Forte de son succès, la démarche de jumelage linguistique est étendue à la grande région métropolitaine

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Forte de son succès, la démarche de jumelage linguistique est étendue  à la grande région métropolitaine

Montréal, le 1er février 2019. – Le gouvernement du Québec annonce une subvention de 450 000 $ à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM) pour étendre sa démarche de jumelage linguistique « J’apprends le français » dans la grande région métropolitaine, soit à Longueuil, Brossard et Laval.

La ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Langue française, Mme Nathalie Roy, en a fait l’annonce aujourd’hui, en compagnie de M. Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. Cette subvention supplémentaire permettra de pratiquement doubler le nombre de commerçants bénéficiant de ce programme, qui passera de 120 à 200 pour la période se déroulant jusqu’en avril 2019, alors que le nombre d’étudiants mentors augmentera de 40 à 70.

La démarche consiste à recruter des étudiants universitaires et à les jumeler à des commerçants de proximité, issus de l’immigration, qui maîtrisent peu ou pas le français, afin qu’ils accompagnent ces derniers dans l’apprentissage de la langue française. Pendant trois mois, l’étudiant se rend sur le lieu de travail d’un commerçant pour un atelier de conversation linguistique pratique au cours duquel il transmet à ce dernier des notions qu’il sera susceptible d’utiliser au quotidien dans le contexte de ses fonctions. Les ateliers ont lieu pendant les heures de travail pour assurer la continuité des services. Cette démarche personnalisée et adaptée aux réalités et aux besoins concrets de chaque commerçant est complémentaire à l’offre gouvernementale en francisation.

De plus, les résidents du quartier sont mis à contribution. En effet, pendant toute la durée du processus de francisation, une campagne de sensibilisation menée par la CCMM, intitulée « J’apprends le français – encouragez-moi ! », est déployée dans les médias locaux. Celle-ci encourage la population des arrondissements concernés à soutenir les commerçants dans leur apprentissage du français, en s’adressant à eux en français. En s’assurant de mettre à contribution l’ensemble des acteurs présents dans l’environnement de l’apprenant, le jumelage linguistique contribue à créer des liens dans la collectivité.

Citations

« La démarche de jumelage linguistique auprès des commerçants présente un grand intérêt en raison de son caractère personnalisé et novateur. Ici, le français se rend directement à eux et leur est enseigné à l’intérieur même du commerce, durant le temps de travail, dans un contexte d’interaction avec la clientèle. En mettant à contribution l’ensemble de la communauté, ce programme permet de mettre en lumière les nombreux avantages d’apprendre le français. Notre gouvernement a à cœur de renforcer le fait français dans la région métropolitaine et nous sommes fiers de soutenir cette initiative de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain qui démontre que l’usage de la langue officielle des affaires, des services et du travail au Québec, c’est gagnant pour tout le monde ! »

Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Langue française

« La connaissance du français est essentielle à la réussite en affaires. Le programme « J’apprends le français » répond à un enjeu réel par une approche novatrice qui permet aux petits commerçants d’apprendre le français directement dans leur milieu de travail. Nous sommes fiers d’avoir développé ce programme dont l’efficacité est reconnue par le gouvernement. Nous invitons tous les citoyens à encourager leurs commerçants dans leurs efforts pour apprendre le français. »

Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Faits saillants

  • 2016-2017 marquait la mise en place du projet pilote de jumelage linguistique dans des petits commerces de proximité de l’arrondissement Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce à Montréal. Au total, 30 commerçants de l’arrondissement ont amélioré leurs compétences en français oral en conversant avec 20 étudiants de l’Université de Montréal durant 12 semaines.
  • Consolidée en 2017-2018, une nouvelle entente de subvention a étendu la pratique de jumelage linguistique à trois arrondissements de la Ville de Montréal : Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension et Saint-Laurent. Au total, ce sont 160 commerçants qui ont été recrutés et formés par une vingtaine d’étudiants issus de diverses universités sur le territoire montréalais, et ce sont quelque 50 000 résidents et visiteurs qui ont été mis à contribution comme ambassadeurs de la langue française.
  • En 2018-2019, le renouvellement de l’entente a permis de doubler le territoire couvert par le projet de jumelage, qui s’est étendu à six arrondissements. Au total, ce sont 120 commerçants, pour un total de 360 jumelages, qui auront bénéficié de cette approche personnalisée de francisation. Par ailleurs, 250 000 résidents des territoires couverts ont été sensibilisés et encouragés à communiquer en français avec leurs commerçants.
  • On dénombre précisément 273 jumelages pour les sessions de printemps, d’été et d’automne 2018. L’objectif de progresser d’au moins un niveau à l’oral, sur l’Échelle québécoise des niveaux de compétence en français des personnes immigrantes adultes, a été atteint, et parfois même dépassé, par les commerçants apprenants. Du point de vue plus global des stades d’apprentissage – c’est-à-dire débutant, intermédiaire et avancé –, la progression est aussi prometteuse. En effet, environ les trois quarts des apprenants n’avaient aucune connaissance du français ou étaient considérés comme débutants au moment d’entamer leur session. Au terme de celle-ci, entre le tiers et la moitié d’entre eux avaient atteint un stade intermédiaire ou avancé de compétence à l’oral.
  • À l’automne 2018, la CCMM, en collaboration avec l’Université de Sherbrooke et l’Association des auteurs de l’Estrie, a décliné, pour la première fois à l’extérieur de la grande région métropolitaine, le projet de jumelage linguistique dans la région estrienne. La ministre responsable de la Langue française en a fait l’annonce officielle le 29 octobre 2018.
  • La démarche du jumelage linguistique est emblématique de l’approche privilégiée à travers la Stratégie partenariale de promotion et de valorisation de la langue française 2016-2021. Cette stratégie vise à promouvoir le français comme élément de fierté auprès des Québécois de toutes origines, afin d’en stimuler la vitalité.
  • Cette stratégie quinquennale a pour fondement de renforcer le français comme langue du travail et des services, plus particulièrement auprès des immigrants qui travaillent au sein de petites et moyennes entreprises et qui n’ont pas le français comme langue d’usage courant.
  • Le jumelage linguistique s’adresse précisément à des petits commerces de proximité qui représentent une catégorie d’entreprises non négligeable dans les secteurs ciblés : 10 500 commerces de moins de 10 employés œuvrent à Longueuil, Brossard et Laval, et 4 250 employés non francophones y travaillent.

Liens connexes

 -30-

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec.

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , ,
Publié dans Actualité au jour le jour

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Entrez votre adresse de courriel pour suivre ce magazine littéraire et être notifié par courriel des nouvelles publications.

Joignez-vous à 1 088 autres abonnés

Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
TÉLÉCHARGEMENTS

Les documents PDF les plus populaires ci-dessous

Un petit détour – Vous êtes redirigés ici pour vous permettre de découvrir ce magazine en ligne avant de télécharger le document demandé. Tous nos documents à télécharger sont d’abord annoncés dans ce magazine. Abonnez-vous gratuitement (voir ci-dessous).

Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Follow Le magazine en ligne de la Fondation littéraire Fleur de Lys on WordPress.com
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :