Décès de Marie Brassard, fondatrice de L’Alliance québécoise des éditeurs indépendants

AVIS DE DÉCÈS – BRASSARD, Marie (née Marie-Marthe Frigon) Est décédée à Laval le 6 juillet 2018, entourée de l’amour des siens, Mme Marie Brassard (née Marie-Marthe Frigon). Elle était née à Normandin le 10 décembre 1951 de feu Mme Cécile Laliberté et de feu M. Adrien Frigon. Journaliste et communicatrice, elle avait fondé la maison d’Éditions Véritas Québec en 2008. Elle laisse dans le deuil ses enfants: François (Félix et Alexis), Nathalie (Victor et Estelle), Audrey (Walter) et David (Simon et Charles) ainsi que leur conjoints-es, ses frères et sœurs de la famille Frigon et de nombreux amis. Ses funérailles religieuses seront célébrées le samedi 28 juillet 2018 à 13 h à l’église Notre-Dame du Royaume 1401, boul. Talbot, Chicoutimi Merci de faire vos dons à la Maison des soins palliatifs de Laval. Source : Groupe Capitales Médias.

Décès de Marie Brassard, fondatrice de L’Alliance québécoise des éditeurs indépendants

Lorsqu’on n’est pas dans le secret des dieux, on peut chercher longtemps la réponse à une question. Je me demandais depuis quelques mois déjà où était passé l’Alliance québécois des éditeurs indépendants (AQEI) fondée par Marie Brassard en 2010. Je viens de trouver la réponse : Madame Marie Brassard est décédée à Laval le 6 juillet 2018.

Depuis, l’Alliance québécoise des éditeurs indépendants n’a plus de site web et les deux urls connus furent abandonnés :

On trouve toujours une page Facebook au nom de l’organisme et ce dernier message de madame Brassard en date du 20 mai 2018 :

Chers éditeurs et auteurs,
après huit ans de travail pour créer et alimenter ce réseau, je me dois de mettre fin aux échanges sur ce site.
Merci de vos partages ! Bonne chance à chacun-chacune dans ses projets futurs.
Poursuivez ma quête de Bibliodiversité !
Marie Brassard

Le message est suivi de cet hommage, le dernier message sur la page Facebook en du 12 juillet 2018 :

Madame Marie Brassard avait aussi une page Facebook personnelle. Cette page porte désormais le nom « En souvenir de Marie Brassard ».

La dernière déclaration de mise à jour annuelle de l’AQEI auprès du Registraire des entreprises du Québec date du 7 mars 2017.

Madame Brassard était également la fondatrice de la maison Les Éditions Véritas qui a vu le jour en 2009. L’entreprise a été «radiée sur demande» auprès du Registraire des entreprises du Québec 14 juin 2018.

L’avis de décès inclut une référence aux «Éditions Véritas Québec» mais aucune à l’Alliance québécoise des éditeurs indépendants.


Il y a donc un peu plus d’un an, madame Marie Brassard nous quittait dans l’indifférence des médias qui lui avait pourtant accordé une couverture de presse intéressante au fin des ans.

L’une de ses prises de position les plus controversée fut celle publiée dans Le Journal de Québec, édition du 12 août 2014 : AQEI – Les subventions publiques aux éditeurs de livres questionnées. J’ai répondu à cette sortie médiatique de l’AQEI dans un article publié dans ce magazine sous le titre : « Alliance québécoise des éditeurs indépendants – Une sortie médiatique qui me laisse perplexe ».

J’ai rencontré madame Brassard une seule fois. Nous participions au même événement – EPC / PEC @ Partners.inc 2014 – où nous tenions chacun un kiosque. Nos échanges furent cordiaux et intéressants. Nous étions membres du jury pour le prix décerné à la contribution du nouveau monde du livre.


L’absence de relève pour la poursuite des activités de l’Alliance québécoise des éditeurs indépendants au décès de madame Marie Brassard est typique de la situation dans le nouveau monde du livre, celui né hors des frontières de l’industrie traditionnelle du livre.

En effet, dans le nouveau monde du livre, les auteurs vont et viennent au fil de leurs loisirs et/ou du succès de leurs maisons d’édition, créées pour l’occasion. Constituer et maintenir un noyau dur qui assurera la pérennité de l’organisme est un défi quasi impossible tellement les auteurs ne font que passer plutôt que de s’installer à demeure. Pour le moment, il n’y a que des associations régionales d’auteurs et l’Union des écrivaines et des écrivains québécois qui parviennent à perdurer dans le temps.


Il y a peut-être une autre raison qui explique que l’Alliance québécoise des éditeurs indépendants n’a pas survécu au décès de sa fondatrice mais je ne la connais pas. Une chose est certaine, l’organisme n’a pas été radié du Registre des entreprises du Québec, contrairement à la maison d’édition de madame Brassard.


Le fait que Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) nous réfère en 2019 à l’Alliance des éditeurs indépendants dans son «Petit guide de l’autoédition au Québec» renforce l’idée que madame Brassard est décédé dans l’indifférence des médias et du monde du livre.


 

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Publié dans Actualité au jour le jour

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Article explicatif au sujet de notre maison d’édition

Entrez votre adresse de courriel pour suivre ce magazine littéraire et être notifié par courriel des nouvelles publications.

Joignez-vous à 1 109 autres abonnés

Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
TÉLÉCHARGEMENTS

Les documents PDF les plus populaires ci-dessous

Un petit détour – Vous êtes redirigés ici pour vous permettre de découvrir ce magazine en ligne avant de télécharger le document demandé. Tous nos documents à télécharger sont d’abord annoncés dans ce magazine. Abonnez-vous gratuitement (voir ci-dessous).

Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Follow Le magazine en ligne de la Fondation littéraire Fleur de Lys on WordPress.com
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :