Variations mensuelles et annuelles des ventes de livres neufs, Québec via l’Institut de la statistique du Québec, 2 juin 2021

 

 

1200px-Institut_de_la_statistique_du_Québec

Ventes de livres neufs selon la catégorie de points de vente, Québec

Tableaux présentant le montant des ventes de livres neufs réalisées chaque mois et chaque année par différents types d’établissements, ainsi que les fluctuations du montant de livres vendus par rapport au mois précédent et par rapport à l’année précédente.

Faits saillants 2020

En 2020, les ventes finales de livres neufs des détaillants, des éditeurs et des distributeurs totalisent 577,5 M$, en baisse de 3,1 % par rapport à 2019.

Malgré la chute des ventes lors des périodes de fermeture forcée par les mesures de confinement dues à la COVID-19, les ventes des librairies pour l’ensemble de 2020 sont plutôt stables, diminuant de 0,3 % (– 1,3 M$) par rapport à 2019.

Les ventes des grandes surfaces à rabais et des autres détaillants du marché de la grande diffusion ont augmenté de 7,2 % (+ 5,9 M$).

Les ventes finales des éditeurs ont fléchi le plus, diminuant de 18,8 % (– 21,3 M$).

Les ventes finales des distributeurs ont diminué de 6,9 % (– 1,1 %).


Variations mensuelles et annuelles des ventes de livres neufs, Québec

Tableau présentant les fluctuations du montant de livres vendus par rapport au mois précédent et par rapport à l’année précédente, 2011-2020.

ventes-de-livres-neufs-isq-001(1)

Notes :

Éditeurs : ventes réalisées sans l’intermédiaire d’un distributeur.

Marché de la vente finale : vente de livres qui ne sont pas destinés à la revente. Comprend les ventes des éditeurs directement aux particuliers, leurs ventes aux collectivités (institutions, commissions scolaires, bibliothèques collégiales et universitaires, etc.), leurs ventes hors Québec et leurs autres ventes finales. À noter : les ventes des éditeurs à des détaillants hors Québec sont considérées comme des ventes finales.Distributeurs : comprend les distributeurs de livres, ainsi que certains éditeurs qui font aussi de la distribution de livres. Dans ce dernier cas, les ventes des propres ouvrages de l’éditeur sont exclues, car elles font partie des ventes de l’éditeur sur le marché de la revente. Les ventes à un sous-distributeur sont également exclues.

Marché de la vente finale : vente de livres qui ne sont pas destinés à la revente. (Toutefois, les ventes des distributeurs à des détaillants hors Québec sont considérées comme des ventes finales.)Librairies : comprend les librairies et certains détaillants de produits culturels à grande surface.

Librairies agréées : librairies agréées par le ministère de la Culture et des Communications.

Librairies à succursales : librairies appartenant à une chaîne d’au moins quatre librairies.

Librairies indépendantes : librairies n’appartenant pas à une chaîne. (À noter : les librairies coopératives en milieu scolaire sont toutes considérées comme indépendantes, même lorsqu’elles font partie d’un groupe comportant plus de trois succursales.)Grandes surfaces à rabais et autres points de vente : le montant de leurs ventes est estimé à partir des ventes des distributeurs et des éditeurs à ces détaillants, en y ajoutant la remise habituellement consentie au détaillant de laquelle on soustrait le rabais au consommateur.

Autres points de vente : grands magasins, pharmacies, quincailleries, papeteries, boutiques de cadeaux, kiosques à journaux, animaleries, etc.

Source :

Institut de la statistique du Québec (ISQ), Observatoire de la culture et des communications du Québec (OCCQ).

Compilation :

Institut de la statistique du Québec (ISQ), Observatoire de la culture et des communications du Québec (OCCQ).

Mise à jour :

2 juin 2021


Ventes de livres neufs selon la catégorie de points de vente, données annuelles, Québec

Tableau présentant le montant des ventes de livres réalisées chaque année par différents types d’établissements, 2008-2020.

ventes-de-livres-neufs-isq-002

Notes :

Éditeurs : ventes réalisées sans l’intermédiaire d’un distributeur.

Marché de la revente : ventes des éditeurs aux librairies, grandes surfaces à rabais et autres points de vente. Ventes au « prix public » duquel on enlève les remises (escomptes).

Marché de la vente finale : vente de livres qui ne sont pas destinés à la revente. Comprend les ventes des éditeurs directement aux particuliers, leurs ventes aux collectivités (institutions, commissions scolaires, bibliothèques collégiales et universitaires, etc.), leurs ventes hors Québec et leurs autres ventes finales. À noter : les ventes des éditeurs à des détaillants hors Québec sont considérées comme des ventes finales.

Manuels scolaires : livres destinés à l’enseignement aux niveaux préscolaire, primaire et secondaire.

Livres didactiques : livres destinés à l’enseignement collégial et universitaire.

Distributeurs : comprend les distributeurs de livres ainsi que certains éditeurs qui font aussi de la distribution de livres. Dans ce dernier cas, les ventes des propres ouvrages de l’éditeur sont exclues, car elles font partie des ventes de l’éditeur sur le marché de la revente. Les ventes à un sous-distributeur sont également exclues.

Marché de la revente : ventes des distributeurs aux librairies, grandes surfaces à rabais et autres points de vente. Ventes au « prix public » duquel on enlève les remises (escomptes).

Marché de la vente finale : vente de livres qui ne sont pas destinés à la revente. (Toutefois, les ventes des distributeurs à des détaillants hors Québec sont considérées comme des ventes finales.)

Librairies : comprend les librairies et certains détaillants de produits culturels à grande surface.

Librairies agréées : librairies agréées par le ministère de la Culture et des Communications.

Librairies à succursales : librairies appartenant à une chaîne d’au moins quatre librairies.

Librairies indépendantes : librairies n’appartenant pas à une chaîne. (À noter : les librairies coopératives en milieu scolaire sont toutes considérées comme indépendantes, même lorsqu’elles font partie d’un groupe comportant plus de trois succursales).

Ventes aux collectivités : ventes des librairies aux institutions et organismes publics, notamment les commissions scolaires, les bibliothèques, les municipalités, les gouvernements, etc.

Manuels scolaires et livres didactiques : livres destinés à l’enseignement aux niveaux préscolaire, primaire et secondaire et livres destinés à l’enseignement collégial et universitaire.

Ventes aux particuliers : ventes des librairies en magasin ou par Internet (ou autre type de correspondance) de tous types de livres (généraux, scolaires ou didactiques), à des particuliers.

Grandes surfaces à rabais et autres points de vente : le montant de leurs ventes est estimé à partir des ventes des distributeurs et des éditeurs à ces détaillants, en y ajoutant la remise habituellement consentie au détaillant de laquelle on soustrait le rabais au consommateur.

Autres points de vente : grands magasins, pharmacies, quincailleries, papeteries, boutiques de cadeaux, kiosques à journaux, animaleries, etc.

Source :

Institut de la statistique du Québec (ISQ), Observatoire de la culture et des communications du Québec (OCCQ).

Compilation :

Institut de la statistique du Québec (ISQ), Observatoire de la culture et des communications du Québec (OCCQ).

Mise à jour :

2 juin 2021


Ventes de livres neufs selon la catégorie de points de vente, données mensuelles, Québec

Tableau présentant le montant des ventes de livres réalisées chaque mois par différents types d’établissements, 2008-2020.

ventes-de-livres-neufs-isq-003

Notes :

Éditeurs : ventes réalisées sans l’intermédiaire d’un distributeur.

Marché de la revente : ventes des éditeurs aux librairies, grandes surfaces à rabais et autres points de vente. Ventes au « prix public » duquel on enlève les remises (escomptes).

Marché de la vente finale : vente de livres qui ne sont pas destinés à la revente. Comprend les ventes des éditeurs directement aux particuliers, leurs ventes aux collectivités (institutions, commissions scolaires, bibliothèques collégiales et universitaires, etc.), leurs ventes hors Québec et leurs autres ventes finales. À noter : les ventes des éditeurs à des détaillants hors Québec sont considérées comme des ventes finales.

Manuels scolaires : livres destinés à l’enseignement aux niveaux préscolaire, primaire et secondaire.

Livres didactiques : livres destinés à l’enseignement collégial et universitaire.Distributeurs : comprend les distributeurs de livres ainsi que certains éditeurs qui font aussi de la distribution de livres. Dans ce dernier cas, les ventes des propres ouvrages de l’éditeur sont exclues, car elles font partie des ventes de l’éditeur sur le marché de la revente. Les ventes à un sous-distributeur sont également exclues.

Marché de la revente : ventes des distributeurs aux librairies, grandes surfaces à rabais et autres points de vente.

Ventes au « prix public » duquel on enlève les remises (escomptes).

Marché de la vente finale : vente de livres qui ne sont pas destinés à la revente. (Toutefois, les ventes des distributeurs à des détaillants hors Québec sont considérées comme des ventes finales.)

Librairies : comprend les librairies et certains détaillants de produits culturels à grande surface.

Librairies agréées : librairies agréées par le ministère de la Culture et des Communications.

Librairies à succursales : librairies appartenant à une chaîne d’au moins quatre librairies.

Librairies indépendantes : librairies n’appartenant pas à une chaîne. (À noter : les librairies coopératives en milieu scolaire sont toutes considérées comme indépendantes, même lorsqu’elles font partie d’un groupe comportant plus de trois succursales).

Ventes aux collectivités : ventes des librairies aux institutions et organismes publics, notamment les commissions scolaires, les bibliothèques, les municipalités, les gouvernements, etc.

Manuels scolaires et livres didactiques : livres destinés à l’enseignement aux niveaux préscolaire, primaire et secondaire et livres destinés à l’enseignement collégial et universitaire.

Ventes aux particuliers : ventes des librairies en magasin ou par Internet (ou autre type de correspondance) de tous types de livres (généraux, scolaires ou didactiques), à des particuliers.

Grandes surfaces à rabais et autres points de vente : le montant de leurs ventes est estimé à partir des ventes des distributeurs et des éditeurs à ces détaillants, en y ajoutant la remise habituellement consentie au détaillant de laquelle on soustrait le rabais au consommateur.

Autres points de vente : grands magasins, pharmacies, quincailleries, papeteries, boutiques de cadeaux, kiosques à journaux, animaleries, etc.

Source :

Institut de la statistique du Québec (ISQ), Observatoire de la culture et des communications du Québec (OCCQ).

Compilation :

Institut de la statistique du Québec (ISQ), Observatoire de la culture et des communications du Québec (OCCQ).

Mise à jour :

2 juin 2021

 

 

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: ,
Publié dans Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Les mots nouveaux des dictionnaires Le Robert 2022 (cliquez sur l’image)
Ce site web est sous licence Creative Commons – Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.5 Canada (CC BY-NC-ND 2.5 CA)
Article explicatif au sujet de notre maison d’édition

Entrez votre adresse de courriel pour suivre ce magazine littéraire et être notifié par courriel des nouvelles publications.

Joignez-vous à 1 280 autres abonnés

TÉLÉCHARGEMENTS

Les documents PDF les plus populaires ci-dessous

Un petit détour – Vous êtes redirigés ici pour vous permettre de découvrir ce magazine en ligne avant de télécharger le document demandé. Tous nos documents à télécharger sont d’abord annoncés dans ce magazine. Abonnez-vous gratuitement (voir ci-dessous).

Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Follow Appui-livres on WordPress.com
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
Recherche par catégorie
Se connecter
%d blogueueurs aiment cette page :