Journée mondiale de la culture africaine et afro-descendante (24 janvier)

Journée mondiale de la culture africaine et afro-descendante (24 janvier)

L’UNESCO a proclamé le 24 janvier Journée mondiale de la culture africaine et afro-descendante à l’occasion de sa 40e session de la Conférence générale en 2019. Cette journée célèbre les nombreuses cultures vivantes du continent africain et des diasporas africaines dans le monde entier, et les promeut comme un levier efficace au service du développement durable, du dialogue et de la paix. En tant que source riche du patrimoine mondial commun, la promotion de la culture africaine et afro-descendante est indispensable pour le développement du continent et pour l’humanité en général.

Source : ONU.


Journée mondiale de la culture africaine et afro-descendante

Chaque année, le 24 janvier, la Journée mondiale de la culture africaine et afro-descendante célèbre les nombreuses cultures vivantes du continent africain et des diasporas africaines dans le monde entier, et les promeut comme un levier efficace au service du développement durable, du dialogue et de la paix. En tant que source riche du patrimoine mondial commun, la promotion de la culture africaine et afro-descendante est indispensable pour le développement du continent et pour l’humanité en général.

L’UNESCO a proclamé, à l’occasion de sa 40e session de la Conférence générale en 2019, le 24 janvier Journée mondiale de la culture africaine et afro-descendante. Cette date coïncide avec l’adoption de la Charte de la renaissance culturelle africaine, adoptée par les chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine en 2006. La célébration de cette journée se propose aussi de promouvoir la plus vaste ratification et mise en œuvre de cette Charte par les États africains, renforçant ainsi le rôle de la culture dans la promotion de la paix sur le continent.

Il y a beaucoup à apprendre, à partager et à célébrer à l’occasion de la Journée mondiale de la culture africaine et afro-descendante, et l’UNESCO encourage tout le monde à y participer par des activités telles que des débats, des conférences, des ateliers, des manifestations culturelles et des présentations ou expositions.

Source : UNESCO.

Message de Mme Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO, à l’occasion de la Journée mondiale pour la culture africaine et afro-descendante, ‎24 janvier 2021‎

Avec cette nouvelle édition de la Journée mondiale pour la culture africaine et afro-descendante, l’UNESCO veut mettre à l’honneur et en lumière ces cultures, dans leur diversité, comme dans leur actualité.

Des tambours du candombe à la ville de pierre de Zanzibar, pour ne parler que des biens classés au patrimoine matériel et immatériel, les cultures d’Afrique et de la diaspora ont tissé à travers les siècles et les continents des manières uniques de penser et de sentir, d’éprouver et de dire.

Sans cesse revisité, réinventé, réinterprété, ce patrimoine nourrit une créativité culturelle particulièrement vivante et que symbolisent par exemple l’industrie musicale haïtienne en pleine croissance, ou le florissant cinéma nigérian.

Partout dans le monde, des concerts, des représentations, des projections permettent ainsi de découvrir et d’explorer ces cultures aux richesses infinies, à la fois surprenantes et inspirantes ; mais aussi de rendre hommage au travail de tous les artistes et créateurs, qui portent et renouvellent ces cultures.

Alors qu’ils connaissent d’immenses difficultés liées à la pandémie et à la crise profonde du secteur culturel qu’elle entraîne, il est plus que jamais indispensable de faire entendre leurs voix.

C’est non seulement un enjeu économique, car des pistes très prometteuses de développement dépendent de ces artistes ; mais c’est aussi un enjeu anthropologique, car il serait dramatique que la crise sociale et économique les réduise au silence.Ce serait amputer un pan entier de la culture humaine et nous priver des moyens de surmonter la crise. Car pour reconstruire autrement et mieux, nous aurons besoin de la force d’inspiration de la culture. C’est tout l’enjeu du mouvement mondial de débats Résiliart lancés par l’UNESCO, qui ont connu un grand succès en Afrique, aux Caraïbes et en Amérique centrale et du Sud, où les cultures afro-descendantes sont particulièrement importantes.

La promotion des cultures africaines et afro-descendantes est d’autant plus essentielle que la crise mondiale a exacerbé toutes les tensions de nos sociétés. Or ces cultures offrent de la fierté, des réponses, et de quoi guérir les blessures les plus intimes. C’est l’objet de l’action du Bureau de San José, qui travaille au plus près des écoles et des musées pour montrer toute l’importance des cultures afro-descendantes dans l’histoire et l’identité de la région. C’est aussi l’enjeu de nos programmes de la Route de l’Esclave, qui donnent à comprendre les causes et les conséquences de l’esclavage et éclaire les mécanismes du racisme et de la stigmatisation.

En ce début d’année 2021, que les chefs d’État africains ont déclarée année pour les arts, la culture et le patrimoine, cette Journée mondiale est donc l’occasion de promouvoir ces cultures africaines et afro-descendantes, afin de leur permettre de jouer tout leur rôle pour le développement et pour la paix.

Source : UNESCO.


Déclaration du premier ministre du Canada à l’occasion de la Journée mondiale de la culture africaine et afro-descendante

OTTAWA, ON, le 24 janv. 2021 /CNW/ – Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a fait aujourd’hui la déclaration suivante à l’occasion de la Journée mondiale de la culture africaine et afro-descendante :

« Aujourd’hui, en cette Journée mondiale de la culture africaine et afro-descendante, nous célébrons les nombreuses cultures dynamiques de l’Afrique et des diasporas africaines dans le monde entier. C’est également une occasion de reconnaître et de promouvoir les cultures africaines comme un catalyseur du dialogue, du développement durable, de la croissance, de la prospérité et de la paix.

« Les cultures africaines et afro-descendantes sont riches et diversifiées. Tout au long de l’histoire, les personnes d’origine africaine ont apporté d’importantes contributions économiques, politiques, sociales, culturelles et spirituelles au Canada et au reste du monde. Bien que ces contributions méritent d’être célébrées, nous devons en faire plus pour reconnaître et mettre en valeur les cultures et le patrimoine africains et afro-descendants. En effet, ces cultures font partie intégrante du patrimoine mondial commun, et nous devons les préserver. Nous devons aussi continuer de favoriser la diversité culturelle.

« Au Canada, nous sommes déterminés à bâtir un pays plus inclusif et plus égalitaire. Voilà pourquoi le gouvernement du Canada reconnaît officiellement la Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine. Cette décennie permet de souligner les importantes contributions des personnes d’ascendance africaine au Canada et dans le monde entier. Elle fournit également un cadre permettant aux acteurs étatiques et non étatiques de prendre des mesures favorisant la reconnaissance, la justice et le développement. Ces mesures aideront à lutter contre le racisme, la discrimination et les inégalités persistantes auxquelles font face les Canadiens d’origine africaine.

« En reconnaissance de cette étape importante, nous continuons de soutenir des projets visant à célébrer les communautés noires dynamiques au Canada ainsi qu’à partager leur savoir et à renforcer leurs capacités. De plus, ces investissements aideront les communautés à mettre sur pied le premier institut national pour les Noirs au Canada, qui aura pour mission de faire progresser les initiatives qui affectent les Noirs à un niveau systémique. Nous soutenons également des projets locaux dirigés par les communautés en vue de donner aux jeunes Noirs des moyens d’agir. Ces projets ont pour but de lutter contre la discrimination, d’offrir des opportunités et de favoriser l’autonomie par la promotion de l’histoire et de la culture des communautés noires. Ils permettront aussi d’aider les jeunes à acquérir des compétences en leadership et à renforcer leur participation citoyenne.

« L’automne dernier, nous avons annoncé le tout premier Programme pour l’entrepreneuriat des communautés noires afin d’aider des milliers de propriétaires d’entreprises et d’entrepreneurs d’un bout à l’autre du pays à faire face à la pandémie mondiale de COVID-19 et à faire croître leurs entreprises. Cette année, nous avons lancé un programme pilote visant à ouvrir des possibilités d’appel d’offres pour les entreprises appartenant à des Noirs ou exploitées par un membre des communautés noires. De plus, nous étudions les possibilités d’améliorer encore davantage la diversité des fournisseurs au sein du gouvernement. Nous contribuons également à stimuler la croissance économique et les investissements ainsi qu’à réduire la pauvreté en Afrique. À cet égard, nous appuyons la Zone de libre-échange continentale africaine par l’intermédiaire du Centre africain des politiques commerciales de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique.

« Même si des progrès ont été réalisés, il reste encore beaucoup de travail à faire pour résoudre les problèmes systémiques qui subsistent partout au pays. C’est pourquoi, dans le cadre de la stratégie canadienne de lutte contre le racisme, nous continuerons de combattre le racisme et d’éliminer les inégalités en donnant les moyens d’agir aux communautés, en sensibilisant les gens et en changeant les attitudes. Nous prendrons des mesures concrètes pour lutter contre le racisme envers les Noirs et pour combattre le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l’intolérance sous toutes leurs formes.

« Le Canada a toujours été un ardent défenseur des droits de la personne et des valeurs démocratiques sur la scène mondiale. Nous appuyons la vision de l’Union africaine, qui consiste à trouver des solutions africaines aux défis politiques, économiques et de développement auxquels le continent est confronté. Le Canada continuera de travailler avec nos nombreux partenaires en Afrique pour faire progresser des priorités communes et pour bâtir un avenir meilleur pour les Canadiens et les Africains.

« Aujourd’hui, j’invite tous les Canadiens à prendre part aux activités virtuelles visant à commémorer la Journée mondiale de la culture africaine et afro-descendante. J’encourage également tous les Canadiens à réfléchir à la manière dont nous pouvons bâtir un monde plus sûr, plus juste et plus équitable pour tous. »

Ce document se trouve également à l’adresse : http://pm.gc.ca

SOURCE Cabinet du Premier ministre du Canada


Déclaration de la ministre canadien Chagger à l’occasion de la Journée mondiale de la culture africaine et afro-descendante

Le 24 janvier, au Canada et partout dans le monde, nous célébrons la Journée mondiale de la culture africaine et afro-descendante

OTTAWA, ON, le 24 janv. 2021 /CNW/ – Nous célébrons aujourd’hui la Journée mondiale de la culture africaine et afro-descendante (JMCA). C’est l’occasion de souligner la contribution des nombreuses cultures vivantes du continent africain et des diasporas africaines partout au monde, ainsi que leurs contributions au développement durable et au maintien du dialogue et de la paix.

Proclamée en novembre 2019 par l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), cette journée est célébrée le 24 janvier, date de l’adoption de la Charte de la renaissance culturelle africaine. Dans l’esprit de la Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine (2015-2024) et à l’aube du 25e Mois de l’histoire des Noirs au Canada, notre gouvernement continue à souligner et à célébrer l’importance des communautés noires et d’ascendance africaine au Canada, à partager leur savoir et à les aider à édifier leurs capacités.

À titre de ministre de la Diversité et de l’Inclusion et de la Jeunesse, j’encourage les Canadiens d’un océan à l’autre à approfondir leurs connaissances sur la signification de cette journée et à découvrir les cultures africaines et afro-descendantes. Soyez prudents et prenez soin de vous!

SOURCE Patrimoine canadien – Gouvernement du Canada.

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with:
Publié dans Actualité au jour le jour

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Ce site web est sous licence Creative Commons – Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.5 Canada (CC BY-NC-ND 2.5 CA)
Article explicatif au sujet de notre maison d’édition

Entrez votre adresse de courriel pour suivre ce magazine littéraire et être notifié par courriel des nouvelles publications.

Joignez-vous à 1 274 autres abonnés

Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
TÉLÉCHARGEMENTS

Les documents PDF les plus populaires ci-dessous

Un petit détour – Vous êtes redirigés ici pour vous permettre de découvrir ce magazine en ligne avant de télécharger le document demandé. Tous nos documents à télécharger sont d’abord annoncés dans ce magazine. Abonnez-vous gratuitement (voir ci-dessous).

Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Follow Appui-livres on WordPress.com
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
Recherche par catégorie
Se connecter
%d blogueueurs aiment cette page :