Décès de Serge Bouchard, anthropologue, essayiste et animateur de radio québécois

2560px-Serge_Bouchard_mcl

Serge Bouchard, anthropologue – October 2006 – photographie de Marie-Christine Lévesque

logo-radio-canada-src-001

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Radio-Canada rend hommage à l’anthropologue Serge Bouchard, une grande voix d’ICI PREMIÈRE

Coanimateur de l’émission C’est fou, l’anthropologue et écrivain Serge Bouchard a partagé avec les auditeurs d’ICI PREMIÈRE son immense culture et un regard pénétrant sur la vie et les mœurs pendant une trentaine d’années dans des émissions mémorables comme Le lieu commun, en compagnie de Bernard Arcand, puis De remarquables oubliés, Une épinette noire nommée Diesel et Les chemins de travers pendant 16 ans. Il a aussi signé pas moins d’une vingtaine d’ouvrages.

Le vice-président principal de Radio-Canada, Michel Bissonnette, lui a rendu hommage en ces termes : « Serge Bouchard était une présence familière, une grande voix d’ICI PREMIÈRE dont le départ soudain nous attriste profondément et laisse un grand vide. À l’heure où l’on réalise un juste devoir de mémoire envers les peuples autochtones, il a été, à cet égard, un infatigable précurseur. Il nous laisse un héritage précieux pour lequel nous lui serons infiniment reconnaissants. »

Source : Radio-Canada.


1280px-TV5Monde_Logo

Mort de l’anthropologue Serge Bouchard, figure de la vie intellectuelle québécoise

Hommage – Le Québec vient de perdre l’un de ses plus grands penseurs des dernières décennies : Serge Bouchard s’est éteint ce 11 mai dans un hôpital montréalais, il avait 73 ans. L’anthropologue et sociologue québécois était un animateur de la radio de Radio-Canada aimé et respecté de tous et un humaniste qui a bâti des ponts entre la société québécoise et les peuples autochtones. Il était également un ardent défenseur de la Francophonie en Amérique du nord en restaurant notamment la mémoire de Canadiens français oubliés par l’Histoire, des « remarquables oubliés » dont il a raconté les aventures dans des émissions de radio et des livres.

Lire la suite


logo-radio-canada-src-001

À écouter en ligne sur le site web de Radio-Canada

Émission hommage à Serge Bouchard

Hommage à l’animateur, écrivain et anthropologue Serge Bouchard

Site web de Serge Bouchard

http://www.sergebouchard.ca/


Page Facebook de Serge Bouchard

2000px-Facebook.svg

serge-bouchard

https://www.facebook.com/profile.php?id=100007193447793&fref=ts


Page consacrée à Serge Bouchard sur Wikipédia

2000px-Wikipedia-logo-v2-fr.svg

https://fr.wikipedia.org/wiki/Serge_Bouchard

Liens publiés sur le site web de Serge-Bouchard

Serge Bouchard sur Twitter

Serge Bouchard sur Facebook

Serge Bouchard aux Éditions du Boréal

Radio: Les chemins de travers

Radio: De remarquables oubliés (archives)

Radio : Une épinette noire nommée Diesel (archives)

Logo-UNEQ_pourFacebook

Revue de presse par l’Union des écrivaines et des écrivains québécois

In Memoriam


Bibliographie

C’était au temps des mammouths laineux – Boréal, 2012 – Avec sa manière inimitable, sur le ton de la confidence, Serge Bouchard jette un regard sensible et nostalgique sur le chemin parcouru. Son enfance, son métier d’anthropologue, sa fascination pour les cultures autochtones, pour celle des truckers, son amour de l’écriture.

«Cet ami des bêtes n’en est pas moins un « enseignant », savant volontairement égaré à l’école primaire de la vie, cette vie dont il observe avec rigueur la plus infime des manifestations. Dans ce Mammouth, il est question de la vie, champ premier des sciences dites humaines, mais aussi de la mort.» – Daniel Lemay, La Presse

« C’est un récit nostalgique sans l’amertume, sans les regrets, que nous livre Serge Bouchard, qui a su bien vieillir, avec le courage de la lucidité et la douleur de la sensibilité. Avec l’indignation collée aux flancs aussi. (…) Il faut lire Bouchard sur ses souvenirs de ruelles, sur sa première femme morte du cancer du sein, sa mère féministe et anticléricale, Chibougamau, le vieillissement du corps, l’ami arraché par la mort ou le Facebook de Montaigne, un bijou de dérision. » – Josée Blanchette, Le Devoir

Acheter sur EditionsBoreal.com

Ils ont couru l’Amérique : De remarquables oubliés, tome 2 – Lux Éditeur, 2014 – Voici les pérégrinations de quatorze coureurs des bois – hommes des montagnes, cavaliers des plaines, muletiers, navigateurs des glaces et commerçants des déserts. En suivant leurs traces, nous pénétrons au cœur de l’infrahistoire − cette part plus obscure de la grande épopée humaine, mais qui en donne souvent le meilleur éclairage. Voyons leurs exploits. Créons leur légende. Depuis Étienne Brûlé, «l’ensauvagé», jusqu’au père Lacombe, dit le «petit sauvage», chacun de ces découvreurs mérite de figurer parmi les icônes de la grande aventure de l’Amérique.

«L’anthropologue Serge Bouchard et Marie-Christine Lévesque, partageant un admirable talent de conteur, préfèrent aux grands personnages officiels des «femmes briseuses de conventions» et des «hommes libres» qui prouvent que l’histoire, enfin démocratisée, devient le bien de tous. »
Michel Lapierre, Le Devoir

Acheter sur LuxEditeur.com

Elles ont fait l’Amérique : De Remarquables oubliés, tome 1 – -Lux Éditeur, 2011 – Serge Bouchard, cet anthropologue-auteur-animateur radio bien connu, nous révèle encore une fois son formidable talent de conteur. En collaboration avec Marie-Christine Lévesque, il nous raconte les destins captivants de quinze femmes qui, chacune à leur manière, ont fait l’histoire de l’Amérique du Nord. Pionnières, résistantes, scientifiques, diplomates, artistes, exploratrices : toutes ont été des héroïnes aux exploits invisibles. Sans distinction culturelle ou religieuse, les auteurs nous tracent des portraits bouleversants de ces femmes exceptionnelles, nous laissant étonnés de n’en avoir pas entendu parler, ou si peu.

Acheter sur LuxEditeur.com

Les images que nous sommes : 60 ans de cinéma québécois – Éditions de l’homme, 2013 – Toujours en quête d’identité, butant et rebondissant sur son mal de vivre, notre société n’a jamais cessé de se surpasser, de vaincre ses complexes et de faire son cinéma. Film après film, elle a tenté de trouver sa juste place dans sa propre histoire. Tout au long de cet ouvrage, l’anthropologue Serge Bouchard et sa collaboratrice Marie-Christine Lévesque débusquent, pour mieux les mettre en relation, les images fortes de ces productions issues des soixante premières années du cinéma québécois (1940-2000). Un livre qui nous rappelle à nous-mêmes et témoigne du chemin que nous avons parcouru.

«Livré avec la verve dont on sait capable l’animateur de la série radiophonique De remarquables oubliés, le discours prend volontiers le contre-pied du consensus. (…) D’accord, pas d’accord, la réflexion de Serge Bouchard est à même de provoquer, dans tous les sens du terme, celle du lecteur cinéphile.» François Lévesque, Le Devoir

Acheter sur editions-homme.com

Objectif Nord: le Québec au-delà du 49e – Éditions Sylvain Harvey, 2013 – Odyssée visuelle et sensorielle, récit de voyages entre la baie de James et le Labrador, entre les terres de Moyenne Côte-Nord et les berges de la baie d’Ungava, ce prestigieux ouvrage qui allie des images époustouflantes à des réflexions émouvantes présente une vision inspirée de la nordicité québécoise. Loin des villes forgées dans le béton, ces regards saisissants présentent des peuples, des manières de voir, de dire et de concevoir le monde. En grands voyageurs et connaisseurs d’un territoire couvrant la majeure partie du Québec, les auteurs Serge Bouchard et Jean Désy sèment plusieurs courts textes pour faire éclore une vision exaltée du Nord – de « leur » Nord. Une dizaine de « Nordistes » s’ajoutent à leur voix pour témoigner de leur enracinement dans ce beau pays.

« Le Québec au-delà du 49e recèle des petites merveilles. Prenez l’épinette noire. Rares sont les livres qui abordent sa dimension poétique et spirituelle, qui évoquent ses pouvoirs mystérieux, qui chantent sa grandeur et sa noblesse. C’est comme si, à travers l’arbre, on découvrait enfin l’âme de la réalité nordique. »
Richard Boisvert, Le Soleil

Acheter sur editionssylvainharvey.com

Bestiaire : Confessions animales – Éditions du Passage, 2006. Je suis le loup, je suis la loutre, je suis le caribou, je suis le pékan… Vingt-trois bêtes des espaces sauvages prennent la parole, se confient à nous. Leurs joies, leurs appétits, leurs travers et nostalgies. Saviez-vous que la mouffette a donné son nom à la ville de Chicago, et que, s’il est coupé, le pénis du lièvre repousse ?! L’ours avoue qu’il pue et le castor qu’il prend un malin plaisir à voir un humain tenter hystériquement de défaire à mains nues ses barrages. Mais plus qu’un recueil de propos et confidences, ce bestiaire est l’appel de la grande Nature et de ses habitants qui crient pour ne pas être oubliés. Un livre idéal pour faire connaître et aimer notre patrimoine naturel ; aux plus jeunes par les illustrations, aux plus vieux par la richesse des textes. Confessions animales, BESTIAIRE : Une couverture vert feuillage portant la trace fraîche d’un carcajou qui passait par là… Un ouvrage griffé !

Acheter sur editionsdupassage.com

Récits de Mathieu Mestokosho, chasseur innu – Boréal, 2004. En 1970, jeune anthropologue, Serge Bouchard recueillait les propos de Mathieu Mestokosho, chasseur montagnais de la Minganie. Grâce à la parole de Mathieu, c’est tout un monde qui revit, celui des enfants de la Terre de Caïn que les colons européens avaient choisi d’ignorer. Heureusement pour nous, la mémoire de Mathieu Mestokosho nous permet de nous réapproprier — bien tardivement — toute une part de notre héritage culturel que nous avons failli laisser perdre.

Acheter sur EditionsBoreal.com

Caribou Hunter: A Song of a Vanished Life, Greystone Books, 2006. In this moving memoir told to anthropologist Serge Bouchard, Innu hunter Mathieu Mestokosho reveals a world that existed between 1890 and 1960, a culture of native trapper-hunters in a vast, hostile environment. He recalls his childhood, describes the long, difficult journeys he undertook as he and other hunters traveled the taiga in search of caribou, and explains how they were able to conserve their physical strength and keep moving « to the rhythm of the heart and drum. »

Acheter sur Amazon.com

Les corneilles ne sont pas les épouses des corbeaux, Boréal, 2005. Les corneilles ne sont pas les épouses des corbeaux. Les épinettes noires ne sont pas des arbres de misère. Le monde dans lequel nous vivons n’est pas nécessairement le paradis. Tout, en dehors de Montréal, n’est pas forcément le désert. Notre histoire n’est pas une épopée. Il n’y a pas de bouleaux sur la rivière Mingan. Un camion n’est pas le contraire de la poésie. Les Amérindiens ne forment pas une société archaïque et dépassée. Et le progrès moderne n’est pas si simple qu’on le croit.

Serge Bouchard n’est pas un rebelle ni un contestataire. C’est un homme libre, un esprit lucide et cultivé, un prosateur quotidien qui prend pour matière les idées, les faits, les grands phénomènes aussi bien que les « petites affaires et moindres choses ».

Acheter sur EditionsBoreal.com

L’homme descend de l’ourse, Boréal, 2001. «Serge Bouchard est un orignal. Il a la couenne dure, le cou puissant, le sabot obstiné. Il est de ce cuir dont on fait les bêtes lumineuses. S’il sait aller le nez en l’air, humant l’air du temps, dire d’où vient le vent et ce qu’il emportera, il préfère observer le sol.

Il y trouve des indices, des pistes, des fragments qu’il emmagasine, des brindilles qu’il tisse d’un sens nouveau. Mais là où il excelle, c’est quand il creuse. L’humus riche des habitudes enfouies le ravit, il plonge un sabot gourmand dans ces débris, se réjouit de leur odeur étrange et familière à la fois. Immanquablement, il s’enfonce dans les bois opaques et en ramène des morceaux choisis. C’est qu’il sait caller, l’orignal.»

Marie-France Bazzo (extrait de la préface)

Acheter sur Editionsboreal.com

Le Moineau domestique, Boréal, 1991. « Une soixantaine de petits textes dont chacun correspond à une réaction de la conscience mise en face de sa propre paresse. Cette revue de l’ordinaire est un exercice continu que je m’impose dans la mesure où je ne comprends rien du monde qui m’entoure. Je n’ai donc d’autre choix que de l’interroger sans relâche. Tel un étranger dérouté par la culture dans laquelle il se retrouve, je suis ce naïf obstiné qui examine tout, de l’idée charpente à l’objet de détail. La discipline consiste à poser des questions même si celles-là resteront pour toujours sans réponse. Appelons cela de la multiplication des sens, activité illicite dans une société qui n’en accepte jamais qu’un seul. En un mot, je refuse de me porter mal… » L’anthropologue Serge Bouchard présente à nouveau un essai mordant et des plus pertinents, Le Moineau domestique qui est paru à l’origine en 1991.

Acheter sur Editionsboreal.com

Quinze lieux communsBoréal, 1993Diffusés d’abord à la radio FM de Radio-Canada dans le cadre de l’émission Le Lieu commun, les textes ici rassemblés sont autant de variations à deux voix sur quelques thèmes de notre réalité la plus familière. Ils composent ce qu’on pourrait appeler une petite anthropologie de la vie moderne, de ses mythes, de ses angoisses et de ses désirs, de ses petits drames et de ses grandes comédies, où le visage et les gestes des héros sont toujours les mêmes, car ce sont les nôtres. Tableau de notre époque et de notre condition, ce livre est aussi une œuvre de style, d’ironie et de culture.

Acheter sur Editionsboreal.com

De nouveaux lieux communs, Boréal, 1994. Après un premier recueil de Quinze lieux communs, voici la nouvelle série d’analyses de notre imaginaire quotidien (la météo, les méchants, la fidélité, etc.) que proposent Bouchard et Arcand.

Acheter sur Editionsboreal.com

Du pâté chinois, du baseball et autres lieux communs, Boréal, 1995. Arcand et Bouchard présentent dans Du pâté chinois, du baseball et autres lieux communs, le journal de bord de leur plus récent périple au royaume du lieu commun. Douze trophées de chasse regroupant une faune variée qui ne menace pas de disparaître de sitôt: le pâté chinois, la plante verte, le baseball, la neige, le dictionnaire, la chasse, les mouches, le commandant, le golf, les explorateurs, le crapaud, la poubelle. Fidèles à leur habitude, les deux auteurs font du chassé-croisé, se relayant la plume à tour de rôle, l’un enchaînant sur les propos de l’autre sans véritablement y donner suite. Leurs textes, incisifs, poétiques, humoristiques et philosophiques, décrivent, par le bout de la lorgnette que le commun des mortels utilise rarement, les menus objets du quotidien ainsi que les travers et les tics de l’espèce humaine en cette fin de 20e siècle.

Acheter sur Editionsboreal.com

De la fin du mâle, de l’emballage et autres lieux communs, Boréal, 1996. Ironie, érudition, surprise de la pensée et du style sont au rendez-vous, tout comme le plaisir un peu doux-amer que nous éprouvons toujours à regarder dans un miroir le visage qui nous regarde.

Acheter sur Editionsboreal.com

Des pompiers, de l’accent français et autres lieux commun, Boréal, 1998. À quoi servent les étoiles que, la nuit, nous voyons au ciel? Pourquoi l’accent français nous impressionne-t-il et nous agace-t-il à la fois? Le vrai métier des pompiers est-il d’éteindre les feux ou de tuer le temps à attendre dans les casernes?

Acheter sur Editionsboreal.com

Du pipi, du gaspillage et sept autres lieux communs, Boréal, 2001. Comme dans leurs cinq volumes précédents de Lieux communs, c’est donc à une exploration de nous-mêmes que nous convient de nouveau Bouchard et Arcand. Une exploration pleine de détours et de surprises, conduite à travers un dialogue dans lequel chacune des deux voix possède sa tonalité et son rythme propres, ses obsessions et ses souvenirs, mais où la complicité qui les unit et les fait se répondre l’une à l’autre s’ouvre largement à la voix et à l’esprit de chaque lecteur.Ces textes ont d’abord été diffusés à la radio FM de Radio-Canada.

Acheter sur Editionsboreal.com

Les meilleurs lieux communs, peut-être, Boréal, 2003. Le lieu commun, c’est-à-dire l’idée, la chose, la façon de faire qui nous appartient à tous et qui, pour cette raison, nous ressemble et nous paraît aller de soi : tel est par excellence le territoire des non-experts ou des contre-experts que sont devenus Serge Bouchard et Bernard Arcand. Voici donc un florilège des meilleurs lieux communs arpentés par le tandem, tirés des six titres déjà publiés au Boréal. Ironie, érudition, surprise de la pensée et du style sont au rendez-vous, tout comme le plaisir un peu doux-amer que nous éprouvons toujours à regarder dans un miroir le visage qui nous regarde, à la fois familier et étrange, à la fois autre et cruellement, dérisoirement nôtre.

Acheter sur EditionsBoreal.com

Cow-boy dans l’âme : sur la piste du western et du country, Éditions de l’homme, 2002. Le phénomène country a atteint une ampleur et une popularité remarquable, tant dans le domaine de la musique que de la danse jusqu’aux festivals de rodéo. Découvrez les racines de l’histoire du country au Québec, à travers le mythe de l’Ouest, ce pilier de l’imaginaire collectif américain…et québécois!

Acheter sur Amazon.ca

France-Québec : images et mirages, Musée de la civilisation, 1999. La France et le Québec entretiennent des rapports qui sont tout à la fois complexes et dynamiques. Cet ouvrage, publié à l’occasion d’une importante exposition présentée d’abord au Musée National des Arts et Traditions Populaires, à Paris, de juin 1999 à janvier 2000, puis au Musée de l’Amérique française à Québec, de mars 2000 à janvier 2001, en dévoile de très nombreuses facettes. L’exposition et l’ouvrage qui l’accompagne sont issus d’une collaboration étroite entre le Musée National des Arts et Traditions Populaires et le Musée de la civilisation (Québec). Autant les ressemblances que les différences sont mises en lumière dans ces pages, où l’imaginaire des uns est confronté à la réalité des autres. Les auteurs abordent l’évolution des rapports entre les deux sociétés à travers trois grandes thématiques : l’imaginaire, la langue, et les allers et retours entre les deux cultures.

Source : Site web de Serge-Bouchard.


Assembly_of_First_Nations_(emblem)

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Décès de M. Serge Bouchard – Un grand ami des Premières Nations

WENDAKE, QC, le 12 mai 2021 /CNW Telbec/ – L’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador (APNQL) tient à réagir au décès, hier, de M. Serge Bouchard.

« L’APNQL a développé et met en œuvre un Plan d’action contre la discrimination et le racisme. Serge Bouchard a dédié toute sa vie, tout son œuvre à cette même cause. Il a fait de sa vie un plan d’action contre le racisme et la discrimination. Il nous encourage à persévérer sur cette voie, celle du respect et du rapprochement entre humains, et continuera de nous inspirer. Merci Serge. »

C’est par cette réflexion que Ghislain Picard, Chef de l’APNQL, exprime à la fois son émotion personnelle et la reconnaissance de l’APNQL envers Serge Bouchard. Informer, expliquer, intéresser, provoquer la curiosité du public, sans chercher à convaincre, sans faire la morale ou la leçon, c’était la manière Serge Bouchard. Son départ en pleine pandémie, en ce moment même où ce rapprochement humain est profondément bouleversé sinon compromis, doit nous inspirer, nous ramener à l’essentiel : le respect de l’autre, l’écoute attentive, la réflexion.

À sa famille, ainsi qu’à la grande famille que constituent ses auditeurs et lecteurs assidus, l’APNQL offre ses condoléances, nous invite tous à replonger dans son œuvre et à nous en inspirer.

À propos de l’APNQL

L’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador est l’organisme régional politique qui regroupe les 43 chefs des Premières Nations du Québec et du Labrador. www.apnql.com

SOURCE Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador

Liens connexes

http://apnql.com

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with:
Publié dans Revues de presse

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Concours pour les Québécois et résidents du Québec : abonnez-vous à ce magazine en ligne et courez la chance de gagner un dictionnaire Le Robert illustré 2022

Joignez-vous à 1 301 autres abonnés

Les mots nouveaux des dictionnaires Le Robert 2022 (cliquez sur l’image)
DOSSIER
Follow Appui-livres on WordPress.com
Ce site web est sous licence Creative Commons – Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.5 Canada (CC BY-NC-ND 2.5 CA)
Article explicatif au sujet de notre maison d’édition
Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Se connecter
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
Recherche par catégorie
%d blogueueurs aiment cette page :