Semaine de la culture scientifique du 16 au 22 septembre 2019

Semaine de la culture scientifique

du 16 au 22 septembre 2019


À PROPOS DE LA SEMAINE DE LA CULTURE SCIENTIFIQUE

La Semaine de la culture scientifique souligne l’exceptionnelle contribution des chercheurs et des communicateurs scientifiques d’un océan à l’autre. Elle a pour but de faire connaitre l’excellence et la diversité des sciences au Canada et de montrer à quel point les sciences sont passionnantes. La Semaine propose des activités pour tous les gouts : de la simple présentation d’un étalage de livres sur les sciences pour inciter les gens à varier leurs choix de lecture aux activités qui se déroulent sur plusieurs jours. Pendant une semaine en septembre, les bibliothèques, les universités, les musées et divers partenaires s’unissent pour créer ce spectaculaire festival pancanadien.

Dans le cadre de la Semaine de la culture scientifique de 2018, au-delà de 850 activités ont été organisées par plus de 300 partenaires dans 200 villes partout au Canada. Parmi toutes les activités offertes, dont des conférences publiques, des démonstrations explosives, des séances d’observation des étoiles et des excursions dans la nature, il y avait de quoi plaire aux amateurs de science de tous les âges. La Semaine de la culture scientifique est appuyée par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG).

En 2019, la Semaine de la culture scientifique et le CRSNG s’associent à des groupes de partout au pays qui s’intéressent à la question des océans pour organiser ce grand évènement de promotion et de sensibilisation sur ce thème. Bordé par trois océans, le Canada entretient un lien particulier avec ceux-ci, et c’est pourquoi la Semaine mettra l’accent sur les travaux de recherche en océanographie, la santé des océans, les enjeux qui touchent les populations en bordure des océans et la faune marine ainsi que les solutions à la portée de tous. Qu’ils assistent à une conférence, participent au nettoyage des rivages, fassent une excursion sur l’eau ou se renseignent dans un livre, nous espérons que tous les Canadiens profiteront de l’occasion pour en apprendre davantage sur le monde marin.


À QUI DOIT-ON LA SEMAINE DE LA CULTURE SCIENTIFIQUE?

Je m’appelle Jesse Hildebrand et je suis le fondateur de la Semaine de la culture scientifique. J’ai étudié en écologie à la University of Toronto et j’ai obtenu un diplôme en sciences et société de la Open University.

Je suis depuis toujours un passionné de sciences. Enfant, j’avais des affiches de Steve Irwin sur mes murs et des livres de Carl Sagan dans ma bibliothèque. Et que dire des heures que j’ai passées à compter les espèces dans ma cour quand j’avais 9 ans (73, pour les curieux). Encore aujourd’hui, je suis émerveillé par le fait qu’une lentille de télescope nous permette de reculer dans le temps ou qu’on puisse observer des millions d’organismes dans une seule goutte d’eau. J’ai toujours voulu partager mon enthousiasme, crier sur tous les toits que les sciences sont fascinantes, et c’est justement ce que la Semaine de la culture scientifique me permet de faire.

J’ADORE LIRE! Quelle chance inouïe de pouvoir apprendre des scientifiques du monde entier en tournant les pages d’un livre. Au départ, la Semaine de la culture scientifique visait à inciter les bibliothèques à mettre en vedette leurs collections d’ouvrages scientifiques pour amener les gens à lire des ouvrages différents. Qui sait ce qu’ils pourraient y trouver comme inspiration!

Alors, plongez-vous dans un livre, visionnez une vidéo ou participez à une activité et partez à la découverte de ce monde merveilleux qui nous entoure.

Jesse Hildebrand

Fondateur de la Semaine de la culture scientifique

Je lis la science

Concours pour les classes, les jeunes et les adultes

Le 18 septembre 2019, enfants et adultes sont invités à consacrer un moment de leur journée à des lectures scientifiques : livre documentaire, magazine de vulgarisation scientifique, roman de science-fiction, BD sur un thème scientifique, biographie d’un chercheur, etc…

Petits et grands, en classe ou à la maison, tout le monde peut lire la science ! Inscrivez-vous ensuite au concours en complétant le formulaire de participation.

Lire la suite et participer


Affiches

Ces affiches vous sont gracieusement offertes par Microfiches, le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) et la Coalition canadienne de la connaissance de l’océan (CCCO), qui se sont associés dans le cadre de la Semaine de la culture scientifique. Cette série d’affiches fait partie du projet d’encyclopédie illustrée de Microfiches, organisme dont la mission est de faire le pont entre le milieu de la recherche et les arts.

Les abysses océaniques : à la rencontre d’espèces surprenantes

Situées à plus de 1 000 mètres de profondeur, les eaux glaciales abyssales présentent des conditions de vie bien peu hospitalières : noirceur totale et pression extrêmement élevée. Néanmoins, on y trouve une faune d’une incroyable diversité. Récifs coralliens d’eau froide, poissons bioluminescents, calmars colossaux, et des milliers d’autres espèces peuplent les plus extrêmes profondeurs océaniques. Et il reste encore à 95 % des territoires abyssaux à découvrir ! De nombreux défis attendent les futurs explorateurs lorsqu’ils arpenteront les vastes plaines abyssales, les volcans sous-marins et les fosses océaniques encore inconnues.

Télécharger l’affiche

L’économie bleue : un équilibre entre exploitation et préservation

Le Canada profite abondamment des ressources marines : il possède la plus longue côte littorale du monde, dont la moitié est en Arctique. Malheureusement, ces ressources sont menacées par la surpêche, le réchauffement de l’océan et la pollution. Le développement d’une économie bleue vise à exploiter durablement l’océan afin de préserver cette source de nourriture et créer des emplois pour les habitants côtiers. C’est une économie qui encourage l’innovation au service du bien commun. Plusieurs industries émergentes contribuent à une économie bleue, comme l’énergie éolienne en mer, l’aquaculture et la biotechnologie marine.

Télécharger l’affiche

La pêche durable : la vie sous l’eau

Au cours des dix dernières années, deux tiers des animaux marins ont disparu à cause de la surpêche, la prise accessoire non intentionnelle et la destruction de leur habitat. Il est important d’exploiter les stocks d’espèces marines de façon durable, en en laissant suffisamment dans l’océan et en respectant leurs milieux naturels. Pour y arriver, il faut planifier, faire de la recherche et de la surveillance, renforcer les règles de pêche et les contrôles, prendre des décisions basées sur des faits et gérer les impacts environnementaux. En complément, des initiatives visant à sensibiliser les citoyens aux choix locaux lors de l’achat de produits de la mer, comme le programme Fourchette bleue d’Exploramer, sont aussi nécessaires.

Télécharger l’affiche

Connaissances de l’océan : vers sa pérennité

La Terre possède un seul et grand océan interconnecté. Il dessine les continents, influence le climat et rend la Terre habitable. La biodiversité marine du Canada est remarquable, tout comme l’étendue des connaissances océaniques de ses divers peuples côtiers et non côtiers. Comprendre l’influence de l’océan sur nos vies, et en retour les effets que nous avons sur l’océan, s’avère essentiel à la pérennité de celui-ci. Lorsque nous sommes sensibilisés, nous adoptons des comportements plus responsables et ultimement, pouvons poser des actions éclairées envers l’océan et ses ressources.

Télécharger l’affiche

L’océan de plastique : des poubelles à nos assiettes

Chaque année, plus de 8 millions de tonnes d’objets de plastique, jetés ou non recyclés, aboutissent dans l’océan. Ils se fragmentent lentement en de minuscules morceaux de 5 millimètres à quelques microns, appelés microplastiques. Ces derniers ont été retrouvés partout dans l’océan et dans la glace de mer en Arctique. Ingérés par le zooplancton situé à la base de la chaîne alimentaire, les microplastiques se retrouvent ensuite dans les poissons qui finissent dans nos assiettes. Sous toutes ses formes, le plastique cause des dommages à la faune marine : étouffement, étranglement, blessures et décès. Chez les humains, il représente une menace pour la santé, la subsistance des habitants de la côte et le tourisme côtier.

Télécharger l’affiche

La banquise : s’adapter aux changements

À la fin de l’été, en Arctique, le froid polaire s’installe et refroidit l’océan. Les premières paillettes de glace se cristallisent, les cristaux s’agrègent et la banquise se forme. Cet immense amas de glace flottante est essentiel à la vie marine arctique et aux Inuit qui en dépendent pour leur subsistance, leur transport et la sauvegarde de leur culture. La banquise contribue également à maintenir la fraîcheur de l’Arctique et à réguler le climat mondial. Cependant, le réchauffement climatique entraîne sa fonte : sa surface se fragilise et les déplacements y sont plus dangereux. Malgré que les Inuit adaptent leurs stratégies de chasse, ils s’exposent à plus de risques quand ils voyagent sur la banquise.

Télécharger l’affiche


Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , ,
Publié dans Actualité au jour le jour

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Les mots nouveaux des dictionnaires Le Robert 2022 (cliquez sur l’image)
DOSSIER
Follow Appui-livres on WordPress.com
Ce site web est sous licence Creative Commons – Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.5 Canada (CC BY-NC-ND 2.5 CA)
Article explicatif au sujet de notre maison d’édition
Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Se connecter
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
Recherche par catégorie
%d blogueueurs aiment cette page :