Les mots nouveaux des dictionnaires Le Robert 2022

editions-le-robert-dictionnaire-2022-01-1200

Cliquez ici pour télécharger le dossier presse «Le Robert présente ses dictionnaires et mots nouveaux 2022» (PDF)

Le Robert présente ses dictionnaires et mots nouveaux 2022


LES NOUVEAUX MOTS 2022

ÉDITO

par Charles Bimbenet
directeur général des Éditions Le Robert

Voici venu le temps de la moisson des mots, qui viennent illuminer nos dictionnaires

L’année qui vient de s’écouler fut exceptionnelle.

Alain Rey, qui accompagna la vie de notre maison pendant presque 70 ans, nous a quittés le 28 octobre dernier. Linguiste et lexicographe de génie, il fut aussi pour nombre d’entre nous, lecteurs, auditeurs, amis ou collaborateurs du Robert, un humaniste profond, à la culture immense qu’il partagea avec jubilation jusqu’à la fin. La tristesse est grande, et Alain Rey nous manque. Tout au long de sa carrière au Robert, il forma des générations de lexicographes. Aujourd’hui très aguerries, elles ont repris le flambeau, et ont à cœur de faire vivre et prospérer son héritage intellectuel.

L’année passée a été traversée en France et dans le monde par une crise sanitaire majeure. Elle fut aussi une année de grande explosion lexicale, pour nommer le virus, ses variants, et toutes les situations nouvelles qu’il nous imposait. Face au virus, la langue française, portée par ses locuteurs, plus que jamais, nous prouva sa vitalité et sa force de résilience. Au cours de ces mois difficiles, elle fut, avant le vaccin, le premier antidote pour lutter contre le virus. Dès le début de l’année 2021, un nouveau registre arriva en force, celui du vaccin, porteur de beaucoup d’espoir.

Enfin, 2020 vit le lancement et le développement au Robert d’un nouveau dictionnaire, le Dico en ligne Le Robert. Accessible en ligne, gratuit, Dico en ligne Le Robert permet à tous les internautes de trouver des définitions, des synonymes, des exemples, et pour les mots les plus anciens, de découvrir la définition du Dictionnaire universel de Furetière. Dico en ligne Le Robert est accompagné d’un blog sur la langue française, Dis-moi Robert, dont la nouvelle garde de linguistes s’est emparée pour venir chuchoter la langue française à l’oreille de nos lecteurs.

Dico en ligne Le Robert et Dis-moi Robert ont immédiatement rencontré un fort engouement chez nos lecteurs, en particulier les plus jeunes, et nous nous en réjouissons.

Très bonne découverte.

Charles Bimbenet
Directeur général des Éditions Le Robert


LES NOUVEAUX MOTS 2022

Covid-19 : les mots de la pandémie

par Marie-Hélène Drivaud,
directrice éditoriale des Éditions Le Robert

et Édouard Trouillez,
lexicographe aux Éditions Le Robert

Parce que le monde change, la langue — en particulier le vocabulaire — évolue sans cesse. Chaque année, des centaines de mots apparaissent ou se répandent avec plus ou moins de vitalité. Parfois, cette évolution fait la part belle à un évènement majeur et inédit qui affecte la vie de tous.

De nombreux mots nous ont ainsi été légués par la Grande Guerre, dans des registres variés et pas seulement dans le domaine militaire : becter, bidasse, casse-pipe, contre-offensive, défaitisme, lacrymogène, limoger, tank

On se souvient aussi de covoiturage qui s’est répandu lors de la grève des poids lourds de 1995 et de bioterrorisme, lié aux attentats du 11 septembre 2001.

En 2020, l’émergence d’un nouveau virus n’a pas échappé à la règle. Des mots qui faisaient déjà partie de nos dictionnaires ont été mis en lumière. Certains dont le sens a évolué ou qui forment de nouvelles expressions ont vu leur description s’étoffer. D’autres enfin ont rejoint cette année les pages de nos dictionnaires. Ce foisonnement témoigne de la vitalité de notre langue.

Le mot épidémie était connu de tous, mais pandémie était beaucoup moins courant avant la crise sanitaire. Des mots scientifiques qui figuraient pour la plupart déjà dans nos ouvrages se retrouvent brusquement dans tous les médias et sur les réseaux sociaux, passant dans le langage courant : agueusie, anosmie, asymptomatique, chloroquine, comorbidité, cytokine, écouvillon, hydroalcoolique, nasopharynx, patient zéro, zoonose…

Alors que de nombreux pays ont adopté l’anglicisme lock-down, les francophones ont préféré un terme français et ce sont confiner et confinement qui ont fait irruption brutalement dans notre quotidien. Ils étaient autrefois évoqués pour des malades contraints de garder la chambre, qu’il s’agisse de l’isolement des aliénés ou de la réclusion des tuberculeux. Aujourd’hui, on parle de la moitié de la population mondiale, en bonne santé ! Ces deux mots entrent dans la formation des nouveaux venus : déconfiner, déconfinement, reconfiner, reconfinement…

Le virus a aussi bouleversé notre vie quotidienne. Télétravail, apparu à la fin des années 1970, a ainsi gagné ses lettres de noblesse, de nombreux salariés se muant en télétravailleurs contraints de délaisser le présentiel au profit du distanciel. Le diagnostic médical par téléconsultation est devenu une pratique courante pour éviter les contacts rapprochés. Et lors des sorties autorisées, la distanciation sociale et les gestes barrières sont recommandés pour éviter la propagation du virus.

Le contexte sanitaire exceptionnel n’a heureusement pas empêché les nouveautés lexicales de fleurir dans d’autres domaines. Comme chaque année, les faits de société (déconsommation, transidentité, validisme), les sciences et techniques (autotune, blob, biotech, génotoxique, proprioception, VPN), les médias (délinéarisé, vlog) et les régionalismes (gouttiner, téteux, vlimeux, tout de bon, gros cou) font également leur entrée dans nos pages. Puissent nos dictionnaires vous servir plus que jamais de repères et de guides parmi ce tourbillon lexical. Comme chaque année, et malgré les circonstances, c’est à une fête des mots que Le Robert vous invite en célébrant la vitalité de la langue française.


VOUS AVEZ DIT SARS-COV-2 ?

Certains termes plus spécialisés, d’apparition souvent plus récente, ont été largement diffusés par les médias. On pense notamment aux sigles « barbares » désignant les différents types de masques ou les variants du SARS-CoV-2 : FFP1, FFP2, 501Y.V2…

Peu intelligibles, ils devraient relever du jargon médical et rester réservés à l’échange d’informations entre savants.


HISTOIRE D’UN MOT

CONFINEMENT :

Apparu au XVe siècle, le mot confinement concernait à l’origine l’enfermement pénal. Il contenait l’idée de captivité, de punition. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, il s’employait aussi à propos de la vie monastique. C’est plus tard qu’on a commencé à l’employer pour désigner l’interdiction faite à un malade de quitter la chambre, puis le fait de rassembler des volailles dans un espace délimité, notamment dans le contexte de l’épidémie de grippe aviaire. Le mot n’est devenu courant qu’avec la pandémie de 2020.


DES NOUVEAUTÉS… PAS SI NOUVELLES !

Le vocabulaire de la pandémie s’est répandu aussi vite que le virus. Mais, hormis covid, il s’agit rarement de néologismes.

De nombreux termes savants circulaient déjà parmi les spécialistes, comme cluster au sens de « foyer épidémique ». Coronavirus désigne une famille de virus depuis près de cinquante ans. Quant à écouvillon, il s’emploie en médecine depuis le XIXe siècle. D’autres mots et expressions étaient rares mais attestés. Déconfinement s’est employé dans le contexte d’épidémies dans les élevages de volailles ou encore dans le domaine du nucléaire. Et l’on avait déjà préconisé la distanciation sociale pour éviter la grippe saisonnière ainsi que l’application des gestes barrières pour limiter la propagation… des poux à l’école !


DÉBATS LINGUISTIQUES

Est-ce le ou la covid ?

Cet acronyme a été formé en anglais (coronavirus disease « maladie à coronavirus »), langue dont les substantifs ne connaissent pas de genre. L’Académie française et l’Office québécois de la langue française recommandent l’emploi au féminin, car l’anglais disease se traduit par maladie. Mais c’est l’usage qui fait loi. Si le féminin est adopté au Canada francophone, le masculin est pour l’instant majoritaire en France, où l’avis de l’Académie française a été rendu tardivement, alors que le masculin était déjà bien implanté.

Cette hésitation sur le genre provient probablement d’une confusion entre le nom du virus et celui de la maladie (ces deux mots pouvant être difficiles à maîtriser hors de la communauté scientifique), confusion qui a certainement infléchi le genre vers le masculin, celui de virus, l’agent pathogène à l’origine de la maladie.

Soucieuses de représenter l’usage francophone dans sa diversité, les Éditions Le Robert ont choisi de mentionner les deux genres pour le mot covid : masculin ou féminin, au choix !

Rouvrir ou réouvrir ?

Faut-il dire rouvrir ou réouvrir les commerces non essentiels ? Si l’on dit réouverture, le verbe correspondant est bien rouvrir, attesté depuis le XIIe siècle. La forme réouvrir, variante plus rare et jugée moins élégante, apparaît parfois en concurrence avec rouvrir dans le contexte de cette crise sanitaire.

Distanciation sociale

L’expression distanciation sociale est-elle bien choisie ? Il s’agit d’une traduction hâtive de l’anglais social distancing, distanciation ayant en français un sens abstrait très différent (« recul, détachement pris par rapport à quelqu’un ou quelque chose »). Distance sanitaire aurait été plus juste. Toujours est-il que l’anglicisme a été massivement adopté et qu’il trouve donc sa place dans nos dictionnaires.


LES NOUVEAUX MOTS 2022

Nouveaux mots, sens et expressions classés par thèmes.

Voici une sélection des nouveaux mots, sens et expressions du Petit Robert 2022 classés par thèmes. Les nouveaux mots sont soulignés, les nouveaux sens et exemples sont en italiques. Vous trouverez les définitions complètes à partir de la page 8.

SANTÉ, CRISE SANITAIRE, PSYCHO

En 2020, le monde découvrait avec sidération les implications d’une situation de pandémie : les mots coronavirus, covid, confinement, déconfinement faisaient ainsi leur entrée (ou l’objet d’une mise à jour) dans nos dictionnaires numériques, tout comme les mots liés à la progression du virus : patient zéro, épicentre, foyer, cluster, traçage numérique, vague épidémique ou encore immunité collective.

Également intégrés alors, les termes liés à la prise en charge médicale de la maladie : écouvillon, nasopharynx, oxymètre, saturomètre, ventilateur, le préfixe pauci- (comme dans l’adjectif paucisymptomatique) et les expressions choc, orage ou tempête cytokinique.

Enfin, nous adoptions la distanciation sociale ou physique, la téléconsultation, les gestes et mesures barrières.

Ce lexique a intégré nos éditions numériques en mai 2020 et, cette année, nos millésimes papier.

En 2021, une nouvelle étape est franchie : le coronavirus est devenu le corona, et la langue témoigne de l’avancée de nos connaissances sur ce virus : on parle de l’aérosolisation du virus (diffusion aérienne de fines particules par aérosol), de virus aéroporté, de cas contact. Au sein des unités de soins intensifs, les patients souffrant d’un syndrome de détresse respiratoire aigüe sont intubés. En cette deuxième année de pandémie, la découverte d’un vaccin par des biotechs redonne espoir : l’ouverture de vaccinodromes (centres de vaccination aménagés dans de vastes espaces) permet d’améliorer la couverture vaccinale des pays – tandis que antivaccins et antivax refusent de se faire vacciner. La vie s’organise en distanciel et en visio, tout en respectant la jauge imposée dans les lieux publics.

Dans le registre de la psychologie, on parle désormais de psychiatriser des comportements (les faire relever de la psychiatrie), et l’on qualifie de psychotraumatique ce qui provoque un traumatisme psychique ou qui en résulte. On désigne par cerveau reptilien le siège de l’instinct ; et l’on parle de relations sous emprise, ou encore, des passifs-agressifs.

Toujours dans le domaine de la santé, la proprioception désigne la capacité à se percevoir dans l’espace, participant à l’équilibration.

Un mot enfin, à connotation plus légère : la bobologie dédramatise la prise en charge médicale des petites blessures et des maux bénins.

NOUVELLE ÉCONOMIE, INTERNET

Avec le télétravail, les employés se connectent au réseau local de leur entreprise par VPN (système permettant une activité en ligne privée et sécurisée).

Le vlog (blog dont le média est la vidéo) poursuit son essor et a vu prospérer des vlogueurs et vlogueuses, qui peuvent rémunérer leur activité au moyen du placement de produits, en espérant ne pas voir démonétiser leurs vidéos (supprimer les publicités qui leur sont associées).

Un média dont le contenu est accessible en dehors de la grille établie par le diffuseur est dit délinéarisé.

Les start-up de la fintech utilisent les nouvelles technologies pour proposer des services bancaires et financiers performants.

Dans le registre de l’informatique, le web sémantique désigne l’ensemble des données du web enrichies de métadonnées et structurées d’après leur sens.

SCIENCES, ENVIRONNEMENT

Une substance génotoxique peut endommager l’ADN. Les composés organiques perfluorés (dont la chaîne carbonée est totalement fluorée) sont toxiques pour l’homme et l’environnement.

Le fascinant blob, organisme unicellulaire pouvant atteindre une taille importante, serait capable de mémoriser et traiter certaines informations.

Le mot biobanque, qui désigne une biothèque, fait également son entrée dans Le Petit Robert.

GASTRONOMIE

Au menu cette année, le bao, petite brioche farcie cuite à la vapeur (spécialité asiatique), le chawarma, viande épicée grillée sur une broche (spécialité du Moyen-Orient) ou encore la truffade, préparation de pommes de terre rissolées mélangées à du cantal (spécialité auvergnate). Les légumes racines (plantes dont on consomme la racine, comme la carotte ou le navet) et le konjak (plante originaire d’Asie du Sud-Est qui fournit une farine riche en fibres et peu calorique) font également leur entrée, tout comme le malbec, cépage rouge cultivé dans le Sud-Ouest, qui donne des vins tanniques et colorés.

Pour le café, on pourra le préparer dans une cafetière à l’italienne dite moka, qui fonctionne grâce à la pression de la vapeur d’eau.

SPORT

Dans un programme de fitness, les fentes permettent de travailler le renforcement musculaire, et on peut effectuer une période de sèche afin de rendre les muscles saillants.

Les adeptes d’une activité moins intense pourront s’adonner au longe-côte, marche en mer pratiquée en bord de plage.

SOCIÉTÉ, SOCIOLOGIE

Face à certains excès de nos sociétés modernes, la tendance à la déconsommation (consistant à réduire sa propre consommation), voire au frugalisme, se développe.

La langue reflète aussi les notions récemment apparues dans le domaine de la sociologie, ayant trait au combat contre les discriminations et les violences : on parle d’essentialiser (considérer d’un point de vue essentialiste) ou de silencier une minorité. La culture du viol tend à minimiser la gravité du crime. Le concept d’intersectionnalité associe les aspects constituant l’identité d’une personne aux systèmes de discrimination. Des procès en appropriation culturelle ou en racisme systémique peuvent être intentés.

S’agissant du genre, les notions de transidentité (identité de genre des personnes trans) ou encore de dysphorie de genre (détresse ressentie par une personne dont l’identité de genre ne correspond pas au sexe qui lui a été assigné à sa naissance) font également leur entrée dans Le Petit Robert. Enfin, la notion de validisme désigne un système faisant des personnes valides la norme sociale.

CULTURE, VIE QUOTIDIENNE

La crise sanitaire a imposé la fermeture des lieux culturels, privant le public de cinéconcert ou du plaisir de déguster un café de qualité confortablement installé dans un coffee shop.

On parle désormais de la réédition (d’un meuble, par exemple), et l’attrait pour le DIY (pour Do It Yourself) ne se dément pas.

REGISTRE FAMILIER

Dans un registre plus familier, on ne va pas se mentir : il peut nous arriver d’être au fond du trou, et mieux vaut généralement se méfier des relations ayant tendance à nous mythonner (nous raconter des histoires), si on ne veut pas se taper l’affiche (subir une humiliation).

Une proposition inattendue pourra faire tousser.

Mettre une balayette à quelqu’un consiste à lui porter un coup de pied au niveau de la cheville pour le faire tomber, et être refait est synonyme d’être heureux.

FRANCOPHONIE, FRANÇAIS RÉGIONAL

En français régional, le verbe pronominal s’entrucher (Champagne) signifie « s’étouffer en avalant de travers », et le verbe trisser (Lorraine) signifie « éclabousser ».

En Belgique, on peut dire qu’il gouttine lorsqu’il pleut légèrement, et on a de l’eau dans les caves lorsque l’on porte un pantalon trop court. Une personne ayant le (ou un) gros cou est bien prétentieuse. Si l’on vous adresse une fin de non-recevoir (« Tu peux danser sur ta tête ! »), vous n’aurez plus qu’à mordre votre chique (ravaler votre colère). Un prix démocratique est à la portée de toutes les bourses.

Au Canada, un téteux est un flatteur, et une personne vlimeuse est rusée et malicieuse. La chefferie désigne la fonction de chef d’un parti politique. Un vêtement usé au coton est usé jusqu’à la corde et une gibelotte est un plat sans consistance, peu appétissant. Avoir déjà vu neiger témoigne d’une longue expérience, et on est sur la trotte lorsque l’on est en balade. Enfin, avoir le bras dans le tordeur désigne le fait de s’engager dans un processus irréversible.

En Suisse, l’expression « Tout de bon ! » est une formule de souhait employée en quittant quelqu’un.

En Afrique subsaharienne, monter signifie commencer sa journée de travail et descendre la terminer. La viande de brousse désigne la viande d’animaux sauvages.

Enfin, en Algérie, un café jetable est un café à emporter.


LES NOUVEAUX MOTS 2022

Nouveaux noms propres du Robert illustré 2022.

Voici, par thèmes, une sélection des noms propres du Robert illustré 2022. Les nouvelles notices sont soulignées et les mises à jour sont en italiques (contenus résumés).

POLITIQUE, SOCIÉTÉ

Biden (Joseph, dit Joe) : Homme d’État américain, élu 46e président des États-Unis en 2020.

Barbade : L’île se sépare de la couronne britannique en 2021 pour devenir une république.

Beyrouth : La capitale libanaise subit en 2020 une importante explosion.

Birmanie : Aung San Suu Kyi est renversée par un putsch en 2021 après sa victoire aux législatives.

Brexit : Le retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne, voté par référendum en juin 2016 et approuvé par le Parlement britannique en décembre 2019, est effectif le 31 décembre 2020.

Castex (Jean) : Homme d’État français, Premier ministre depuis juillet 2020.

Giscard d’Estaing (Valéry) : Homme d’État français († 2020).

Halimi (Gisèle) : Avocate et militante féministe française d’origine tunisienne († 2020).

Haut-Karabagh : Le conflit latent entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan pour la possession de la région se solde par la victoire de ce dernier en 2020.

Harris (Kamala) : Femme d’État américaine, élue vice-présidente des États-Unis en 2020.

Mali : Le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta est renversé par un coup d’État en 2020.

Tigré : Affrontements interethniques en 2020.

LETTRES ET SCIENCES HUMAINES

Aubenas (Florence) : Journaliste et écrivaine française.

Dabadie (Jean-Loup) : Écrivain, journaliste, parolier et scénariste français († 2020).

Faye (Gaël) : Auteur-compositeur, interprète et écrivain franco-rwandais.

Frain (Irène) : Écrivaine française.

Glück (Louise) : Poétesse américaine, prix Nobel de littérature 2020.

Grangé (Jean-Christophe) : Écrivain et grand reporteur français.

Harari (Yuval Noah) : Historien et professeur israélien.

Jaccottet (Philippe) : Poète suisse († 2021).

Joncour (Serge) : Écrivain français.

Kerangal (Maylis de) : Écrivaine française.

Le Carré (John) : Écrivain britannique († 2020).

Martin (George R. R.) : Écrivain américain, auteur de la saga Le Trône de fer.

Rey (Alain) : Linguiste et lexicographe français.

Sepúlveda (Luis) : Écrivain chilien († 2020).

Werber (Bernard) : Écrivain français.

ARTS ET CULTURE

Bacri (Jean-Pierre) : Comédien et scénariste français († 2021).

Bagieu (Pénélope) : Dessinatrice et scénariste de bande dessinée française.

Balasko (Josiane) : Actrice, scénariste et réalisatrice française.

Bedos (Guy) : Acteur et humoriste français († 2020).

Blanc (Michel) : Acteur, scénariste et réalisateur français.

Cardin (Pierre) : Couturier français († 2020).

Carrière (Jean-Claude) : Scénariste et dramaturge français († 2021).

Christo (Javacheff) : Artiste américain († 2020).

Connery (Sean) : Acteur britannique († 2020).

Dupieux (Quentin) : Réalisateur et musicien français.

Dupond (Patrick) : Danseur français († 2021).

Fred : Dessinateur et auteur français de bande dessinée.

Gitlis (Ivry) : Violoniste israélien († 2020).

Grand Corps Malade : Slameur auteur-compositeur français.

Gréco (Juliette) : Comédienne et chanteuse française († 2020).

Hossein (Robert) : Acteur et metteur en scène français († 2020).

Jeanmaire (Renée, dite Zizi) : Danseuse et chanteuse française († 2020).

Kenzo Takada, dit Kenzo : Créateur de mode japonais († 2020).

Krivine (Emmanuel) : Chef d’orchestre français.

Kurtzberg (Jacob) : Dessinateur de bande dessinée américain.

Lee (Spike) : Réalisateur et acteur américain.

Meurisse (Catherine) : Illustratrice et autrice française.

Moore (Alan) : Scénariste de bande dessinée britannique.

Morricone (Ennio) : Compositeur italien († 2020).

Parreno (Philippe) : Artiste plasticien français.

Piccoli (Michel) : Comédien et réalisateur français († 2020).

Pistoletto (Michelangelo) : Peintre et sculpteur italien.

Plasson (Michel) : Chef d’orchestre français.

Rochant (Éric) : Réalisateur et scénariste français.

Sylvestre (Anne) : Autrice-compositrice française († 2020).

Tavernier (Bertrand) : Réalisateur français († 2021).

Troisgros (Pierre) : Cuisinier français († 2020).

Toriyama (Akira) : Auteur de mangas japonais.

SPORT

Duplantis (Armand) : Perchiste suédois et américain, détenteur du record du monde.

Maradona (Diego Armando) : Footballeur argentin († 2020).

SCIENCES

Charpentier (Emmanuelle) : Microbiologiste française, prix Nobel de chimie 2020.

Doudna (Jennifer) : Biochimiste américaine, prix Nobel de chimie 2020 avec Emmanuelle Charpentier.

Penrose (sir Roger) : Mathématicien et physicien britannique, prix Nobel de physique 2020.

Pesquet (Thomas) : Il accomplit une seconde mission à bord de l’ISS en 2021.

Voyer (Bernard) : Explorateur polaire canadien.

Cliquez ici pour télécharger le dossier presse «Le Robert présente ses dictionnaires et mots nouveaux 2022» (PDF)


dico-le-robert-001

Les Éditions Le Robert ont lancé Dico en ligne Le Robert, un dictionnaire gratuit (incluant des définitions, des synonymes, des règles de grammaire et la conjugaison des verbes) animé de contenus originaux sur la langue française.

DICO EN LIGNE LE ROBERT : L’EXPERTISE DU ROBERT À PORTÉE DE CLIC

  • 170 000 mots et sens
  • 200 000 synonymes organisés par sens
  • La prononciation audio des mots
  • La conjugaison des verbes
  • Des millions d’exemples en contexte
  • Toutes les règles de grammaire et d’orthographe
  • Des définitions du XVIIe siècle (issues du Dictionnaire universel d’Antoine Furetière, publié en 1690)

dico-le-robert-002

DIS-MOI ROBERT : UN ESPACE VIVANT DE DÉCOUVERTE DE LA LANGUE FRANÇAISE

Dico en ligne Le Robert est complété par Dis-moi Robert, un blog sur la langue française qui met à la disposition des internautes des articles de fond, des jeux, des podcasts, des vidéos, des conseils grammaticaux, proposés par les lexicographes et les auteurs du Robert. Pour explorer notre langue avec gourmandise !

INTÉGREZ DICO EN LIGNE LE ROBERT À VOTRE SITE INTERNET !

dico-le-robert-003

Les Éditions Le Robert ont le plaisir de proposer l’intégration gratuite de Dico en ligne Le Robert à tous les éditeurs de sites Internet ou blogs qui le souhaiteraient. Tout média en ligne sera donc en mesure d’offrir à ses lecteurs un dictionnaire de référence, riche et complet — contribuant ainsi à un vaste effort de promotion de la langue française auprès du grand public.

La marche à suivre pour insérer cette boîte de recherche est détaillée sur notre site, au lien suivant : https://www.lerobert.com/partenaires.html.


le-petit-robert-de-la-langue-francaise

LE PETIT ROBERT DE LA LANGUE FRANÇAISE – ÉDITION 2022

  • Édition bimédia avec accès au Petit Robert en ligne – Prix : 95$
  • Édition standard – Prix : 95$

le-petit-robert-illustre

LE ROBERT ILLUSTRÉ & SON DICTIONNAIRE EN LIGNE – ÉDITION 2022

  • Avec carte d’accès au dictionnaire en ligne – Prix : 54.95$

https://www.lerobert.com/


DOSSIER DE PRESSE COMPLET

Cliquez ici pour télécharger le dossier presse «Le Robert présente ses dictionnaires et mots nouveaux 2022» (PDF)

 – 30 –

Source : Le Robert.


Les dictionnaires des Éditions Le Robert sont adoptés par la Fondation littéraire Fleur de Lys comme sources officielles du vocabulaire et de l’orthographe de la langue française.


#MotsNouveaux

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , , , , ,
Publié dans Actualité au jour le jour

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Concours pour les Québécois et résidents du Québec : abonnez-vous à ce magazine en ligne et courez la chance de gagner un dictionnaire Le Robert illustré 2022

Joignez-vous à 1 300 autres abonnés

Les mots nouveaux des dictionnaires Le Robert 2022 (cliquez sur l’image)
DOSSIER
Follow Appui-livres on WordPress.com
Ce site web est sous licence Creative Commons – Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.5 Canada (CC BY-NC-ND 2.5 CA)
Article explicatif au sujet de notre maison d’édition
Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Se connecter
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
Recherche par catégorie
%d blogueueurs aiment cette page :