« Notre rôle est d’interroger les formes de la pensée »

Dialogue entre Sandra Laugier et Geoffroy de Lagasnerie :

« Notre rôle est d’interroger les formes de la pensée »

(1/2)


Sandra Laugier est philosophe. Professeure de philosophie à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, elle dirige le Centre de philosophie contemporaine de la Sorbonne (PhiCo). Auteur de nombreux ouvrages, tels que Recommencer la philosophieLa philosophie américaine aujourd’hui (PUF, 1999 – nouvelle édition augmentée, Vrin, 2014), Faut-il encore écouter les intellectuels ? (Bayard, 2003) ou encore Pourquoi désobéir en démocratie ? (avec Albert Ogien, La Découverte, 2010), ainsi que plusieurs ouvrages autour de la pensée de Wittgenstein et la philosophie américaine.


Geoffroy de Lagasnerie est philosophe et sociologue. Professeur à l’École nationale supérieure d’arts de Paris-Cergy, il est l’auteur notamment de L’Art de la révolte. Snowden, Assange, Manning (Fayard, 2015), Logique de la création (Fayard, 2011). Il dirige la collection « à venir » aux éditions Fayard. En 2016, il a publié Juger. L’Etat pénal face à la sociologie (Fayard), livre autour duquel nous avions réalisé un entretien. En janvier 2017, il publie Penser dans un monde mauvais (PUF), l’occasion de ce dialogue autour de la figure et du rôle de l’intellectuel, de la réhabilitation de la figure de l’auteur, notamment dans un monde qui est mauvais.

Résumé – Parce que nous vivons dans un monde mauvais, tout auteur doit nécessairement se poser la question de savoir comment ne pas être complice, volontairement ou involontairement, des systèmes de pouvoirs : qu’est-ce qu’écrire dans une société marquée par la violence, la domination, l’exploitation ? Comment concevoir une pratique de la pensée qui ne contribue pas à la perpétuation de ce qui existe mais qui soit, au contraire, oppositionnelle ? Quels sens ont l’art, la culture et le savoir – et surtout : à quelles conditions ont-ils du sens et de la valeur ? Source : Presses universitaires de France (PUF).

Ton ouvrage s‘intitule Penser dans un monde mauvais. Est-ce à dire que la pensée aurait disparu de l’espace public, que nous vivons une époque de la réaction, notamment sur les réseaux sociaux ou sur les plateaux de télévision où des personnes viennent réagir à l’actualité, et qu’il faudrait remettre la pensée au centre ? Est-ce le projet du livre ?

Geoffroy de Lagasnerie : Non ce n’était pas du tout cette idée-là. Il faut se méfier de notre tendance à nous focaliser sur ce qu’il y a de plus visible, c’est-à-dire sur l’espace public et médiatique, sur les idéologies et les idéologues qui circulent. Il y a toujours une histoire plus invisible, plus souterraine, plus latérale de la pensée, qui se maintient dans son autonomie, ses exigences, ses valeurs. Il y a toujours une domination de la pensée sur la non-pensée, qu’elle prenne la forme de pulsions réactives ou d’énoncés doxiques. Ce n’est pas parce que les idéologies réactionnaires ou conservateurs sont plus visibles ou font plus de bruit, qu’elles sont plus existantes : au contraire, elles se définissent négativement par rapport à ce qui leur échappe et sont obsédées par les discours de l’avant-garde.  Je pense également que les blocs discursifs réactionnaires disparaissent d’autant plus vite qu’ils sont plus visibles: ils sont soutenues par des systèmes conjoncturels et comme la conjoncture changera, ils disparaîtront avec elle. Je précise quand même qu’il faut se méfier du piège qui consiste à associer discours conservateurs ou réactionnaires au “visible”, au “médiatique”, car cela conduit à oublier la quantité d’énoncés politiquement nocifs qui circulent aussi, en même temps, dans les espaces de la circulation restreinte et académique. La réaction n’a pas son lieu privilégié dans les médias…

Lire la suite

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , ,
Publié dans Actualité au jour le jour

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Entrez votre adresse de courriel pour suivre ce magazine littéraire et être notifié par courriel des nouvelles publications.

Joignez-vous à 1 084 autres abonnés

Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
TÉLÉCHARGEMENTS

Les documents PDF les plus populaires ci-dessous

Un petit détour – Vous êtes redirigés ici pour vous permettre de découvrir ce magazine en ligne avant de télécharger le document demandé. Tous nos documents à télécharger sont d’abord annoncés dans ce magazine. Abonnez-vous gratuitement (voir ci-dessous).

Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Follow Le magazine en ligne de la Fondation littéraire Fleur de Lys on WordPress.com
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :