Une loi à l’automne pour les artistes !

uneq-1200

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Une loi à l’automne pour les artistes !

Montréal, 5 mai 2021 — Confiante dans la volonté de la ministre de la Culture et des Communications d’améliorer les conditions socio-économiques des artistes québécois, l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) lui demande de prendre l’engagement de déposer un projet de loi à l’automne pour réformer les lois sur le statut de l’artiste.

Le 5 mai, à l’Assemblée nationale, la ministre de la Culture et des Communications Nathalie Roy a refusé de s’engager à légiférer en fonction d’un calendrier précis, comme elle l’avait fait la veille lors de l’étude des crédits budgétaires de son ministère.

L’UNEQ regrette cette position qui entame inutilement la confiance placée dans le processus de révision des lois. Cela laisse craindre que ces travaux pourraient ne pas aboutir avant la fin du présent mandat du gouvernement.

« Il faut nous garantir qu’un projet de loi sera déposé à l’automne. La pandémie a dévasté le milieu culturel et nous savons que la ministre y est très sensible. Au-delà des dollars investis en culture, nos artistes ont besoin d’un cadre de travail sécuritaire et protecteur », affirme Laurent Dubois, directeur général de l’UNEQ. « La ministre a elle-même admis que les lois actuelles sont désuètes à certains égards, alors pourquoi attendre ? »

L’UNEQ et la communauté littéraire restent mobilisés et demandent à la ministre de clarifier sa position, en annonçant au plus tôt son engagement à proposer dès l’automne prochain une loi qui reconnaisse enfin les écrivaines et les écrivains comme des artistes à part entière.

« J’ai des préjugés plus que favorables »

« J’ai des préjugés plus que favorables », a déclaré la ministre Nathalie Roy le 4 mai lors de l’étude des crédits budgétaires en répondant à une question pertinente de la députée de Bourassa-Sauvé, Paule Robitaille, sur les revendications formulées par les écrivaines et écrivains québécois.

« Cette déclaration démontre clairement que la ministre nous a entendus, qu’elle a compris l’iniquité et l’injustice subie par nos membres considérés comme une sous-catégorie d’artistes », se réjouit la présidente de l’UNEQ, Suzanne Aubry.

L’UNEQ a mené dans les premières semaines de 2021 une campagne de mobilisation rassemblant plus de 1 000 écrivaines et écrivains pour demander que la tant attendue révision des lois sur le statut de l’artiste leur permette d’obtenir un statut « d’artiste à part entière », en leur octroyant notamment le droit à la représentation collective.

Une motion encourageante

Le 5 mai au matin, l’Assemblée nationale du Québec a adopté une motion présentée par la députée de Taschereau, Catherine Dorion, qui reconnaît l’apport des artistes à la société, leur extrême fragilité dans le contexte de la pandémie et la nécessité de réviser rapidement les deux lois qui encadrent leur statut.

L’UNEQ remercie toutes les députées et tous les députés pour ce geste qui envoie un signal fort de reconnaissance, d’appui et de soutien.

Il faut maintenant que cette motion soit suivie d’effet.

À propos de l’UNEQ

L’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) est reconnue l’association représentative des artistes du domaine de la littérature et compte actuellement plus de 1 600 membres. Le syndicat professionnel travaille depuis 1977 à la défense des droits socio-économiques des écrivaines et des écrivains, ainsi qu’à la valorisation de la littérature québécoise au Québec, au Canada et à l’étranger.

— 30 —

Source : Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ)


À lire aussi dans ce magazine

Révision des lois sur le statut de l’article : le gouvernement du Québec recule

Voici la justification de la déclaration de la député Catherine Dorion au sujet de l’absence d’engagement de la ministre Nathalie Roy pour la révision des lois sur le statut de l’artiste

Aucun engagement de la CAQ pour réviser les lois sur le statut de l’artiste – « La ministre Roy laisse tomber les artistes » – Catherine Dorion

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , ,
Publié dans Communiqués de presse
3 comments on “Une loi à l’automne pour les artistes !

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Concours pour les Québécois et résidents du Québec : abonnez-vous à ce magazine en ligne et courez la chance de gagner un dictionnaire Le Robert illustré 2022

Joignez-vous à 1 301 autres abonnés

Les mots nouveaux des dictionnaires Le Robert 2022 (cliquez sur l’image)
DOSSIER
Follow Appui-livres on WordPress.com
Ce site web est sous licence Creative Commons – Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.5 Canada (CC BY-NC-ND 2.5 CA)
Article explicatif au sujet de notre maison d’édition
Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Se connecter
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
Recherche par catégorie
%d blogueueurs aiment cette page :