10e Semaine pour l’école publique – L’école publique, une école riche de sa diversité

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

10e Semaine pour l’école publique

L’école publique, une école riche de sa diversité

Fédération autonome de l’enseignement (FAE)

MONTRÉAL, le 29 sept. 2019 /CNW Telbec/ – Il suffit de visiter un établissement à Montréal, à Granby, à Québec ou encore à Gatineau, pour se rendre compte que l’école publique québécoise est riche des personnels qui y travaillent et des élèves qui la fréquentent. C’est exactement ce que toutes et tous pourront découvrir du 5 au 12 octobre, à l’occasion de la 10e Semaine pour l’école publique, grâce à une tournée du porte-parole, Philippe Laprise, dans plusieurs établissements scolaires au Québec, mais aussi grâce à une programmation qui comprend un quiz sur les coutumes scolaires du monde ainsi qu’une campagne publicitaire.

En suivant Philippe sur les médias sociaux, les Québécoises et Québécois pourront constater que les élèves de l’école publique, jeunes et adultes, sont à l’image de cette diversité : qu’ils soient nés à Montréal ou ailleurs, qu’ils étudient au primaire ou à l’éducation des adultes, qu’ils aient un trouble d’apprentissage ou non, qu’ils s’investissent dans un programme international ou d’art dramatique, qu’ils évoluent dans une école régulière ou rattachée à un organisme gouvernemental comme un centre jeunesse ou encore dans un centre de formation professionnelle, que leur école compte 50 ou 2 400 élèves, etc.

Philippe se rendra d’abord à Québec pour visiter l’école primaire les Prés-Verts et l’école secondaire Cardinal-Roy, le lundi 30 septembre 2019. Il visitera ensuite une école primaire et secondaire rattachée à un centre jeunesse à Montréal, l’école Dominique-Savio, le mercredi 9 octobre 2019, ainsi que l’école secondaire de la Cité-des-Jeunes, à Vaudreuil, en après-midi. Enfin, il visitera une classe de francisation à l’école de la Haute-Ville, à Granby, le jeudi 10 octobre 2019, quelques heures avant la soirée hommage lors de laquelle la FAE remettra trois prix Hibou à Normand Baillargeon, Stéphanie Demers et Boucar Diouf, à l’Écomusée du fier monde.

« L’école publique québécoise a fait ses preuves en incarnant un idéal d’égalité. Je le constate depuis plusieurs années à travers mes visites : elle accueille tous les élèves, sans discrimination. Comme vous le verrez dans la publicité, mes propres enfants vont à l’école publique, car je suis persuadé qu’elle nous aide à bâtir une société meilleure. Il faut que cette éducation gratuite, accessible et de qualité soit reconnue comme une priorité nationale. La Semaine pour l’école publique existe pour rappeler ces valeurs et je suis fier de les porter encore cette année », a déclaré Philippe Laprise, porte-parole de la SPEP pour une 3e année, lors du lancement qui se déroulait dans l’agora de la Bibliothèque et archives nationales du Québec (BaNQ), à Montréal, ce matin.

« Depuis sa création en 2006, la Fédération autonome de l’enseignement s’engage à défendre l’école publique, notamment grâce à la SPEP. Depuis 10 ans, cette Semaine a mis en valeur les classes et les écoles spécialisées, les arts, les classes du préscolaire, le secteur de la francisation et de l’accueil, et plusieurs autres. Plus encore, la SPEP met en valeur ce projet de faire du Québec une société plus alphabétisée, plus instruite, plus conscientisée. Fille de la Révolution tranquille, l’école publique québécoise doit continuer de porter les espoirs de notre société au cours des prochaines décennies. C’est pourquoi notre Fédération assume avec autant d’engagement ce rôle de gardienne de l’école publique. Celle-ci nous appartient à toutes et à tous et il est de notre responsabilité de la chérir et de célébrer sa diversité. Le parterre de partenaires et de commanditaires présents aujourd’hui et qui nous soutiennent depuis les tous débuts en témoignent et je tiens à les remercier chaleureusement », a souligné Sylvain Mallette, président de la FAE.

Tous derrière l’école publique!

« L’école publique, on l’aime. Elle propulse nos jeunes et leur permet d’atteindre leur plein potentiel, peu importe où ils habitent sur le territoire québécois. Il y a dans cette école des gens extraordinaires, qu’on appelle l’équipe-école, qui font vivre l’école publique et celle-ci fait vivre le Québec au grand complet. Merci à tous ceux qui s’investissent dans l’école publique! », a soutenu dans une vidéo le ministre de l’Éducation, monsieur Jean-François Roberge, député de Chambly pour la Coalition Avenir Québec.

« Je suis moi-même une enfant de l’école publique, qui m’a tant appris et tant donné. Une école publique forte est le socle d’une société juste, dans laquelle chaque Québécois(es) a une chance égale d’accomplir ses plus grands rêves. Plus que jamais, il faut défendre les idéaux des mères et des pères de l’école publique », a mentionné lors du lancement la porte-parole de l’opposition officielle en matière d’éducation et d’enseignement supérieur du Parti libéral du Québec et députée de Saint-Laurent, madame Marwah Rizqy.

« Le lien de confiance que les enfants développent avec leurs enseignantes et enseignants est très important pour leur stabilité. Il est important de pouvoir compter sur des personnels compétents, qualifiés et passionnés. J’ai vraiment confiance en vous, merci pour ce que vous faites dans les écoles publiques », a mentionné dans une vidéo madame Christine Labrie, porte-parole du deuxième groupe d’opposition en matière d’éducation pour Québec Solidaire et députée de Sherbrooke.

« Cette Semaine est l’occasion de célébrer cette force collective extraordinaire que constitue l’école publique et les enseignantes et enseignants qui en sont le pilier. Travaillons ensemble à la rendre chaque jour encore plus dynamique, juste et enrichissante pour chaque enfant du Québec », a ajouté madame Véronique Hivon, députée de Joliette du Parti québécois et porte-parole du troisième groupe d’opposition en matière d’éducation, présente lors du lancement.

Quiz sur les us et coutumes scolaires dans le monde

Saviez-vous qu’au Bangladesh, il existe des bateaux-écoles qui flottent sur l’eau pendant la mousson tellement il pleut? Voilà le genre de questions auxquelles répondront les élèves du Québec qui participeront au Quiz de la SPEP 2019, portant sur les us et coutumes scolaires dans le monde. À gagner : un chèque-cadeau de 30 $ pour l’achat d’un livre par élève dans chacune des classes lauréates (une au primaire, une secondaire et une à l’éducation des adultes).

Une murale portant sur la diversité

Enfin, pour souligner le 10e anniversaire de la SPEP, qui fédère des dizaines de partenaires du monde scolaire chaque année, la FAE a justement choisi de mettre en valeur cette diversité. En juin dernier, dans le cadre du Festival Mural de Montréal, une immense murale, située à l’angle des rues Guilbault Ouest et Saint-Urbain, a été réalisée par l’artiste Nikki Küntzle, qui a fréquenté l’école publique tout au long de son parcours scolaire. Il s’agit d’une interprétation originale des bienfaits du rôle fondamental que joue l’école publique : on y voit diverses personnes, dont les esprits ont été nourris par les langues, les mathématiques, les sciences, les arts, etc. C’est aussi au contact d’enseignantes et enseignants engagés que ces personnes sont devenues ou deviendront des citoyennes et citoyens capables de contribuer au développement de la société québécoise.

La murale illustre aussi l’importance du vivre ensemble, puisqu’à l’image de la société québécoise, l’école publique permet la mixité. Enfin, les personnages font désormais partie d’une grande communauté où l’âge, le genre, la nationalité, le statut social et la culture s’harmonisent dans un tout cohérent qu’est la société québécoise.

Pour plus de détails sur la programmation, rendez-vous au www.lafae.qc.ca/SPEP et sur la page Facebook www.facebook.com/SPEPecolepublique

Profil de l’organisation

La FAE regroupe neuf syndicats qui représentent plus de 45 000 enseignantes et enseignants du préscolaire, du primaire, du secondaire, de l’enseignement en milieu carcéral, de la formation professionnelle, de l’éducation des adultes et le personnel scolaire des écoles Peter Hall et du Centre académique Fournier, ainsi qu’un millier de membres de l’Association de personnes retraitées de la FAE (APRFAE). Elle est présente dans sept régions : Montréal, Laval, Québec et Outaouais, dans lesquelles se trouvent les quatre plus grands pôles urbains du Québec, ainsi que dans les Laurentides, l’Estrie et la Montérégie.

 -30-

SOURCE : Fédération autonome de l’enseignement (FAE).

 

 

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , , ,
Publié dans Actualité au jour le jour

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Article explicatif au sujet de notre maison d’édition

Entrez votre adresse de courriel pour suivre ce magazine littéraire et être notifié par courriel des nouvelles publications.

Joignez-vous à 1 119 autres abonnés

Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
TÉLÉCHARGEMENTS

Les documents PDF les plus populaires ci-dessous

Un petit détour – Vous êtes redirigés ici pour vous permettre de découvrir ce magazine en ligne avant de télécharger le document demandé. Tous nos documents à télécharger sont d’abord annoncés dans ce magazine. Abonnez-vous gratuitement (voir ci-dessous).

Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Follow Le magazine en ligne de la Fondation littéraire Fleur de Lys on WordPress.com
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :