Les Journées de la culture, c’est bientôt!

Les Journées de la culture, c’est bientôt!

Les 27, 28 et 29 septembre, participez aux activités proposées dans le cadre de la 23e édition des Journées de la culture. Cette année, la comédienne Marie-Soleil Dion et l’écrivain Dany Laferrière de l’Académie française en sont les ambassadeurs et vous invitent à découvrir la programmation élaborée autour de la thématique « La rencontre – tisser des liens, bâtir des ponts ».

Le gouvernement du Québec est un fier partenaire de cet événement qui offre trois journées d’activités culturelles gratuites partout au Québec!


COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Trois jours d’activités gratuites et ouvertes à tous

Initiées et orchestrées par Culture pour tous, les Journées de la culture sont trois jours d’activités gratuites et ouvertes à tous qui favorisent un plus grand accès de la population aux arts et à la culture. Tel que décrété par l’Assemblée nationale, l’événement se déroule chaque année le dernier vendredi de septembre et les deux jours suivants, partout au Québec.

La programmation propose une incursion interactive dans les processus de création et les savoir-faire. Les milliers d’activités qui la composent sont organisées par des artistes professionnels, artisans et travailleurs culturels, gens d’affaires, enseignants et travailleurs communautaires, municipaux ou gouvernementaux de toutes origines.

Pour devenir organisateur, il suffit de concevoir et de prendre en charge la réalisation complète d’une ou plusieurs activités. Cette participation se fait sur une base volontaire.

Reconnaissant l’importance et le caractère essentiel du travail des artistes professionnels, nous encourageons les organisateurs qui font appel à leurs services à les rémunérer équitablement.


Thématique annuelle

LA RENCONTRE

Tisser des liens, bâtir des ponts

En 2019, les Journées de la culture se dérouleront sous le signe de la rencontre, sous toutes ses formes.

Parce que les arts et la culture créent du sens et prêtent au dialogue, cette thématique ouvre la voie à la réunion d’artistes ou d’organismes, au mariage des disciplines, aux échanges entre cultures, au métissage des genres, aux jumelages intermunicipaux ou intergénérationnels et aux duos improbables.

La rencontre, c’est le peintre et son modèle,
l’arbre et l’écorce, l’aiguille et le fil,
le yin et le yang, le noir et le blanc,
le jazz et la java, l’encre et la plume.

Mais pourquoi pas l’aiguille et le yang,
le peintre et l’écorce, l’arbre et la plume,
le jazz et le modèle, le yin et le blanc, le noir et la java?

De prévisible, la rencontre devient alors inoubliable!


COMMUNIQUÉ DE PRESSE

La comédienne Marie-Soleil Dion et l’écrivain Dany Laferrière de l’Académie française vous invitent à célébrer les 23es Journées de la culture

MONTRÉAL, le 12 septembre 2019 – Les vendredi 27, samedi 28 et dimanche 29 septembre, la comédienne Marie-Soleil Dion et l’écrivain Dany Laferrière de l’Académie française, ambassadeurs des 23es Journées de la culture, invitent les citoyens de tous âges à célébrer les arts et la culture dans près de 350 villes et villages du Québec ! Sous la thématique LA RENCONTRE – Tisser des liens, bâtir des ponts, fil conducteur de la programmation, l’événement propose des milliers d’activités gratuites à tous les amoureux de culture.

Une chanson rassembleuse signée Elisapie !

C’est par dizaines de milliers que les enfants du Québec et de la francophonie chanteront Nous avons marché, composition originale de l’auteure-compositrice-interprète et réalisatrice Elisapie, choisie par Culture pour tous pour la 4e mouture du projet Une chanson à l’école. Inspirée par la thématique de la 23e édition des Journées, LA RENCONTRE – Tisser des liens, bâtir des ponts, Elisapie nous invite à découvrir la culture si riche des Inuits du Grand Nord. L’artiste signe un texte plein de vérité, de profondeur et d’espoir. En intégrant un refrain en inuktitut, elle convie les enfants à explorer son univers, son histoire, sa musique et ses préoccupations. Elisapie aborde des sujets qui lui tiennent à cœur, comme la solidarité et le respect de nos différences, et invite tous les enfants à se rassembler, à s’entraider et à utiliser leur force intérieure pour « dresser des orages » ou « faire tomber les murs » ! En cette année internationale des langues autochtones, nous sommes fiers de contribuer avec elle à la diffusion de la langue et de la culture inuites.

Le coup d’envoi donné par les jeunes

Comme c’est maintenant la tradition, c’est en milieu scolaire qu’on amorce les festivités ! Le vendredi 27 septembre, dans plus de 1 000 écoles primaires du Québec et de la Francophonie canadienne, des dizaines de milliers d’enfants – et leurs enseignants ! – chanteront en chœur les mots d’Elisapie. Intitulée Nous avons marché, la quatrième mouture de l’activité Une chanson à l’école promet des moments fort touchants. L’artiste nous fait découvrir sa culture et sa langue à travers cette chanson originale, dans laquelle elle a pris plaisir à intégrer un couplet et un refrain en inuktitut. Développé par une enseignante en collaboration avec l’institut culturel Avataq, un Guide pédagogique propose des pistes pour bonifier l’activité. Enfin, et pour une première année, une chorégraphie réalisée par la compagnie PPS Danse permet d’enrichir les performances !

De leur côté, encouragés par une vidéo mise en ligne par l’humoriste et comédien Mehdi Bousaidan, les élèves de plus de 200 écoles secondaires débuteront leur défi de création de mèmes. Pour répondre au contexte particulier des classes du secondaire, la 2e édition de J’aime les mots se déroulera sur une période d’un mois, soit jusqu’au mercredi 30 octobre, jour de publication des mèmes. Le parrain de l’activité commentera en direct les traits d’humour ou mots d’esprit publiés par les jeunes sous le mot-clic #JmLesMots dans les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram) et relayés dans une galerie interactive du site des Journées. Évidemment, l’humoriste chouchou des ados ajoutera son grain de sel au passage !

Le numérique au cœur de la culture

Volet numérique Bell

Le public est invité à participer aux nombreuses activités du Volet numérique Bell proposées aux quatre coins du Québec. Mapping vidéo, réalité virtuelle, réalité augmentée, balados découvertes, programmation de robots ou création sur iPad permettront aux participants de tous âges d’aborder la culture par des technologies aux possibilités infinies. Néophytes ou technophiles aguerris trouveront de quoi étancher leur soif de découvertes !

Plus de détails, cliquez ici

Particules – Correspondances inattendues

Amorcé l’an dernier, le grand échange poétique mariant mots et images reprend vie sur la Toile. Parrainé par l’écrivain et slameur David Goudreault, Particules – Correspondances inattendues se déroulera en direct sur Twitter le jeudi 26 septembre de 14 h à 16 h. À l’invitation de Culture pour tous, des centaines d’étudiants de cégeps et d’universités de toutes les régions du Québec échangeront avec 20 auteurs professionnels et 30 artistes en arts visuels qui seront en ligne pour stimuler la création des internautes. L’ensemble des minimessages publiés sous le mot-clic #particules2019 donneront naissance à une animation abstraite, interactive et colorée, accessible à partir du site des Journées.

Plus de détails, c’est ici

Célébrer la collaboration avec les #MomentsLaCoop

Les #MomentsLaCoop de La Coop fédérée proposent des œuvres collectives originales déployées à travers la province. Toutes disciplines confondues, ces créations collaboratives ont quelque chose de magique ; elles créent un sentiment d’appartenance et de fierté pour ceux et celles qui y participent.

Plus de détails, cliquez ici

Programmation générale

Plusieurs circuits géographiques ou thématiques ont été développés pour aider le public à découvrir la multitude d’activités offertes par les organismes de chaque région.

Tous les détails ici

Quelques incontournables à Montréal

Portes ouvertes à l’Édifice Wilder – Espace Danse qui réunit l’ensemble de ses partenaires.
Découvrez ce tout récent lieu dédié à la danse situé en plein cœur du Quartier des spectacles : performances, répétitions d’artistes, cours publics et bien plus ! Moult activités seront proposées par l’Agora de la danse (répétition de Suites ténébreuses par la Compagnie Cas public, et discussion), l’École de danse contemporaine de Montréal (présentations publiques avec la chorégraphe Andrea Peña, répétitions et classes), Les Grands Ballets (classe des danseurs et répétition de Carmina Burana en présence du chorégraphe Edward Clug) et Tangente (répétition de la pièce Nadia, est-ce que ça va ? de Liliane Moussa et Caroline St-Laurent et discussion). On présentera aussi, Idem Altera de Peter Trosztmer et Zack Settel, une expérience participative et immersive mariant danse et réalité augmentée.

Vendredi de 11 h à 19 h et samedi de 13 h à 16 h – 1435, rue De Bleury

Place des arts
Sur l’Esplanade, les 27 et 28 septembre, la Place des Arts organise deux Soirées dansantes au cours desquelles un atelier d’initiation vous permettra de découvrir deux styles différents (un par soir) et de vous lancer sur la piste au rythme des musiciens et d’un DJ. Le dimanche 29, une Fête familiale regroupant des activités proposées par des artistes du cirque et de la danse créative culminera en une représentation collective avec les participants.

Vendredi, 19 h : Danse du territoire – Premiers Peuples
Samedi, 19 h : Soirée dansante afro-colombienne
Dimanche, 11 h à 14 h : Fête famille – Le cirque et la danse créative

Maison Théâtre
Les Mots Parleurs
La Maison Théâtre ouvre ses portes aux enfants et aux familles pour une journée spéciale axée sur l’écriture, organisée en collaboration avec le Festival international de la littérature (FIL) et orchestrée par Simon Boulerice. En matinée, les 6 à 12 ans prendront part à des ateliers d’écriture avec divers auteurs (théâtre, prose, conte, chanson et poésie). Des histoires pour les plus petits, la création d’une œuvre collective et des activités littéraires interactives sont aussi au programme. En clôture, une lecture publique par des comédiens professionnels de textes écrits par les participants. Venez vivre un processus unique et convivial aux côtés d’artistes inspirants, qui travailleront à ce que résonnent haut et fort les mots des enfants !

Samedi 9 h 30 à 14 h 30 – Maison Théâtre – 245, rue Ontario E.

Orchestre symphonique de Montréal
Les instruments de l’Orchestre !
Rencontres autour des instruments de l’orchestre symphonique comprenant des présentations d’instruments, des jeux interactifs, des activités de médiation et des performances musicales. Visite-rallye de l’Espace OSM : guidés par une série de questions, les participants découvrent ou approfondissent leurs connaissances sur l’OSM à travers des documents d’archives, des vidéos et plus encore.

Samedi 11 h à 15 h – Espace OSM (Place des Arts) – 1600, rue Saint-Urbain

Radio-Canada
Caisse de son
Radio-Canada vous convie à l’événement festif, décontracté et rassembleur Caisse de son. Sur la terrasse de la Maison, en famille ou entre amis, soyez de cette fête créée tout spécialement pour vous ! Dès 10 h, une matinée complètement éclatée attend vos enfants en compagnie de personnalités de la Zone Jeunesse (le magicien Daniel Coutu, l’Agent Jean, El Kapoutchi, Alix et les merveilleux). De 13 h 30 à 16 h, Nicolas Ouellet anime un spectacle musical au cours duquel 15 personnalités de Radio-Canada présenteront 11 artistes d’ici (Bleu Jeans Bleu, Fanny Bloom, Debbie Lynch-White et Sébastien Ricard, Martine St-Clair, Qualité Motel, Philippe Brach, Émile Proulx-Cloutier et Isabelle Blais, Samian et Djely Tapa). La rencontre sera au cœur de ce rassemblement. Une expérience culturelle des plus riches vous attend.

Dimanche, de 10 h à 16 h – Maison de Radio-Canada – 1400, boul. René-Lévesque E.

École Paul-Gérin-Lajoie d’Outremont, Maison de la culture Marie-Uguay, Centre culturel Georges-Vanier
Bagages donne la parole et la scène à des adolescents de l’école secondaire Paul-Gérin-Lajoie-d’Outremont (PGLO) nouvellement arrivés à Montréal. On découvre leur récit de migration et d’intégration à travers des ateliers d’art dramatique, des mises en scènes théâtrales et des entrevues où ils se révèlent à nous. Ils témoignent d’un « ailleurs » et d’un « avant » qui deviendront « ici » et « maintenant ». Ces jeunes parlent de leur parcours avec une sagesse déconcertante, une émotion à faire trembler les plus durs et une authenticité désarmante. Sur scène comme à l’écran, on découvre le récit de migration et d’intégration à travers des ateliers d’art dramatique.
Extraits de la pièce, animation par la troupe de théâtre de PGLO et grande fête ouverte à tous.
Dimanche, de 10 h à 17 h – Parc Saint-Viateur, adjacent à l’école
Projection de Bagages, présentation et échange avec l’équipe du film :

Samedi, 14 h à 16 h – Maison de la culture Marie-Uguay
Dimanche, 14 h à 16 h – Centre culturel Georges-Vanier

La TOHU
Sans Filet !
Heureuse initiative de la TOHU, les Sans Filet permettent de voir le talent d’artistes dans un contexte « brise-glace » au cours duquel ils testent leur numéro sous vos regards ébahis. Voilà une occasion privilégiée de les admirer à un stade fondamental de présentation devant public, et un rare moment avant l’éclosion d’un nouveau numéro, mis en valeur par un médiateur artistique, trait d’union entre artistes et spectateurs. Soyez aux premières loges pour découvrir le cirque d’aujourd’hui… ou plutôt de demain, comme si vous étiez VIP !
Samedi, 14 h 30 à 16 h 30 – TOHU – 2345, rue Jarry Est.

Musée McCord
Bingo artistique
Dans une ambiance festive, l’artiste Sylvain Rivard animera en compagnie de ses pairs, Martin Loft et Andrée Levesque Sioui, un Bingo artistique en langues autochtones (wendat, mohawk, abénakis), français et anglais. Happening artistique haut en couleur, cet événement participatif réunira performance en direct et création artistique. Une occasion unique d’aller à la rencontre des langues autochtones ! Attention, le nombre de places est limité et l’accès aux expositions est payant au tarif régulier.

Dimanche, 14 h à 16 h – Atrium et Théâtre du Musée McCord – 690, rue Sherbrooke O.

La culture au cœur des régions

Voici quelques activités « coups de cœur » sélectionnées pour vous dans les régions de l’Abitibi-Témiscamingue, la Capitale-Nationale, Laval, l’Outaouais et le Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Abitibi–Témiscamingue
Amos
Commission scolaire Harricana
Le Rendez-vous avec les arts
Une rencontre intergénérationnelle entre les élèves de la Commission scolaire Harricana et le public, composé principalement de leurs parents. Les présentations peuvent être musicales, théâtrales ou comprendre de la danse. Viendront se greffer aux prestations les démonstrations d’organismes culturels de la ville d’Amos, en théâtre, en danse et en musique. Un après-midi de découverte et de pratique autour des activités des Productions du Raccourci, de l’École de musique Harricana et de l’école de danse Nathalie Côté.
Samedi de 13 h à 16 h – Théâtre des Eskers – 182, 1re Rue E.

Capitale-Nationale
Ville de Québec
Ès TRAD, le Centre de valorisation du patrimoine vivant
4e Virée Trad : Maillages
Voyez le maillage entre l’artisanat, les arts numériques et la musique traditionnelle lors de la projection extérieure d’une installation-performance unique ! Laissant voir leur rapidité et leur dextérité, des artisanes tricotent du haut d’un balcon une toile tricotée sur laquelle sont projetés trois courts-métrages, accompagnés d’une trame sonore jouée en direct par des musiciens Trad. Voilà ce qui vous attend. Apportez votre chaise et votre couverture pour vivre cette expérience inoubliable !

Samedi 20 h 30 à 22 h – 3e Avenue (entre la 10e et la 11e Rue) – Quartier du Vieux-Limoilou

Laval
Commission scolaire de Laval
Semaine de la culture
En partenariat avec des organismes culturels de la région (C.I.Eau, La Salle Alfred-Pellan, Le Théâtre Bluff, L’Orchestre symphonique de Laval, La Maison des arts de Laval), la Commission scolaire de Laval présente la semaine de la culture. Du 23 au 27 septembre, les élèves du primaire, du secondaire et de l’éducation des adultes vivront la culture sous toute ses formes. Activité sur l’eau, théâtre, médiation culturelle en arts visuels, slam, visites d’auteurs ou lecture théâtrale sont au programme. Des beaux moments de rencontre en perspective !

Vendredi 8 h à 16 h – Commission scolaire de Laval – 955, boul. Saint-Martin

Outaouais
Association des amis de Presbytère de Blue Sea
La rencontre des Nations
Artiste de la réserve algonquine Kitigan Zibi Anishinabeg, John Tenasco transpose sur ses toiles les couleurs de la terre, de la lumière et du feu de la Vallée-de-la-Gatineau et de l’Abitibi-Témiscamingue. Empreint de spiritualité et particulièrement sensible aux métamorphoses, Tenasco livre des toiles hautes en couleur, dont la composition très sûre donne une vision allégorique de la réalité. Edward Côté, violoniste de la réserve algonquine Kitigan Zibi Anishinabeg, assurera l’animation musicale lors du vernissage. En soirée, vous serez transportés par la voix douce et entraînante de Dulce Robles, chanteuse mexicaine vivant maintenant dans la Vallée-de-la-Gatineau.

Samedi 16 h à 21 h – Presbytère de Blue Sea – 4, rue Principale

Saguenay–Lac-Saint-Jean
Municipalité de Sainte-Rose-du-Nord
La Fjord-midable rencontre
Les passants seront invités à rencontrer quatre artistes en pleine création, dans quatre différentes stations dans le village. Dès le vendredi soir, ils auront ainsi accès aux processus de ce laboratoire éphémère de création, et ce, dans quatre disciplines : la musique, la peinture, la photographie et la danse. Les visiteurs qui se prendront en photo avec les quatre artistes pourront participer au tirage des quelque 175 places sur la croisière de la Fjord-midable Rencontre, le dimanche après-midi. En effet, puisque rien n’est trop beau pour la culture, c’est sur le bateau de croisière La Marjolaine qu’aura lieu la rencontre des artistes participants au laboratoire de création ainsi que la présentation du résultat de leur exploration devant public. Voguant d’une rive à l’autre, l’équipage éphémère de Sainte-Rose-du-Nord ira à la rencontre de l’autre rive, avec l’espoir d’y rencontrer d’autres fjord-midables capitaines et moussaillons de la Culture…

Vendredi 19 h à 21 h ; samedi 10 h à 12 h 30, 13 h 30 à 18 h ; dimanche 9 h à 12 h, 13 h à 17 h
Auberge Aventure Rose-des-Vents, 136, rue du Quai

Des partenaires essentiels

Pour leur soutien indéfectible, les Journées de la culture remercient leurs partenaires de la première heure : le ministère de la Culture et des Communications et Hydro-Québec, de même que La Coop fédérée et Bell, partenaires associés, qui participent activement à l’essor de l’événement.

Nous sommes heureux de pouvoir compter sur l’appui de : Conseil des arts du Canada, Fonds de solidarité FTQ, Centrale des syndicats du Québec, La Fabrique culturelle de Télé-Québec, Conservatoire de musique et d’art dramatique du Québec, Union des municipalités du Québec, Fédération québécoise des municipalités, réseau Les Arts et la Ville.

Volet scolaireUne chanson à l’école : Merci au ministère de la Culture et des Communications, au Secrétariat du Québec aux relations canadiennes, à la CSQ et à La Fabrique culturelle de Télé-Québec ; merci à nos partenaires de diffusion : Association canadienne d’éducation de langue française (ACELF), Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants, Fédération des télévisions communautaires autonomes du Québec.

J’aime les mots : Merci au ministère de la Culture et des Communications et au Secrétariat du Québec aux relations canadiennes. Merci au RECIT – Culture Éducation, collaborateur au contenu, ainsi qu’à nos partenaires de diffusion : l’Association canadienne d’éducation de langue française, la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants, l’Association québécoise des professeurs de français, l’Association des Éducatrices et Éducateurs Spécialisés en Arts Plastiques et l’Association Québécoise des Utilisateurs d’Outils technologiques à des fins Pédagogiques et Sociales.

Le Volet numérique Bell s’inscrit dans le Plan culturel numérique du Québec du ministère de la Culture et des Communications. Merci au Conseil des arts du Canada et à Bell, partenaire numérique des Journées.

Particules – correspondances inattendues
Merci au Fonds de solidarité FTQ, à Littérature québécoise mobile, à l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ), au Mouvement Art Mobile et à 04h11.

Merci aussi aux auteurs finalistes du Prix des Horizons imaginaires, géré par la Fondation Lire pour réussir : Nicolas Faucher pour Ganymède, t.1 – Les sarcophages (Éditions Michel Quintin) ; Christiane Vadnais pour Faunes (Éditions Alto) ; Dave Côté pour Nés comme ça (Éditions Les Six Brumes).

Auteurs régionaux : Annab Aubin-Thuot (Laurentides) ; Raymond Beaudet (Chaudière-Appalaches) ; M.K Blais (Estrie) ; Virginie Blanchette-Doucet (Centre-du-Québec) ; Éric Charlebois (Outaouais) ; Samuel Larochelle (Abitibi-Témiscamingue) ; Pierre Drouin (Mauricie) ; Naomi Fontaine (Côte-Nord) ; Anthony Lacroix (Bas-Saint-Laurent) ; William Lessard Morin (Montérégie) ; France Lorrain (Lanaudière) ; Manon Plouffe (Laval) ; Charles Prémont (Montréal) ; Érika Soucy (Capitale-Nationale) ; Arleene Thibault (Nord-du-Québec) ; François-Bernard Tremblay (Saguenay–Lac-Saint-Jean) ; Rose-Hélène Tremblay (Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine).

Antennes régionales : Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue – Campus de Rouyn-Noranda ; Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue – Campus de Val d’Or ; Cégep de Baie-Comeau ; Cégep Garneau ; Cégep de la Gaspésie et des Îles – Campus de Carleton-sur-Mer ; Cégep de la Gaspésie et des Îles – Campus de Gaspé ; Cégep de Matane ; Cégep de Saint-Félicien ; Cégep de Sainte-Foy ; Cégep de Victoriaville ; Collège d’Alma ; Collège de Bois-de-Boulogne ; Collège Lionel-Groulx ; Marianopolis College ; Université Laval ; Université d’Ottawa ; Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue ; Université du Québec à Montréal ; Université du Québec en Outaouais, en collaboration avec La Cité collégiale ; Université du Québec à Rimouski ; Ville de Chibougamau.

À propos des Journées de la culture

Chaque année, le dernier vendredi de septembre et les deux jours suivants, les arts et la culture sont au cœur de cette grande fête populaire se déroulant dans plus de 300 villes et villages, d’un bout à l’autre du Québec. Ateliers, démonstrations, parcours et prestations en tous genres composent la programmation de l’événement. De tous les âges et tous les styles, de tous les milieux et dans toutes les régions, tout le monde est invité à participer à une multitude d’activités gratuites et interactives, toutes disciplines confondues !

À propos de Culture pour tous

Les Journées de la culture sont orchestrées par Culture pour tous, organisme qui s’est donné pour mission de faire reconnaître les arts et la culture comme facteurs essentiels d’épanouissement par des programmes de sensibilisation et d’éducation favorisant la participation des citoyens. culturepourtous.ca

-30-

journeesdelaculture.qc.ca
facebook.com/journeesdelaculture
Twitter et Instagram : @les_journees

Source :
Culture pour tous


COMMUNIQUÉ DE PRESSE

On célèbre la culture dans les écoles du Québec et de la Francophonie canadienne !

MONTRÉAL, le 3 septembre 2019 – Le vendredi 27 septembre, la culture sera célébrée dans des centaines d’écoles primaires et secondaires du Québec et de la Francophonie canadienne à l’occasion des 23es Journées de la culture, qui se poursuivront les samedi 28 et dimanche 29 aux quatre coins de la province. À ce jour, plus de 1 000 écoles ont confirmé leur participation à Une chanson à l’école ou à J’aime les mots, respectivement parrainées par l’auteure-compositrice-interprète Elisapie et par l’humoriste et comédien Mehdi Bousaidan. Devenues incontournables, les deux activités clés en main gratuites développées pour les Journées, événement-phare de la rentrée, font de plus en plus d’adeptes à travers le pays !

Une chanson rassembleuse signée Elisapie !

C’est par dizaines de milliers que les enfants du Québec et de la francophonie chanteront Nous avons marché, composition originale de l’auteure-compositrice-interprète et réalisatrice Elisapie, choisie par Culture pour tous pour la 4e mouture du projet Une chanson à l’école. Inspirée par la thématique de la 23e édition des Journées, LA RENCONTRE – Tisser des liens, bâtir des ponts, Elisapie nous invite à découvrir la culture si riche des Inuits du Grand Nord. L’artiste signe un texte plein de vérité, de profondeur et d’espoir. En intégrant un refrain en inuktitut, elle convie les enfants à explorer son univers, son histoire, sa musique et ses préoccupations. Elisapie aborde des sujets qui lui tiennent à cœur, comme la solidarité et le respect de nos différences, et invite tous les enfants à se rassembler, à s’entraider et à utiliser leur force intérieure pour « dresser des orages » ou « faire tomber les murs » ! En cette année internationale des langues autochtones, nous sommes fiers de contribuer avec elle à la diffusion de la langue et de la culture inuites.

Une activité clés en main

Les enseignants inscrits ont accès à une trousse à outils comprenant les paroles, la partition musicale et différentes versions de la chanson ainsi que des idées d’interprétation. Développée par l’enseignante Isabelle Déry en collaboration avec l’Institut Culturel Avataq, l’organisme culturel des Inuits du Nunavik, un guide pédagogique propose différentes pistes d’activités. Une proposition de chorégraphie signée PPS danse complète l’ensemble. Voilà tout ce qu’il faut pour se préparer à la performance du vendredi 27 septembre et prolonger le plaisir tout au long de l’année scolaire. Chaque école est invitée à interpréter la chanson à sa guise pour se l’approprier : en version originale, avec des arrangements maison, en lip dub, avec des instruments ou a capella, en dansant, sur la version karaoké ou la version originale !

Un succès qui ne se dément pas

Grande célébration de la culture, Une chanson à l’école est devenue incontournable. De quelques centaines en 2016, ce sont désormais plus de 1 000 établissements primaires qui choisissent d’entamer joyeusement, en musique, la nouvelle année scolaire. De plus en plus d’écoles captent la performance des enfants en vidéo et la partagent dans les réseaux sociaux. Cette année encore, plusieurs pourront être visionnées sur une liste de lecture YouTube créée par Culture pour tous. Sourires garantis… et quelques larmes aussi !

Cliquez ici pour inscriptions et renseignements.

On aime les mèmes, on aime les mots !

Parrainée par l’humoriste et comédien Mehdi Bousaidan et destinée aux élèves du secondaire, l’activité J’aime les mots se déroule cette année sur une période d’un mois, soit du vendredi 27 septembre au mercredi 30 octobre. Le principe reste toutefois le même : les élèves sont invités à prendre la parole dans les médias sociaux (Facebook, Twitter, Instagram) en s’amusant avec les mèmes et en les publiant sous le mot-clic #JmLesMots. Phénomène viral incontournable, les mèmes sont composés d’une photo, d’une citation, d’un GIF ou d’une vidéo, auxquels on ajoute une dose d’humour en quelques mots avant de les diffuser sur le web. Le 30 octobre, de 10 h à 14 h, Mehdi sera en ligne pour interagir avec les jeunes et commenter leurs créations, que l’on pourra voir dans la galerie virtuelle du site des Journées.

Accompagnée d’une trousse pédagogique complète contenant des informations techniques et plusieurs pistes d’activités préparatoires, J’aime les Mots est réalisable en une seule période de cours. Ludique et facile à arrimer à toutes les matières, cette activité permet aux ados de communiquer leurs pensées, leurs réflexions et leurs opinions et d’aborder divers sujets, allant des médias sociaux aux grands enjeux de société, en passant évidemment par l’école ! Les professeurs sont invités à intégrer J’aime les mots à leur planification pour participer à un grand mouvement collectif rassemblant des milliers de jeunes à travers le pays !

Des prix à gagner pour les plus créatifs !

Une classe du Québec et une autre de la francophonie canadienne s’étant le mieux démarquées par leurs mèmes remporteront une rencontre virtuelle d’une heure avec Mehdi Bousaidan. L’ensemble des mèmes publiés au 30 octobre et répondant aux critères énoncés dans les Règlements seront admissibles au concours.

Nouveauté cette année : l’Association québécoise des professeurs de français (AQPF), l’Association des éducatrices et éducateurs spécialisés en arts plastiques (AQÉSAP) et l’Association québécoise des utilisateurs d’outils technologiques à des fins pédagogiques et sociales (AQUOPS) désigneront chacune leur coup de cœur parmi toutes les classes participantes du Québec. Les enseignants de ces classes auront l’occasion d’aller partager leur expérience dans le congrès professionnel de l’Association qui les aura choisis.

Détails et inscriptions ici.

Les enseignants et enseignantes du Québec et de la Francophonie canadienne sont invités à participer en grand nombre au volet scolaire des Journées de la culture. La période d’inscription se poursuit, en ligne, jusqu’à la fin de septembre.

Le volet scolaire des Journées de la culture est réalisé par Culture pour tous grâce au soutien du ministère de la Culture et des Communications du Québec et du Secrétariat du Québec aux relations canadiennes avec l’appui de la Centrale des syndicats du Québec et en collaboration avec La Fabrique culturelle de Télé-Québec.

Merci au RECIT – Culture Éducation, collaborateur de l’activité J’aime les mots, ainsi qu’à nos partenaires de diffusion, l’Association canadienne d’éducation de langue française, la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants, l’AQPF, l’AQÉSAP et l’AQUOPS.

À propos des Journées de la culture

Chaque année, le dernier vendredi de septembre et les deux jours suivants, les arts et la culture sont au cœur de cette grande fête populaire se déroulant dans plus de 400 villes et villages, d’un bout à l’autre du Québec. Ateliers, démonstrations, parcours et prestations en tous genres composent la programmation de l’événement. De tous les âges et tous les styles, de tous les milieux et dans toutes les régions, tout le monde est invité à participer à plus de 3 000 activités gratuites et interactives, toutes disciplines confondues.

À propos de Culture pour tous

Les Journées de la culture sont orchestrées par Culture pour tous, organisme indépendant à but non lucratif s’étant donné pour mission de faire reconnaître les arts et la culture comme facteurs essentiels d’épanouissement par des programmes de sensibilisation et d’éducation favorisant la participation des citoyens. Depuis sa création, l’organisme multiplie les manières et les occasions de faire rayonner la culture dans toutes les sphères d’activités, du milieu scolaire au milieu du travail.

-30-

journeesdelaculture.qc.ca
facebook.com/journeesdelaculture
Twitter et Instagram : @les_journees

Source :
Culture pour tous


Kit média

Cliquez sur les liens ci-bas pour télécharger les logos et photos disponibles.

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: ,
Publié dans Actualité au jour le jour

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Article explicatif au sujet de notre maison d’édition

Entrez votre adresse de courriel pour suivre ce magazine littéraire et être notifié par courriel des nouvelles publications.

Joignez-vous à 1 119 autres abonnés

Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
TÉLÉCHARGEMENTS

Les documents PDF les plus populaires ci-dessous

Un petit détour – Vous êtes redirigés ici pour vous permettre de découvrir ce magazine en ligne avant de télécharger le document demandé. Tous nos documents à télécharger sont d’abord annoncés dans ce magazine. Abonnez-vous gratuitement (voir ci-dessous).

Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Follow Le magazine en ligne de la Fondation littéraire Fleur de Lys on WordPress.com
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :