Votre éditeur prend position – Je veux pas une taxe municipale pour financer les médias d’information

Crise des médias – Aliénations régionales

Pourquoi ne pas s’inspirer du fonctionnement des associations étudiantes et prélever une modeste cotisation à même le compte annuel de taxes municipales?

Martin Forgues, ricochet, 26 août 2019.

Wow ! Quelle idée stupide pour sortir les médias de leur crise. Une cotisation à même le compte annuel de taxes municipales ? Vraiment ? Non ! Je m’oppose à cette proposition.

Et c’est pousser le bouchon si loin que je finirais par refuser tout financement gouvernemental des médias d’information.

Plusieurs personnes justifient un tel financement des médias d’information par l’État en donnant la France en exemple. Les médias d’information québécois n’ont rien en commun avec les médias d’information français. Je ne me lancerai pas dans une longue comparaison entre ces deux mondes presque à l’opposé l’un de l’autre.

Je me limite à mentionner la supériorité des médias d’information français dans la diversité des sources, notamment intellectuelles, la pluralité des voies, notamment intellectuelles, le traitement de l’information, notamment intellectuel,… des médias de l’Hexagone.

L’augmentation du lectorat des médias québécois d’information, souvent mise de l’avant pour témoigner de la qualité de leurs contenus, n’a de lien qu’avec le populisme dont font preuve les entreprises de presse. « On donne aux lecteurs ce qu’ils veulent » nous diront les médias d’information d’ici. « Et cela nous réussit bien puisque le lectorat connait une hausse importante » ajouteront-ils. Nous sommes au ras de pâquerette.

Un médias d’information doit s’engager à bâtir un monde meilleur et non pas à donner un pâle reflet d’une mince part de la réalité. Les médias québécois sont beaucoup trop frileux pour s’engager sur cette voie. « Il nous faut demeurer objectifs et rapporter les faits » diront certains journalistes pour nous convaincre de la pertinence de leur travail. Demandez-vous plutôt si votre article ou votre chronique contribue à l’édification d’une société meilleure. Être le miroir de la société implique VOTRE perception de cette société, VOS choix des nouvelles, VOS traitements de l’information, VOS opinions… INFORMER, C’EST CHOISIR ! Un exercice facile pour la presse québécoise puisqu’elle fait toujours les mêmes choix.

Selon les médias québécois d’information, le droit du public à l’information se limite à des demandes d’accès à l’information pour voir si on peut y dénicher un autre scandale pour maintenir une chape de plomb sur la société.

Et ces mêmes défenseurs des médias québécois d’information nous rabâchent les oreilles avec leur contribution essentielle à la démocratie. Pour cela, il faut considérer que les médias québécois d’information nous informe adéquatement pour que nous puissions exercer nos droits, y compris le droit de vote. Or, ce n’est pas le cas ! Les médias québécois d’information ne nous informe pas adéquatement en nous enfermant dans LEUR vision négative de notre société.

L’information est un concept des sciences de la communication. Au sens étymologique, l’information est ce qui donne une forme à l’esprit(1). Elle vient du verbe latin informare, qui signifie « donner forme à » ou « se former une idée de ».

(1) L’information définie par Émile Littré dans le Dictionnaire de la langue française. Elle se distingue de l’instruction, ce qui lui confère une structure.

Information, Wikipédia.

Quand vous refusez de couvrir des pans entiers de la vie au sein de notre société, vous démontrez à quel point vous êtes bornés.

Le service des nouvelles de TVA Québec m’a déjà répondu qu’il ne pouvait pas couvrir l’arrivée de la Fondation littéraire Fleur de Lys dans le secteur de l’édition en ligne parce qu’il n’y avait pas assez d’images télévisuelles avec une telle nouvelle.

Le quotidien LE SOLEIL a refusé pendant des semaines d’informer son lectorat au sujet de la création de la Fondation littéraire Fleur de Lys parce qu’elle opérait sur le web. La salle de rédaction répondait être déjà passablement échauffée par l’éclatement de la bulle Internet à la bourse à la fin des années 90 après avoir conseillée pendant des mois à son lectorat d’investir dans les nouvelles technologies.

Le quotidien LE SOLEIL a refusé de couvrir le quinzième anniversaire de la Fondation littéraire Fleur de Lys parce que, selon les journalistes de la section des Arts, nous devrions avoir des milliers de titres à notre catalogue plutôt que quelques centaines. Et ce même quotidien prédisait 15 ans plus tôt que la Fondation littéraire Fleur de Lys allait devenir une « usine à livre » en éditant tout et n’importe quoi.

Et que dire du retrait d’un article sur le site web d’information de Radio-Canada au sujet de la Fondation littéraire Fleur de Lys en écho à notre communiqué de presse au sujet du retard du Québec dans le domaine de l’édition en ligne. Ce retrait fut la réaction à une plainte de notre part au sujet de la couverture de presse du secteur de l’édition en ligne par la société d’état adressée à Sylvain Lafrance, alors vice-président principal pour l’ensemble des Services français de Radio-Canada. Aussitôt la plainte reçue, aussitôt l’article retiré du site web de Radio-Canada.

Vous croyez que je parle à travers mon chapeau. Mon CV rapporte une large expérience dans les médias.

  • Chroniqueur – Lecteur de poésie (CFLS, Lévis, Qc)
  • Chroniqueur – Salut les poètes (La tribune de Lévis, Qc)
  • Chroniqueur – La semaine étudiante (La tribune de Lévis, Qc)
  • Chroniqueur – Recherche marketing (L’alimention, Entreprendre, Entrepreneur…)
  • Chroniqueur – Lire le journal (L’express Rive-Sud, Lévis, Qc)
  • Chroniqueur – La filière rock (L’Express Rive-Sud, Lévis)
  • Chroniqueur – Recherche marketing (L’alimention, Entreprendre, Entrepreneur…)
  • Commentateur au socio-culturel (CBV, Radio-Canada, Québec, QC)
  • Animateur et recherchiste – La semaine étudiante (Télévision locale de Lévis)
  • Animateur et recherchiste – L’univers de mercure (CKRL, Québec, Qc)
  • Animateur et recherchiste – Les festivals au Québec (CKRL, Québec, Qc)
  • Animateur et recherchiste – La filière rock (CFLS, Lévis, Qc)
  • Journaliste pigiste, section Affaires (Le Soleil, Québec, Qc)
  • Journaliste pigiste, (Revue Architecture, Qc)
  • Journaliste pigiste Arts et Culture (L’Express, Toronto, Ontario)
  • Rédacteur en chef (Le Nord, Hearts, Ontario)
  • Rédacteur en chef (Flash PME magazine, Québec, Qc)
  • Président, Comité de relance de la Radio communautaire de Lévis
  • Directeur général, Radio communautaire de Lévis

Je connais les médias québécois d’information et je peux vous dire qu’ils ne s’améliorent pas du tout. Il y a trente ans, je me serais porté à leur défense. Pas aujourd’hui ! Ils ne méritent pas l’aide de l’État mais ils l’auront tout de même. Et cet argent de nos taxes et de nos impôts n’améliorera en rien la qualité de l’information, la démocratie et la société. Ils vont continuer à se donner la même importance que les politiciens, les législateurs, les juges, les policiers… à se voir sur le même pied que les autres pouvoirs (exécutif, législatif et judiciaire).

 

 

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Publié dans Votre éditeur prend position
One comment on “Votre éditeur prend position – Je veux pas une taxe municipale pour financer les médias d’information

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Article explicatif au sujet de notre maison d’édition

Entrez votre adresse de courriel pour suivre ce magazine littéraire et être notifié par courriel des nouvelles publications.

Joignez-vous à 1 119 autres abonnés

Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
TÉLÉCHARGEMENTS

Les documents PDF les plus populaires ci-dessous

Un petit détour – Vous êtes redirigés ici pour vous permettre de découvrir ce magazine en ligne avant de télécharger le document demandé. Tous nos documents à télécharger sont d’abord annoncés dans ce magazine. Abonnez-vous gratuitement (voir ci-dessous).

Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Follow Le magazine en ligne de la Fondation littéraire Fleur de Lys on WordPress.com
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :