La médiation intellectuelle

diotime

Canada-Québec : La médiation intellectuelle, portrait d’une pratique philosophique à la croisée du concept et de l’affect

Maxime Goulet-Langlois, médiateur intellectuel, chercheur au Comité de recherche en médiation intellectuelle (CRMI), chargé de recherche et transfert chez Exeko

Fin juin. L’air du square St-Louis est chaud et humide; les écureuils s’affairent. De vieux érables tamisent le soleil tout autour de la fontaine et le ronronnement des moteurs de la rue St-Denis est constant. Une faune humaine variée occupe ce décor dans lequel une caravane blanche s’est arrêtée un moment. Ses portes sont grandes ouvertes et tous les passants de la petite rue qui borde le parc au sud peuvent voir les rayons de livres qu’elle dispose en son sein. Une micro bibliothèque nomade vient de se poser. À quelques mètres de là, à l’ombre, quatre personnes sont assises sur une couverture mexicaine disposant une sélection de livres. Une de ces personnes, un jeune d’une vingtaine d’année, semble vouer toute sa concentration à esquisser quelque chose sur un calepin à dessin. Les trois autres dialoguent, on distingue des éclats de voix dans la distance. Autour de la couverture sont postées trois machines à écrire sur de petites caisses de lait renversées. Un jeune couple qui passait par là, intrigué par le dispositif inusité, s’est assis pour écrire. Les deux hommes écrivent en réponse à l’apostrophe suivante : « Que penser de l’autorité? Pourrait-on faire sans ? ». Ce thème de l’atelier du jour est visible en grandes lettres sur des cartons épinglés à une corde à linge orange qui court entre deux arbres. Au pied d’un de ces arbres se trouve un ordinateur portable jouant un court documentaire relatant l’expérience de Stanley Milgram. Un vieil homme et une femme d’une trentaine d’années philosophent devant ces cartons ballottés par la brise. Plusieurs passants y ont déjà fait escale réflexive afin de discuter et d’inscrire leurs pensées.

Source : Diotime.


exeko_org_png_3

Né à Montréal en 2006, nous utilisons la créativité intellectuelle et artistique au service d’une transformation sociale inclusive et émancipatrice. Notre approche reconnaît avant tout le potentiel de chacun et chacune à réfléchir, analyser, agir, créer et être partie prenante de la société, quels que soient sa situation ou son parcours : nous présumons l’égalité des intelligences.

Nous proposons des approches innovantes et collaboratives pour créer les conditions nécessaires à l’inclusion et l’émancipation intellectuelle des individus en employant à la fois :
  • des approches pratiques de médiation intellectuelle et culturelle, en offrant les outils adaptés, en reconnaissant, valorisant et outillant les différences (de cultures, de savoirs, etc.),
  • des approches systémiques inspirées de l’innovation sociale afin d’agir positivement autant au niveau individuel qu’à différents niveaux de la société (et particulièrement sur la société civile, les organisations et institutions et les gouvernements)

Nous adressons des enjeux de:

  • émancipation intellectuelle
  • lutte contre l’itinérance
  • (re)conciliation
  • lutte contre le racisme
  • neurodiversité
  • participation citoyenne
  • participation culturelle
  • réussite éducative
  • etc.

Nos fondamentaux

fondamentaux_0_0

Nous reconnaissons l’existence de la discrimination par le genre et utilisons l’écriture inclusive dans nos communications : Politique organisationnelle en écriture inclusive et Petit guide en écriture inclusive.

Vous pouvez également consulter le Code éthique d’Exeko.


Depuis 2006

  • + de 35 000 personnes rejointes au travers + de 550 projets dans 5 provinces et 9 régions canadiennes depuis 2006 (dont 3970 participant.e.s à nos projets en 2019) et 9 des 17 régions administratives du Québec
  • 2294 heures de médiation avec une équipe de 27 médiateur.rice.s en 2019

Publications Comité de Recherche en Médiation Intellectuelle (CRMI)

Le Comité de Recherche en Médiation Intellectuelle (CRMI) était un comité interne dorénavant fermé fondé en 2014 par Exeko ayant pour objectif de contribuer activement au développement continu et à la compréhension évolutive (théorique, pratique et stratégique) de la pratique de la médiation intellectuelle.


De l’inégalité des intelligences à la médiation intellectuelle. Effets et enjeux propres à une conception politique du savoir


Beauchemin, William-J., et al. « De l’inégalité des intelligences à la médiation intellectuelle. Effets et enjeux propres à une conception politique du savoir. » Globe, volume 17, number 2, 2014, p. 45–68. https://doi.org/10.7202/1036237ar


Résumé

Dans cet article se rapportant à une pratique de la philosophie, nous interrogeons un présupposé qui conditionne la distribution des capacités intellectuelles dans nos sociétés contemporaines, dites du savoir – en l’occurrence, celui de l’inégalité des intelligences. Que ce soit sur le plan institutionnel (école, université, État) ou sur celui du rapport à soi (autoexclusion, mépris de soi) en passant par les rapports interpersonnels et entre groupes sociaux (non-reconnaissance, exclusion, objectification), il nous semble voir à l’oeuvre dans la société québécoise certains effets négatifs de ce présupposé. Le projet d’une science ouverte et réellement émancipatrice permet de mettre en question ce présupposé. Dans cette perspective, nous proposons une réflexion sur une pratique particulière, la médiation intellectuelle, qui prend non pas l’inégalité, mais l’égalité des intelligences en tant que principe directeur explicite. Nous tâcherons de détailler les diverses dimensions formelles et épistémologiques de cette pratique, en gardant à l’esprit les possibles conséquences d’une telle approche en ce qui a trait au projet d’une science ouverte : une science dont le caractère émancipateur ne se résume pas à ses résultats, mais s’étend également à sa production.

Cliquez ici pour télécharger ce texte (PDF)


Source : EXEKO.



Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , ,
Publié dans Communiqués de presse, Revues de presse

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Ce site web est sous licence Creative Commons – Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.5 Canada (CC BY-NC-ND 2.5 CA)
Article explicatif au sujet de notre maison d’édition

Entrez votre adresse de courriel pour suivre ce magazine littéraire et être notifié par courriel des nouvelles publications.

Joignez-vous à 1 264 autres abonnés

Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
TÉLÉCHARGEMENTS

Les documents PDF les plus populaires ci-dessous

Un petit détour – Vous êtes redirigés ici pour vous permettre de découvrir ce magazine en ligne avant de télécharger le document demandé. Tous nos documents à télécharger sont d’abord annoncés dans ce magazine. Abonnez-vous gratuitement (voir ci-dessous).

Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Follow Appui-livres on WordPress.com
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
Recherche par catégorie
Se connecter
%d blogueueurs aiment cette page :