Nuit de la lecture au Québec : rendez-vous le 18 janvier !

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Nuit de la lecture : rendez-vous le 18 janvier !

Montréal, 8 janvier 2020 — Le 18 janvier 2020, librairies, bibliothèques, maisons de la culture et autres lieux culturels à travers le Québec ouvriront leurs portes la nuit tombée pour offrir une trentaine d’animations gratuites sur le livre et la lecture, grâce à la participation de nombreux écrivains.

Coordonnées par l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) et par la Fondation Lire pour réussir, ces activités s’inscrivent dans une initiative lancée en France il y a quatre ans : le troisième samedi de janvier, c’est la fête internationale du livre, la Nuit de la lecture. Le 19 janvier 2019, l’événement a rassemblé 450 000 participants dans près de 2 500 lieux à travers le monde.

Et le Québec ne sera pas en reste cette année ! D’Amos à New Richmond en passant par Gatineau, Montréal, Victoriaville, Trois-Rivières, Québec et Rimouski, des écrivain.e.s et des artistes rencontreront le public à l’occasion d’activités gratuites autour de la lecture.

⇒ Trouvez l’activité la plus près de chez vous

L’UNEQ croit que l’événement a tout pour devenir une tradition annuelle très populaire au Québec, qu’il permettra de (re)donner le goût de lire à ceux qui ne lisent pas ou peu en mettant de l’avant le plaisir de la lecture.

« La lecture est un moment de découverte, de détente. C’est avant tout un plaisir, mais la lecture représente également aujourd’hui un enjeu important pour notre société », souligne Laurent Dubois, directeur général de l’UNEQ. « Le Québec doit développer une culture de la lecture. Il était tout naturel que l’UNEQ, avec la Fondation Lire pour réussir, organise le volet québécois de la Nuit de la lecture qui se déroule en France depuis quatre ans et remporte un grand succès. »

En 2020, le porte-parole de la Nuit de la lecture au Québec est l’écrivain Simon Boulerice, auteur notamment des livres Jeanne Moreau a le sourire à l’envers et L’enfant mascara. « J’aime ça lire tout seul, bien sûr, mais j’aime aussi beaucoup la collectivité. C’est fabuleux de participer à des événements rassembleurs », mentionne Simon Boulerice. Et c’est ce qui se passera cette année dans les diverses activités présentées partout au Québec, « quelque chose d’intime et de collectif à la fois », se réjouit le porte-parole.

La première Nuit de la lecture au Québec s’est déroulée le 19 janvier 2019 à la Maison des écrivains, à Montréal (voyez notre communiqué). Plus de 200 spectateurs avaient alors assisté à plus de cinq heures de lectures publiques. Avec un déploiement beaucoup plus important cette année, la Nuit de la lecture 2020 promet d’être un rendez-vous rassembleur pour un grand nombre de Québécois. L’événement dynamisera également des lieux culturels grâce à des activités gratuites.

Cette seconde Nuit de la lecture au Québec bénéficie du soutien de Québecor et du ministère de la Culture et des Communications du Québec. L’événement est également appuyé par l’Association nationale des éditeurs de livres (ANEL), l’Association des distributeurs exclusifs de livres en langue française (ADELF), l’Association des libraires du Québec (ALQ), l’Association des bibliothèques publiques du Québec (ABPQ) et le Réseau Coopsco.

⇒ Pour en savoir plus : lire-reussir.org

À propos de l’UNEQ

Depuis plus de 40 ans, l’Union des écrivaines et des écrivains québécois regroupe des poètes, des romanciers, des auteurs dramatiques, des essayistes, des auteurs pour jeunes publics et des auteurs d’ouvrages scientifiques et pratiques. L’UNEQ, qui représente actuellement plus de 1 600 auteurs, travaille à la promotion et à la diffusion de la littérature québécoise, au Québec, au Canada et à l’étranger, de même qu’à la défense des droits socioéconomiques des écrivains.

À propos de la Fondation Lire pour réussir

Cet organisme philanthropique a pour mission de développer une culture de la lecture au Québec, de participer à la lutte contre le décrochage scolaire, d’encourager l’esprit critique et le dialogue, sans oublier la valorisation de la littérature québécoise.

— 30 —

Source : Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ).

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , ,
Publié dans Actualité au jour le jour

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Télécharger et imprimer notre calendrier 2020
Article explicatif au sujet de notre maison d’édition

Entrez votre adresse de courriel pour suivre ce magazine littéraire et être notifié par courriel des nouvelles publications.

Joignez-vous à 1 139 autres abonnés

Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
TÉLÉCHARGEMENTS

Les documents PDF les plus populaires ci-dessous

Un petit détour – Vous êtes redirigés ici pour vous permettre de découvrir ce magazine en ligne avant de télécharger le document demandé. Tous nos documents à télécharger sont d’abord annoncés dans ce magazine. Abonnez-vous gratuitement (voir ci-dessous).

Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Follow Le magazine en ligne de la Fondation littéraire Fleur de Lys on WordPress.com
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :