Journée mondiale de la liberté de la presse le 3 mai 2020

Journée mondiale de la liberté de la presse

3 mai 2020


ONU

Thème 2020 : le journalisme sans crainte ni complaisance
Le 3 mai, des célébrations nationales et locales de la Journée mondiale de la liberté de la presse auront lieu dans le monde entier. Certains de ces événements prendront la forme de débats et d’ateliers en ligne. L’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) lancera une campagne mondiale dans les médias et sur les réseaux sociaux. Elle mettra l’accent sur les mesures à prendre pour garantir l’indépendance du journalisme.

Dans le cadre de cette journée, l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) organise plusieurs événements d’envergure en ligne :

Le journalisme subit aujourd’hui de nombreuses pressions de la part d’acteurs qui tentent de s’accaparer ou d’intimider les médias afin d’entraver les journalistes dans leur travail quotidien et, ce faisant, d’influencer la circulation de l’information. Simultanément, à travers le monde, des individus mettent en place des stratégies efficaces pour faire face aux menaces anciennes et récentes qui pèsent sur l’indépendance des médias. La Journée mondiale de la liberté de la presse 2020 est l’occasion de présenter ces stratégies, de les célébrer et d’en tirer les enseignements, mais aussi d’aborder des questions telles que :

  • la sécurité des journalistes et la question de l’impunité
  • l’indépendance des médias et des journalistes
  • l’égalité des genres au sein des médias

Source : ONU.


2020

Message du Secrétaire général

Les journalistes et autres professionnels des médias sont indispensables : leurs informations nous aident à prendre des décisions informées. À l’heure où le monde est aux prises avec la pandémie du Covid-19, ce sont parfois des vies qui sont en jeu.

En cette Journée mondiale de la liberté de la presse, nous appelons les gouvernements et autres acteurs à faire en sorte que les journalistes puissent faire leur travail, pendant la pandémie et au-delà.

La propagation de la pandémie du Covid-19 en a fait naître une nouvelle, celle de la désinformation, où de dangereux conseils de santé côtoient les théories conspirationnistes les plus folles.

Le remède, c’est la presse : des informations et des analyses vérifiées, scientifiques et fondées sur des faits.

Pourtant, depuis le début de la pandémie, restrictions et sanctions s’accumulent contre de nombreux journalistes qui ne font que leur travail.

Il est inévitable de restreindre temporairement la liberté de circulation pour venir à bout du Covid-19. Cela ne doit pas être un prétexte pour empêcher les journalistes de travailler.

Nous remercions aujourd’hui les médias, qui nous apportent faits et éclairages, qui tiennent les dirigeants, tous secteurs confondus, comptables de leurs actes, et qui savent exprimer les vérités qui dérangent.

Nous saluons tout particulièrement celles et ceux qui sauvent des vies en informant sur la santé publique.

Et nous appelons les gouvernements à protéger les professionnels des médias et à renforcer et protéger cette liberté de la presse indispensable pour un avenir de paix, de justice et de respect universel des droits humains.

Les journalistes et autres professionnels des médias sont indispensables : leurs informations nous aident à prendre des décisions informées. À l’heure où le monde est aux prises avec la pandémie du Covid-19, ce sont parfois des vies qui sont en jeu.

En cette Journée mondiale de la liberté de la presse, nous appelons les gouvernements et autres acteurs à faire en sorte que les journalistes puissent faire leur travail, pendant la pandémie et au-delà.

La propagation de la pandémie du Covid-19 en a fait naître une nouvelle, celle de la désinformation, où de dangereux conseils de santé côtoient les théories conspirationnistes les plus folles.

Le remède, c’est la presse : des informations et des analyses vérifiées, scientifiques et fondées sur des faits.

Pourtant, depuis le début de la pandémie, restrictions et sanctions s’accumulent contre de nombreux journalistes qui ne font que leur travail.

Il est inévitable de restreindre temporairement la liberté de circulation pour venir à bout du Covid-19. Cela ne doit pas être un prétexte pour empêcher les journalistes de travailler.

Nous remercions aujourd’hui les médias, qui nous apportent faits et éclairages, qui tiennent les dirigeants, tous secteurs confondus, comptables de leurs actes, et qui savent exprimer les vérités qui dérangent.

Nous saluons tout particulièrement celles et ceux qui sauvent des vies en informant sur la santé publique.

Et nous appelons les gouvernements à protéger les professionnels des médias et à renforcer et protéger cette liberté de la presse indispensable pour un avenir de paix, de justice et de respect universel des droits humains.

António Guterres

Source : ONU.


Historique

La liberté d’expression

Comme le stipule l’Article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme, la liberté d’expression est un droit humain fondamental :

Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit ».

La liberté d’expression est le fondement de toute démocratie. De même que la liberté d’information et la liberté de la presse, la liberté d’expression pose la base de tous les autres droits.

Pour devenir une réalité, la liberté d’expression nécessite :

  • un environnement juridique et réglementaire propice à l’essor d’un secteur des médias pluraliste et ouvert ;
  • un soutien de la part du pouvoir politique et une protection par un État de droit ;
  • des lois qui garantissent l’accès à l’information ;
  • des consommateurs d’information qui disposent des compétences nécessaires pour analyser de manière critique l’information qu’ils reçoivent et en faire la synthèse afin de s’en servir dans leur vie quotidienne et responsabiliser les médias.

Tous ces éléments, sans oublier le respect par les professionnels des médias des normes éthiques et professionnelles élevées, forment l’infrastructure fondamentale pour l’existence de la liberté d’expression. Dans un tel contexte, les médias ont un rôle de gardien, la société civile établit des relations avec les autorités et les décideurs, l’information circule dans les communautés et entre les communautés.

La liberté d’information

La liberté d’information peut être définie comme le droit d’avoir accès à l’information détenue par des organismes publics. Elle est inhérente au droit fondamental à la liberté d’expression, tel qu’il est reconnu par la Résolution A/RES/59(I) de l’Assemblée générale des Nations Unies adoptée en 1946, ainsi que par l’Article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Les lois relatives à la liberté d’information reflètent le postulat essentiel selon lequel toutes les informations détenues par les gouvernements et les institutions gouvernementales sont en principe publiques et ne peuvent être cachées que s’il existe des raisons légitimes de le faire, les cas typiques étant le respect de la vie privée et les questions de sécurité par exemple.

La libre circulation de l’information et des idées est au cœur de la notion même de démocratie et elle est indispensable au bon respect des droits de l’homme. La démocratie exige que les individus puissent bien participer aux processus de décision et évaluer les performances de leur gouvernement. Cette participation dépend de l’accès à une variété d’informations détenues par les organismes publics.

Il peut s’agir par exemple d’informations sur les lois ou les droits applicables dans un pays, ou sur l’état de l’économie, les systèmes sociaux et d’autres sujets d’intérêt public comme l’utilisation des fonds publics. La liberté d’information contribue ainsi à la transparence et à la responsabilité des gouvernements et constitue un instrument important pour prévenir et combattre la corruption. Elle peut aussi aider à accroître l’efficacité et la réactivité des gouvernements, en même temps que la confiance civique.

Dans tous ces domaines, la liberté d’information contribue à accentuer l’autonomisation et l’égalité de tous les groupes sociaux, notamment les femmes, les personnes vulnérables et les populations autochtones.

La liberté de la presse et des médias

Garantir la liberté des médias dans le monde entier est une priorité. Des médias indépendants, libres et pluralistes sont le pivot de la bonne gouvernance dans les jeunes démocraties comme dans les plus anciennes. Des médias libres :

  • sont des garants de la transparence, la responsabilisation et l’État de droit ;
  • favorisent la participation au débat public et politique ;
  • contribuent à lutter contre la pauvreté et les inégalités.

Un secteur des médias indépendant tire son pouvoir de la communauté qu’il sert et confère en retour à cette même communauté le pouvoir d’être un partenaire à part entière dans le processus démocratique.

Source : ONU.


Ressources

Dans le cadre de la pandémie de COVID-19

Partager l’information et lutter contre la désinformation

Des ressources éducatives libres pour lutter contre la propagation de la désinformation.

Centre de ressources des réponses au COVID-19

Des initiatives pour améliorer l’accès à l’information et tirer parti des technologies numériques dans la lutte contre la pandémie.

Conseils pour le grand public afin d’en finir avec les idées reçues quant au COVID-19

Une Foire aux questions développée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS)

Observatoire médiatique sur le coronavirus

Sous les auspices de l’UNESCO, ce centre de recherche international sur l’intelligence artificielle en Slovénie fournit les dernières actualités mondiales et nationales basées sur une sélection d’entités médiatiques proposant des actualités en libre accès en ligne.

La sécurité des journalistes dans le contexte de la pandémie de COVID-19

Les organisations médiatiques doivent s’assurer que leurs journalistes sont formés aux précautions sanitaires et sont équipés de matériel de protection.

Sur la liberté de la presse

Documents

Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO)

Autres liens


UNESCO

Journée mondiale de la liberté de la presse 2020

La date du 3 mai sert de rappel aux gouvernements sur la nécessité de respecter leurs engagements en faveur de la liberté de la presse, de moment de réflexion pour les médias professionnels sur les questions relatives à la liberté de la presse et à la déontologie. Tout aussi important, la Journée mondiale de la liberté de la presse est un jour de soutien aux médias qui sont des cibles pour la restriction ou l’abolition de la liberté de la presse. C’est également une journée du souvenir pour les journalistes qui ont perdu leur vie dans l’exercice de leur profession.

Tous les ans, la Journée mondiale de la liberté de la presse permet de célébrer les principes fondamentaux de la liberté de la presse, d’évaluer la liberté de la presse à travers le monde, de défendre l’indépendance des médias et de rendre hommage aux journalistes qui ont perdu la vie dans l’exercice de leur profession. Le 3 mai a été proclamé Journée mondiale de la liberté de la presse par l’Assemblée générale des Nations Unies en 1993, suivant la recommandation adoptée lors de la vingt-sixième session de la Conférence générale de l’UNESCO en 1991. Ce fut également une réponse à l’appel de journalistes africains qui, en 1991, ont proclamé la Déclaration de Windhoek (link is external) sur le pluralisme et l’indépendance des médias.

L’UNESCO a au coeur de son mandat la liberté de la presse ainsi que la liberté d’expression. L’UNESCO pense que ces libertés permettent une compréhension mutuelle pour construire une paix durable.

La Journée permet d’informer les citoyens sur les atteintes portées à la liberté de la presse. Dans des dizaines de pays à travers le monde, des publications sont censurées, condamnées, suspendues ou tout simplement n’ont plus le droit de paraître, alors que des journalistes, des rédacteurs en chef et des éditeurs sont harcelés, attaqués, détenus ou même tués.

A la faveur de cette date, nous pouvons encourager et développer des initiatives en faveur de la liberté de la presse mais également évaluer l’état de la liberté de la presse à travers le monde.


Messages clés:

  • Soutenez le journalisme indépendant afin que les travailleurs des médias puissent travailler sans crainte ni complaisance. Les salles de rédaction doivent être libres de prendre des décisions éditoriales indépendantes favorisant l’intérêt public et préservant la réddition de comptes.
  • Une presse libre et indépendante est essentielle à tout moment, mais elle est particulièrement importante en cas de crise sanitaire comme celle que nous vivons actuellement. À une époque où nombre d’entre nous cherchons principalement des informations en ligne, le rôle des journalistes professionnels, qui sont formés pour aider à trier les flux d’information et fournir les conseils nécessaires, est vital.
  • Aucune crise ne peut être résolue sans informations précises et fiables. À tous les niveaux, des gouvernements aux particuliers, les décisions que nous prenons peuvent être une question de vie ou de mort et doivent être fondées sur des faits et des données scientifiques.
  • Ce n’est qu’à travers une coordination multilatérale commune que ces questions cruciales pourront être traitées avec succès, et nous sommes profondément engagés dans cet effort à l’échelle mondiale.
  •  Il est également important d’aider les médias et les journalistes à rendre compte de la crise de manière efficace et sûre, et de promouvoir une réflexion critique afin de limiter la propagation des rumeurs et de la désinformation.
  •  À l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, le 3 mai, l’UNESCO appelle les gouvernements, les médias et la société civile à se joindre à nous dans un mouvement mondial en ligne pour attirer l’attention du monde entier sur ces questions essentielles à la survie de nos démocraties. Ensemble, nous ferons en sorte que notre réponse à la crise soit efficace. Cette crise sanitaire sans précédent a le potentiel de restaurer la confiance des citoyens dans les médias.

PARTAGEZ SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

  • Soutenez le journalisme libre et indépendant. Les professionnels des médias doivent pouvoir travailler sans peur. Nous avons besoin d’eux plus que jamais.#JournéeDeLaLibertéDeLaPresse #LibertéDeLaPresse #Covid19
  • L’indépendance éditoriale met l’intérêt public au premier plan. Elle fait passer votre santé avant tout. Elle oblige les puissants à rendre des comptes. Elle est dans notre intérêt à tous. #JournéeDeLaLibertéDeLaPresse #LibertéDeLaPresse #Covid19
  • Une presse libre et indépendante est toujours essentielle. Dans des crises telles que la pandémie actuelle, L’accès à des informations fiables sauve des vies. #JournéeDeLaLibertéDeLaPresse #LibertéDeLaPresse #Covid19
  • Des faits, des rumeurs, des faux remèdes, de nouveaux chiffres toutes les heures. Qui va vous aider à comprendre toutes ces informations ? Les journalistes, voilà qui. #JournéeDeLaLibertéDeLaPresse #LibertéDeLaPresse #Covid19
  • Le remède à toute crise repose sur des informations précises et fiables. Faites confiance à des faits journalistiques crédibles, Faites confiance à des faits vérifiés. #JournéeDeLaLibertéDeLaPresse #LibertéDeLaPresse #Covid19
  • Les journalistes risquent chaque jour leur sécurité pour rendre compte de la pandémie. Des restrictions disproportionnées à leur liberté limitent notre accès à  l’information. Mettez fin aux arrestations, aux persécutions et au harcèlement des journalistes. #LibertéDeLaPresse
  • Défendez les journalistes ! Une presse libre qui fournit des faits et encourage la pensée critique est notre meilleur rempart contre la « désinfodémie ». #JournéeDeLaLibertéDeLaPresse  #Covid19
  • Le meilleur de la presse : Des journalistes professionnels de première ligne – sans crainte ni complaisance. Dans la crise actuelle, leur travail sauve des vies. Faites confiance au journalisme #LibertéDeLaPresse

Source : UNESCO.


Document à télécharger

Cliquez ici pour télécharger le document (PDF).

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , , ,
Publié dans Actualité au jour le jour, Communiqués de presse

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Ce site web est sous licence Creative Commons – Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.5 Canada (CC BY-NC-ND 2.5 CA)
Article explicatif au sujet de notre maison d’édition

Entrez votre adresse de courriel pour suivre ce magazine littéraire et être notifié par courriel des nouvelles publications.

Joignez-vous à 1 261 autres abonnés

Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
TÉLÉCHARGEMENTS

Les documents PDF les plus populaires ci-dessous

Un petit détour – Vous êtes redirigés ici pour vous permettre de découvrir ce magazine en ligne avant de télécharger le document demandé. Tous nos documents à télécharger sont d’abord annoncés dans ce magazine. Abonnez-vous gratuitement (voir ci-dessous).

Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Follow Appui-livres on WordPress.com
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
Recherche par catégorie
Se connecter
%d blogueueurs aiment cette page :