La Fédération québécoise du loisir littéraire réplique aux informations diffusées par la Fondation littéraire Fleur de Lys

Mise au point au sujet des informations diffusées par Serge-André Guay, président éditeur de la Fondation littéraire Fleur de Lys

Montréal, 11 octobre 2018 – La Fédération québécoise du loisir littéraire (FQLL) tient à rectifier les informations diffusées à ses membres et partenaires par Serge-André Guay, président éditeur de la Fondation littéraire Fleur de Lys. La FQLL ne peut que déplorer ces tentatives de déstabilisation. Notre objectif n’est pas de déstabiliser la FQLL mais plutôt de faire la lumière sur la situation. Elle souhaite que le message de la FQLL soit entendu et que la confusion entretenue par celui-ci soit rapidement dissipée avec ce communiqué.

S’il est vrai que la FQLL se trouve dans la situation suivante :

  • retrait en mars dernier de sa reconnaissance de la part du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MÉES), qui donne droit de bénéficier des installations et avantages du Regroupement Loisir et Sport du Québec (RLSQ),
  • ainsi que perte de son aide au fonctionnement du ministère Culture et Communications (MCC), en juillet 2017,

il n’en demeure pas moins qu’actuellement la FQLL est toujours une fédération active, membre régulière du RLSQ. Nous n’avons jamais affirmé et soutenue que la FQLL n’était plus active. Nous avons simplement écrit que «La Fédération québécoise du loisir littéraire dans le trouble jusqu’au cou» (VOIR). Lorsque la période transitoire sera terminée, Noveau : nous apprenons qu’il y a une «période trassitoire» elle deviendra membre affinitaire du Centre québécois des services aux associations (CQSA) géré par le RLSQ. C’est la perte de sa reconnaissance à titre d’organisme national en loisir que la FQLL ne peut plus «bénéficier des installations et avantages du Regroupement Loisir et Sport du Québec (RLSQ)» Elle bénéficiera de certains avantages notamment, des assurances pour les membres collectifs. «Les membres vont renouveler leurs memberships parce qu’ils ne retrouveront pas des assurance aussi peu dispendieuses ailleurs» a soutenu la permanence de la FQLL lors de l’Assemblée générale de juin dernier (2018).

Aussi, contrairement à ce que prétend Monsieur Guay, cette malencontreuse situation n’est pas due au rapport d’analyse et au plan d’action 2018-2020 découlant du processus de planification stratégique qui ont été rédigés par François Derbas, consultant, puisqu’ils furent présentés durant l’assemblée de septembre 2017 et diffusés en octobre 2017, quelques mois après que la FQLL ait reçu une réponse négative du MCC et du MÉES. La FQLL ne dit pas à quoi est due sa situation. Une obligation lorsqu’on veut démentir une source. Et au sujet de notre source, elle est confidentielle, vérifiée et contrevérifiée.

En conséquence, la FQLL avise ses membres et partenaires qu’elle continue à offrir des services et qu’elle poursuit la mise en œuvre de sa planification stratégique 2018-2020. Sans aucune reconnaissance officielle et sans sa principale source de financement (le gouvernement du Québec), la FQLL n’a plus les moyens de ses ambitions.

Le Conseil d’administration et la coordination continuent de travailler avec ses membres Le 15 août dernier le conseil d’administration de la FQLL comptait 4 membres : Carmen Ostiguy, Lisa D’Amico, Robert D’Amico et Diane Robert. Selon les règlement de la FQLL, le conseil d’administration doit compter 7 membres. Mais comme me le disait Madame Diane Robert, orésidente sortante, lors de l’Assemblée générale annuelle en juin dernier, moins le CA compte de membre, plus c’est facile à gérer. Tirez de cette affirmation les conclusions qui s’imposent. et partenaires au foisonnement du loisir littéraire. Plus de cinquante-cinq années se sont écoulées depuis la création de la FQLL; La FQLL souligne souvent le fait qu’elle existe depuis plus de 55 ans. Or, aujourd’hui, le passé de la FQLL n’est plus garant de son avenir. Plusieurs organismes littéraires ne répondent plus aux normes gouvernementales en matières de gestion, de gouvernance et d’impact sur la société. En plus de 55 ans, la Fédération québécoise du loisir littéraire n’a pas été capable d’implanter et de développer une véritable infrastructure en loisir littéraire au Québec. Comme le soulignent des organismes sollicités par la FQLL, «à un moment donné, on en entend parler, puis, plus rien pendant des années». il en reste encore de nombreuses à venir À quel titre ? Avec quelles ressources ? Avec quel impact sur le loisir littéraire au Québec ?. Merci d’appuyer et de faire confiance à la FQLL. Incapable de mobiliser plus d’une dizaine de membres lors de son assemblée générale de juin dernier (2018), incapable de combler tous postes de son conseil d’administration conformément aux règlements de l’organisme, incapable d’implanter et de développer une véritable infrastructure en loisir littéraire dans les régions du Québec depuis plus de 55 ans, la FQLL n’est plus l’organisme national qui s’impose pour répondre aux besoins des Québécois dans le domaine du loisir littéraire. Il nous faut un nouvel organisme national en loisir littéraire.

– 30 –

Source : Lisa D’Amico, présidente du Conseil d’administration
coordination@fqll.ca

communiqué FQLL_11 octobre 2018 (PDF)


Si nécessaire, cliquez pour agrandir.

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , ,
Publié dans Actualité au jour le jour
One comment on “La Fédération québécoise du loisir littéraire réplique aux informations diffusées par la Fondation littéraire Fleur de Lys

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Entrez votre adresse de courriel pour suivre ce magazine littéraire et être notifié par courriel des nouvelles publications.

Joignez-vous à 1 103 autres abonnés

Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
TÉLÉCHARGEMENTS

Les documents PDF les plus populaires ci-dessous

Un petit détour – Vous êtes redirigés ici pour vous permettre de découvrir ce magazine en ligne avant de télécharger le document demandé. Tous nos documents à télécharger sont d’abord annoncés dans ce magazine. Abonnez-vous gratuitement (voir ci-dessous).

Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Follow Le magazine en ligne de la Fondation littéraire Fleur de Lys on WordPress.com
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :