Infolettre de la Fédération professionnelle des journaliste du Québec (FPJQ)

Infolettre de la Fédération professionnelle des journaliste du Québec (FPJQ)

Accréditation limitée pour le huis clos du budget fédéral

La FPJQ a discuté avec le ministère des Finances

Afin d’avoir plus d’explications sur la décision de limiter l’accès au huis clos du budget fédéral aux journalistes accrédités à la Tribune de la presse à Ottawa, la FPJQ a entrepris des démarches auprès du ministère des Finances Canada.

Michaël Nguyen, le président de FPJQ a discuté de la situation hier soir avec le bureau du Directeur principal, Stratégie des communications du ministère des Finances Canada.

Le ministère a expliqué que la décision, prise conjointement avec la Tribune de la presse, était une position de compromis. Le gouvernement envisageait de ne pas offrir le huis clos aux journalistes en raison des circonstances sanitaires. Il soutient que les documents remis lors du budget contiennent des données sensibles qui peuvent faire bouger les marchés en cas de fuite, volontaires ou non. C’est plus facile, selon lui, de contrôler la sécurité des données en présentiel, car la GRC est sur place pour surveiller.

En agissant ainsi, Finances Canada exclut toutefois de nombreux médias spécialisés et régionaux du huis clos. « Ça vient donner un dur coup à certains médias. On pourrait permettre à des journalistes qui ont déjà une expérience des huis clos d’y participer. Une partie de la population compte sur les médias locaux pour être informée sur les enjeux qui les touchent spécifiquement, tandis que d’autres cherchent de l’information spécialisée, » a déclaré le président de la FPJQ Michaël Nguyen.

Le ministère va évaluer la possibilité d’élargir l’accès au huis clos à un plus grand nombre de journalistes, selon certaines règles strictes. Finances Canada a précisé toutefois qu’en raison des circonstances extraordinaires, il serait impossible d’accréditer tout le monde au Canada.


La semaine de la presse et des médias du 3 au 7 mai 2021

La programmation dévoilée

La programmation de l’édition 2021 de la semaine de la presse et des médias est maintenant connue. D’autres événements se tiendront également dans les jours précédents et suivants l’événement.  L’équipe a élaboré un programme qui s’adresse autant aux professionnels des médias qu’au grand public. Pandémie oblige, la majorité des activités se tiendront en mode virtuel. Visiter notre site web pour tous les détails.


Propos haineux envers la journaliste de TVA-Nouvelles Mélissa Fauteux

La FPJQ-Estrie dénonce la situation

La Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), section Estrie, dénonce des propos haineux tenus à l’endroit de la journaliste de TVA-Nouvelles Mélissa Fauteux (photo) alors qu’elle faisait son travail dans un site de dépistage de la COVID-19.

Deux citoyens ont diffusé sur YouTube une vidéo dans laquelle ils invectivent la journaliste, la traitant de « pourrite », de « pute », de « conne » et de « laide ». La FPJQ-Estrie juge que les journalistes ont le droit d’effectuer leur travail dans un environnement sécuritaire exempt d’intimidation et d’injures et dénonce toute forme de harcèlement.

« Les menaces et l’intimidation n’ont pas leur place dans notre société. Les médias continueront à faire leur travail d’informer la population des enjeux liés à cette pandémie mondiale. La collecte, l’analyse, la remise en question et la vulgarisation des données ont leur place quotidiennement pour contrer la désinformation. Tenter de faire taire les journalistes en les intimidant ne mènera à rien et est inadmissible en démocratie », insiste Marie Eve Lacas, présidente de la FPJQ-Estrie.

(Crédit photo Twitter)

   LA RÉACTION COMPLÈTE

PRIX ET BOURSES

Les finalistes sont dévoilés pour le prix Judith-Jasmin 2020

La FPJQ est fière d’annoncer les finalistes pour les dix catégories du prix Judith-Jasmin 2020. Cette année, nous avons reçu 256 candidatures de la part de 159 journalistes.

Une soirée pour le dévoilement des différents gagnants se tiendra le jeudi 6 mai prochain à 19 h, lors d’un gala virtuel. Un Grand prix sera décerné par un jury composé des anciens présidents de la FPJQ parmi tous les reportages en nomination.

Les finalistes du prix Antoine-Désilets 2020 seront annoncés dans l’infolettre de la semaine prochaine.

Voici les finalistes du prix, par catégorie et par ordre alphabétique :


CATÉGORIE AFFAIRES ET ÉCONOMIE

Journaliste : Alec Castonguay
Titre du reportage : La nouvelle machine à gagner des élections
Média et date de publication : L’actualité – 14 juin 2020

Journalistes : André Dubuc et Marie-Ève Fournier
Titre du reportage : Des Américains à la rescousse d’Ivanhoé Cambridge
Média et date de publication : La Presse – 24 juillet 2020

Journaliste : Gabrielle Duchaine
Titre du reportage : Compagnies d’assurance : Des refus systématiques dans les réserves
Média et date de publication : La Presse – 11 décembre 2020


CATÉGORIE ARTS, CULTURE ET ARTS DE VIVRE

Journaliste: Alexandra Guellil
Titre du reportage : Rhodnie Désir- Danser l’histoire, raconter les rythmes
Média et date de publication : L’Itinéraire – 1er février 2020

Journaliste: Améli Pineda
Titre du reportage : Julien Lacroix visé par des allégations d’agressions et d’inconduites sexuelles
Média et date de publication : Le Devoir – 27 juillet 2020

Journaliste: Stéphanie Vallet
Titre du reportage : Nudité à l’écran : Quand des scènes tournent mal
Média et date de publication : La Presse – 13 novembre 2020


CATÉGORIE ENQUÊTE

Journaliste : Aaron Derfel
Titre du reportage : Public health, police find bodies, feces at Dorval seniors’ residence : sources
Média et date de publication : Montreal Gazette – 11 avril 2020

Journalistes : Gabrielle Duchaine et Caroline Touzin
Titre des reportage : L’autre épidémie : Exploitation sexuelle des enfants sur Internet (cliquez sur les dates de parution pour lire chaque reportage de l’enquête)
Média et dates de publication : La Presse23 et 24 octobre, 17 novembre, 9 et 10 décembre 2020

Journalistes : Katia Gagnon, Gabrielle Duchaine, Ariane Lacoursière et Caroline Touzin
Titre des reportage : La bataille de Montréal contre la COVID (cliquez sur les dates de parution pour lire chaque reportage de l’enquête)
Média et dates de publication : La Presse29, 30 et 31 mai 2020


CATÉGORIE GRAND REPORTAGE

Journaliste et équipe de production : Julie Dufresne – Bernard Lapointe, monteur – Luc Tremblay, réalisateur
Titre du reportage : COVID : Gérer dans la tempête (cliquez sur les dates de diffusion pour visionner les deux parties du grand reportage)
Média et dates de diffusion : Radio-Canada – Enquête – 26 novembre et 3 décembre 2020

Journaliste : Isabelle Hachey
Titre du reportage : Cinq jours en zone rouge
Média et date de publication : La Presse – 3 mai 2020

Journaliste et équipe de production : Brigitte Noël – Matt Joycey, vidéaste et monteur – Sofi Langis, productrice – Ève Lévesque, directrice de contenus
Titre du reportage : KUMTOR
Média et date de diffusion : Bureau d’enquête de Québecor – Club Illico – 26 mars 2020


CATÉGORIE JUSTICE ET FAITS DIVERS

Journaliste : Katia Gagnon
Titre du reportage : Tragédie de la fillette de la DPJ à Granby : elle s’appelait X
Média et date de publication : La Presse – 26 avril 2020

Journaliste : Jessica Nadeau
Titre du reportage : Ignorées jusque dans la mort / Histoire d’espoir et de désespoir au Square Cabot / En mémoire de ces femmes
Média et date de publication : Le Devoir – 1er février 2020

Journalistes et réalisatrice : Félix Séguin et Éric Thibault – Ninon Pednault, réalisatrice
Titre du reportage : Scoppa et moi
Média et date de diffusion : Bureau d’enquête de Québecor – Club Illico – 29 octobre 2020


CATÉGORIE LOCAL ET RÉGIONAL

Journalistes et bédéiste : Marie-Ève Lacas et Marie-Hélène Rousseau – Myriam Roy, bédéiste
Titre du reportage : Lac-Mégantic : La dernière nuit
Média et date de publication : Radio-Canada – Estrie – 11 juin 2020

Journaliste : Geneviève Michaud
Titre du reportage : Des problèmes majeurs à l’Office municipal d’habitation de Longueuil
Média et date de publication : Le Courrier du Sud – 13 octobre 2020

Journaliste : Lise Tremblay
Titre du reportage : Ce jour-là
Média et date de publication : L’Express de Drummondville – 11 novembre 2020


CATÉGORIE OPINION

Journaliste : Isabelle Hachey
Titre du reportage : L’étudiant a toujours raison
Média et date de publication : La Presse , 15 octobre 2020

Journaliste : Paul Journet
Titre du reportage : Notre grand malentendu
Média et date de publication : La Presse – 6 septembre 2020

Journaliste : François Normand
Titre du reportage : Voulons-nous vivre vraiment vivre dans ce monde ?
Média et date de publication : Les Affaires – lesaffaires.com – 18 septembre 2020


CATÉGORIE POLITIQUE

Journaliste : Alec Castonguay
Titre du reportage : Au cœur de la bataille pour sauver le Québec
Média et date de publication : L’actualité – Numéro de mai-juin 2020

Journalistes : Marco Fortier, Jessica Nadeau et Marie-Michèle Sioui
Titre du reportage : Autopsie de la crise en éducation
Média et date de publication : Le Devoir – 16 juin 2020

Journaliste : Fanny Lévesque
Titre du reportage : Ian Lafrenière: L’ex-policier qui éteint des feux
Média et date de publication : La Presse – 25 octobre 2020


CATÉGORIE SCIENCES, ENVIRONNEMENT ET SOCIÉTÉ

Journaliste et équipe de production : Brigitte Bureau – Michel Aspirot, caméraman et photographe – Jessica Jérôme, monteuse – Sylvie Robillard, réalisatrice
Titre du reportage : Séparé de ses enfants à la frontière par l’Agence des services frontaliers
Média et date de diffusion : Radio-Canada nationale – web et télé – 10 décembre 2020

Journaliste et équipe de production : Guylaine Bussières – Guillaume Morin, montage
Titre du reportage : La COVID au quotidien : incursion aux soins intensifs de l’Enfant-Jésus
Média et date de diffusion : Radio-Canada – 15 décembre 2020

Journaliste : Tristan Péloquin
Titre du reportage : La vie privée menacée : Souriez, vous êtes filmés (et reconnus)
Média et date de publication :  La Presse – 8 février 2020


CATÉGORIE SPORTS

Journaliste : Robert Frosi
Titre du reportage : Gerry Roufs, toujours vivant
Média et date de publication : Radio-Canada – ICI RDI – 27 décembre 2020

Journaliste : Guillaume Piedboeuf
Titre du reportage : Une reconstruction dans la controverse à Nordiq Canada
Média et date de diffusi : Radio-Canada – ICI Québec – 7 mai 2020

Journaliste : Alexandre Pratt
Titre du reportage : Le hors-jeu expliqué aux Syriens
Média et date de publication : La Presse – 2 mars 2020


Prix du Devoir de la presse étudiante et prix René-Lévesque de la presse étudiante

Vous avez jusqu’au 26 avril pour participer à l’édition 2021

Les Amis du Devoir, la Fondation René-Lévesque et la FPJQ présentent pour une nouvelle année les prix du Devoir de la presse étudiante et le prix René-Lévesque de la presse étudiante.

Le prix du Devoir de la presse étudiante vise à reconnaître et à récompenser la qualité des médias étudiants québécois, de niveaux collégial et universitaire, imprimés et en ligne, mais surtout le travail des équipes qui les réalisent.

Le prix René-Lévesque de la presse étudiante récompense une personne affiliée à la direction d’un journal (ex. : rédacteur(trice) en chef, éditeur(trice) etc.) et ayant fait preuve de leadership dans l’accomplissement de ses fonctions au cours de la dernière année ou du dernier trimestre. Le prix comporte des volets collégial et universitaire.

Les candidatures doivent nous parvenir au plus tard le lundi 26 avril à midi.

Jurys demandés pour l’édition 2021

La FPJQ cherche également à constituer deux jurys de trois personnes pour l’édition 2021. Les personnes intéressées par l’expérience peuvent écrire à ledevoirdelapresseetudiante@gmail.com pour signifier leur intérêt.


EN MANCHETTE

Nouvelles décisions du Conseil de presse du Québec

L’importance d’offrir un droit de réplique pour expliquer sa version

Sur les huit décisions rendues par le Conseil de presse du Québec ce matin, sept ont été rejetées. Dans la décision qui a été retenue, le Conseil rappelle l’importance du principe d’équilibre en journalisme, qui permet aux personnes visées par une controverse d’avoir l’occasion de donner leur version des faits.

Un article du journal étudiant de l’université Concordia The Link rapportait les raisons pour lesquelles des conseillers de l’association étudiante souhaitaient la destitution du coordinateur général de l’organisme, Christopher Kalafatidis. Même si l’article présentait certains extraits d’une déclaration que M. Kalafatidis avait préalablement publiée sur Facebook, cela n’était pas suffisant pour assurer l’équilibre, selon la décision rendue. La journaliste n’a pas tenté d’obtenir les commentaires du principal intéressé alors qu’il avait indiqué être disponible pour s’exprimer sur le sujet.

   Consulter les décisions

Agence Science-Presse

Quatre capsules vidéo pour contrer la désinformation

 #VraimentVrai est une série de quatre capsules vidéo partageant des réflexions sur le métier de journaliste et qui proposent des moyens pour vérifier l’information. Les capsules sont une initiative de l’Agence Science-Presse en collaboration avec des journalistes spécialisés en désinformation ou en science.

La première capsule offre des astuces pour vérifier l’information qui nous est présentée et met en garde contre les émotions que suscitent certaines nouvelles. La deuxième s’attarde à la distinction entre les opinions et les faits rapportés. La troisième livre quelques trucs pour choisir des sources fiables afin de bien s’informer et la dernière explique comment l’avènement des médias sociaux a bouleversé notre façon de consommer l’information.

   visionner les capsules

Une première femme à la tête de l’agence Reuters

Alessandra Galloni (photo) a été nommée à la tête de Reuters et devient la première femme à occuper ce poste en 170 ans d’existence de l’agence de presse britannique.

Âgée de 47 ans, madame Galloni supervisera depuis Londres toutes les fonctions éditoriales de la rédaction, qui compte 2 500 journalistes à travers le monde, a indiqué Reuters dans un communiqué. Diplômée de l’université Harvard et de la London School of Economics, la native de Rome avait rejoint Reuters en 2013, après 13 ans au Wall Street Journal.

Son prédécesseur Stephen J. Adler a mentionné sur Twitter qu’il était « ravi de passer le relais à une brillante journaliste et une super collègue. »

Le président du groupe Thomson Reuters Steve Hasker a vanté « son talent et son expertise, au moment où le monde a cruellement besoin d’un journalisme indépendant et objectif. »

(Crédit photo Wikipédia)

   LIRE LA SUITE

Cambodge

Vice publie des photos manipulées qui ne passent pas

Le Cambodge a condamné les images publiées par le groupe médiatique Vice. Les clichés mettaient en scène des victimes du génocide des Khmers rouges, colorisés et dont certains avaient apparemment été modifiés pour ajouter des sourires à leurs visages.

L’artiste Matt Loughrey a retouché des images prises dans la prison de Tuol Sleng, où des milliers de personnes ont été torturées et interrogées à la fin des années 70 par les Khmers rouges. Des registres détaillés étaient tenus par les geôliers, qui prenaient des photos en noir et blanc de chaque prisonnier. Les images ont été publiées par Vice, vendredi dernier, dans un article qui a depuis été retiré.

Le ministère de la Culture et des Beaux-Arts du Cambodge considère que les photos modifiées « portaient gravement atteinte à la dignité des victimes. »

Youk Chhang, directeur du Centre de documentation du Cambodge, lui-même survivant, a déclaré que son cœur a cédé lorsqu’il a vu les versions révisées des photographies.« Comment pouvez-vous changer l’enfer en bonheur ?  C’était une grave injustice envers les victimes que de modifier un tel morceau d’histoire, qui est toujours une histoire vivante. »

Vice a déclaré que le reportage ne répondait pas à ses normes éditoriales. « Nous regrettons cette erreur et nous allons enquêter sur cette défaillance du processus éditorial. »

   En savoir plus

La chaîne télévisée Euronews interdite en Biélorussie

Le ministère de l’Information biélorusse a interdit, lundi, la diffusion de la chaîne télévisée Euronews dans le pays. Dans un communiqué, le ministère a précisé que la chaîne européenne serait remplacée par une programmation sur la Deuxième Guerre mondiale produite par la Russie.

Alès Bialiatski, à la tête de l’ONG biélorusse Viasna, dénonce cette interdiction qui en rajoute à « la situation désespérée dans laquelle se trouvent les médias indépendants en Biélorussie. La Biélorussie tombe dans l’isolement de l’information et c’est ce que veut le régime du président Alexandre Loukachenko, » selon lui. Euronews permettait aux téléspectateurs « d’avoir conscience des événements européens. »

L’autorisation de diffusion de la chaîne n’aurait pas été renouvelée en raison de publicités diffusées en anglais, au lieu d’être traduites en russe ou biélorusse, a précisé un porte-parole du ministère à l’agence de presse Ria Novosti.

   L’article du Monde

Hausse des profits pour Postmédia, malgré la baisse des revenus

Malgré une diminution de 21% de ses revenus, Postmédia Network Canada, le propriétaire du plus grand groupe de journaux au Canada, a affiché un profit net de 700 000 $ pour son deuxième trimestre.

Les gains ont été réalisés à l’aide de produits financiers dérivés et des taux de change, ainsi qu’à une hausse du bénéfice d’exploitation jumelé à la baisse des dépenses, a expliqué l’éditeur du National Post, de la Montreal Gazette et d’autres quotidiens au pays.

« Notre deuxième trimestre témoigne du progrès soutenu de notre stratégie, et offre un optimisme mesuré pour l’avenir », a affirmé le chef de la direction de Postmedia, Andrew MacLeod, dans le communiqué présentant les résultats de l’entreprise jeudi dernier.

   Tous les détails

Banlieue d’Athènes en Grèce

Un journaliste aux affaires criminelles abattu devant sa résidence

Giorgos Karaïvaz (photo), journaliste à la télévision privée grecque Star, « a reçu des tirs de balles et a été tué sur le coup, » devant son domicile à Alimos, a indiqué à l’AFP une responsable du bureau de presse de la police d’Athènes.

Selon certains médias, deux personnes sur une moto auraient tiré au moins six balles sur le journaliste aux affaires criminelles. Les policiers ont retrouvés un total de 17 douilles devant la résidence.

Le journaliste quinquagénaire a travaillé pour de nombreux médias grecs. La nouvelle a provoqué un choc dans le milieu journalistique et de nombreux médias ont interrompu leurs programmes. « Il a été tué dans une embuscade mortelle en rentrant chez lui après une émission télévisée », a prétendu la radio Skaï.

Christophe Deloire, le secrétaire général de l’ONG Reporters sans frontières, a appelé les autorités grecques à enquêter sur cet assassinat pour établir « s’il y a un lien avec sa qualité de journaliste, ce qui à notre sens est plausible, voire probable. » Le Premier ministre grec Kyriokos Mitsotakis a demandé samedi une enquête accélérée sur le meurtre du journaliste.

(Crédit photo STAR TV)

   PLUS D’INFORMATIONS

Russie

Le rédacteur en chef d’un média d’investigation perquisitionné

Roman Anine, le rédacteur en chef du journal en ligne Vajnie istorie, (Histoires importantes) a reçu la visite des agents des services de sécurité russe (FSB) qui ont perquisitionné à son domicile, vendredi dernier. L’information a été rapportée par la rédaction du jeune média d’investigation.

Roman Anine a publié récemment des articles sur de possibles liens entre un responsable du FSB et le crime organisé, ainsi que des textes sur la torture dans les prisons russes et la surveillance par les services de sécurité de l’opposant incarcéré Alexeï Navalny.

Selon son avocate, citée par Vajnie istorie, le journaliste est visé pour « violation de la vie privée en abusant de ses fonctions professionnelles, » un délit passible au maximum de quatre ans de prison.

Roman Anine, 34 ans, travaillait auparavant pour la Novaïa Gazeta, le journal d’opposition le plus réputé de Russie. « Ce qui se passe en ce moment avec Roman Anine est une histoire de vengeance, » a affirmé son ancien employeur dans un communiqué.

« Ces dernières années, nous avons constaté que la situation de la liberté des médias en Fédération de Russie se dégrade et que l’espace pour le journalisme indépendant et la société civile se réduit. Nous appelons les autorités russes à respecter leurs obligations internationales et nationales, » a déclaré dimanche le porte-parole du chef de la diplomatie européenne Josep Borrell.

(Crédit photo Wikipédia : Le siège du FSB, place Loubianka, à Moscou)

   La nouvelle

Initiative de la Fondation Monique-Fitz-Back et Unpointcinq

Un Laboratoire créé pour les jeunes journalistes en environnement

La Fondation Monique-Fitz-Back et Unpointcinq s’associent pour créer une nouvelle opportunité jeunesse : le Laboratoire des jeunes journalistes en environnement.

C’est à travers la campagne de mobilisation sur les changements climatiques Sors de ta bulle que des jeunes du secondaire des quatre coins du Québec pourront bénéficier d’une formation et d’un encadrement professionnels. Ces derniers deviendront donc, le temps d’une année, de jeunes journalistes en environnement, et pourront ainsi créer des contenus par et pour les jeunes. Ces contenus seront publiés sur Unpointcinq.ca et relayés sur sorsdetabulle.com.

La Fondation Monique-Fitz-Back amplifie la voix des jeunes par l’ajout de ce nouvel axe à sa campagne Sors de ta bulle. Unpointcinq offrira, pour sa part, un mentorat professionnel par l’intermédiaire son équipe de journalistes expert.e.s dans la production de contenus accessibles et attractifs sur l’action climatique.

Les jeunes du secondaire peuvent soumettre leur candidature jusqu’au 3 mai 2021.

   POUR PARTICIPER

Manque d’inclusion et stéréotypes

Les femmes moins présentes dans les médias

Les conclusions de la recherche 2020 Global Media Monitoring Project de l’Université d’Helsinski montrent que les médias d’actualité sont loin d’être un espace inclusif pour les femmes. L’étude a révélé qu’elles ne sont des sujets ou des sources que dans 26 % des reportages.

La Commission des Nations Unies sur le statut de la femme a organisé une table ronde au mois de mars pour discuter des solutions possibles pour contrer les stéréotypes sur les femmes et les minorités de genre dans la couverture médiatique. Les participants y ont interrogé le rôle des médias dans l’atténuation des stéréotypes de genre, et se sont demandés si les cadres réglementaires pouvaient contrer leur prévalence dans les médias.

Selon les intervenants, l’éducation est l’approche la plus efficace pour lutter contre les stéréotypes liés au genre dans les médias. L’objectif est de former les rédactions afin que les journalistes puissent se débarrasser consciemment de leurs propres préjugés.

Des écoliers en France se penchent aussi sur la question

Des élèves du primaire d’une école de la ville de Rézé, en France, se sont entraînés à traquer les clichés sexistes véhiculés dans les médias. Accompagnés par deux bibliothécaires de la médiathèque Diderot et le magazine Les Autres Possibles, les étudiants du primaire ont réalisé une enquête qui bouscule les clichés sur la non-mixité des métiers. Par petits groupes, ils ont rencontré dix professionnels, cinq femmes et cinq hommes, qui s’épanouissent dans des métiers encore genrés.

(Crédit photo Alexander Suhorucov de Pexels)

   EN APPRENDRE DAVANTAGE

Agence du revenu du Canada

Des modifications apportées aux mesures fiscales à l’appui du journalisme

Un peu plus d’un an s’est écoulé depuis que l’Agence du revenu du Canada a mis en place les mesures fiscales à l’appui du journalisme. Au cours de cette période, les mesures fiscales et l’administration de celles-ci par l’Agence ont évolué. Le gouvernement a proposé des modifications pour corriger les lacunes de la loi qui l’empêchaient d’atteindre pleinement son objectif, soit d’appuyer le journalisme canadien tout en respectant le principe de base de l’indépendance journalistique.

   VOIR LES MODIFICATIONS AUX MESURES

DES NOUVELLES DE NOS MEMBRES

Un nouvel essai sous la direction de Gabrielle Brassard-Lecours et Marie-Ève Martel

Prendre parole – Lettres de la (plus si jeune) relève journalistique

Les enjeux auxquels se confronte la relève journalistique sont de taille. Pourtant, lorsqu’il est question de l’avenir des médias, ce sont souvent les mêmes voix qui se font entendre, celles de journalistes d’expérience. Dans le livre Prendre parole – Lettres de la (plus si jeune) relève journalistique, sept journalistes de moins de 40 ans s’expriment sur les enjeux de demain, leurs incertitudes et leurs aspirations.

« On voulait parler de notre vision de ce que devrait être le journalisme de demain, », a expliqué la journaliste Marie-Ève Martel lors d’un entretien accordé à La Voix de l’Est. « On parle toujours d’une crise perpétuelle, mais il y a aussi du bon à travers ça. Le journalisme aura toujours un avenir et il y aura toujours un besoin pour l’information. La beauté, c’est que cette information peut se réinventer. »

L’essai collectif sera disponible en librairie à partir du mardi 20 avril.  Le livre a été écrit avec les contributions de Gabrielle Brassard-Lecours (journaliste indépendante), Thomas Deshaies (journaliste à Radio-Canada), Marie-Ève Martel (journaliste au quotidien La Voix de l’Est et vice-présidente de la FPJQ), Michael Nguyen (journaliste judiciaire au Journal de Montréal et président de la FPJQ), Bouchra Ouatik (journaliste scientifique à l’émission Découverte, à Radio-Canada), Émélie Rivard-Boudreau (correspondante régionale pour de nombreux médias en Abitibi-Témiscamingue) et Naël Shiab (journaliste à Radio-Canada).

   L’ENTREVUE DE MARIE-ÈVE MARTEL À LA VOIX DE L’EST

Des têtes qui bougent

Le journaliste Emmanuel Martinez recruté par Les Affaires

Les Affaires ont embauché le journaliste Emmanuel Fernandez qui aura pour mission de couvrir les sujets touchant à l’entrepreneuriat, les PME, la stratégie d’entreprise et le leadership.

Pour Marine Thomas, la rédactrice en chef Aux Affaires, Emmanuel Martinez arrive avec un bagage important d’expérience et d’expertise. « Nous sommes très heureux de l’accueillir parmi nous. Pour lui, l’économie est bien sûr un monde de chiffres, mais c’est avant tout comme un domaine profondément humain, dicté par l’ambition, l’innovation et l’action. »

Avant d’arriver Aux Affaires, Emmanuel occupait depuis 2010 le poste de chef de pupitre à l’agence QMI. Avant QMI, il a été rédacteur en chef adjoint au magazine Vivre à la campagne et responsable de l’information chez Alternatives. Il a commencé sa carrière de journaliste puis de chef de pupitre à Radio-Canada où il est resté huit ans. Il a une maîtrise en science politique de l’Université McGill et un certificat en sciences humaines de Lund Universiteet en Suède.

Source : Fédération professionnelle des journalistes du Québec.

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , ,
Publié dans Actualité au jour le jour

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Concours pour les Québécois et résidents du Québec : abonnez-vous à ce magazine en ligne et courez la chance de gagner un dictionnaire Le Robert illustré 2022

Joignez-vous à 1 291 autres abonnés

Les mots nouveaux des dictionnaires Le Robert 2022 (cliquez sur l’image)
DOSSIER
Follow Appui-livres on WordPress.com
Ce site web est sous licence Creative Commons – Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.5 Canada (CC BY-NC-ND 2.5 CA)
Article explicatif au sujet de notre maison d’édition
Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Se connecter
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
Recherche par catégorie
%d blogueueurs aiment cette page :