Les premiers ministres des provinces et des territoires annoncent les lauréats des Prix d’alphabétisation 2020

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Les premiers ministres des provinces et des territoires annoncent les lauréats des Prix d’alphabétisation 2020

OTTAWA, ON, le 8 sept. 2020 /CNW/ – À l’occasion de la Journée internationale de l’alphabétisation, les premiers ministres provinciaux et territoriaux ont dévoilé aujourd’hui les noms des lauréats du seizième Prix d’alphabétisation du Conseil de la fédération. Ces prix sont décernés dans les 13 provinces et territoires afin de souligner des réalisations exceptionnelles, des pratiques novatrices et l’excellence en alphabétisation.

Les lauréats des Prix d’alphabétisation 2020 du Conseil de la fédération sont :

Portage College Community Adult Learning Programs (CALPs) – Alberta
Story Studio – Colombie-Britannique
Linda Fraser – Île-du-Prince-Édouard
Awet Biagaber – Manitoba   
Élizabeth (Betty) Levasseur – Nouveau-Brunswick
Peter Sawyer – Nouveau-Brunswick
Malak Alahmad – Nouvelle-Écosse 
Charmaine Okatsiak – Nunavut
Fatuma Hassan – Ontario
Absa Diop – Québec
Renae Lech – Saskatchewan
Elaine Johnson-Chafe – Terre-Neuve-et-Labrador    
Delores Vittrekwa – Territoires du Nord-Ouest
Service linguistique de la Première nation de Liard – Yukon

« Au nom des premiers ministres des provinces et des territoires, je félicite les lauréats de 2020 du Prix d’alphabétisation du Conseil de la fédération », a déclaré François Legault, premier ministre du Québec et président entrant du Conseil de la fédération. « Le travail acharné et les réalisations des lauréats de cette année, qui brillent tous par leur engagement exceptionnel pour l’alphabétisation, justifient largement une telle reconnaissance. »

Les premiers ministres reconnaissent le rôle important que joue l’alphabétisation pour faciliter la pleine et entière participation de chaque Canadien à tous les aspects de la société. Créés en 2004, les Prix d’alphabétisation du Conseil de la fédération honorent les apprenants adultes qui ont entrepris une formation en alphabétisation ainsi que la précieuse contribution de Canadiens œuvrant dans le domaine de l’alphabétisation, que ce soit l’alphabétisation des familles, des Autochtones, des communautés ou encore l’alphabétisation en milieux de travail ou en santé. Ils sont remis à des personnes apprenantes, des éducateurs, des bénévoles, des organismes communautaires et des entreprises dans chaque province et territoire.

Chaque lauréat recevra un certificat signé par le premier ministre de sa province ou de son territoire et un médaillon du Prix d’alphabétisation du Conseil de la fédération.

Le Conseil de la fédération regroupe les premiers ministres des 13 provinces et territoires. Il permet aux premiers ministres de travailler en collaboration, de tisser des liens plus étroits, de favoriser des relations constructives entre les provinces et les territoires et de faire preuve de leadership sur des questions importantes pour les Canadiens.

NOTES BIOGRAPHIQUES

Lauréats des Prix d’alphabétisation du Conseil de la fédération 2020

Portage College’s Community Adult Learning Programs (CALPs) – Alberta

Les Community Adult Learning Programs (CALPs) du Portage College offrent des programmes d’apprentissage de base axés sur l’apprenant qui permettent aux adultes albertains d’acquérir les compétences nécessaires pour la poursuite de leur apprentissage, décrocher un emploi et/ou améliorer leur qualité de vie. Ces programmes desservent les communautés de Bonnyville, St. Paul et Elk Point, les Premières Nations Frog Lake, Cold Lake, WhiteLake/Goodfish et la nation crie Kehewin. Les CALPs travaillent en étroite collaboration avec les responsables communautaires et les organismes partenaires pour établir les besoins d’apprentissage et y répondre de manière adaptée et respectueuse pour tous les apprenants.

Studio Story – Colombie-Britannique

Story Studio est un organisme de littéracie sans but lucratif qui aide les jeunes à devenir conteurs. Depuis 2011, l’organisme a travaillé auprès de quelque 10 000 enfants qui ont pu y améliorer leurs compétences en littéracie et leur confiance en soi grâce à une approche ludique et créative. En réunissant des enfants de tous âges, des auteurs et des illustrateurs, Story Studio publie chaque année près de 1 500 livres écrits par des jeunes; 80 % de sa programmation s’adresse aux plus vulnérables et aux familles à faible revenu. Story Studio est associé à un large éventail d’organismes communautaires qui contribuent à rendre ses activités plus accessibles pour tous et anime aussi des ateliers pour inciter les enseignants, parents et adultes à stimuler l’art de l’écriture et du récit chez les jeunes.

Linda Fraser – Île-du-Prince-Édouard

Linda Fraser a commencé à enseigner aux adultes en 2008, dans la Première Nation Abegweit grâce à un partenariat entre la Confédération des Mi’kmaw de l’ÎPÉ, les Premières Nations Abegweit, le Holland College et le gouvernement de la province. En tant qu’enseignante, Linda comprend l’importance de la littéracie à titre de compétence essentielle pour participer à la société et travailler. Elle encadre en moyenne dix nouveaux apprenants par an, dans un environnement d’apprentissage sûr et accueillant. Motivée par la réussite de ses élèves, elle sait les motiver à atteindre leurs objectifs. Plusieurs de ses élèves ont d’ailleurs poursuivi des études supérieures. Linda a même créé un programme parascolaire dans la Première nation d’Abegweit afin d’intégrer les enfants de ses élèves dans un cycle d’apprentissage positif.

Awet Biagaber – Manitoba

Déterminé et résilient, Awet Biagaber est passionné par le mentorat pour les jeunes. Malgré un parcours marqué par des expériences douloureuses et difficiles où il a subi notamment des blessures traumatiques, Awet demeure résolu à réussir son parcours éducatif et engagé à aider les autres. En faisant du bénévolat auprès d’organismes comme l’Immigrant and Refugee Community Organization of Manitoba (IRCOM), Awet partage ses expériences de vie pour aider et motiver les autres. Depuis qu’il a commencé à suivre des cours dans le cadre du programme Elmwood Group of Adult Learners (GOAL), en septembre 2019, il a fait des progrès considérables en littéracie comme en numératie et s’est donné comme objectif de faire carrière en travail social pour aider les jeunes à risque.

Élizabeth (Betty) Levasseur – Nouveau-Brunswick

Betty Levasseur est impliquée dans le domaine de la littéracie depuis plus de trente ans. Elle a débuté dans le centre d’apprentissage pour adultes de Clair lorsque que les centres d’apprentissage étaient supportés par les municipalités et que des activités de levée de fonds étaient une source majeure de financement. Betty a joué un rôle important dans ce domaine tout en appuyant le centre dans toutes ses dimensions. Elle s’est par la suite jointe au Comité régional Alpha la Vallée où elle siège présentement à titre de présidente sortante. Au cours des douze dernières années, elle a été conseillère, vice-présidente et présidente. Betty est une bénévole acharnée et passionnée qui est convaincue et convaincante sur la nécessité des programmes offerts par les centres d’apprentissage.

Peter Sawyer – Nouveau-Brunswick

Peter Sawyer travaille dans le domaine de la littéracie des adultes depuis la fin des années 70. En tant que président du Conseil d’alphabétisation du Grand Moncton, il a contribué à l’établissement d’Alphabétisation Laubach du Canada. Peter est membre fondateur de la section provinciale d’Alphabétisation Laubach et a participé à la Coalition d’alphabétisation et la Fédération d’écrivains au niveau provincial et au festival littéraire bilingue Festival Frye, pour n’en nommer que quelques-uns. Il a fait du bénévolat à titres divers et il est souvent sollicité pour aider à de nouvelles initiatives.  Bien qu’il ait rencontré de nombreux défis, y compris la levée de fonds, Peter est resté positif face aux changements constants. Il est respecté de ses collègues qui se demandent bien souvent « Que ferait Peter ?» Sa motivation, sa passion et son dévouement à l’amélioration des niveaux de littéracie ont enrichi de nombreuses vies.

Malak Alahmad – Nouvelle-Écosse

Après avoir fui la guerre civile en Syrie, Malak Alahmad est arrivée au Canada avec sa famille en 2017, en provenance d’un camp de réfugiés de Jordanie. Jeune maman de quatre enfants, ne maîtrisant pas l’anglais, Malak a rapidement entrepris de s’adapter à sa nouvelle vie. En moins de trois ans, elle a atteint un niveau 5 en anglais et suit maintenant des cours de perfectionnement en mathématiques et en sciences. Remarquée pour son attitude positive et sa volonté d’aider les autres, Malak est un modèle pour ses camarades de classe et ses professeurs. Elle prend aussi le temps de redonner à sa communauté en venant en aide aux réfugiées nouvellement arrivées au pays pour les aider à s’adapter à la vie au Canada.

Charmaine OkatsiakNunavut

Charmaine Okatsiak aide les jeunes de Rankin Inlet à apprendre l’inuktitut. Cette passion lui vient de ses parents, dont sa mère, enseignante d’inuktitut, et son père, coordinateur de programmes jeunesse. Après avoir travaillé pendant des années à l’école primaire Leo-Ussak, Charmaine termine une formation en enseignement au Nunavut Arctic College. Craignant de perdre elle aussi sa langue maternelle, Charmaine devient animatrice bénévole à la radio locale, où elle parle inuktitut et encourage ses concitoyens à le faire. Elle lançait récemment – et bénévolement – un projet de revitalisation de l’inuktitut chez les jeunes, pour lequel elle travaille à recueillir des fonds, à recruter personnel et participants et à préparer du contenu et du matériel pédagogique. Son inuktitut n’est pas parfait, ce qui lui permet d’encourager les jeunes à ne pas avoir peur de faire des erreurs lorsqu’ils apprennent à parler leur langue maternelle.

Fatuma HassanOntario

Réfugiée parrainée par le gouvernement canadien, Fatuma Hassan est arrivée de Somalie en décembre 2015. Elle n’avait jamais pu aller à l’école ni apprendre à lire ou à écrire. Au début de ses cours de littéracie en anglais langue seconde au Women’s Enterprise Skills Training of Windsor (WEST), en 2016, elle ne parlait pas anglais et ne savait même pas écrire son nom. Fatuma apprécie grandement de pouvoir poursuivre son éducation et se consacre à ses études avec assiduité et diligence. Après trois ans d’efforts, ses compétences en anglais parlé, lecture et écriture se sont considérablement améliorées. Fatuma poursuit sa formation au WEST et souhaite y suivre le programme d’éducation de la petite enfance afin d’occuper un emploi où elle aidera les autres à apprendre.

Absa Diop – Québec

Absa Diop est étudiante adulte en littéracie au Centre de formation l’Impulsion. Originaire du Sénégal, Absa est arrivée au Québec en 2008. N’ayant pas eu la chance d’étudier dans son pays d’origine et ne parlant pas français, elle a d’abord cheminé en francisation. En 2019, elle retourne aux études, cette fois en littéracie. Grâce à sa persévérance et à sa détermination, elle réalise des progrès en lecture qui lui permettent d’être plus autonome et de soutenir davantage ses enfants dans leur parcours scolaire. Absa poursuit également ses études afin de réaliser son rêve : ouvrir un restaurant où elle fera découvrir aux gens de son pays d’accueil les goûts et les saveurs de l’Afrique.

Renae LechSaskatchewan

Renae Lech est bénévole en littéracie. En 2015, elle amorce son travail bénévole au programme d’anglais langue seconde du Great Plains College de Gravelbourg. Grâce à son intérêt sincère pour ses élèves et à son talent pour les soutenir et les aider à progresser, leur assiduité s’est grandement améliorée; son travail hors des heures de cours est tout aussi impressionnant. Renae croit qu’il faut favoriser les compétences en anglais et consolider les relations entre les membres de la communauté. Pour ce faire, elle organise des activités sociales pour que les nouveaux arrivants et leurs familles puissent s’exercer à parler anglais. Elle les aide aussi à tisser des liens avec l’ensemble de la communauté en les aidant à remplir des demandes d’emploi et des formulaires.

Elaine Johnson-Chafe – Terre-Neuve-et-Labrador

En 2019, Elaine Johnson-Chafe a pris une décision qui allait changer sa vie : celle d’obtenir son diplôme d’études secondaires. Après avoir quitté l’école très jeune, elle occupait le même emploi depuis plus de 20 ans. Le chômage allait être une occasion pour elle de retourner aux études. Son attitude positive, sa soif d’apprendre et sa détermination lui ont permis d’améliorer ses compétences en littéracie et de progresser rapidement. Pour elle, le retour aux études s’est soldé par un regain de confiance en soi et elle se dit maintenant prête à relever les défis liés à sa réussite. Elaine aura bientôt son diplôme et prévoit poursuivre des études supérieures. Pour elle, l’avenir sera une porte ouverte sur une vraie carrière au lieu d’un simple emploi.

Delores Vittrekwa – Territoires du Nord-Ouest

Delores Vittrekwa a vécu toute sa vie à Fort McPherson. Elle dirige depuis 8 ans des programmes de littéracie pour les tout-petits, les enfants, les adolescents, les jeunes adultes, les adultes et les aînés. Elle aime animer des programmes à l’école, à l’extérieur dans des espaces ouverts, aider les autres et créer de nouvelles idées. Delores aime participer aux événements de l’année scolaire, comme la foire annuelle du livre scolaire ou l’inscription des nouveaux bébés pour recevoir un livre gratuit de la Dolly Parton Imagination Foundation. Delores est reconnaissante au Conseil d’alphabétisation et au programme Get Active du territoire, à l’administration scolaire de district et à l’école Chief Julius pour leur soutien continu à toute idée « petite ou grande » qu’elle a en tête, mais aussi et surtout à sa communauté pour leur engagement.

Service linguistique de la Première nation de Liard – Yukon

Le service linguistique de la Première nation de Liard travaille depuis des décennies à promouvoir, préserver et revitaliser la langue kaska et les langues dénées par le biais, notamment, de collaborations avec des chercheurs et des universités. Le département a produit du matériel pour préserver la langue kaska et soutenir les apprenants et les chercheurs d’aujourd’hui. Ils sont en train de numériser leurs vastes ressources linguistiques pour les rendre largement accessibles. L’aînée Leda Jules, le regretté Richard Charlie, Jocelyn Wolftail, Martina Volfova, Paul Caesar, Emeral Poppe, Joséphine Caesar et bien d’autres ont contribué à ces efforts. La langue kaska est indissociable de son peuple, de sa culture, de son savoir traditionnel, de sa terre et de son patrimoine. Le département poursuivra son travail afin de la protéger pour les générations à venir.

 -30-

SOURCE : Les premiers ministres des provinces et territoires.

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , , , , , , , , , , ,
Publié dans Actualité au jour le jour, Communiqués de presse

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Ce site web est sous licence Creative Commons – Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.5 Canada (CC BY-NC-ND 2.5 CA)
Article explicatif au sujet de notre maison d’édition

Entrez votre adresse de courriel pour suivre ce magazine littéraire et être notifié par courriel des nouvelles publications.

Joignez-vous à 1 228 autres abonnés

Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
TÉLÉCHARGEMENTS

Les documents PDF les plus populaires ci-dessous

Un petit détour – Vous êtes redirigés ici pour vous permettre de découvrir ce magazine en ligne avant de télécharger le document demandé. Tous nos documents à télécharger sont d’abord annoncés dans ce magazine. Abonnez-vous gratuitement (voir ci-dessous).

Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Follow Appui-livres on WordPress.com
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
Recherche par catégorie
Se connecter
%d blogueueurs aiment cette page :