La CAQ abandonne l’auteur des romans d’Amos Daragon, Bryan Perro, IceWorks et le secteur techno-récréatif de la région de l’Estrie (Ville de Magog)

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

La CAQ abandonne l’auteur des romans d’Amos Daragon, Bryan Perro, IceWorks et le secteur techno-récréatif de la région de l’Estrie

Magog, le 5 juin 2019 – Le président fondateur d’IceWorks Animation, M. Sylvain Viau, a annoncé aujourd’hui que le ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation du Québec, M. Pierre Fitzgibbon, refuse de garantir un prêt de 2,9 millions $ demandé par son entreprise pour la réalisation de 26 nouveaux épisodes de la télésérie animée d’Amos Daragon. Cette information a été divulguée lors d’une conférence de presse conjointe avec la Ville de Magog et Magog Technopole qui appuient, depuis les tout débuts, IceWorks Animation et ce projet de technologie numérique de pointe évalué à 16 millions $.

M. Viau a exprimé clairement son amertume et son incompréhension relativement à cette décision qu’il qualifie d’injuste envers les entreprises culturelles québécoises alors que des entreprises étrangères bénéficient plus facilement des services d’Investissement Québec. Il mentionne que « nous avions espéré l’appui du nouveau gouvernement Legault, d’autant plus que certains candidats avaient laissé entendre, avant d’être élus, que nous pouvions compter sur eux. Il semble que le ministre se fasse conseiller par de hauts fonctionnaires qui ne comprennent pas les enjeux de notre secteur d’activités. »

Il ajoute que cette décision a des conséquences désastreuses pour le département d’animation de son entreprise. « S’il n’y pas de revirement de la part du gouvernement ou une autre solution d’ici un mois, nous devrons abandonner ce projet à Magog et évaluer d’autres options comme offrir cette propriété purement québécoise à des intérêts étrangers. Cette option entraînerait la mise à pied de 45 professionnels très qualifiés et extrêmement créatifs qui ont acquis une expertise unique lors de la réalisation des 13 premiers épisodes qui seront diffusés sur Radio-Canada et TFO. La région subira ainsi une perte d’expertise importante, sans compter les prévisions de retombées économiques directes et indirectes générées par un tel projet sur la ville de Magog et toute la région de l’Estrie qui ne se réaliseront pas. Elles sont estimées à 10 millions $ pour les ventes internationales de la télésérie et à plus de 410 millions $ pour ses produits dérivés. »

L’auteur d’Amos Daragon, M. Bryan Perro, qui était présent pour manifester son appui à IceWorks Animation a témoigné en ces mots : « j’ai toujours été fier qu’Amos Daragon soit un produit du Québec et que le producteur de la série le soit aussi. Mais s’il est impossible de travailler au Québec, je vais devoir vendre mes droits ailleurs et faire travailler des Coréens, des Japonais ou des Chinois, car eux aussi, ils ont besoin de travailler. »

Le président du conseil d’administration de Magog Technopole, M. Richard Bélanger, a quant à lui mentionné que « ce projet est devenu un incontournable puisqu’il s’inscrit parfaitement dans le contexte de la croissance fulgurante de Magog Technopole et de son écosystème hautement collaboratif et performant. » Il ajoute qu’il « serait inconcevable que le gouvernement n’appuie pas un projet qui est supporté par des investisseurs privés qui croient à son très grand potentiel et à sa portée sur la scène internationale. »

La mairesse de Magog, Mme Vicki-May Hamm, n’a pas caché sa profonde déception et a déclaré : « je ne comprends pas comment on peut penser développer les régions si le gouvernement bloque les projets économiques mobilisateurs et créateurs d’emplois de qualité. Nous travaillons très fort depuis plusieurs années à diversifier l’économie, entre autres avec Magog Technopole, pour attirer des entreprises du secteur des technologies de pointe qui sont la voie de l’avenir. Nous les soutenons dans leur croissance et les encourageons à s’installer à Magog avec leur famille parce que nous savons que nous pouvons leur offrir un milieu de travail et de vie inégalables. »

Elle poursuit en disant que « nous faisons régulièrement appel aux gens d’affaires et à la communauté pour qu’ils se mobilisent et qu’ils permettent la concrétisation de projets qui leur tiennent à cœur.  On l’a prouvé encore une fois en recueillant des fonds auprès du secteur privé pour réaliser les 13 premiers épisodes de la série Amos Daragon. On peut dire qu’on a fait nos preuves, mais nous avons besoin que le gouvernement contribue aussi au développement des régions, dont la nôtre. Comme je suis de nature positive et que tout le monde peut faire une erreur, j’espère encore un revirement de la part du gouvernement pour qu’on puisse poursuivre ce magnifique projet qui est si bien commencé et qui fait déjà notre fierté.  Nous croyons fermement que cette aventure pourrait avoir le même potentiel que celle d’un Harry Potter. »

Rappelons que c’est la 2e fois qu’IceWorks Animation essuie un refus de la part du gouvernement québécois pour une garantie de prêts plutôt qu’une subvention. En 2017, le gouvernement libéral de l’époque avait rejeté une demande similaire. Heureusement grâce à la mobilisation du secteur privé, 5,3 millions $ ont pu être récoltés pour réaliser les 13 premiers épisodes de la série.

Groupe IceWorks est une entreprise qui a pour mission de se positionner comme la référence canadienne en production et distribution de longs métrages à succès international. Visant le divertissement de la famille et de l’audience générale, IceWorks utilise une approche artistique avant-gardiste et une technologie numérique de pointe.

Magog Technopole est une entité sans but lucratif dont la mission est de favoriser la croissance du secteur des TIC dans la ville de Magog, par le développement d’un environnement d’accueil distinct et par sa promotion auprès des entreprises innovantes pour favoriser leur implantation.

 -30-

Source : Ville de Magog, Québec.


REVUE DE PRESSE

IceWorks s’insurge contre le refus de Québec

La suite du dessin animé Amos Daragon compromise

Le gouvernement du Québec refuse de soutenir la production animée d’Amos D’Aragon à Magog

Magog: l’avenir «québécois» de la série animée d’Amos Daragon en péril


NOTE DE VOTRE ÉDITEUR

J’ai communiqué avec l’attaché de presse du ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation du Québec, M. Pierre Fitzgibbon. Il m’informe que monsieur le Ministre a précisé dans un point de presse ce matin que le refus de la demande tenait du fait que le bailleur de fonds gouvernemental sollicité par l’entreprise n’accorde pas de prêt. Le ministre a aussi indiqué qu’il y avait d’autres possibilités à examiner pour répondre à la demande d’aide financière de l’entreprise.


 

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , , ,
Publié dans Actualité au jour le jour

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Article explicatif au sujet de notre maison d’édition

Entrez votre adresse de courriel pour suivre ce magazine littéraire et être notifié par courriel des nouvelles publications.

Joignez-vous à 1 110 autres abonnés

Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
TÉLÉCHARGEMENTS

Les documents PDF les plus populaires ci-dessous

Un petit détour – Vous êtes redirigés ici pour vous permettre de découvrir ce magazine en ligne avant de télécharger le document demandé. Tous nos documents à télécharger sont d’abord annoncés dans ce magazine. Abonnez-vous gratuitement (voir ci-dessous).

Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Follow Le magazine en ligne de la Fondation littéraire Fleur de Lys on WordPress.com
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :