Encadrer l’utilisation des données d’usage des internautes canadiens sur les plateformes de diffusion culturelle : Un enjeu de souveraineté numérique, selon une étude d’ISOC Québec

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Encadrer l’utilisation des données d’usage des internautes canadiens sur les plateformes de diffusion culturelle : Un enjeu de souveraineté numérique, selon une étude d’ISOC Québec

MONTRÉAL, le 11 février 2019 – La Société Internet du Québec (ISOC Québec, section québécoise de l’Internet Society) est heureuse de dévoiler sa dernière étude intitulée « Données d’usage et usage des données à l’ère des plateformes ».

Réalisée dans le contexte de l’examen du cadre législatif de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes, cette étude commanditée par la Coalition pour la culture et les médias (CCM) dresse un état des lieux des principaux enjeux et défis liés à l’accès, à l’utilisation et à la gouvernance des données d’usages des plateformes de diffusion culturelle. Elle met également en exergue la typologie des données et les différents usages qui en sont faits par les plateformes diffusant des contenus culturels et d’information, ainsi que les modèles d’affaires et les différentes formes d’avantages (monétaires ou non) liés à l’exploitation de telles données.

« L’étude met en lumière, à travers des exemples concrets, comment les géants du Web, comme Facebook, Amazon, Apple, Netflix ou Google, scrutent en permanence les comportements et usages culturels des utilisateurs sur leurs plateformes afin d’agréger et de croiser des données leur permettant de monétiser l’attention des utilisateurs et d’influencer leurs choix de consommation culturelle. » Josée Plamondon, co-auteure de l’étude, Consultante en exploitation de contenus Web et membre du Conseil d’Administration d’ISOC Québec.

« Compte tenu de l’importance accrue des données d’usage (données de navigation, transactionnelles, données sur les comportements, les préférences ou les centres d’intérêt des utilisateurs, etc.) et de la valeur centrale qu’elles prennent dans les modèles d’affaires des plateformes, il devient urgent que le gouvernement canadien prenne des mesures règlementaires pour obliger ces plateformes à accroître la transparence dans la collecte, l’utilisation et le partage de ces données. » Destiny Tchéhouali, co-auteur de l’étude, professeur à l’UQAM et Président du Conseil d’administration d’ISOC Québec.

À terme, le risque est grand que la non-affirmation de notre souveraineté numérique par une règlementation plus stricte (des données d’usage et des usages qui en sont faits) ait des impacts directs sur la protection et l’exercice même de notre souveraineté culturelle nationale.

Cinq faits saillants de l’étude :

  1. Le marché de la donnée culturelle devient très lucratif pour les plateformes oligopolistiques de diffusion et de distribution de produits culturels numériques, notamment lorsqu’elles croisent les données descriptives avec les données d’usage des utilisateurs pour en faire un facteur de différenciation central de leur modèle d’affaires.
  2. Il y a un manque crucial de transparence des plateformes, comme Netflix, qui refusent de fournir au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) des informations et des données d’intérêt public, respectant les renseignements personnels ainsi que la vie privée des utilisateurs, et susceptibles de documenter et d’aider à comprendre les tendances relatives à la consommation en ligne du contenu canadien.
  1. On observe également d’importantes asymétries et un déséquilibre des relations entre les plateformes dominantes et les professionnels canadiens de la culture et des médias dont l’activité repose sur l’utilisation de ces plateformes.
  1. La neutralité d’Internet, la découvrabilité en ligne des contenus canadiens (en particulier le contenu canadien francophone) et la diversité des expressions culturelles sont menacées par la dictature algorithmique des plateformes (fournisseurs de contenus) et par le verrouillage par défaut des données des utilisateurs via des systèmes d’exploitation et des applications pré-installés sur des équipements et terminaux intelligents, de moins en moins interopérables.
  1. Si aucune mesure ou disposition adéquate en matière de règlementation relative à l’encadrement des données n’est prise dans des délais raisonnables, l’écosystème des industries culturelles, créatives et médiatiques canadiennes sera davantage fragilisé par l’opacité des conditions de collecte, de détention et d’utilisation par les plateformes étrangères de données massives relatives aux usages et à la consommation culturelle et médiatique des Canadiens.

Le rapport final de l’étude peut être consulté et téléchargé sur le site web d’ISOC Québec :  isoc.quebec/donnees-2019.

À propos d’ISOC Québec

Depuis sa fondation en avril 2000 comme section québécoise de l’Internet Society, ISOC Québec contribue activement à travers ses projets à promouvoir la diversité des expressions culturelles sur Internet et à améliorer les mécanismes de gouvernance multi-acteurs de l’Internet, tout en accompagnant la mise en œuvre des politiques et stratégies numériques nationales soutenant le développement de contenus, de services et d’usages innovants de l’Internet ouvert, neutre, sécuritaire et transparent au Québec. https://isoc.quebec

-30-

SOURCE : ISOC Québec.

Télécharger ce communiqué de presse

Télécharger l’étude


Internet Society

L’Internet Society (ISOC) est une organisation globale motivée par la poursuite d’une cause simple : le maintien d’un Internet ouvert et transparent défini par ses utilisateurs. Au-delà de collaborer aux avancées technologiques, ISOC travaille à assurer qu’Internet continue de grandir et d’évoluer en tant que plateforme pour l’innovation, le développement économique et le progrès social pour les personnes du monde entier.

ISOC est mondialement reconnue comme la source indépendante et d’autorité en matière de politiques reliées à l’Internet, de normes technologiques et de développement futur. Soutenue par plus de 100 000 membres réunis au sein de 129 chapitres disséminés à travers le monde, ISOC participe à l’évolution d’Internet en mettant à profit son expertise en matière de politiques, de technologies et de communications.

ISOC Québec

Depuis sa fondation en 2000 comme section québécoise de l’Internet Society, ISOC Québec endosse la mission de maintien d’un Internet ouvert et transparent et collabore activement à promouvoir le développement et l’appropriation d’Internet, ainsi que des technologies et services reliés, tant par les Québécois que par l’ensemble des utilisateurs à travers le monde.

Regroupant plus de 700 membres à travers et hors de la province, ISOC Québec entend défendre le principe d’universalité, notamment par une distribution géographique adéquate des points d’accès associée à une structure tarifaire équitable et adéquate, ainsi que l’appropriation d’Internet par ses utilisateurs, par l’apprentissage et le développement de la maîtrise des outils et services reliés.

SOURCE


À LIRE AUSSI

Comment encadrer l’exploitation des données des internautes canadiens sur les plateformes de diffusion de contenus culturels alors que nous peinons à comprendre leur fonctionnement ?

Faire le Québec numérique – Données d’usage et usage des données: une étude et un souhait – 10 mars 2019 – Josée Plamondon


 

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , ,
Publié dans Actualité au jour le jour, Documents et livres

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Article explicatif au sujet de notre maison d’édition

Entrez votre adresse de courriel pour suivre ce magazine littéraire et être notifié par courriel des nouvelles publications.

Joignez-vous à 1 110 autres abonnés

Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
TÉLÉCHARGEMENTS

Les documents PDF les plus populaires ci-dessous

Un petit détour – Vous êtes redirigés ici pour vous permettre de découvrir ce magazine en ligne avant de télécharger le document demandé. Tous nos documents à télécharger sont d’abord annoncés dans ce magazine. Abonnez-vous gratuitement (voir ci-dessous).

Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Follow Le magazine en ligne de la Fondation littéraire Fleur de Lys on WordPress.com
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :