent environ de 26 000 travailleuses et travailleurs des arts, des médias et de la culture, désirent voir le gouvernement fédéral prendre ses responsabilités en matière de maintien et de création d’emploi dans ce secteur, notamment par le soutien financier aux événements culturels et aux festivals et par l’augmentation des budgets voués à la production culturelle canadienne, particulièrement francophone – tout comme ceux d’organismes publics et parapublics tels que la Société Radio-Canada, l’Office national du film, le Fonds des médias du Canada et Téléfilm Canada. À l’égard de ces deux derniers, pour assurer la survie de l’écosystème francophone au sein du marché actuel, les associations demandent une meilleure répartition des enveloppes afin qu’un minimum de 40 % soit alloué aux productions originales francophones.

Alors que la pandémie a accentué la perte de revenus des médias d’information, les associations voudraient que soit anticipé le remboursement du crédit d’impôt sur la masse salariale des entreprises médiatiques ainsi que l’élargissement des paramètres du programme, afin que l’ensemble des personnes participant à la production de contenus d’information y soient admissibles. Les associations demandent aux partis politiques de prévoir une enveloppe budgétaire dédiée aux entreprises de presse pour lutter contre la désinformation. Elles souhaitent également que le gouvernement fédéral systématise le recours de ses ministères, agences et organismes aux entreprises médiatiques canadiennes pour ses placements publicitaires afin de pallier l’exode de ces revenus vers les multinationales du numérique.

Au sujet des géants du web, les associations du secteur culturel québécois demandent à ce que le gouvernement fédéral intervienne législativement pour rétablir l’équilibre et l’équité entre les entreprises culturelles et médiatiques faisant affaire au Canada. En ce sens, elles souhaitent voir repris sans délai les travaux de la Chambre des communes quant à l’adoption d’un projet de loi modifiant la Loi sur la radiodiffusion afin que les multinationales étrangères soient soumises aux mêmes règles que les entreprises canadiennes de radiodiffusion. Le gouvernement devra aussi veiller à ce que la Taxe sur les services numériques, qui entrera en vigueur le 1er janvier prochain, remplisse ses objectifs en matière d’équité fiscale entre entreprises canadiennes et étrangères.

La liste complète de ces revendications peut être consultée à l’adresse suivante : https://fncc.csn.qc.ca/wp-content/uploads/2021/09/FNDC02_Fiche_Revendications_Elections_federales_20210823-2.pdf

À propos

Représentant près de 26 000 travailleuses et travailleurs de tous les secteurs confondus à travers le Québec, les neuf associations œuvrant dans le milieu des arts et de la culture sont les suivantes :

 -30-

SOURCE : Fédération nationale des communications et de la culture (FNCC–CSN).

Cliquer pour accéder à link

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , ,
Publié dans Communiqués de presse

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Concours pour les Québécois et résidents du Québec : abonnez-vous à ce magazine en ligne et courez la chance de gagner un dictionnaire Le Robert illustré 2022

Joignez-vous à 1 301 autres abonnés

Les mots nouveaux des dictionnaires Le Robert 2022 (cliquez sur l’image)
DOSSIER
Follow Appui-livres on WordPress.com
Ce site web est sous licence Creative Commons – Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.5 Canada (CC BY-NC-ND 2.5 CA)
Article explicatif au sujet de notre maison d’édition
Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Se connecter
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
Recherche par catégorie
%d blogueueurs aiment cette page :