Événement national « À LIVRES OUVERTS » 2019 – « Un passage inédit vers l’inclusion sociale! »

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Événement national « À LIVRES OUVERTS » 2019

« Un passage inédit vers l’inclusion sociale! »


Plus de 40 activités de bibliothèques vivantes dans 31 villes et 13 régions du Québec!

Un incroyable succès collectif pour la lutte contre la stigmatisation en santé mentale!


L’Association québécoise pour la réadaptation psychosociale (l’AQRP) en partenariat avec l’Association des bibliothèques publiques du Québec (l’ABPQ), le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) initie la 3e édition de l’événement et semaine nationale À LIVRES OUVERTS 2019 sous le thème : « Un passage inédit vers l’inclusion sociale! ».

Du 17 au 23 mars 2019, c’est une invitation lancée au grand public à faire des rencontres vivifiantes de rétablissement en santé mentale, dans une bibliothèque près de chez vous! Au lieu d’emprunter un livre papier ou électronique, vous empruntez un Livre vivant pour quelques minutes! Il s’agit d’un être humain qui vit ou a été touché de près par un problème de santé mentale ou un proche qui accepte de raconter un chapitre de sa vie. Ces Livres s’ouvrent comme des phares et offrent de l’espoir! Cet événement original est le plus vaste événement de lutte contre la stigmatisation au Québec! Il rassemble en 2019 13 régions et 31 villes, plus de 1,200 rencontres!

Qu’est-ce qu’une Bibliothèque vivante ?

Pour rejoindre les gens, nous devons sortir du milieu de la santé mentale. Il s’agit ici d’investir les lieux centraux de nos quartiers et villages de partout au Québec, les bibliothèques municipales, pour en faire momentanément des lieux de découverte des services d’aide accessibles de nos communautés – en passant par ce qui fonctionne le mieux : des rencontres humaines avec des gens qui habitent près de chez nous.

Dans une telle activité, on reprend le concept d’une bibliothèque classique en remplaçant les livres par des individus (des Livres vivants), des personnes qui vivent ou qui ont été touchés de près par un problème de santé mentale. Sous la forme de conversations informelles de quelques minutes à la fois, les Livres vivants, préparés, s’engagent à partager leur expérience et leur espoir avec les autres citoyens, une personne à la fois – ils sont disponibles pour échanger et répondre aux questions des visiteurs lecteurs. Un catalogue permet aux usagers de la bibliothèque de découvrir les thèmes abordés dans les pages de vie dévoilées par les « livres vivants » et de choisir les rencontres qu’ils souhaitent faire en fonction de leurs intérêts.

Nous sommes fiers d’annoncer que Madame France Castel sera notre animatrice émérite pour notre lancement national! Cette grande dame, par toute sa passion, la richesse de son expérience, sa grande générosité et transparence représente pour nous un véritable Livre vivant qui est entré dans tous les cœurs au Québec! Notre porte-parole jeunesse, Monsieur Bernard Légaré, pair aidant de 22 ans, nous partagera un fait vécu. Découvrez son audace, sa chanson intitulée cycle dépendance sur youtube.com. Le lancement a lieu le jeudi 14 mars à l’Auditorium de BAnQ Vieux-Montréal, 535, avenue Viger Est, Montréal de 15h à 15h40, suivi d’un cocktail-réseautage à l’Atrium de 15h40 à 16h30.

Cet événement offre un message de transformation sociale et humaine clair : Une difficulté est enfin associée à une opportunité d’être résilient et créatif. Sa force tient à sa simplicité de relier des individus à la communauté. Le contact direct s’est avéré être l’outil le plus efficace pour défier la catégorisation et la stigmatisation : il participe à changer les mentalités, les comportements et les vies! Le témoignage s’offre tant comme clé du rétablissement du Livre vivant que comme nouveau point de repère pour le Lecteur. Ce qui nous semble étranger à prime abord n’est pas si différent de soi!

L’événement et semaine nationale À LIVRES OUVERTS fait d’une pierre trois coups! :

(1) Les Livres vivants retrouvent la confiance en eux-mêmes en témoignant de leur résilience. De plus, chaque témoignage les éloigne de l’auto-stigmatisation.

(2) Le grand public y trouve l’espoir d’un mieux-être, que le courage du dévoilement libère du non-dit et peut mener à être accueilli et à être aidé. De plus, le contact direct génère une nouvelle forme de présence citoyenne d’apprivoiser le différent de soi.

(3) La richesse du réseautage entre les organismes de tous horizons (santé mentale, emploi, jeunesse, alphabétisation, travail de rue, centres femmes) et aussi du réseau public invite à des nouvelles pratiques et à une visibilité de leurs services. L’horaire des BV en région et des villes est en annexe. Infos : www.aqrp-sm.org/evenements

 -30-

Source : Association québécoise pour la réadaptation psychosociale.

L’Association québécoise pour la réadaptation psychosociale (AQRP) :


Association québécoise pour la réadaptation psychosociale

Depuis 1990, elle mobilise toutes les personnes et les organisations concernées par la réadaptation et le rétablissement afin d’innover, diffuser et améliorer les pratiques et les services en santé mentale au Québec. Par ses activités de partage des connaissances et ses événements novateurs et rassembleurs, elle soutient les individus et les organisations afin de favoriser le mieux-être des personnes vivant ou ayant vécu avec un problème de santé mentale. L’AQRP a été reconnue publiquement pour l’importance de ses travaux sur la lutte contre la stigmatisation par le Commissaire à la santé et au bien-être, rapport 2012.


COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Récit fictif à être remplacé par une histoire vraie d’un récit de vos Livres vivants

« Je m’appelle Myriam. Je suis une jeune femme de vingt-trois ans. J’ai été abusée à l’âge de 4 ans par mon oncle, puis par le voisin, puis par mes frères. J’ai été placée dans une famille d’accueil où les abus ont continué. Je ne suis pas beaucoup sortie de Montréal. J’ai toujours rêvé d’un ailleurs qui respire, de me sauver quelque part où je serais aimée et protégée mais où? Je me suis mise à entendre des voix qui me persécutaient et qui parfois aussi me protégeaient.

Je me suis gelée. Gelée l’esprit et le corps de penser espérer recevoir quoi que ce soit de bon. Jusqu’à ce qu’il y ait un ange sur ma route. Cet ange je l’appelais de l’intérieur depuis un bout… Je laissais passer par instants des voix tendres qui me disaient de garder espoir, de continuer à aller vers les autres et d’écouter mon ressenti.

Une travailleuse de rue pas ordinaire, en fait un humain extraordinaire, est venue sur ma route. Son accueil était grand. J’ai pu me réchauffer le corps et le cœur au creux de son regard, à travers ses mots gravés et un café : « C’est pas ta faute! T’as rien fait de mal d’autre que de croire que tu ne valais pas mieux. Ces êtres étaient incapables d’aimer et de t’aimer. Tu es digne d’amour! »

Alors cette humanité vraie a transformé ma vie, en rencontres, en thérapie, en accueil… Sortir de l’isolement c’est majeur! Quand j’ai commencé à m’ouvrir au sein d’un groupe avec des filles de mon âge qui ont vécu des difficultés et qui osent parler : J’ai osé lever mes yeux pour les regarder. Je devenais quelqu’un. Et quand j’ai débuté des ateliers de création avec elles, je me suis découvert de la beauté et des talents!

Qu’est-ce que j’ai envie de vous partager aujourd’hui ? C’est que c’est important pour moi d’être en lien avec du monde avec qui je peux parler pour de vrai! Pas juste des textos mais pour de vrai c’est pas pareil… Parce que ça rebondit sur mon cœur, ma peau et mes os. Cela m’aide à mesurer l’espace entre ce qui est pas rapport et ce qui est juste et vrai. Mes voix tumultueuses se sont apaisées et je conserve aujourd’hui les voix inspirantes qui m’encouragent à être et à me déployer dans mes talents de conteuse. Aujourd’hui, je suis heureuse, presque détachée du passé et pour moi créer des espaces de rencontres, des bulles d’espace où on peut vivre du vrai et du bon en peu temps au ralenti c’est bon. C’est comme avec vous aujourd’hui, à travers cette rencontre en face à face au sein de À LIVRES OUVERTS, et bien j’entends que cela fait pétiller mon cœur! Et je vois que je touche aussi le vôtre : c’est ce que je sens! »

Information : https://aqrp-sm.org/alivresouverts/

 -30-

Source : Association québécoise pour la réadaptation psychosociale.

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , ,
Publié dans Actualité au jour le jour, Événements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Article explicatif au sujet de notre maison d’édition

Entrez votre adresse de courriel pour suivre ce magazine littéraire et être notifié par courriel des nouvelles publications.

Joignez-vous à 1 111 autres abonnés

Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
TÉLÉCHARGEMENTS

Les documents PDF les plus populaires ci-dessous

Un petit détour – Vous êtes redirigés ici pour vous permettre de découvrir ce magazine en ligne avant de télécharger le document demandé. Tous nos documents à télécharger sont d’abord annoncés dans ce magazine. Abonnez-vous gratuitement (voir ci-dessous).

Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Follow Le magazine en ligne de la Fondation littéraire Fleur de Lys on WordPress.com
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :