Nouveauté : Du rêve à la réalité, Mémoires & Poésie, Alonzo Maltais, Fondation littéraire Fleur de Lys

Microsoft Word - n.alonzo-maltais.2.doc

Microsoft Word - n.alonzo-maltais.2.doc

Du rêve à la réalité

Mémoires & Poésie

Alonzo Maltais

Fondation littéraire Fleur de Lys

Lévis, 2021, 352 pages, illustré.

Format 8,5 X 11 pouces

ISBN 978-2-89612-601-9

Exemplaire papier : 49.95$ (Canada)

Exemplaire numérique : 7.00$

PRÉSENTATION

Toujours vers un plus loin, je continuerai mon chemin.

Quoi de mieux, pour mes 85 ans que de voyager dans mes souvenirs et dans mes rêves.

Et alors demain?

Arrivé, le temps de faire mon bilan du temps passé sur cette terre, maintenant que mon voyage dans le rêve des anciens tire à sa fin, que la « trace » est inscrite dans le temps, est-ce le vide qui m’attend? Évidemment, non ! Bien au contraire ! Le moment où ce livre se referme n’est qu’une étape, un appel au dépassement. Combien de couleurs encore à mettre sur les toiles de ce qui, dans la nature et dans la vie, ravira demain mon âme ? Combien de galeries à fréquenter alors que je partirai à nouveau vers de nouvelles amitiés, vers le partage du goût des arts ? Combien de chansons encore à chanter, de sentiments et d’émotions à mettre sur papier ou dans les accords d’une guitare ? Combien de questions encore à me poser, de sujets sur lesquels réfléchir, pour les livrer en discussion entre parents, amis et amies?

Oui, il me reste encore beaucoup de chemin à parcourir, beaucoup de projets à mettre sur pied, beaucoup de gens à voir et à apprécier.

Quand tu sais que la vie va être plus courte, tu t’appliques et tu fais vite. C’est pourquoi demain ne m’inspire aucune crainte. Car j’ai toujours le désir d’un plus loin, et une vie à continuer.

TABLE DES MATIÈRES

PRÉSENTATION 9
Mon passage dans le temps 9

Je me présente 9

À leur époque ils ont marqué le temps 10

Jean Marie Malteste et sa femme Marie-Josèphe Gagnon. 10

Antime Maltais et sa femme Félécité Tremblay dite Zitté. 10

Alcide Maltais et Elvina Gauvreau son Agate de femme 10

PRÉFACE 13

INTRODUCTION 15

LA MÉMOIRE ET LA VIE 17

La maison familiale se présente 18

Longueuil, école de peinture, 1995 18

Je vous présente ma famille 21

Alcide, Elvina et leur petite famille 21

Ici débute la grande aventure de mes parents 23

1935 Ma naissance 25

Mon baptême 26

Mon nom : Joseph Théodore Alonzo 27

Mon surnom : zozo 27

Histoire de bébé, je me cache 28

On me plonge dans le gros baril d’eau. 28

Le crash boursier, vécu et analysé par un enfant 29

1939- 1945 La deuxième guerre mondiale 29

L’effort de guerre vu par un enfant 30

Les anguilles. Plaisir et bonheur d’enfant. 1945-1950 30

1946 Les moments spéciaux de mon enfance 32

Le repas familial traditionnel, du temps des fêtes. 32

Le sapin, le lièvre et la perdrix, sans oublier la dinde. 32

Promenade en forêt à la recherche de l’arbre le plus beau 32

Retour de la forêt avec l’arbre 32

Le sapin dans le salon 32

1946 Fête de Noël (Les cadeaux) 33

Les cadeaux spéciaux 33

À l’école de la vie 34

Première année et primaire Estelle Landry 36

Je préfère aller me baigner 36

Je prends des notes 37

JE PRÉSENTE MES PARENTS 39

Papa Alcide travail au barrage de Shipshaw 40

Tandis que Maman Elvina garde la maison 40

Le confort, l’eau courante à la maison 40

Des précurseurs sur glace ! 40

Les patins, les hockeys 41

Association sportive 41

1944 L’école de l’ingéniosité sans diplôme 44

Alcide l’entreprenant 45

Une autre exclusivité signée Alcide Maltais 45

Voyageons à la colonie de Brébeuf en Ford décapotable 46

Alcide et ses machines 46

Le rêve d’une porcherie 47

À l’école « officielle » de Val D’Espoir 48

Le respect du public 49

Deux jeunes « savants » apprennent… la modestie 1951 49

Le gros chien à papa (souvenir1952) 50

Les vaches à papa 52

Caillette sur la track (Souvenir 1947) 52

Quelle horreur. La barrière est ouverte ! 52

La petite jument 53

Au temps des chevaux 54

Le rond de course de Drapeau 54

Souvenir de 1945, c’est un événement plutôt tragique dont nous, les vieux, avons souvenances : 55

Le gros Tom dans la cave, dans le carré de patates 55

Catastrophe ! 55

Je suis un homme, je fume. La critique 57

Les périodes de souvenirs heureux dans les années 1945 57

Alcide agriculteur 57

Mise en situation Autre temps. 57

Alcide cantonnier 58

Alcide ferrailleur 58

Alcide homme de bois 58

Les pitounes dans le clos d’en bas 59

Papa Alcide sur sa grosse Harley-Davidson 59

Papa travaille à la carrière de pierre à chaux 59

Trois retours à l’école 1949 60

Je prends des notes 63

LE TRAVAIL, LA VIE ET LA MÉMOIRE 65

Le travail, la mémoire et la vie 66

Mon frère Pierre me rend visite à Rimouski 66

Là où est ton chemin ! 67

Visitons le pays, allons au le Labrador 68

Des savoirs polyvalents 68

À chacun son mérite 69

Revenons au Québec, le barrage de Carillon 70

À l’écoute des voix de l’expérience 71

Les investissements Maltais 72

La saga des entrepreneurs du clan Maltais 74

Rêver le dépassement 74

Le clan des Maltais à Alcide Maltais de Nouvelle 74

Une histoire d’entrepreneurs à succès. 74

Se dépasser : l’instruction ne vient pas d’une seule école 75

L’étoffe d’Alcide Maltais : des fibres d’humanité qui déteignent 75

Le clan Maltais ─ Pour atteindre le haut de l’échelle 76

Se faire la courte échelle l’un l’autre, ce n’est pas bête ! 76

Le marché de la rénovation domiciliaire 77

Souvenir métaphorique de deux frères Maltais, opérateurs de machinerie lourde 78

Le rêve familial de la rue Amherst 79

Tu me parles de ta réussite personnelle 79

La réussite familiale 79

Aller plus loin par l’instruction, par l’éducation 79

L’histoire c’est comme un ruisseau 80

La famille de la Rue Amherst s’agrandie 81

Participation gouvernementale 81

La vie étant la vie, le temps passe et il nous sépare Tout comme l’oiseau qui quitte le nid familial pour y bâtir le sien 82

En solo je poursuis mon aventure 82

Arrive un moment où je dois reprendre le collier 83

L’aventure du 1380 de la rue Gilford à Montréal sur le plateau Mont royal 83

Comme il s’est produit dans les années antérieures 84

Je prends des notes 88

HOMMAGE AUX ANCÊTRES 89

Par respect pour nos prédécesseurs 90

Dans le rêve de mes ancêtres, je voyagerai 91

Je me souviens de mes ancêtres 91

Objets souvenirs 91

La carabine 91

Les écrits 91

Il y avait aussi des conteurs 92

Il ne suffit pas de nommer les anciens pour les sentir vivre 92

L’arrivée de nos ancêtres 93

1739 Allons voir l’arrivée de nos ancêtres en terre canadienne 93

L’ancêtre, Jean-Marie 93

La grande aventure 93

Arrivée de Marie-Josèphe 96

Pourquoi ce mariage aux Éboulements et non à l’Isle-aux-Coudres ? 96

Le drame acadien 97

Le Grand Dérangement 97

Pendant ce temps, à l’Isle-aux-Coudres… 98

La guerre, encore ! 98

Jean-Baptiste et la terre 99

La lignée directe 99

Les racines voyageuses 102

Des temps politiques incertains, des conditions de vie difficiles 104

L’ancêtre Jean-Baptiste Malteste meurt en 1801 à l’âge de 76 ans. 104

Nouvelle, Seigneurie de Shoolbred 105

Au temps d’Antime et de sa femme Zitté 106

Antime, veuf et cultivateur 106

Lendemains de conquête du côté de la Baie-des-Chaleurs… 107

1775-1783 — Quoi de neuf ? Encore la guerre ! 108

Je prends des notes 110

LES SENTIMENTS ET LA VIE 111

Extrait de « Mais quoi faire ? » 112

L’éveil à l’amour d’un adolescent 112

Amours de jeunesse, rien de sérieux ? 114

On s’amuse! Descente de la Bonaventure entre amis 118

Les grands départs; je perds mes amis 1

Les grands départs; je perds mes amis 120

Je retourne en Louisiane 120

Un temps de rémission pour Little Bird 120

Au tour de mes parents de s’éloigner de nous 123

Le départ d’Alcide 123

Le départ d’Elvina et ses retrouvailles avec son mari Alcide. 125

Retournons au début de l’été en l’an 2000 127

Nouvelle, comté de Bonaventure 127

Retournons-en Louisiane 129

Dernier envol d’un oiseau fragile 129

Adieu, Little Bird 129

Le départ de Roland le 26 janvier 2014 131

Amour, femme et piédestal ! 132

Retournons dans les années 1970 134

Mon mariage (en prose) 135

Voyage vers demain souvenir du 21 juillet 1962 (Texte Métaphorique) 135

La cérémonie va commencer 135

La cérémonie une fois terminée 135

Les petites 137

Mes filles 138

Le lavabo 140

Quel horreur, Chantale échappe la cafetière qui se renverse sur elle 140

Ma fille Lyne attrape au passage, la corde à linge. 141

Quand on n’a pas sa rose 142

Je vais faire un tour dans ma Gaspésie Natale 145

Le retour de l’Alouette 145

Je prends des notes 147

MES ÉCRITS, MES RÊVES ET MES VOYAGES 149

Une période de ma vie en prose, grand merci de partager avec moi cette période de vie. 151

Maintenant, rendons-nous au Mexique 209

Voyageons le Mexique en chantant 210

Nous voilà rendu à Cienfuegos, Cuba ! 214

Voyages avec mes filles 214

1981 Chantal 214

2001 Au tour de Lyne ! Trinidad et Tobago 215

La marée des voyages 216

Me voici de nouveau à Cienfuegos de Cuba. 216

Cienfuegos, Castillo de Jagua Cuba 217

Mes poèmes, Mis poemas 218

Introduction 219

Le temps passe 219

Versión española Introducción Cienfuegos Cuba 221

Présentation – La Merveilleuse 222

Presentación – La Maravillosa 223

Mon ami Lorenzo de CUBA 246

Nous sommes au 515 rue Aguila apt 505 dans le vieux quartier de la Havane à Cuba 247

Peuple magnifique 251

Pueblo magnifico 251

Je prends des notes 252

LA BOHÈME ET LA VIE 253

Le sport automobile 254

Départ d’une course de formule Ford 1600 au Mont Tremblant 254

Ça se fête en famille 256

Oser le dépassement 257

Les courses nationales et internationales 258

J’ai vite dit oui 258

Oser …Quand ça vaut la peine ! 259

À chacun son départ 260

Quelques photos 261

Après ma retraite de 2000 263

Au Grand prix de Formule 1 du mois de juin 2001 263

La mer politique 264

Un lac appelé le Québec – Premier épisode 1979 265

Un lac appelé le Québec – Deuxième épisode 266

Le jeu des anciens 267

La mer des arts 269

Le goût des arts visuels 270

Espace peinture 272

Voyageons dans les maritimes 274

Médaille du sénat canadien remise à Clarence Bourgoin, lors du Rendez-Vous des Artistes. 277

Le plaisir de chanter 281

103 ans d’une vie, c’est beaucoup de mémoire… 282

Madame Suchet 282

Les soixante ans de Roger Sylvain 284

Je prends des notes. 285

LES RENCONTRES AMICALES 287

Les amis du matin 290

La table ronde – Mon histoire 290

Anniversaire de M. Collette Louis-Paul 291

M. Collette, notre ami du matin 292

Les affinités : C´est là la question…! 293

Je suis humble 294

Éducation et instruction 295

Échange de points de vue 295

J’entre en scène. 295

Mise en situation 296

Regardons cela sous des angles différents 296

Autre cas 296

Maintenant, regardons l’inverse 296

Vous ne pensez pas 296

Pardonner OUI oublier NON 297

Les rencontres et les échanges d’opinions avec mes frères 298

La mer ne s’arrête jamais et la vie continue dans le rêve d’un plus loin 299

Ma relation familiale 301

À toi Bernard 301

Moi j’ai toujours été seul, personne ne m’a aidé 302

Abordons ce point sérieusement 302

Si quelqu’un veut bien oublier, là je n’y peux rien. 303

Souvent j’ai entendu papa dire : 303

Ce que tu sais ou que tu as, ne m’enlève rien 303

Ma passion pour l’écriture 305

Ma scolarité, mon parcourt scolaire 306

De la première à la sixième année 306

1950-51 – J´ai 15 ans 306

Direction École d’agriculture de Val-d ’Espoir en Gaspésie. 306

1952 – J´ai 17 ans 307

Direction École Technique de Rimouski (5 ans après Roland) 307

1954 – J’ai 19 ans 307

1955 – J’ai 20 ans 307

1962 – J’ai 27 ans 308

Me voilà dans la grande ville de Montréal 308

Les rencontres enrichissantes 308

Certificat d’études 309

Cours d’initiation en relations humaines 309

Ma passion pour l’écriture 310

Pourquoi J’écris tout le temps? 310

Le temps passe 311

À chacun son histoire 311

Mon frère Pierre, notre rêve et le rêve de nos anciens s´est réalisé. 312

1960 A&P Atlantique & Pacifique 312

Eh Bien, beaucoup d’années plus tard, plus de soixante ans ! 312

Ajoutant au monde des affaires 313

« Je ne connais pas assez la poésie, pour pouvoir l’analyser…! », Mon frère Pierre 314

Hé oui mon frère, tu la connais cette poésie 314

Au début de l’année 1980 315

Le méchoui traditionnel chez Aurèle 315

Une soirée musicale entre amis 317

Gros merci 320

Gros merci. Mais Pourquoi? 320

Le temps des fêtes, 1946 320

Deux cowboys 320

Camion chez Leclerc 320

Les promenades, sur le gros Harley Davidson 321

Pour ma communion solennelle, ha! 321

1953 – Ford Victoria 321

Plus tard revenant d’un voyage chez nous à Drapeau 321

Les années ont passées 321

Le compteur roule et les années passent 321

A&P 322

Changement de cap 322

Quelques années plus tard 322

Oublions le travail 322

Chanter à la prison 323

Le temps de la rénovation domiciliaire Rue Amherst 323

Les courses automobiles et les combats de boxe 323

Le livre de la famille 323

Le temps passe et les gens changent 323

Une sapré belle-famille 324

ÉPILOGUE 325

GROS MERCI, MERCI BEAUCOUP 327

REMERCIEMENTS 329

Je prends des notes. 330

CONCLUSION 331

PENSÉE DE LA FIN 42

AU SUJET DE L’AUTEURE 43

DE LA MÊME AUTEURE 45

EXTRAIT

Mon passage dans le temps

Dans le rêve de mes ancêtres, de mes grands-parents et de mes parents, je voyagerai.

Me servant de ma mémoire, mes écrits, mes tableaux, mes souvenirs enterrés depuis nombre d’années, mes bouts de papier et mes archives, avec beaucoup de patience, avec en mémoire les gens formidables avec qui j’ai eu le privilège d’échanger, me servant aussi de la mémoire de certains membres de ma famille et de mes amis es, je vais raconter le mieux possible certains épisodes de mon passage sur cette terre. Certains textes, poèmes et anecdotes, je prendrai dans mes autres écrits, comme le passage d’une famille dans le temps (2003), La mémoire rapaillée (2008) une période de ma vie en prose (2011) Castillo de Jagua (2018-19) et autres ouvrages comme : Les amis du matin (2013) et aussi, Les rencontres amicales.

Vous remarquerez que, même si j’écris ma vie, je ne parlerai pas toujours de moi, vu que ma vie est, et a toujours été à l’intérieur de ma famille, même si en quelque temps éloignés, la famille d’Alcide et Elvina Maltais, belle et grande famille gaspésienne de Nouvelle, Co. Bonaventure sur la Baie-des-Chaleurs. Ma vie c’est ma famille, c’est mon village, ce sont mes amies.

Quand tu sais que la vie va être plus courte, tu t’appliques et tu fais vite. Je prévois en avoir pour un an avec un bon travail et la grâce de Dieu. Rendez-vous au mois de mai 2021 pour dire : devoir accompli, projet terminé.

Je me présente

Alonzo à Alcide à Pierre à Antoine à Antime à Jean-Marie à Jean-Baptiste à François-Nicolas Malteste.

Je ne suis qu’une feuille d’un arbre, mais une feuille qui n’oublie pas que l’arbre a ses racines. Sans racines, je serais sans sève. C’est le parcours de cette sève que je viens vous raconter. Je ne suis pas seulement Alonzo, je suis Alonzo à Alcide qui est à Pierre, et je suis à Pierre qui est lui-même à Antoine…

C’est là à Nouvelle plus précisément, à Drapeau en Gaspésie sur la baie des Chaleurs, et à ce qu’on m’a raconté par une belle matinée ensoleillée que je suis né le 6 du mois d’août 1935, le septième enfant d’une belle et grande famille de 15, celle d’Alcide et Elvina Maltais, ma famille.

À leur époque ils ont marqué le temps

À chacune des époques, il y a des personnes qui sortent du groupe, qui se présentent par leur implication familiale, ainsi que dans leur communauté.

Dans les grandes familles, depuis la Nouvelle-France, jusqu’à aujourd’hui, il y a toujours eu un courant qui a façonné la vie et lui a donné une direction dans le temps faisant évoluer sa descendance vers un plus loin.
Je vais donc m’attarder sur le cheminement de trois familles qui ont, à leur façon, marqué leur passage dans le temps, par leur courage, leur travail et leur façon d’anticiper l’avenir.

Jean Marie Malteste et sa femme Marie-Josèphe Gagnon.

Je vous parlerai donc de Jean-Marie Malteste dit Jean Batiste mon ancêtre en Nouvelle-France, qui âgé de ses quatorze ans a quitté la France, sa terre natale St-Cybard évêché de Poitiers et sa famille, dans le rêve d’un plus loin. Il a dû, traverser les océans et y affronter les tempêtes pour enfin arriver en la nouvelle France et y construire son chez-soi, y fonder une famille, élever ses enfants en préparant le bien-être de sa descendance.

Antime Maltais et sa femme Félécité Tremblay, dite Zitté.

Le troisième enfant de Jean Marie; armés de leur courage et de leur forte santé, ont dû quitter leur village adoptif La Malbaie, emmenant avec eux leurs 5 enfants, et le matériel nécessaire pour le voyage, ce que pouvait transporter la charrette, pour traverser les montagnes et les mauvais temps, dans une année de famine, en 1869, pour y bâtir leur avenir et celui de leurs enfants, de leur descendance, en Gaspésie, au grand Platin dans la seigneurie de Shoolbred, sur la Baie-des-Chaleurs, aujourd’hui appelé Nouvelle. Notre village natal.

Alcide Maltais et Elvina Gauvreau son Agate de femme

(Nos parents). Par l’enseignement qu’ils ont reçu de leurs parents et des ancêtres, par leur courage et leur clairvoyance, par un travail acharné, ils ont su poursuivre leur rêve sur le chemin tracé par les anciens. Aller plus loin, par l’éducation et l’instruction, pour eux le savoir est de première importance, et c’est cela qu’ils transmettront à leur descendance.

Enfants, petits-enfants, et arrière-petits-enfants le savent bien et ils poursuivent le chemin, vers un plus loin.

La famille

La famille ce n’est pas seulement question de sang
La famille c’est le beau cadeau du ciel
Certains moments on s’aime très fort
Certains moments pour des raisons on s’aime moins
On peut même suspendre les relations
On se réconcilie et on essaye
De rattraper le temps perdu
La famille c’est ma richesse.

AU SUJET DE L’AUTEUR

Alonzo Maltais

Né en 1935 à Nouvelle (Gaspésie, Baie des chaleurs), Alonzo Maltais est le septième enfant d’une famille de quinze. Il est de la quatrième génération des Maltais à vivre sur la terre familiale. Passé les études primaires et secondaires, à 15 ans il suit un cours de deux ans à l’École d’agriculture de Val D’Espoir, et par la suite, un cours à l’École technique de Rimouski. Il travaille quelque temps dans cette ville, comme dessinateur technique et soudeur. À vingt ans, commence la grande aventure. Il apprend à devenir opérateur de machinerie lourde et il exercera ce métier pendant plusieurs années, « à l’époque du Maître chez nous! » sur les grands chantiers de construction du Québec et du Labrador. Travailleur polyvalent, autodidacte, il gagnera encore sa vie et celle de sa famille en exerçant divers métiers, avant de se lancer dans l’immobilier, un domaine qu’il explore à fond, où il a du succès et dans lequel la plupart de ses frères l’ont rejoint.

Alonzo a toujours aimé les sports, les arts visuels, la littérature et l’histoire. Mais comme il n’est pas homme à regarder passer les trains sans agir, à 45 ans il devient pilote de course automobile, pour ensuite occuper des postes d’officiel à la FAQ (Fédération automobile du Québec) et à la FIA (Fédération internationale du sport automobile). Ses activités dans l’immobilier ne l’empêchent pas non plus de concrétiser un de ses plus chers projets, raconter l’histoire de la famille Maltais depuis l’arrivée du premier ancêtre en Nouvelle-France. Ce fut son premier livre, mêlant histoire, généalogie et littérature. (Écrit en collaboration avec Jean Lepage, ce livre « De Malteste à Maltais – Le passage d’une famille dans le temps » est à la Bibliothèque nationale du Québec, ainsi qu’à la Bibliothèque nationale du Canada.) Malgré ses 85 ans, il est difficile de parler de « retraite » en ce qui le concerne: artiste peintre paysager, un de ses grands plaisirs est de parcourir le Québec et même le Nouveau-Brunswick, pour assister et participer aux symposiums de peinture.

Il vient de terminer son troisième livre « Du rêve à la réalité – Mémoires & Poésie ». « Rien de mieux que la retraite, dit-il, pour concrétiser les projets qui me tiennent le plus à cœur.» Et chez lui, les projets ne manquent jamais! Il va se ressourcer dans les Caraïbes, un endroit du monde qu’il aime et connaît plutôt bien.

OBTENIR VOTRE EXEMPLAIRE

Papier ou Numérique

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , ,
Publié dans Nouveaux livres

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Les mots nouveaux des dictionnaires Le Robert 2022 (cliquez sur l’image)
DOSSIER
Follow Appui-livres on WordPress.com
Ce site web est sous licence Creative Commons – Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.5 Canada (CC BY-NC-ND 2.5 CA)
Article explicatif au sujet de notre maison d’édition
Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Se connecter
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
Recherche par catégorie
%d blogueueurs aiment cette page :