Nouveauté : TERMINUS → PARTITION, Pour un État francophone indépendant en Amérique du Nord, essai politique, Yves Provencher, Fondation littéraire Fleur de Lys

TERMINUS → PARTITION

Pour un État francophone indépendant en Amérique du Nord

Yves Provencher

Essai politique

Fondation littéraire Fleur de Lys

Lévis, Québec, janvier 2020,

86 pages. Format : 6 X 9 pouces.

Reliure allemande.

Couverture couleur souple.

ISBN 978-2-89612-581-4

Édition papier : 24.95$

Édition numérique : 7.00$ (PDF)

Édition numérique : 7.00$ (ePUB)


Menu de cette page

Présentation

Table des matières

Extrait

Au sujet de l’auteur

Communiquer avec l’auteur

Commander un exemplaire papier


PRÉSENTATION

PRÉSENTATION

Dans cet essai, l’auteur pose d’abord un regard critique sur l’histoire de l’indépendantisme québécois depuis le début des années soixante. Ensuite, il fait la démonstration que le maintien du territoire actuel du Québec est incompatible avec la création d’un État indépendant francophone en Amérique du Nord et que la partition du Québec est désormais la seule voie pouvant mener à l’avènement de cet État. L’ouvrage se termine en suggérant une façon de procéder à cette partition.

Ce livre nous ramène à l’essentiel de ce qui constitue la nation. En remettant en cause le dogme de l’inaltérabilité des frontières du Québec, il ne manquera pas de susciter un vif débat.

* * *

Yves Provencher est né à Montréal au début des années cinquante. Il a complété une formation en comptabilité publique et ensuite en médecine. Il est un observateur de la politique québécoise depuis plusieurs décennies et a toujours été convaincu de la nécessité vitale d’un état indépendant pour les francophones du Québec.


tab

TABLE DES MATIÈRES

AVANT-PROPOS

INTRODUCTION

CHAPITRE 1 ─ LE CONTEXTE HISTORIQUE

Le référendum de 1980

Les conséquences de la défaite de 1980

Revenons au mur de l’électorat

La période inter-référendaire post-Johnson

Le référendum de 1995

L’argent et les votes ethniques

Le vaste champ de ruines

CHAPITRE 2 ─ LA PARTITION : LE POURQUOI

Les objectifs de l’indépendance

Un peu d’histoire démographique

La Loi 101 : une nécessité et une illusion

Revenons encore au mur de l’électorat

Un mur de l’électorat à dimensions géographiquement variables

Les objectifs incompatibles

Une question de réalisme

Un monde imaginaire

Couvrez cette idée que je ne saurais supporter

Être petit ou ne pas être

La partition et le nationalisme méprisé

Partitions au cours du dernier siècle

La partition et l’économie

La partition et le reste du Canada

CHAPITRE 3 ─ LA PARTITION : LE COMMENT

Considérations générales

Proposition d’un processus

1 – Le choix de l’option

2 – La distribution territoriale

3 – Le découpage territorial

Un exemple

Un processus autre

Commentaires sur certains concepts

− La non-discontinuité

− La majorité

− L’optimisation

Suffrages indépendantistes et configuration territoriale finale

Qui procédera au découpage territorial ?

Le cadre juridique de la partition

Une période de transition

La monnaie

La constitution du nouvel État

Lois et système judiciaire

CONCLUSION

Références bibliographiques

Au sujet de l’auteur

Communiquer avec l’auteur


EXTRAIT

EXTRAIT

Extrait de l’avant-propos

L’idée traitée dans cet ouvrage est née le 31 octobre 1995. Vingt-quatre années ont ainsi passé avant de la formaliser et la publier. Ce délai s’explique, entre autres, par le fait que les esprits, surtout chez les indépendantistes, n’ont jamais semblé être ouverts à la débattre. Elle a toujours été rejetée péremptoirement, jugée non recevable. Tout indépendantiste qui accepterait maintenant d’aborder ce sujet éminemment tabou témoignerait de la sorte de sa capacité à remettre en cause une conception rigide du territoire de la nation.

De quoi s’agit-il ? De la partition du territoire du Québec.

Cette idée n’est pas nouvelle. À ma connaissance, jusqu’à maintenant, essentiellement certains fédéralistes réfractaires à l’indépendance du Québec, même acquise par voie démocratique, y ont porté un intérêt. Dans le présent essai, ce qui peut étonner, voire déconcerter, est que cette idée soit proposée par un indépendantiste faisant la démonstration que cette option s’avère la seule bouée de sauvetage encore disponible pour ceux qui souhaitent l’avènement d’un État francophone nord-américain indépendant, considérant que, depuis le référendum de 1995, en observant l’évolution sociodémographique du Québec, la survie de la nation francophone paraît, au fil du temps, de plus en plus en péril.

Cet ouvrage expose, d’une part, les raisons pour lesquelles une modification de la frontière territoriale actuelle du Québec apparaît inévitable pour que les francophones puissent créer leur État indépendant, et, d’autre part, le processus par lequel ils pourront y parvenir. Ce projet représente, pour ainsi dire, une sorte de « révolution copernicienne ». Le concept de territoire national déjà spatialement déterminé, considéré inaltérable et constituant jusqu’à maintenant un des fondements de la vision indépendantiste du Québec, est substitué par le concept d’un espace territorial dont les limites seront tracées suite à l’union des régions du territoire actuel du Québec où les citoyens auront exprimé majoritairement, par référendum, leur volonté d’appartenir à un État indépendant. En d’autres termes, la population ne déterminera pas le statut politique du Québec à l’intérieur de ses frontières actuelles comme ce fut le cas lors du référendum de 1980 et celui de 1995, mais elle déterminera plutôt les frontières d’un futur État francophone indépendant, lesquelles seront tracées en fonction de la répartition territoriale des résidents ayant exprimé leur volonté de devenir citoyens d’un tel État.

Extrait de l’introduction

Le titre de cet ouvrage débute par « terminus ». Pour tous, ce mot évoque une arrivée en fin de parcours, l’impossibilité d’aller plus loin sur une ligne de transport. En fait, au terminus, il y a deux possibilités : soit que le trajet se termine parce qu’arrivé à la destination finale, ou soit qu’il s’agit d’un point de correspondance permettant de poursuivre le trajet dans une autre direction, celle-ci devant mener vers la destination finale.

Que signifie « arrivée en fin de parcours » ? De quel parcours s’agit-il ? On aura compris qu’il s’agit de toute la démarche d’accession à l’indépendance depuis le début des années 60. Dans la première partie de cet essai, l’analyse des faits historiques m’amène à conclure que cette démarche ne peut continuer sur la même voie, qu’elle est arrivée à un terminus, mais non à destination. Une correspondance pour s’engager dans une autre direction s’avère inéluctable. Cette direction doit mener à une solution définitive de la question de la survivance francophone en Amérique du Nord. Il faut mettre fin le plus tôt possible à cette angoisse résultant de notre persistante et pénible interrogation sur le temps qu’il nous reste à vivre.

Extrait du Chapitre 2 – La partition : le pourquoi

Mais, considérant qu’un des obstacles majeurs à l’accession à l’indépendance par voie démocratique, en l’occurrence le bloc anglophones-allophones, est situé dans un territoire bien circonscrit, les indépendantistes se trouvent alors face à une alternative qu’ils ne peuvent esquiver, et laquelle se définit de la façon suivante : ou bien l’intégrité du territoire actuel du Québec est maintenue avec son bloc minimal de 20% opposé à l’indépendance, auquel cas, il y a une quasi-impossibilité mathématique de réaliser l’indépendance politique, ou bien il y a renonciation à une portion du territoire actuel, permettant alors, vraisemblablement, l’accession à l’indépendance politique d’un territoire français en Amérique du Nord.


AU SUJET DE L’AUTEURE

AU SUJET DE L’AUTEUR

YVES PROVENCHER

Yves Provencher, dont cet essai est la première publication, est né à Montréal au début des années cinquante.

Il fit ses études collégiales au Collège de Maisonneuve. Il s’inscrivit ensuite à l’École des Hautes Études Commerciales de Montréal où il obtint un baccalauréat en administration des affaires, option comptabilité publique, lui permettant d’être admis à l’Ordre des Comptables agréés du Québec.

Après quelques années dans une firme importante de comptables agréés, il décida de se réorienter en médecine. Il fut admis à la faculté de médecine de l’Université de Montréal et ensuite au Collège des Médecins du Québec à titre d’omnipraticien.

Il exerça sa pratique d’abord dans une polyclinique, puis en CLSC et finalement dans un centre de réadaptation. Il se retira de la pratique en 2013.

Parallèlement à ses activités professionnelles et familiales, il a constamment porté un intérêt particulier à la politique, n’ayant cependant jamais été membre d’un parti. Il a toujours été fermement convaincu de la nécessité de l’indépendance pour assurer la survie et l’épanouissement des francophones d’Amérique du Nord.


COMMUNIQUER AVEC L’AUTEURE

COMMUNIQUER AVEC L’AUTEUR

Yves Provencher se fera un plaisir de lire et de répondre personnellement à vos courriels.

Adresse de correspondance électronique

yvesprovencher2004@yahoo.ca


OBTENIR VOTRE EXEMPLAIRE

OBTENIR VOTRE EXEMPLAIRE

Papier ou Numérique

TERMINUS → PARTITION
Pour un État francophone indépendant en Amérique du Nord
Yves Provencher
Essai politique
Fondation littéraire Fleur de Lys
Lévis, Québec, février 2020,
86 pages. Format : 6 X 9 pouces.
Reliure allemande.
Couverture couleur souple.
ISBN 978-2-89612-581-4
Édition papier : 24.95$
Édition numérique (PDF) : 7.00$
Édition numérique (ePUB) : 7.00$

Vous avez le choix entre un exemplaire papier ou un exemplaire numérique (PDF ou ePUB)

Vous pouvez commander votre exemplaire papier avec le paiement en ligne PayPal ou avec un chèque envoyé par la poste

Vous pouvez commander un exemplaire numérique (PDF ou ePUB) uniquement avec le paiement en ligne avec PayPal.

Cliquez ici pour vous rendre à la page de ce livre dans notre librairie en ligne

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , , , ,
Publié dans Actualité au jour le jour, Nouveaux livres

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Les mots nouveaux des dictionnaires Le Robert 2022 (cliquez sur l’image)
Ce site web est sous licence Creative Commons – Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.5 Canada (CC BY-NC-ND 2.5 CA)
Article explicatif au sujet de notre maison d’édition

Entrez votre adresse de courriel pour suivre ce magazine littéraire et être notifié par courriel des nouvelles publications.

Joignez-vous à 1 280 autres abonnés

TÉLÉCHARGEMENTS

Les documents PDF les plus populaires ci-dessous

Un petit détour – Vous êtes redirigés ici pour vous permettre de découvrir ce magazine en ligne avant de télécharger le document demandé. Tous nos documents à télécharger sont d’abord annoncés dans ce magazine. Abonnez-vous gratuitement (voir ci-dessous).

Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Follow Appui-livres on WordPress.com
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
Recherche par catégorie
Se connecter
%d blogueueurs aiment cette page :