Livre blanc « Comment soutenir le développement du loisir littéraire au Québec »

JOURNÉE MONDIALE DU LIVRE ET DU DROIT D’AUTEUR 2019


Livre blanc

Comment soutenir le développement du loisir littéraire au Québec


Téléchargement

Cliquez ici pour télécharger ce livre blanc (PDF)


(Lévis, Québec, Canada – 23 avril 2019) À l’occasion de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur, la Fondation littéraire Fleur de Lys publie un livre blanc intitulé « Comment soutenir le développement du loisir littéraire au Québec ».

L’auteur, Serge-André Guay, président éditeur de la Fondation littéraire Fleur de Lys depuis sa création en 2003, dresse un portrait de l’évolution et de la nouvelle réalité du loisir littéraire à l’ère numérique.

Déplorant qu’aucune structure pérenne ne soit née des efforts déployés par les organismes et les gouvernements au cours des décennies passées, la Fondation littéraire Fleur de Lys propose la création d’une infrastructure nationale en loisir littéraire.

Malgré les efforts et les ressources financières investies dans le loisir littéraire au Québec depuis plus de 50 ans, les bénéfices demeurent événementiels, souvent éphémères, par opposition à durables. Ainsi, aucune organisation ne s’est donné la peine de mettre en place une infra­structure nationale en loisir littéraire qui soit pérenne. Tout est toujours à recommencer chaque année.

Le loisir littéraire ne se limite plus aux ateliers d’écriture, précise la Fondation. L’auteur amateur souhaite désormais publier sa production écrite dans un livre qu’il rêve de tenir entre ses mains et de le partager avec ses proches et sa communauté.

Au-delà des ateliers d’écriture, l’auteur amateur se voit contraint de retenir les services d’entreprises privées parce qu’il ne retrouve pas les ressources utiles à la concrétisation de son projet dans les programmes d’activités en loisir littéraire offerts par les organismes.

Si le loisir littéraire se limite encore très souvent aux ateliers d’écriture, c’est parce que les étapes dédiées à la publication de la production écrite ne sont pas encore assumées et ainsi laissées à l’entreprise privée, et ce, même si l’auteur amateur peut fort bien apprendre à autopublier sa production écrite.

Dans ce contexte, le développement de l’autonomie de l’auteur amateur s’inscrit en tête de liste des priorités.

Une infrastructure nationale en loisir littéraire se doit de viser l’autonomie de l’auteur amateur dans le processus de publication de ses écrits. Aujour­d’hui, les nouvelles technologies permettent de mettre en place une plateforme web offrant des ateliers de correction et de révision, de mise en page, de typographie… Bref, tous les ateliers nécessaires à la publication d’un livre.

L’auteur propose de doter le Québec d’un appareil d’impression à la demande « tout-en-un » de type Espresso Book Machine destiné à la publication de la production écrite de tous les auteurs amateurs québécois.

Le service d’impression sera aussi accessible aux organismes pour assurer la profitabilité de l’opération et de l’entretien de l’appareil.

Si l’impression à la demande est déjà disponible au Québec, aucune entreprise ne dispose d’un appareil «tout-en-un», c’est-à-dire opérable par une seule personne et réalisant toutes les étapes de la production du livre, de l’impression à la reliure. Actuellement, les imprimeurs québécois se servent encore de différents appareils pour assurer un service d’impression à la demande : un appareil pour l’impression du livre, un autre pour l’impression de la couverture, un autre pour le tramage, un autre pour la reliure… ce qui implique un nombre élevé de membres du personnel spécialisés pour chaque appareil.

La Fondation littéraire Fleur de Lys présente dans son livre blanc les résultats de son sondage web « Les Québécois et leurs écrits » traitant du loisir littéraire.

Au total, 98% des répondants ont répondu par l’affirmative à la question « La lecture fait-elle partie de vos loisirs ? » Et 45% des répondants ont répondu par l’affirmative à la question « Avez-vous déjà écrit un manuscrit (roman, nouvelle, poésie, essai…) ? »

À la question « Et souhaitiez-vous publier ce manuscrit (roman, nouvelle, poésie…) ?», 36% des sondés répondent par l’affirmative.


Dans un article publié dans son magazine en ligne, la Fondation littéraire Fleur de Lys observe que l’autoédition a doublé au Québec depuis 2009.

L’autoédition a doublé au Québec depuis 2009

Selon les plus récentes Statistiques de l’édition au Québec publiées par Bibliothèque et Archives nationales du Québec, le nombre d’auteurs autoédités a progressé de près 50% de 2009 à 2016.

Le pourcentage des titres autoédités sur l’ensemble des titres a grimpé de 4% à 10% au cours de cette même période. La BAnQ a enregistré 447 titres autoédités en 2009 et 822 en 2016.

Les auteurs autoédités comptaient pour 16,8% sur l’ensemble des éditeurs en 2009. Ce pourcentage double au cours des années suivantes pour atteindre 32,4% en 2016.

Toujours selon ces statistiques du dépôt légal à la BAnQ, l’auteur autoédité peut produire plus d’un titre par an. Par exemple, la BAnQ dénombre 603 auteurs autoédités et 822 titres déposés par ces derniers en 2016.

Cette augmentation constante de l’autoédition au Québec confirme les observations de la Fondation littéraire Fleur de Lys sur le terrain. En 2016, l’autoédition se classe au deuxième rang après les éditeurs commerciaux qui ont procédé au dépôt légal de 70 % des titres imprimés : «Depuis plusieurs années déjà, l’autoédition connaît un essor important. Encore cette année, la proportion de titres de monographies imprimées publiés par des individus augmente. Ces publications représentent 10% des titres reçus en 2016, alors qu’ils ne représentaient que 3% des collections acquises en dépôt légal en 2008.» (Source : Les Statistiques de l’édition au Québec en 2016 : tendances, 18 avril 2018 par Carnet de la Bn, BAnQ)

Désormais le loisir littéraire ne se limite plus à l’écriture, à des contributions à des publications collectives ou des lectures publiques. Grâce à l’impression à la demande de micro-tirage à des coûts abordables, l’auteur amateur publie et partage sa production écrite sous le forme d’un «vrai» livre. Plusieurs manuscrits qui seraient autrement remisés au fond d’un tiroir trouvent ainsi leurs lecteurs.

Connaissant un certain succès, plusieurs auteurs amateurs deviennent des auteurs entrepreneurs avec leurs propres maisons d’édition. Ils retiennent les services d’un distributeur pour voir leurs livres offerts en librairies. Ils participent à des salons du livre. Certains ouvrent leurs maisons d’éditions personnelles à d’autres auteurs partageant les mêmes ambitions. Si l’écriture demeure une activité solitaire, l’auteur entrepreneur trouve dans les suites de l’autoédition de ses œuvres une vie sociale bien remplie avec ses lecteurs et ses pairs.


La Fondation littéraire Fleur de Lys conclut son livre blanc par une appel à la tenue d’une journée d’étude.

La tenue d’une journée d’étude s’inscrit à l’agenda de la prochaine étape en vue de jeter les bases organisationnelles de cette infrastructure avec tous les intervenants concernés de près ou de loin par le loisir littéraire au Québec.

Les personnes et les organismes concernés par le loisir littéraire sont invités à manifester leur intérêt pour cette journée d’étude en écrivant à l’adresse suivante : contact@manuscritdepot.com.


SOMMAIRE

Introduction

Au sujet de l’auteur

Évolution et nouvelle réalité du loisir littéraire à l’ère numérique

Pour une infrastructure nationale en loisir littéraire

Sondage « Les Québécois et leurs écrits »

Recrutement des répondants

Profil et nombre de répondants

La lecture

Écriture

Publier

Types d’édition

Publier en format numérique

Vivre de ses écrits

Écriture

Loisir littéraire

Maîtrise du français écrit

Conclusions tirées du sondage

Conclusion


INTRODUCTION

Ce livre blanc traite de l’évolution des besoins en loisir littéraire en lien avec le développement des nouvelles technologies au cours des dernières décennies. Il propose une solution inédite pour satisfaire ces besoins en vue d’assurer un accès libre et gratuit aux ressources utiles au loisir littéraire.

La lecture demeure et de loin le loisir littéraire le plus populaire au sein de la population. Cette activité solitaire a trouvé son pendant social dans les clubs de lecture en bibliothèques. Aujourd’hui, les lecteurs les plus passionnés par le partage de leurs lectures tiennent des carnets (blogues) et des pages sur les réseaux sociaux. Aussi, plusieurs lecteurs interagissent avec les auteurs sur le web et même par courriel. Il est plus pertinent que jamais de parler du « lecteur actif » comme on parlait du « téléspectateur actif » dans les années 80.

La lecture conduit de plus en plus de personnes à l’écriture depuis les années 60 dans la foulée de la généralisation de l’accès à l’instruction publique. Ainsi, le programme d’activités en loisir littéraire a acquis ses lettres de noblesse avec les ateliers d’écriture auxquels se greffent la contribution à des publications collectives et des lectures publiques de sa production écrite. Aujourd’hui, bon nombre d’auteurs amateurs poussent plus loin l’expérience du loisir littéraire par la publication livresque devenue plus accessible avec les nouvelles technologies, notamment l’ordinateur personnel, les logiciels de traitement et de correction de texte et l’impression à la demande.

Dans ce livre blanc, nous démontrerons la nécessité de renouveler l’offre publique en loisir littéraire par un projet novateur unique.


Téléchargement

Cliquez ici pour télécharger ce livre blanc (PDF)


Voir aussi

Notre dossier Journée mondiale du livre et du droit d’auteur 2019


 

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , , , , ,
Publié dans Actualité au jour le jour
2 comments on “Livre blanc « Comment soutenir le développement du loisir littéraire au Québec »
  1. pierrebo01 dit :

    Bonjour Serge-André,

    Mes sincères félicitations pour ce remarquable document qu’est le livre blanc sur le loisir littéraire. Je te souhaite un bon succès pour ta conférence à la bibliothèque de Lévis.

    Bonne journée,

    Cordialement,

    Pierre

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Article explicatif au sujet de notre maison d’édition

Entrez votre adresse de courriel pour suivre ce magazine littéraire et être notifié par courriel des nouvelles publications.

Joignez-vous à 1 111 autres abonnés

Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
TÉLÉCHARGEMENTS

Les documents PDF les plus populaires ci-dessous

Un petit détour – Vous êtes redirigés ici pour vous permettre de découvrir ce magazine en ligne avant de télécharger le document demandé. Tous nos documents à télécharger sont d’abord annoncés dans ce magazine. Abonnez-vous gratuitement (voir ci-dessous).

Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Follow Le magazine en ligne de la Fondation littéraire Fleur de Lys on WordPress.com
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :