Avenir des médias – Un rapport à mettre en œuvre soutient la Fédération professionnelle des journalistes du Québec

logo-fpjq.001

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Avenir des médias

Un rapport à mettre en œuvre

Fédération professionnelle des journalistes du Québec

La FPJQ espère que Québec passera rapidement de la parole aux actes et que plusieurs des recommandations de la Commission sur l’avenir des médias seront rapidement mises en place.

La Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) prend acte du dépôt, mardi, du rapport de la Commission sur l’éducation et la culture à la suite de son mandat d’initiative sur l’avenir des médias d’information. Elle se réjouit de voir que les parlementaires se montrent préoccupés par la pérennité des entreprises médiatiques québécoises et que plusieurs recommandations incluses dans le rapport visent à soutenir l’industrie de l’information dans la province.

« Les observations contenues dans le rapport de la Commission ne sont pas nouvelles à nos yeux. Elles témoignent plutôt d’une réalité observée depuis longtemps sur le terrain, mais surtout, elles démontrent que c’est l’industrie toute entière qui appelle Québec à agir pour la soutenir », souligne Michaël Nguyen, président de la FPJQ.

Certaines de ces recommandations, tel un crédit d’impôt sur la masse salariale des journalistes et des producteurs de contenus, sont déjà en vigueur, tout comme une augmentation des investissements publicitaires du gouvernement provincial dans les médias québécois, provoquée par la pandémie.

Ces mesures ont déjà fait leurs preuves, c’est pourquoi la FPJQ estime que l’État doit continuer à soutenir financièrement les médias québécois, qu’ils soient imprimés, électroniques ou audiovisuels, et ce, de façon transparente et équitable et dans le respect de l’indépendance journalistique et des politiques éditoriales de chaque média.

La FPJQ est heureuse que la commission ait évité le piège de proposer la création d’un ordre professionnel des journalistes. La Fédération espère toutefois que Québec passera rapidement de la parole aux actes et que plusieurs autres de ses recommandations seront rapidement mises en place. « Plusieurs médias ont réussi à traverser la pandémie en raison du soutien de Québec, pour compenser la perte de revenus engendrées par la crise sanitaire, indique M. Nguyen. Si cette aide prenait fin sans que d’autres mécanismes soient instaurés, il est probable que plusieurs médias, dont certains sont des institutions dans leur région, ne survivent pas longtemps. »

D’autres recommandations font état de demandes de longue date formulées par la FPJQ, à savoir une modernisation de la Loi sur l’accès aux documents publics et la protection des renseignements personnels, de même qu’une intervention du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation pour s’assurer que les journalistes puissent capter le son et l’image des séances publiques à des fins de reportage. La FPJQ estime que Québec doit appuyer sur l’accélérateur en ce qui concerne ces deux recommandations pour lesquelles elle effectue des représentations depuis nombre d’années afin d’améliorer une fois pour toutes la transparence des institutions publiques au nom du droit du public à l’information. « Québec est bien au fait de ces problématiques dont nous lui avons fait part à de maintes reprises depuis plusieurs années, voire plusieurs décennies, ajoute M. Nguyen. En repoussant la résolution de ces problèmes, les gouvernements successifs ont démontré que l’accès à l’information ne faisait pas partie de leurs priorités. Il est temps d’agir et de corriger le tir. »

Comme en font mention certaines recommandations, la FPJQ invite également le gouvernement du Québec à revendiquer, auprès du gouvernement fédéral, des mesures fiscales auxquelles les superpuissances numériques étrangères seraient assujetties, tant du côté de la vente de publicités qu’en matière des droits d’auteur sur les contenus qui circulent sur ces plateformes.

Source : Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ).

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Publié dans Communiqués de presse

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Ce site web est sous licence Creative Commons – Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.5 Canada (CC BY-NC-ND 2.5 CA)
Article explicatif au sujet de notre maison d’édition

Entrez votre adresse de courriel pour suivre ce magazine littéraire et être notifié par courriel des nouvelles publications.

Joignez-vous à 1 267 autres abonnés

Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
TÉLÉCHARGEMENTS

Les documents PDF les plus populaires ci-dessous

Un petit détour – Vous êtes redirigés ici pour vous permettre de découvrir ce magazine en ligne avant de télécharger le document demandé. Tous nos documents à télécharger sont d’abord annoncés dans ce magazine. Abonnez-vous gratuitement (voir ci-dessous).

Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Follow Appui-livres on WordPress.com
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
Recherche par catégorie
Se connecter
<span>%d</span> blogueueurs aiment cette page :