Infolettre de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec

logo-fpjq

Infolettre de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec


Reproduit avec l’aimable autorisation de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec


DES PRIX ET DES BOURSES

Des mentions d’honneur pour La Presse et Montreal Gazette

Une enquête d’APTN primée au Prix Michener 2020

La chaîne APTN a été choisie, hier, la grande lauréate du Prix Michener 2020 pour son enquête Death by Neglect (Le rapport de décès) qui s’attarde sur un système de protection de l’enfance des Premières Nations dans lequel trois sœurs se sont suicidées.

« Kenneth Jackson et Cullen Crozier d’APTN ont travaillé avec acharnement et minutie, et leurs sources ont dit la vérité aux autorités avec beaucoup de courage, mettant en jeu leur emploi, leur statut dans la communauté et même leur maison », a déclaré Pierre-Paul Noreau, président de la Fondation des Prix Michener. « Les changements découlant de cette série ont été profonds. Dans les semaines qui ont suivi les diffusions d’APTN, plusieurs enquêtes ont été lancées sur des cas individuels, plusieurs familles ont été réunies, de nouveaux fonds ont été mis sur pied pour le bien-être des enfants dans les réserves et un moratoire sur les pandémies a été imposé aux jeunes de l’Ontario qui ne sont plus pris en charge. Tandis que cette crise humanitaire se poursuit, c’est ce genre d’impact à grande échelle qui rend cette série indéniablement digne du Prix Michener. »

Des mentions d’honneur ont aussi été attribuées aux finalistes suivants :

  • CBC News — Inside Rideau Hall (À l’intérieur de Rideau Hall)
  • The Globe and MailSilenced (Réduit au silence)
  • Montreal GazetteThe Dorval seniors’ home (La résidence pour personnes âgées de Dorval)
  • La Presse — L’autre épidémie : exploitation sexuelle des enfants sur Internet
  • Winnipeg Free PressA Stain on Our Game (Une tache sur notre sport)

Célébrant cette année son 50e anniversaire, le Prix Michener a été fondé en 1970 pour récompenser le journalisme au service de l’intérêt public. Un comité d’experts composé de journalistes de partout au Canada et issus des médias et du milieu universitaire est responsable d’évaluer les candidatures soumises.

   Le communiqué

44e édition annuelle des Prix du magazine canadien

Les lauréats et lauréates de l’édition 2020 sont dévoilés

La Fondation des prix pour les médias canadiens a honoré, vendredi dernier, les œuvres les plus percutantes publiées dans les périodiques canadiens en 2020 lors de la remise des Prix du magazine canadien 2021 qui était diffusée en ligne.

Un total de 29 catégories étaient à l’enjeu, en plus du « Grand prix du magazine » et du « Prix de la Fondation pour contribution exemplaire ».

Le magazine mensuel Toronto Life a été le grand gagnant de la soirée en remportant six médailles d’or, dont celle du prestigieux « Grand prix du magazine », en plus de décrocher deux médailles d’argent.

Parmi les publications québécoises primées, L’actualité a mérité la médaille d’or pour sa « Chronique Société » sous la plume de Noémi Mercier et deux médailles d’argent, dont celle pour « Spécial COVID » dans la catégorie « Grand prix du numéro ». Le magazine Caribou a également gagné une médaille d’argent dans la catégorie « Meilleur dossier thématique » pour « Hors-série: Manger 100% local ».

   Consulter la liste des récipiendaires

EN MANCHETTE

Le président de la FPJQ estime que les médias ont une responsabilité envers leurs journalistes

Les commentaires sur le Facebook de la CBC sont suspendus

CBC a suspendu pour un mois, hier, son fil de discussion sur sa page Facebook qui partage des informations de CBC News et des infos régionales. La raison évoquée par le rédacteur en chef Brodie Fenlon : l’augmentation des attaques en ligne contre les journalistes et leur travail ainsi que les conséquences qu’ont les commentaires désobligeants sur leur santé mentale.

Interrogé par Le Devoir, le président de la FPJQ Michaël Nguyen est d’avis que la pandémie a aggravé la situation. « Quand les conspirationnistes décident d’une opération pour envoyer des dizaines, voire des centaines de plaintes, je suis en copie conforme et je les reçois toutes moi aussi. On dirait que, pour une frange de la population qui critique les mesures sanitaires, il n’y a plus de dialogue possible. Le choix éditorial de CBC, je peux donc très bien le comprendre. Les entreprises de presse ont une responsabilité à l’égard de leurs journalistes. La haine sur les réseaux sociaux atteint maintenant des proportions incroyables. »

Les réactions ont été vives à la suite de la décision, certains demandant le retrait des budgets accordés au diffuseur public. « Le rédacteur en chef de CBC pensait-il être applaudi quand il a fièrement annoncé qu’il mettait fin à une grande partie de la conversation publique sur le contenu de l’actualité publique ? » s’est questionné sur Twitter l’ancien de la CBC Jesse Brown.

Des commentaires modérés par des professionnels seront toujours tolérés sur le site de CBCNews. Pour le moment, les services français de Radio-Canada n’iront pas de l’avant avec ce type de projet expérimental, selon les explications données au Devoir par le premier directeur des relations publiques de Radio-Canada, Marc Pichette.

« Même si les commentaires haineux sont aussi présents chez nous, Radio-Canada Info a un volume de commentaires de ce genre moins important que CBC. Nous restons vigilants et accompagnons les journalistes et les gestionnaires de communautés dans leurs réponses au public ».

   Tous les détails

Dévoilement du Plan d’action jeunesse 2021-2024 du gouvernement québécois

#30 secondes avant d’y croire parmi les programmes soutenus

Le Plan d’action jeunesse 2021-2024 du gouvernement Legault, présenté dimanche dernier, propose des investissements de 300 millions de dollars pour les trois prochaines années afin de joindre annuellement quelque 500 000 jeunes de 15 à 29 ans.

Le Plan prévoit la mise en œuvre de plus de 130 mesures, dont 80 sont nouvelles ou bonifiées, pour aider les jeunes à prendre leur place dans la nouvelle économie et pour qu’ils participent activement à la société québécoise.

Deux axes s’ajoutent à ceux de la précédente stratégie, l’environnement et la culture. Ils complètent les cinq axes existants que sont l’emploi, l’entrepreneuriat, l’éducation, la santé et la citoyenneté.

Pour soutenir le développement de la pensée critique et l’engagement civique

Concernant l’axe de la citoyenneté, le Plan d’action soutient le programme #30 secondes avant d’y croire mis en place par la FPJQ et géré depuis peu par la nouvelle ONBL, le Centre québécois pour l’éducation aux médias et à l’information (CQÉMI). L’initiative permet à des étudiants des écoles secondaires, du collégial et de l’université de recevoir une formation donnée par des journalistes professionnels afin de les outiller pour qu’ils repèrent les fausses nouvelles et la désinformation.

Le premier ministre François Legault se réjouit que le Plan d’action tienne compte de l’évolution de certains enjeux mis de l’avant par la COVID-19. « Après la pandémie, on a l’occasion de bâtir un Québec plus autonome, plus innovant, plus vert. Ce Québec-là, on veut le bâtir avec nos jeunes. »

Samuel Poulin, l’adjoint parlementaire du premier ministre pour le volet jeunesse, souhaite redonner un sentiment de fierté avec les mesures du Plan d’action. «Les jeunes ne sont pas seulement l’avenir, ils sont également le présent. Ils doivent pouvoir s’accomplir pleinement et réaliser leurs rêves ici. Notre plan est l’un des plus ambitieux et porteurs de l’histoire du Québec. »

   Le communiqué

Dépôt du rapport annuel de l’ombudsman de Radio-Canada

Un record de 2 314 plaintes, commentaires ou demandes diverses

Guy Gendron (photo), l’ombudsman des Services français de CBC/Radio-Canada a déposé son rapport annuel en début de semaine, lui qui termine son mandat de cinq ans dans les prochains jours.

En plus de ses suggestions de fin de mandat, le rapport s’est attardé aux défis rencontrés au cours de la dernière année qui fut dominée par la pandémie, la désinformation et le mouvement de revendications sociales déclenché par la mort de l’Américain George Floyd.

« Ces circonstances exceptionnelles ont fait en sorte qu’au cours de l’année 2020-2021, le Bureau de l’ombudsman a reçu 2 314 plaintes, commentaires ou demandes diverses, ce qui constitue un nouveau record et représente le double du volume observé à mon arrivée en poste, il y a cinq ans », a précisé M. Gendron dans le rapport.

De ce nombre, 1 552 portaient sur des contenus d’information. « J’ai demandé à la direction de répondre à 295 plaintes concernant l’application des Normes et pratiques journalistiques, ce qui est dans la moyenne des cinq dernières années », a-t-il ajouté.

Dans 25 cas, les plaignants se sont déclarés insatisfaits de la réponse de Radio-Canada et ont demandé une révision de leur dossier, un nombre qui a peu varié d’une année à l’autre.

Dans l’une de ces révisions, M. Gendron a exprimé de sérieuses réserves sur l’encadrement éditorial de la plateforme de Radio Canada International (RCI). L’ombudsman « note qu’une importante transformation des opérations de RCI a par la suite été annoncée, et que le service est maintenant intégré aux sites Radio-Canada.ca et CBCNews.ca ».

   Consulter le rapport

Protection des sources journalistiques dans l’histoire de la fuite des données chez Desjardins

Le jugement donne en bonne partie raison à TVA

La Sûreté du Québec ne pourra obtenir l’intégralité de l’entrevue donnée à TVA par Sébastien Boulanger-Dorval, principal suspect dans l’enquête sur la fuite de données personnelles de clients de Desjardins. Le tribunal a donné raison à TVA, malgré plusieurs remontrances envers le diffuseur dans le jugement.

Groupe TVA contestait une ordonnance obtenue par la SQ qui l’obligeait à remettre le matériel journalistique aux policiers. L’entretien avait été en partie présenté en octobre 2019 à l’émission J.E. Les journalistes avaient alors garanti l’anonymat à M. Boulanger-Dorval et à sa conjointe de l’époque, promesse qui n’a pas été tenue lors de la présentation de l’entrevue.

« Nous ne serions probablement pas rendus là où nous en sommes si Groupe TVA inc. avait respecté l’engagement de confidentialité pris par son journaliste et protégé l’identité de ses sources », a tranché le juge Alexandre Dalmau dans sa décision rendue jeudi dernier à Montréal.

Le magistrat a conclu que les deux intervenants répondaient partiellement à la définition de source journalistique. « Quoique l’on pense du niveau de professionnalisme affiché par le ou les journalistes du Groupe TVA inc. dans la présente affaire et sans approuver les méthodes employées par ceux-ci pour collecter et diffuser l’information, il demeure que les éléments recherchés par la Sûreté du Québec sont le fruit d’un travail journalistique ».

Les enregistrements d’une entrevue d’un troisième individu en lien avec cette affaire devront être remis aux policiers par TVA. Le verdict estime qu’il n’est pas considéré comme une source journalistique.

   Les explications de La Presse

Pour ceux qui seront pleinement vaccinés le 1er juillet

Vers la fin de la quarantaine obligatoire à l’hôtel

La ministre fédérale de la Santé, Patty Hajdu (photo) a annoncé la semaine dernière la fin de la quarantaine obligatoire à l’hôtel à partir du 1er juillet, pour les citoyens canadiens ayant reçu leurs deux doses de vaccin.

Pour éviter la quarantaine obligatoire de trois jours à l’hôtel, les voyageurs devront avoir reçu leur deuxième dose au moins deux semaines avant leur retour au pays, mais ils auront l’obligation de passer des tests de dépistage à leur départ et à leur arrivée. L’isolement pourra se faire à domicile dans la période d’attente des résultats.

L’assouplissement s’applique aux voyageurs canadiens qui ont reçu l’un des quatre vaccins approuvés par Santé Canada (Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Janssen).

« Les Canadiens ont fait des efforts incroyables au cours de la dernière année et demie et ont sacrifié beaucoup pour se protéger les uns les autres », a plaidé la ministre Hajdu lors de l’annonce.

   La nouvelle

Elle avait filmé le meurtre de George Floyd à Minneapolis le 25 mai 2020

Un prix Pulitzer spécial remis à Darnella Frazier

Darnella Frazier (à gauche sur la photo), qui a filmé l’interpellation et le meurtre de George Floyd à Minneapolis le 25 mai 2020, a reçu vendredi dernier un prix Pulitzer spécial.

La jeune femme de 18 ans, qui était sortie pour une course et qui s’est retrouvée par hasard devant la triste scène, a été honorée par le jury du Pulitzer pour avoir « courageusement enregistré le meurtre de George Floyd, une vidéo qui a engendré des manifestations contre les brutalités policières dans le monde entier ». Le jury a précisé que son geste « souligne le rôle crucial des citoyens dans la quête de vérité et de justice des journalistes ».

« Je ne connaissais pas cet homme (…), mais je savais que sa vie comptait », s’est confié Darnella Frazier sur sa page Facebook à l’occasion du premier anniversaire de la mort de George Floyd. « Ça m’a changé. Ça a changé ma vision de la vie. Ça m’a fait réaliser à quel point il est dangereux d’être noir aux États-Unis ».

   Plus de détails

Un rédacteur politique de la BBC malmené par des manifestants à Londres

Boris Johnson qualifie la vidéo en ligne de honteuse

Le premier ministre britannique, Boris Johnson, a qualifié de « honteuse » la vidéo d’un journaliste qui a été malmené par des manifestants, rassemblés lundi devant Downing Street à Londres, pour protester contre la prolongation de quatre semaines des restrictions liées à la pandémie.

Le clip, qui a été partagé sur les réseaux sociaux, montre certains manifestants haranguant Nicholas Watt (photo), le rédacteur politique de BBC Newsnight. Les manifestants l’ont qualifié de « traître » et l’ont accusé de « mentir » sur la légalité des mesures de confinement.

Scotland Yard a procédé à l’arrestation de Martin Hockridge, 57 ans, qui a été inculpé pour atteinte à l’ordre public. D’autres personnes impliquées dans les événements seraient toujours recherchées par les policiers.

Après l’apparition de la vidéo sur le Web, le premier ministre Johnson a réagi sur Twitter. « Il est honteux de voir Nick Watt se faire harceler alors qu’il fait son travail. Les médias doivent pouvoir rapporter les faits sans crainte ni faveur. Ils sont l’élément vital de notre démocratie ».

Le directeur général de la BBC, Tim Davie, a déclaré par communiqué qu’il n’y avait aucune justification pour que Watt soit traité de cette manière. « La sécurité des journalistes est fondamentale pour toute démocratie. Ils doivent être en mesure de faire des reportages sans entrave et sans abus ».

En réponse aux préoccupations concernant l’inaction des forces de l’ordre pendant l’incident, la Metropolitan Police a déclaré qu’elle allait « revoir ses actions en vue d’améliorer le maintien de l’ordre pour tous les Londoniens. Les membres du public, quelle que soit leur profession, ont le droit de vaquer à leurs occupations sans être soumis à un harcèlement verbal ou à des actions qui font craindre pour leur sécurité ».

(Photo courtoisie Twitter)

   Le reportage de la BBC

Nouvelle chaîne d’information au Royaume-Uni

GB News voit le jour

En onde depuis dimanche, GB News veut bousculer avec des opinions tranchées et souhaite devenir « la chaîne d’information du Royaume-Uni », malgré la présence établie de Sky News et de la BBC.

Première chaîne d’informations à être lancée au Royaume-Uni depuis deux décennies, elle veut s’adresser à un large public qui s’estime oublié des chaînes traditionnelles.

Allant à contre-courant de la compétition, GB News ne propose pas un bulletin traditionnel, mais opte pour des émissions de débats menés par des présentateurs aux opinions tranchées. Depuis l’annonce de sa création, elle a été accusée d’être un clone de Fox News.

« Certains disent que c’est Fox, alors que la chaîne n’est pas encore lancée, attendons donc de voir », analyse Jane Martison, professeur en journalisme de la City University de Londres. « De l’autre côté, si vous critiquez la chaîne, vous êtes accusés de faire partie de l’intelligentsia libérale, ce qui est un argument simpliste et un peu hostile ».

Le président de GB News et présentateur, Andrew Neil, n’adhère pas aux comparaisons avec la chaîne américaine. « En termes de format, nous ressemblons à Fox, mais nous ne serons pas comme Fox dans la mesure où ils viennent d’une droite dure qui soutient un agenda de la conspiration et de la désinformation ».

   En savoir plus

Assassinat en 2018 d’un journaliste slovaque et de sa conjointe

Le présumé commanditaire des meurtres sera de nouveau jugé

L’homme d’affaires Marian Kocner (photo), 58 ans, devra subir un nouveau procès dans les prochains mois, a annoncé mardi la Cour suprême de Slovaquie. Kocner est soupçonné d’avoir commandité en 2018 le meurtre du journaliste slovaque Jan Kuciak et de sa compagne, Martina Kusnirova.

Lors du premier procès, en septembre 2020, le tribunal avait écarté la culpabilité de l’homme d’affaires, condamnant seulement le tireur et son complice. La Cour avait alors estimé que rien ne pouvait les relier directement à Kocner.

Le journaliste Jan Kuciak avait écrit des articles sur les affaires douteuses de Marian Kocner, qui avait pris l’habitude de corrompre une partie des élites du pays. Le double assassinat avait profondément choqué les Slovaques qui étaient descendus par milliers dans les rues, poussant à la démission plusieurs ministres et responsables de la police.

Pour obtenir une révision du jugement, le parquet slovaque a présenté mardi une série de nouveaux éléments, dont des conversations codées de Kocner avec une femme qui aurait agi comme intermédiaire auprès des deux meurtriers. Les conversations avaient été écartées par le tribunal de première instance, qui avait estimé qu’elles étaient trop « métaphoriques ».

   LA NOUVELLE

Trois ans après une importante crise financière

La renaissance de la radio CIBL

La radio communautaire CIBL a recommencé à engager du personnel, trois ans après une crise financière qui l’a obligé à mettre à pied tous ses employés en janvier 2018. Cinq postes ont été pourvus dans les derniers mois et d’autres embauches sont à venir.

En 2018, la station devait plus de 100 000$ et n’avait plus aucune réserve financière. Dans les mois qui ont suivi les mises à pied, CIBL diffusait majoritairement du contenu musical.

« Aujourd’hui, ce qui est très enthousiasmant, c’est qu’on est dans la dernière ligne droite du redressement financier. On a réglé nos dettes importantes et on va régler celles qui restent, qui sont loin d’être handicapantes », a affirmé au Devoir Amélie Moncelet, la directrice générale de CIBL depuis novembre dernier.

La station montréalaise espère lancer de nouveaux projets dès l’automne, souhaitant mettre en place le matin une émission d’information. « Le projet n’est pas confirmé, car pour une première année, on est tributaires d’une subvention qu’on a demandée au Fonds canadien de la radio communautaire pour lancer cette matinale. Mais on sent bien que ça va se faire ». Mme Moncelet a précisé que la station voulait prioriser les informations locales pour se démarquer.

   L’article du Devoir

Au lendemain d’élections législatives anticipées

L’Algérie retire l’accréditation de la chaîne France 24

Au lendemain d’élections législatives anticipées, le ministère de la Communication d’Algérie a annoncé dimanche qu’elle retirait à la chaîne d’informations continue France 24 son accréditation, décision sans fondement qui a été rapidement dénoncée par Reporters sans frontières (RSF).

« Cette mesure sévère et arbitraire est prise au moment même où les journalistes travaillent à éclairer les événements », a critiqué Christophe Deloire, secrétaire général de RSF. « Cette interdiction d’exercer sur le territoire algérien est une démonstration supplémentaire de l’esprit de censure du régime ».

Pour justifier ce retrait, l’Algérie invoque « l’hostilité manifeste et répétée » de France 24 contre le pays et « ses institutions ».

« France 24 a scrupuleusement respecté un traitement équilibré de la campagne et a pu couvrir les élections législatives sans difficulté », a affirmé Vanessa Burggraf (photo), directrice de la chaîne, précisant que cette dernière entendait poursuivre sa couverture du pays depuis Paris.

L’Algérie figure à la 146e place sur 180 au Classement mondial de la liberté de la presse 2021 établi par RSF. Le pays a perdu 27 places depuis 2015.

   Plus d’informations

Élections régionales en Île-de-France

Un candidat aurait été avantagé par la chaîne CNews

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel français (CSA) a décidé de mettre en demeure la chaîne d’information CNews, le 9 juin dernier, pour manquement « à ses obligations en matière de pluralisme » politique.

La décision est parue samedi dernier dans le Journal officiel de la République française. Entre le 10 et le 28 mai, la chaîne d’information du groupe Canal+ se serait « rendue coupable d’un déséquilibre flagrant en faveur d’un candidat aux élections régionales à Paris ». Près d’une heure de temps de parole aurait été accordée à Philippe Ballard, ancien journaliste de LCI, entré en politique à la fin avril pour prendre la tête de la liste du Rassemblement national à Paris.

Or, le décompte du temps de parole des différentes formations politiques sur l’antenne de CNews fait plutôt état de seulement sept minutes pour le Rassemblement national, selon ce qui a été déclaré au CSA. Les neuf apparitions de Ballard sur les ondes de CNews, qui représentent pourtant une « exposition significative profitable à sa candidature », n’auraient vraisemblablement pas été comptabilisées.

   Tous les détails

Détention du journaliste Souleimane Raissouni au Maroc

La FIJ exige sa libération immédiate

La Fédération internationale des journalistes (FIJ), dans une lettre adressée au roi du Maroc Mohammed VI, a exigé mardi la libération immédiate de Souleimane Raissouni (photo), journaliste et ancien rédacteur en chef du quotidien Akhbar Al-Yaoum, détenu depuis mai 2020

« Ce journaliste a droit à un procès équitable et au respect de la dignité de la personne », a déclaré Anthony Bellanger, Secrétaire général de la FIJ, dans sa lettre datée du 15 juin. « Nous exigeons que tout soit mis en œuvre pour que ce journaliste bénéficie de tous les soins nécessaires pour le garder en vie et que toute la lumière soit faite sur les raisons de sa détention abusive ».

Le président de la FIJ, Younes Mjahed, a pour sa part qualifié d’« inacceptable » que le journaliste puisse se trouver derrière les barreaux depuis plus d’un an, sans aucun jugement le condamnant. « C’est pour cela que nous demandons sa libération, afin qu’il soit jugé en état de liberté ».

Près de 70 jours après le début de la grève de la faim de Raissouni, la FIJ est également hautement préoccupée par son état de santé.

   La réaction de la FIJ

Législation antiterroriste en Turquie

Douze journalistes actuellement poursuivis en justice

Au moins douze journalistes sont actuellement poursuivis par la justice turque dans le cadre de la législation antiterroriste, selon des recherches menées par Reporters sans frontières (RSF). Adoptée récemment, la loi interdit de mettre en cause les forces de sécurité.

Selon RSF, la législation ne devrait pas servir à « garantir l’impunité aux proches du pouvoir », mais devrait plutôt protéger les « agents antiterroristes ».

Accusés par les autorités turques « d’espionnage », de « propagande terroriste », de « dénigrement de la justice ou des forces de l’ordre » ou encore « d’atteinte à un agent anti-terroriste », les professionnels des médias qui osent désormais s’intéresser aux affaires publiques risquent de plus en plus souvent d’être envoyés derrière les barreaux.

La Turquie occupe le 153e rang sur 180 pays dans le Classement mondial de la liberté de la presse 2021 établi par RSF.

   Les explications de RSF

Nouvelle chaîne communautaire acadienne de la Nouvelle-Écosse

La naissance de TÉLÉNÉ

La Fédération culturelle acadienne de la Nouvelle-Écosse (FéCANE) a lancé récemment une toute nouvelle chaîne de contenus vidéo communautaires en collaboration avec dix organismes culturels membres. Hébergée sur le site Web de la FéCANE, TÉLÉNÉ diffuse des émissions variées et du contenu culturel.

Les deux objectifs principaux de la chaîne étaient de créer un répertoire d’archives facilement accessible pour du contenu numérique ainsi qu’aider à la promotion de vidéos culturelles avec une image de marque commune.

« L’idée a commencé à prendre forme au printemps dernier quand nos partenaires et membres ont commencé à créer beaucoup de contenu vidéo. Plusieurs ont eu beaucoup de succès avec leurs vidéos, leur permettant de rejoindre beaucoup plus de gens que leurs activités habituelles en personne », a souligné Luc d’Éon, directeur général de la FéCANE.

   EN SAVOIR PLUS

Source : Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ).

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , ,
Publié dans Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Concours pour les Québécois et résidents du Québec : abonnez-vous à ce magazine en ligne et courez la chance de gagner un dictionnaire Le Robert illustré 2022

Joignez-vous à 1 292 autres abonnés

Les mots nouveaux des dictionnaires Le Robert 2022 (cliquez sur l’image)
DOSSIER
Follow Appui-livres on WordPress.com
Ce site web est sous licence Creative Commons – Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.5 Canada (CC BY-NC-ND 2.5 CA)
Article explicatif au sujet de notre maison d’édition
Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Se connecter
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
Recherche par catégorie
%d blogueueurs aiment cette page :