Le ministère de la Culture et des Communications du Québec doit revoir sa mission

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le ministère de la Culture et des Communications du Québec doit revoir sa mission

(Lévis, Québec, 18 novembre 2019) La Fondation littéraire Fleur de Lys demande à la ministre de la Culture et des Communications du Québec, Mme Nathalie Roy, de revoir la mission et la vision de son ministère. Peu importe ses politiques et ses programmes, la majorité des activités publiques de ce ministère consiste en une litanie sans fin d’annonces de subventions. En témoigne sa liste de communiqués de presse auxquels les grands médias accordent de moins en moins d’importance tellement ces annonces se répètent d’une année à l’autre.


Mission officielle actuelle

Chef de file de l’action gouvernementale en matière de culture, de communications et de langue française, le Ministère contribue au rayonnement de ces domaines, à l’épanouissement individuel et collectif, à la mise en place d’un environnement propice à la création et à la vitalité des territoires. Conformément à sa mission, le Ministère continue de prendre position sur les grands enjeux de l’heure et de défendre les intérêts du Québec, au Canada et sur la scène internationale.

Pour réaliser sa mission, le Ministère est appuyé par un réseau d’organismes publics et de sociétés d’État qui relèvent de la ministre.

Source : Gouvernement du Québec, 2019.


Dans sa mission officielle, ce ministère se présente en « Chef de file de l’action gouvernementale en matière de culture, de communications et de langue française », mais son action principale se limite à des contributions financières ou, si vous préférez, à fournir de l’argent à l’industrie culturelle. Nous reprochons à ce ministère de remplir sa mission presque uniquement sous l’angle d’apports financiers récurrents.

« (…) le Ministère CONTRIBUE au rayonnement de ces domaines, à l’épanouissement individuel et collectif, à la mise en place d’un environnement propice à la création et à la vitalité des territoires (…) » lit-on dans l’énoncé officiel de sa mission. La Fondation littéraire Fleur de Lys est d’avis que le ministère doit lui-même RAYONNER dans les domaines qui lui sont dévolus, et lui-même METTRE EN PLACE un environnement propice à la création et à la vitalité des territoires. Autrement dit, le ministère ne doit pas remplir sa mission uniquement en la DÉLÉGUANT à l’industrie culturelle et à son réseau d’organismes publics et de sociétés d’État.

Le ministère aura avantage à devenir lui-même un acteur de la vie culturelle québécoise. Tout d’abord en s’activant dans le domaine de la recherche pour nous offrir sur une base régulière des études, des rapports, des bulletins et des périodiques d’intérêts pour quiconque s’intéresse à notre culture. Par exemple, le retour de la revue ANTENNE du défunt ministère des Communications et celui du bulletin SURVOL constitueront un pas dans la bonne direction. Aussi, plusieurs portraits sectoriels manquent à l’appel. Et que penser des études réalisées par l’Observatoire de la Culture et des Communications du Québec (Institut de la statistique du Québec) qui ont pris de l’âge et dont les mises à jour se font attendre pour un meilleur suivi des activités de ces secteurs ? Il en va de même de la plus récente enquête quinquennale sur Les pratiques culturelles au Québec réalisée en 2014 dont nous ne pouvons pas « ne pas inférer les données de cette édition à la population québécoise et d’éviter les comparaisons avec les éditions précédentes » en raison de la faible représentativité des données; nous venons de perdre le fil historique de cette enquête. La recherche soutenue et la publication régulière offrent un baromètre de l’implication d’un ministère dans ses propres champs d’action, tant sur la scène nationale qu’internationale.

Le ministère se fera aussi acteur dans ses domaines en produisant et en diffusant des informations pour guider les Québécois dans leur vie culturelle à titre personnel ou à titre d’entrepreneur. On ne trouve aucune information au sujet de l’autoédition ou d’autres types d’édition, du livre numérique, des métadonnées culturelles ou encore au sujet de l’histoire de la culture au Québec, de la littérature, de la musique, des beaux-arts… sur le site web du ministère. De telles informations, traitées par un ministère gouvernemental, sont uniques, notamment en raison de leur objectivité, comme on le constate sur les sites web de pareils ministères de gouvernements étrangers.

Aussi, on ne peut pas demander aux immigrants de s’initier à la culture québécoise uniquement en référence à notre industrie culturelle, à nos programmes de subventions ou encore à un réseau d’organismes publics et de sociétés d’État dont il faudra une éternité pour faire le tour. Le ministère de la Culture et des Communications du Québec doit être la plaque tournante, le portail de notre culture.

Et que dire des amateurs des loisirs culturels qui sont trop souvent laissés à eux-mêmes ou entre les mains d’organismes dont les intérêts dominent leurs propres fins. Le ministère a le devoir de guider ces personnes qui donnent à la culture son caractère populaire.

Enfin, nous invitons aussi la ministre Roy à revoir son rôle dans les domaines de la culture et des communications au Québec. Ça ne doit pas être drôle de consacrer une bonne part de son temps à annoncer des subventions (récurrentes) et à rencontrer des organismes et des membres de l’industrie culturelle. Notre ministre doit faire de la politique, devenir une politicienne de la Culture et des Communications pour tous et partout et non seulement pour les professionnels du secteur. Nous espérons qu’elle soit davantage que la digne successeure du ministre du précédent gouvernement.

FONDATION LITTÉRAIRE FLEUR DE LYS – Créée en 2003, la Fondation littéraire Fleur de Lys, un organisme sans but lucratif, est le pionnier québécois de l’édition en ligne sur internet avec impression papier et numérique à la demande. Sa mission : offrir aux auteurs une alternative à l’édition traditionnelle dans le contexte des nouvelles technologies. Elle forme aujourd’hui une communauté d’auteurs et de lecteurs à frais partagés. La Fondation littéraire Fleur de Lys remplit aussi une mission d’éducation populaire au sujet du monde du livre, notamment en loisir littéraire.


– 30 –

SOURCE

Serge-André Guay, président éditeur
Fondation littéraire Fleur de Lys
serge-andre-guay@manuscritdepot.com
581-988-7146
Lévis, Québec

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with:
Publié dans Votre éditeur prend position

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Ce site web est sous licence Creative Commons – Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.5 Canada (CC BY-NC-ND 2.5 CA)
Article explicatif au sujet de notre maison d’édition

Entrez votre adresse de courriel pour suivre ce magazine littéraire et être notifié par courriel des nouvelles publications.

Joignez-vous à 1 240 autres abonnés

Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
TÉLÉCHARGEMENTS

Les documents PDF les plus populaires ci-dessous

Un petit détour – Vous êtes redirigés ici pour vous permettre de découvrir ce magazine en ligne avant de télécharger le document demandé. Tous nos documents à télécharger sont d’abord annoncés dans ce magazine. Abonnez-vous gratuitement (voir ci-dessous).

Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Follow Appui-livres on WordPress.com
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
Recherche par catégorie
Se connecter
%d blogueueurs aiment cette page :