La Fédération professionnelle des journalistes du Québec lance la Semaine de la presse et des médias : Pour se faire une tête

fpjq_v21_sans-logo-2019-04-11-3gkDO6mwZ21iaTlpqXztMRBT

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

La Fédération professionnelle des journalistes du Québec lance la Semaine de la presse et des médias : Pour se faire une tête



Consultez le site web dédié à la Semaine de la presse et des médias et retrouvez la programmation complète à l’adresse semainedelapresse.com



Qu’est-ce qu’une fausse nouvelle ? Qu’est-ce qu’un fait ? Comment est-ce qu’on peut arriver à y voir plus clair dans un monde où ces notions s’entrechoquent comme des plaques tectoniques ?

Pour permettre au public de trouver des réponses à ces questions, la Fédération professionnelle des journalistes du Québec a donné le coup d’envoi ce matin à la première Semaine de la presse et des médias organisée au Québec, en présence du porte-parole de l’évènement, l’animateur Philippe Fehmiu.


La Semaine de la presse et des médias se déroulera partout au Québec, du 29 avril au 5 mai 2019. Une foule d’activités, offertes autant pour les jeunes dans les écoles que pour le grand public, permettront de faire la lumière sur le travail des journalistes et sur le rôle que jouent les médias dans la société, à une époque où fake news et désinformation contribuent à semer la confusion dans l’esprit du public.

« En cette ère d’hyper-communication, il est essentiel de mettre en valeur le travail des journalistes et de renforcer le lien de confiance avec le public », a affirmé le porte-parole de la Semaine de la presse et des médias, Philippe Fehmiu.

« Il faut rebâtir le lien de confiance du public envers les journalistes, a expliqué la directrice générale de la FPJQ, Catherine Lafrance. La Semaine de la presse et des médias, est une perche tendue. »

Une riche programmation pour le grand public

Du 26 avril au 2 mai, le public est invité à l’exposition gratuite des photos finalistes au Prix Antoine-Desilets, qui récompense chaque année les meilleures photos de presse au Québec. Le vernissage aura lieu dès 17h le vendredi 26 avril, à l’Espace 8, à Montréal. Le 30 avril, retrouvez le photographe Bernard Brault, récipiendaire de nombreux prix Antoine-Desilets et finaliste cette année pour sa conférence «40 ans de photos de presse » dans laquelle il revient sur le début de sa carrière et livre généreusement des anecdotes sur ses photos marquantes.

Deux conférences se tiendront aussi à La Grande Bibliothèque. D’abord, le 1er mai, Marie-Maude Denis présente « L’éducation aux médias à l’école, y a-t-il urgence ? Tour d’horizon des pratiques en France et au Québec. » Le lendemain, Jocelyne Cazin présente « “Fake news”, comment ne pas tomber dans le panneau », un atelier ouvert à tous où vous apprendrez à débusquer les fausses informations qui circulent sur le web, à reconnaître les sources crédibles et à ne pas tomber dans le panneau.

Le 3 mai, journée mondiale de la liberté de presse, des médias ouvrent leurs portes au grand public ; en Montérégie, au Saguenay, à Montréal : consultez notre site Web pour connaître tous les détails.

Des activités sont également organisées dans plusieurs régions du Québec. Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, une campagne de sensibilisation sur le harcèlement vécu par les femmes journalistes sera lancée.

À Québec, le public aura carte blanche pour poser toutes les questions qu’il veut aux journalistes.

Du côté de l’Outaouais, des journalistes politiques répondront à une question centrale, à l’aube de la prochaine campagne électorale fédérale, que se posent souvent les citoyens : « Comment restez-vous objectif pendant une campagne électorale ?»

La Semaine se conclura avec une grande fête afin de souligner l’excellence du journalisme québécois. Une dizaine de partenaires s’associent à la FPJQ pour célébrer son 50e anniversaire lors du gala des Grands prix du journalisme, qui se déroulera le 5 mai, au Gesù, à Montréal. Un évènement au cours duquel on remettra les prix les plus prestigieux en journalisme au Québec.

De nombreux ateliers dans les écoles 

Le programme de sensibilisation aux fausses nouvelles #30 secondes avant d’y croire sera la vedette du volet école de cette Semaine de la presse et des médias. Deux tournées des régions, en Montérégie et dans le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie seront réalisées par deux journalistes membres de la FPJQ. Ils se rendront dans plusieurs classes du secondaire pour offrir un atelier de sensibilisation aux fausses nouvelles.

D’autres journalistes visiteront aussi une dizaine de classes ailleurs au Québec, dans un blitz d’ateliers donnés pour l’occasion.

« Dans un monde ultramédiatisé et interconnecté, où il est difficile de départager le vrai du faux, il est urgent de sensibiliser le public au rôle essentiel des médias et de la presse », déclare Line Pagé, responsable du programme #3o secondes avant d’y croire.

La FPJQ s’associe aussi au Cégep régional de Lanaudière à l’Assomption, dont les enseignants accueilleront au cours de cette semaine une dizaine de journalistes de différents horizons dans leurs classes. Couverture d’un procès, utilisation des statistiques, écriture journalistique, journalisme scientifique, place du numérique et d’internet dans les médias, liberté de presse, actualité au Moyen-Orient ; les sujets de discussions seront nombreux et palpitants.

Partenariat avec le CLEMI  

La Semaine de la presse et des médias est appelée à grandir au cours des prochaines éditions et la FPJQ souhaite qu’elle devienne un évènement incontournable du printemps.

« Nous voulons faire d’un évènement comme la Semaine de la presse et des médias une tradition au Québec. Que cela devienne un grand moment de sensibilisation à la liberté d’expression et à l’appréciation de l’information juste et de qualité », affirme Line Pagé.

Cette semaine thématique s’inspire de la Semaine de la presse et des médias dans l’école organisée depuis 30 ans en France par le Centre de liaison de l’enseignement et des médias de l’information (CLEMI). Des représentants du CLEMI et de la FPJQ concluront par ailleurs une entente pour le partage d’expertise et de matériel pédagogique le jeudi 2 mai.

Consultez le site web dédié à la Semaine de la presse et des médias et retrouvez la programmation complète à l’adresse semainedelapresse.com


Dossier pédagogique de la Semaine de la presse et des médias dans l’école

Télécharger le dossier pédagogique en version PDF

Le dossier pédagogique 2019, réalisé par les équipes du CLEMI avec la participation d’enseignants, de journalistes et de formateurs, est entièrement consacré au nouveau thème de la Semaine de la presse et des médias dans l’école : L’information sans frontières ?

Ce thème invite les élèves à s’interroger sur les limites de l’information, sur la permanence, la porosité ou l’érosion des frontières dans les espaces géographiques, économiques, sociaux, politiques, techniques et culturels. Ce dossier pédagogique propose des réflexions, des activités et des cas médiatiques emblématiques pour vous accompagner dans vos projets d’éducation aux médias et à l’information.

Pour chacun des chapitres, vous trouverez une fiche info qui cadre le sujet, des fiches pédagogiques proposant des activités en classe pour le 1er et le 2nd degrés, et des fiches ressources traitant de cas concrets pouvant être étudiés avec les élèves.

Télécharger le dossier pédagogique en version PDF


Guide pratique « La famille tout-écran » #2

Pas un jour sans que soient interrogés le rôle et la place des écrans

Télécharger le guide (PDF – 3,46 Mo )

Le succès rencontré par la première édition du Guide de la famille Tout-Écran en 2017 témoigne des besoins du public de pouvoir accéder à des conseils pratiques pour un usage raisonné des écrans.

Le CLEMI, avec l’appui de Réseau Canopé et de ses partenaires, est pleinement dans sa mission d’éducation à la citoyenneté en allant en direction des parents, et plus largement des familles, tant il est vrai que la question des usages numériques nous concerne toutes et tous au quotidien dans un contexte d’infosaturation. Pas un jour ne passe, en effet, sans que soient interrogés le rôle et la place des écrans dans nos pratiques et dans nos organisations. Dans un monde globalisé et complexifié, la définition et la compréhension de la source de l’information constituent une priorité pour déjouer les tentatives de manipulation et devenir un acteur responsable.

Ce guide bénéficie de l’expertise des professionnels du CLEMI et de son réseau de pédagogues, de partenaires institutionnels, associatifs et médiatiques. Issu de cette mobilisation, cet ouvrage est le produit d’un groupe de travail dédié aux pratiques informationnelles des jeunes, composé de membres représentant du ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, du ministère de la Culture, France Télévisions, Radio France, le CSA, CNRS Images, Ceméa, la Ligue de l’enseignement, la CNAF, Jets d’encre et l’Icem-Pédagogie Freinet.

Télécharger le guide (PDF – 3,46 Mo )


Philippe Fehmiu

Porte-parole de la Semaine de la presse et des médias

« En cette ère d’hyper-communication, il est essentiel de mettre en valeur le travail des journalistes et de renforcer le lien de confiance avec le public. »

Festivore, l’animateur Philippe Fehmiu assiste depuis plus de 25 ans aux spectacles des grands artistes internationaux de passage au Québec, tout comme à ceux des artistes de la scène locale. C’est durant les années 1990 qu’il commence à transmettre, à la radio et à la télévision – dont à Musique Plus – cette passion héritée de son père. Ce dernier lui prescrivait, à l’adolescence, des concerts à voir, avec textes et chansons en guise de préparation ! Son style musical de prédilection ? « L’afro-techno, qui allie vraiment les deux pôles de ma personnalité, dit-il. D’un côté mes racines africaines, et de l’autre mon intérêt pour tout ce qui est résolument moderne, voire tourné vers l’avenir. » Quelques-unes de ses œuvres préférées ? Soul Makossa de Manu Dibango, Mardi gras de Pierre Kwenders et Caderas de Bomba Estereo.


Dévoilement des finalistes au prix Judith-Jasmin 2018

La Fédération professionnelle des journalistes du Québec est heureuse de révéler le nom des finalistes du Prix Judith-Jasmin 2018, qui célèbre les meilleures œuvres journalistiques de l’année du Québec, tous médias confondus. 

Cette année, 256 journalistes ont soumis 427 reportages.

Les noms des 13 jurés indépendants, dont celui de la présidente du jury, seront dévoilés en même temps que celui des lauréats.

Voici les finalistes dans les 10 catégories :

ARTS, CULTURE ET ART DE VIVRE

SPORTS

 

JUSTICE ET FAITS DIVERS

 

AFFAIRES ET ÉCONOMIE

 

SCIENCE, ENVIRONNEMENT ET SOCIÉTÉ

POLITIQUE:

 

ENQUÊTE:

 

MÉDIAS LOCAUX ET RÉGIONAUX :

GRAND REPORTAGE:

 

OPINION:

Un Grand prix, décerné par la présidente du jury, sera aussi remis. Il s’agit d’un reportage choisi parmi toutes les oeuvres soumises. Il ne se retrouve donc pas nécessairement dans la liste des finalistes.

Les lauréats seront connus lors du Gala des Grands Prix du journalisme, organisé dans le cadre de la Semaine de la presse et des médias, qui se déroulera le dimanche 5 mai, au Théâtre Gesù, à Montréal. Pour la première fois, ce gala réunira une dizaine d’organisations qui ont à cœur de souligner le travail des journalistes et la qualité des reportages publiés au Québec.

Si vous souhaitez couvrir le Gala des Grands Prix du journalisme pour le compte d’un média, vous devrez obtenir au préalable une accréditation. Veuillez consultez notre site internet.


Dévoilement des finalistes au prix Antoine-Desilets 2018

La Fédération professionnelle des journalistes du Québec est heureuse de révéler le nom des finalistes au Prix Antoine-Desilets 2018, qui célèbre les meilleures photos de presse de l’année du Québec, tous médias confondus. 

Cette année, 54 photographes membres de la FPJQ ont soumis 213 photos au prix Antoine-Desilets.

Voici les finalistes dans les six catégories.

 

SPORTS

Bernard Brault pour « L’agonie de la défaite », publiée dans La Presse 

 

Joël Lemay pour « Synchro », publiée par l’Agence QMI

 

 

Ben Pelosse pour « Poursuite chinoise », publiée dans le Journal de Montréal 

 

 

PORTRAIT

 

Bernard Brault pour « L’homme et ses porcs », publiée dans La Presse 

 

 

Valérian Mazataud pour « Jérôme Minière », publiée dans Le Devoir 

 

 

Renaud Philippe pour « Xavier Dolan », publiée dans le New York Times

 

 

POLITIQUE, JUSTICE ET SOCIÉTÉ

 

Simon Clark pour « Joie », publiée dans le Journal de Québec  

 

 

Annik MH de Carufel pour « Rattrapé par l’UPAC, mais fuyant la photographe », publiée dans Le Devoir 

 

 

Renaud Philippe pour « Montas Begum » publiée dans Le Devoir 

 

 

COUP D’ŒIL

 

Joël Lemay pour « Le blizzard », publiée par l’Agence QMI

 

 

John Mahoney pour « Coupe du monde dans la rue », publiée dans Montreal Gazette 

 

 

Patrick Sanfaçon pour « Baiser mouillé », publiée dans La Presse 

 

 

ARTS, CULTURE ET ART DE VIVRE

 

Bernard Brault pour « Elton John », publiée dans La Presse 

 

 

Martin Chamberland pour « Osheaga », publiée dans La Presse 

 

 

Ivanoh Demers pour « Threshold », publiée dans La Presse 

 

 

PHOTOREPORTAGE

Renaud Philippe pour « Persécutés au Myanmar, indésirables au Bangladesh », publié dans Le Devoir 

Édouard Plante-Fréchette pour « La dernière traite », publié dans La Presse 

Martin Tremblay pour « Déchets miniers », publié dans La Presse

 

Les lauréats seront connus lors du gala des Grands prix du journalisme, qui se déroulera le dimanche 5 mai, au Théâtre Gesù, à Montréal. Pour la première fois, ce gala réunira une dizaine d’organisations qui ont à cœur de souligner le travail des journalistes et la qualité des reportages publiés au Québec.

Le président du Grand Jury remettra aussi à cette occasion le prix de la Photo de presse de l’année, choisie parmi tous les finalistes.

 

La composition du Jury technique et du Grand jury, composés chacun de trois membres, sera dévoilée en même temps que les lauréats.

 

Expositions  

 

Les photos finalistes seront exposées dans le cadre de la Semaine de la presse et des médias, semaine thématique qui vise à aider le public, jeune et moins jeune, à comprendre les médias, à former leur jugement critique, à développer leur goût de l’actualité et à forger leur identité de citoyen.

 

 Du 26 avril au 2 mai, admirez gratuitement les photos à l’Espace 8, situé au 4040, boulevard Saint-Laurent, suite 8. Le vernissage se tiendra le 26 avril à partir de 17h. Une conférence avec Bernard Brault, photographe à La Presse et finaliste au prix Antoine-Desilets se tiendra le mardi 30 avril, à 19h30.

 

Les photos finalistes seront aussi affichées dans le hall du Gesù à l’occasion du gala des Grands prix du journalisme, le 5 mai.

 

Si vous souhaitez couvrir le gala des Grands prix du journalisme pour le compte d’un média, vous devrez obtenir au préalable une accréditation. Veuillez consultez notre site internet.


SOURCE : Fédération professionnelle des journalistes du Québec.

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , ,
Publié dans Actualité au jour le jour

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Les mots nouveaux des dictionnaires Le Robert 2022 (cliquez sur l’image)
DOSSIER
Follow Appui-livres on WordPress.com
Ce site web est sous licence Creative Commons – Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.5 Canada (CC BY-NC-ND 2.5 CA)
Article explicatif au sujet de notre maison d’édition
Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Se connecter
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
Recherche par catégorie
%d blogueueurs aiment cette page :