Bilan de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur 2020

ÉDITORIAL

Bilan de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur 2020

Serge-André Guay, président éditeur
Fondation littéraire Fleur de Lys / Appui-livres

(Lévis, Québec, Canada – 24 avril 2020) La Journée mondiale du livre et du droit d’auteur au Québec et au Canada français, tout comme au Canada anglais, n’a pas été célébrée pour une deuxième année de suite.

Le gouvernement du Canada, principal bailleur de fonds des activités de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur, en a cessé le financement en 2019. En l’absence de cette aide du gouvernement du Canada, les deux principaux coordonnateurs canadiens, l’Association nationale des éditeurs de livres et The Writers’ Union of Canada, ont décidé de ne plus s’impliquer dans la tenue de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur au Canada.


À LIRE AUSSI DANS CE MAGAZINE

Avons-nous assisté à la mort de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur au Québec et au Canada français le 23 avril 2019

Le ministre Steven Guilbeault va-t-il rétablir le financement de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur au Canada ?


L’Association nationale des éditeurs de livres (ANEL), l’Association des libraires du Québec (ALQ) et l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) ont publié chacune un message à l’occasion de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur 2020.

Malheureusement publiés le jour même de l’événement mondiale, soit hier le 23 avril 2020, ces messages n’ont eu que très peu de répercussion dans les médias et dans la population. Les bonnes pratiques en communication publique veulent que de tels messages soient disponibles au moins une semaine avant l’événement à souligner, question de laisser un peu de temps à la presse de traiter l’information et d’en prévoir la publication le jour venu.

L’Honorable Steven Guilbeault, ministre du Patrimoine canadien, n’a livré aucun message pour souligner la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur, pas plus que l’Honorable Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications du Québec. Ce silence ministériel n’a pas aidé la cause de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur 2020.

Pourtant, cette année, le livre révèle plus que jamais son rôle de premier plan au sein de nos sociétés en ces temps de confinement mondial. À ce sujet l’UNESCO a commencé son message pour la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur en ces mots sur son site web :

«Pourquoi LIRE est plus important aujourd’hui que jamais!

Aujourd’hui plus que jamais, alors que la plupart des écoles du monde sont fermées et les populations confinées, le pouvoir des livres doit permettre de combattre l’isolement, renforcer les liens entre les personnes et élargir nos horizons, tout en stimulant notre esprit et notre créativité.»

Source : UNESCO.

Nos ministres Guilbeault et Roy se devaient de joindre leur voix à celle de l’UNESCO avec leurs propres messages adaptés à leurs concitoyens. Pourquoi ce silence ? Les ministres concernés ont mieux à faire que de souligner la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur en ces temps d’urgence sanitaire et économique, pense-t-on.

Quant aux messages de l’Association nationale des éditeurs de livres (ANEL) et celui de l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ, ils parlaient d’argent. On saura me souligner que le milieu du livre souffrent passablement en ces temps de crise et qu’il est justifiée plus que jamais de demander l’aide de l’État. Il n’y a qu’un seul problème : ces deux organisation parlent, crise ou non, principalement d’argent et d’aide de l’État.

Le message de l’Association des libraires du Québec (ALQ) était parfait; positif et avec d’excellentes nouvelles : «En ce 23 avril 2020, nous pouvons mettre de côté la morosité et célébrer la littérature d’ici comme elle se doit!»

L’ALQ indique une augmentation de 1200% des commandes en ligne sur son site web transactionnel leslibraires.ca par rapport aux dates antérieures au 11 mars. L’ALQ ajoute :

«En toute solidarité pour nos confrères et nos consœurs des maisons d’édition d’ici, soulignons l’augmentation de 577% des ventes de livres d’éditeurs québécois sur leslibraires.ca du 11 mars au 22 avril 2020 (par rapport aux mêmes dates en 2019). Rappelons aussi que bien qu’elle représente 18% de la production annuelle, la littérature québécoise compte pour 49% du volume de ventes des librairies indépendantes du Québec[2]. C’est dire que les libraires aiment la proposer, la mettre de l’avant et que les lecteurs et les lectrices souhaitent la lire.»

Source : Journée mondiale du livre et du droit d’auteur | Des livres et des libraires d’ici, Association des libraires du Québec, 23 avril 2020.

Je souligne depuis plusieurs années le caractère exclusif de la Journée mondiale du livre et du droit en ce qu’elle met de l’avant l’industrie du livre, c’est-à-dire la production commerciale et les écrivains professionnels, et ce, au détriment des auteurs amateurs et même des auteurs entrepreneurs. Tous les loisirs littéraires sont passés sous silence.


À LIRE AUSSI DANS CE MAGAZINE

Texte de conférence « Le loisir littéraire, de l’écriture à la publication » à l’occasion de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur, le 23 avril 2019

Livre blanc « Comment soutenir le développement du loisir littéraire au Québec »

Message de la Fondation littéraire Fleur de Lys à l’occasion de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur 2019

Message de la Fondation littéraire Fleur de Lys à l’occasion de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur 2018


La Journée mondiale du livre et du droit d’auteur (JMLDA) se décline trop souvent en opérations de ventes de livres. Dans son communiqué de presse «La Journée mondiale du livre et du droit d’auteur 2019 ne pourra être tenue», l’Association nationale des éditeurs de livres écrivait : «La JMLDA était sur une belle lancée : en 2018, les ventes de livres ont augmenté de près de 20 % le 23 avril, selon un rapport de la Banque de titres de langue française (BTLF) (…)».


À LIRE AUSSI DANS CE MAGAZINE

OPINION : Le capitalisme littéraire mis en lumière par la pandémie de COVID-19

OPINION : «Lisez bleu! Achetez des livres québécois!», encore une poussée de capitalisme littéraire

Journée mondiale du livre et du droit d’auteur 2017 – Pour un équilibre entre le commercial et l’accès libre et gratuit

Journée mondiale du livre et du droit d’auteur  – 23 avril 2013 – Soyons inclusifs


Évidemment, le message n’est pas entendu. Il n’est pas que l’industrie partage la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur avec les auteurs amateurs et les auteurs entrepreneurs.

 

 

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Publié dans Éditorial
2 comments on “Bilan de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur 2020
  1. […] Bilan de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur 2020 […]

  2. […] Bilan de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur 2020 […]

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Ce site web est sous licence Creative Commons – Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.5 Canada (CC BY-NC-ND 2.5 CA)
Article explicatif au sujet de notre maison d’édition

Entrez votre adresse de courriel pour suivre ce magazine littéraire et être notifié par courriel des nouvelles publications.

Joignez-vous à 1 261 autres abonnés

Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
TÉLÉCHARGEMENTS

Les documents PDF les plus populaires ci-dessous

Un petit détour – Vous êtes redirigés ici pour vous permettre de découvrir ce magazine en ligne avant de télécharger le document demandé. Tous nos documents à télécharger sont d’abord annoncés dans ce magazine. Abonnez-vous gratuitement (voir ci-dessous).

Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Follow Appui-livres on WordPress.com
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
Recherche par catégorie
Se connecter
%d blogueueurs aiment cette page :