Québec salue l’excellence en matière de rayonnement du français en culture

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Québec salue l’excellence en matière de rayonnement du français en culture

MONTRÉAL, le 4 nov. 2019 /CNW Telbec/ – L’Office québécois de la langue française a récompensé cinq personnes remarquables qui font rayonner le français dans leur milieu à l’occasion du Gala des Mérites du français. La cérémonie s’est tenue en présence du ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration et ministre responsable de la Langue française, M. Simon Jolin-Barrette, et de la présidente-directrice générale de l’Office québécois de la langue française et présidente de la Commission de toponymie, Mme Ginette Galarneau. Les personnes lauréates se sont distinguées dans les milieux de l’enseignement supérieur, de la culture et de la publicité. Durant la soirée, la Commission de toponymie a également couronné la Ville de Matane pour son travail exemplaire en matière de désignation de lieux.

Citations

« Le Gala des Mérites du français est l’occasion de rendre hommage à ces femmes et à ces hommes d’exception qui contribuent à enrichir et à aviver la culture et la langue québécoises. Par leurs réalisations, ils font du français une langue toujours plus vivante et rassembleuse qui crée de multiples occasions d’échanges et de partages. Notre gouvernement est très heureux de souligner ces accomplissements remarquables. »

Simon Jolin-Barrette, ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration et ministre responsable de la Langue française

Lauréates et lauréats du Gala des Mérites du français 2019, volet culture, communications et mise en valeur de la toponymie 

  • Prix Camille-Laurin (bourse de 5 000 $) : Mme Monique Cormier, vice-rectrice associée à la langue française et à la Francophonie à l’Université de Montréal
  • Mérite du français dans la culture (bourse de 5 000 $) : Sébastien Fréchette, écrivain et rappeur mieux connu sous le nom de Biz
  • Mérite en toponymie : Ville de Matane
  • Mérites Francopub
    • Grand Mérite Francopub (bourse de 4 000 $) : Mme Mélanie Delisle, de l’agence Cossette, pour la campagne publicitaire Mise à jour de La Presse.
    • Mérite Francopub – bourse Serges-Tougas (bourse de 5 000 $ remise à une créative ou à un créatif de 35 ans ou moins) et Mérite Francopub du public (bourse de 500 $) : M. Alex Lachapelle, de l’agence Cossette, pour la campagne VIA Rail : la voie qu’on aime de VIA Rail Canada.

L’Office québécois de la langue française tient à féliciter, en plus des lauréates et des lauréats de la soirée, toutes les personnes finalistes aux Mérites Francopub : M. Nicolas Boisvert, de l’agence lg2 Québec; MM. Luc Dupéré et Patrick Rochon, de l’agence lg2 Montréal; MM. Pierre-Luc Loranger et Marc Fortin, de l’agence lg2 Montréal; Mme Isabelle Neault, de l’agence K72.

Liens connexes 

Prix Camille-Laurin 2019 : Monique Cormier

Le prix Camille-Laurin, attribué par l’Office québécois de la langue française depuis 1999, est la distinction la plus prestigieuse décernée par l’organisme. Il est remis à une personne qui contribue de façon significative à l’usage, à la qualité ou au rayonnement du français dans sa sphère d’activité ou dans son milieu de travail. Il récompense son engagement exceptionnel et son sens de l’initiative de même que les retombées positives de ses réalisations.

Une bourse de 5 000 $ est remise à la personne lauréate.

Tout au long de sa brillante carrière dans les domaines de la recherche et de l’enseignement, Mme Monique Cormier s’est fait un devoir de promouvoir le français, de l’enrichir et surtout de permettre son apprentissage à un plus grand nombre de personnes.

Forte d’une formation en terminologie et en traduction obtenue à l’Université de Montréal et à la Sorbonne, la lauréate du prix Camille-Laurin 2019 a amorcé sa carrière en enseignement au sein du Département de linguistique et de traduction de l’Université de Montréal. La qualité et le caractère dynamique et innovant de son enseignement lui ont d’ailleurs valu le Prix d’excellence en enseignement de la Faculté des arts et des sciences en 1998.

Sa carrière universitaire se distingue également par l’étendue, la variété et le caractère novateur de ses recherches et de ses publications. Reconnue à l’échelle nationale et internationale, elle figure aujourd’hui parmi les plus grands spécialistes dans les domaines de la terminologie, de la métalexicographie et de l’histoire des dictionnaires.

Son engagement envers la langue française s’est aussi concrétisé à travers son implication dans différentes organisations, notamment à titre de membre de l’Office québécois de la langue française. En outre, elle a occupé, de 2003 à 2006, les fonctions de présidente de l’Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec, en plus d’être membre du conseil d’administration de l’Association francophone pour le savoir de 2008 à 2012.

L’une de ses plus grandes réalisations est toutefois la création du Bureau de valorisation de la langue française et de la Francophonie de l’Université de Montréal, qu’elle dirige depuis 2014. Cette instance lui a permis de mettre sur pied plusieurs initiatives afin de consolider la place du français au sein de l’une des plus importantes universités francophones. Toujours active, Mme Cormier continue donc de s’affirmer, au Québec et ailleurs, comme une ambassadrice de premier plan de la langue française.

Cette feuille de route étoffée lui a valu plusieurs prix et distinctions au fil des années, dont l’Ordre des francophones d’Amérique en 2014 ainsi que le prix Georges-Émile-Lapalme en 2009. En 2013, le gouvernement français lui a, pour sa part, conféré le titre de chevalière de l’Ordre des palmes académiques. Il allait donc de soi, au regard d’un palmarès aussi impressionnant, que le jury lui accorde le prix Camille-Laurin.

Mérite du français dans la culture 2019 : Biz

Le Mérite du français dans la culture est remis depuis 1992 à une artiste québécoise ou à un artiste québécois qui contribue à l’usage, au rayonnement et à la mise en valeur du français ainsi qu’à la vitalité et à l’enrichissement de la culture de langue française. Il est décerné par l’Union des artistes, l’Union des écrivaines et des écrivains québécois et la Société des auteurs de radio, télévision et cinéma, en collaboration avec l’Office québécois de la langue française.

Une bourse de 5 000 $ est remise à la personne lauréate.

Sébastien Fréchette, écrivain et rappeur mieux connu sous le nom de Biz, est le lauréat du Mérite du français dans la culture 2019. Que ce soit en deux minutes ou en deux cents pages, les histoires qu’il raconte se portent à la défense du Québec, mais aussi de sa langue. À la fois auteur prolifique et pilier de la scène hip-hop québécoise, Biz occupe une place unique dans le paysage culturel québécois.

Après des études en récréologie, il se tourne vers les mots et la musique pour exprimer haut et fort ses idées politiques. Ce choix se traduit, dans les années 90, par la création du trio rap Loco Locass, qui a marqué le paysage musical québécois. À ce jour, les membres du groupe sont les seuls rappeurs à avoir remporté le Félix auteur et compositeur de l’année de l’ADISQ.

Sur scène, Biz a su par son éloquence captiver son public en abordant les différents thèmes qui l’interpellent, parmi lesquels son amour de la langue française et du Québec. Selon lui, c’est par la force des mots et la qualité de la langue que le message se démarque et se fait entendre.

C’est là le fil conducteur de son œuvre littéraire, plusieurs fois récompensée. Sa carrière d’écrivain, amorcée en 2010 avec Dérives et Les incollables, se poursuit avec la publication de son roman jeunesse La chute de Sparte, qui est à la fois lauréat du Prix du livre jeunesse des Bibliothèques de Montréal et du Prix jeunesse des libraires du Québec, en plus d’avoir été adapté pour le cinéma l’an dernier. Le roman à suspense abitibien Mort-Terrain, publié en 2014, a quant à lui remporté le prix littéraire France-Québec. Par la suite, Biz a publié Naufrage, La chaleur des mammifères et Les abysses, qui vient tout juste de sortir en librairie. En moins de dix ans, l’auteur a donc su s’illustrer par un riche parcours littéraire qui lui vaut d’être récompensé par la remise du Mérite du français dans la culture.

Mérite en toponymie 2019 : la Ville de Matane

Le Mérite en toponymie est une récompense décernée par la Commission de toponymie, qui salue l’exemplarité des efforts déployés par une organisation pour désigner judicieusement des lieux ou pour mettre en valeur les toponymes présents sur son territoire.

La Ville de Matane a reçu le Mérite en toponymie 2019 pour le travail remarquable qu’elle effectue depuis plusieurs années pour procéder au choix de ses noms de lieux.

Située dans le Bas-Saint-Laurent, Matane, que l’on connaît également sous le nom de « Porte de la Gaspésie », s’est distinguée par son souci de mettre en valeur l’esprit des lieux. Les nouveaux noms de parcs, notamment, ont été sélectionnés pour rappeler le souvenir de celles et de ceux qui ont résidé à Matane et qui ont marqué son histoire.

Par ailleurs, les noms de lieux de Matane respectent les règles édictées par la Commission de toponymie, et chacun de ceux que la Ville a présentés jusqu’à présent à la Commission a reçu un avis favorable d’officialisation.

La Ville de Matane s’est particulièrement démarquée auprès du jury cette année en honorant la mémoire de nombreuses femmes remarquables, comme Elspeth Russell, dont le nom se retrouve dans le toponyme Aéroport Russell-Burnett. Mme Russell est la seule Québécoise à avoir piloté des avions au sein de l’Air Transport Auxiliary durant la Seconde Guerre mondiale et la seule femme à avoir été intronisée au Panthéon de l’air et de l’espace du Québec.

Le nom Parc Maman-Luc, qui fait référence à Albina Fortin-Tremblay, surnommée ainsi pour avoir élevé 84 enfants en famille d’accueil en plus de ses 9 enfants, illustre également ce souci de faire ressortir le rôle des femmes dans l’évolution de la ville. Il en va de même pour le nom Parc Mélanie-Joncas, ainsi baptisé en l’honneur d’une enseignante qui a fondé la première section de la Croix-Rouge à Matane lors de la Première Guerre mondiale. Ces noms attribués à des lieux matanais permettent de reconstituer la grande histoire de la ville, une histoire que l’on peut prendre plaisir à revivre en parcourant ces lieux porteurs de souvenirs.

Ainsi, la Ville de Matane a su mettre en valeur avec brio la richesse de son patrimoine toponymique et historique.

Mérites Francopub 2019 : personnes lauréates et finalistes

En 2019, les Mérites Francopub de l’Office québécois de la langue française ont récompensé pour une 15e fois le travail des créatrices et des créateurs dont les publicités ont mis le français en valeur par l’élégance du style, par l’efficacité publicitaire ainsi que par l’originalité des jeux de mots et des expressions.

Trois Mérites ont ainsi été remis :

  • le Grand Mérite Francopub (accompagné d’une bourse de 4 000 $);
  • le Mérite Francopub – bourse Serges-Tougas (accompagné d’une bourse de 5 000 $ remise par l’agence Bleu Blanc Rouge à une conceptrice-rédactrice ou à un concepteur-rédacteur de 35 ans ou moins);
  • le Mérite Francopub du public (accompagné d’une bourse de 500 $).

Le Grand Mérite Francopub 2019 a été décerné à Mme Mélanie Delisle, de l’agence Cossette, pour les quatre publicités radiophoniques produites dans le cadre de la campagne Mise à jour du journal La Presse.

Le jury a été conquis, entre autres, par l’agilité des jeux de mots qui, bien que déroutants, n’enlèvent rien à la clarté du message (ex. : Le journalisme de qualité se porte très bien, dans la main droite comme dans la main gauche).

Pour sa part, M. Alex Lachapelle, de l’agence Cossette, a remporté le Mérite Francopub – bourse Serges-Tougas pour quatre publicités de la campagne VIA Rail : la voie qu’on aime, créées pour VIA Rail Canada.

D’un graphisme sobre, ces publicités, présentées sur des abribus ou des panneaux situés en bordure d’autoroutes, laissent toute la place aux mots. Employées avec habileté, les figures de style sont si parlantes qu’elles parviennent à vanter en quelques mots les avantages du train par rapport à ceux de la voiture (ex. : Nos sens uniques ne font aucun détour ou Les deux mains sur votre roman).

Le grand public ainsi que le jury ont été séduits par les publicités produites pour VIA Rail par M. Lachapelle puisque ce sont celles qui ont récolté le plus de votes en ligne. En effet, du 30 septembre au 14 octobre 2019, les internautes étaient invités à sélectionner, parmi les publicités finalistes, celle qui, à leur avis, faisait l’utilisation la plus astucieuse, originale et remarquable de la langue française. Le Mérite Francopub du public a conséquemment été remis à M. Lachapelle.

L’Office québécois de la langue française tient à féliciter toutes les personnes finalistes aux Mérites Francopub 2019 :

  • M. Nicolas Boisvert, de l’agence lg2 Québec,
    pour les publicités Une pointe de des Producteurs de lait du Québec;
  • MM. Luc Dupéré et Patrick Rochon, de l’agence lg2 Montréal,
    pour les publicités Bonne prise, Une grande bière, Mélange du randonneur et Un goût recherché, de la campagne Libère l’ours en toi de Boréale;
  • MM. Pierre-Luc Loranger et Marc Fortin, de l’agence lg2 Montréal, pour les publicités Bon en salle de Québec Cinéma;
  • Mme Isabelle Neault, de l’agence K72, pour les publicités Étiquettes rouges de l’Association des concessionnaires Toyota du Québec.

https://www.facebook.com/OQLF.QC/ 
https://www.instagram.com/oqlf.qc/ 
https://twitter.com/oqlf

 -30-

SOURCE : Office québécois de la langue française.

 

 

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , ,
Publié dans Actualité au jour le jour

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Ce site web est sous licence Creative Commons – Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.5 Canada (CC BY-NC-ND 2.5 CA)
Article explicatif au sujet de notre maison d’édition

Entrez votre adresse de courriel pour suivre ce magazine littéraire et être notifié par courriel des nouvelles publications.

Joignez-vous à 1 267 autres abonnés

Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
TÉLÉCHARGEMENTS

Les documents PDF les plus populaires ci-dessous

Un petit détour – Vous êtes redirigés ici pour vous permettre de découvrir ce magazine en ligne avant de télécharger le document demandé. Tous nos documents à télécharger sont d’abord annoncés dans ce magazine. Abonnez-vous gratuitement (voir ci-dessous).

Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Follow Appui-livres on WordPress.com
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
Recherche par catégorie
Se connecter
%d blogueueurs aiment cette page :