Le CEFRIO dévoile un large portrait de l’achat en ligne et des habitudes des cyberacheteurs au Québec – Livres, journaux et revues en sixième place représentent 16% des achats en ligne

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le CEFRIO dévoile un large portrait de l’achat en ligne et des habitudes des cyberacheteurs au Québec

Combinant les enquêtes Indice du commerce électronique au Québec 2017 et NETendances 2017

Près de six Québécois.es sur dix (58 %) ont effectué un ou des achats en ligne en 2017 – et ceux qui n’achètent pas en ligne y vont pour s’informer. Dans leur panier virtuel, on trouve des produits et services liés particulièrement à la mode ou à l’électronique. Voilà quelques données tirées d’un large portrait des cyberacheteurs au Québec rendu public aujourd’hui par le CEFRIO provenant de deux enquêtes phares sur le commerce électronique au Québec.

En effet, 58 % des Québécois.es ont fait au moins un achat en ligne au cours de 2017, avec un montant moyen par transaction de 107 $ (excluant voyages et transport – dont l’inclusion fait monter la moyenne à 163 $). En considérant la proportion de cyberacheteurs québécois et les statistiques de 2017 sur la population adulte de la province, le total des achats en ligne au Québec est estimé à 9,1 milliard de dollars en 2017, soit une hausse de 13 % par rapport à  2015.

C’est essentiellement parce que les prix sont plus bas en ligne qu’en magasin (41 %), qu’ils ne souhaitent pas s’y déplacer (35 %) ou parce qu’ils sont en mesure d’y magasiner 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 (28 %) que les Québécois.es magasinent sur le Web.

Dans tout ceci, les critères liés à l’âge ou au revenu demeurent déterminants dans le comportement des acheteurs. Ainsi, 76 % des 18 à 34 ans ont fait au moins un achat en ligne en 2017, tout comme 66 % des 35 à 54 ans. Notons également que 79 % des ménages de quatre personnes ou plus font des achats en ligne.

« Cela montre bien que l’achat en ligne, c’est résolument l’affaire de tous, pour tout type de produits ou services », observe Claire Bourget, directrice principale, Recherche et marketing, au CEFRIO.

Enfin, plus le revenu familial est élevé, plus les Québécois.es sont susceptibles d’acheter en ligne,  allant au-delà du seuil de 81 % pour les ménages au revenu de 80 000 $ et plus par an.

Les informations détaillées liées au portrait de l’achat en ligne et des habitudes des cyberacheteurs québécois, ainsi que les données méthodologiques, sont disponibles en ligne :

Que se procurent les cyberacheteurs québécois?

L’Indice du commerce électronique du Québec (ICEQ) 2017 a regroupé les achats en ligne effectués au cours de l’année 2017 en 13 catégories de produits et services. Parmi celles-ci, trois catégories d’achats se démarquent tout particulièrement : la mode (32 % des cyberacheteurs se sont procurés au moins un article de cette catégorie au cours du mois précédent l’enquête de l’ICEQ en 2017), l’électronique (21 %), ainsi que la musique, les films et les jeux vidéo (19 %).

Tout juste derrière arrivent la décoration et les produits pour la maison (17 %), les livres, revues et journaux (16 %), ou encore les produits d’alimentation, santé et beauté (16 %, ce qui représente une hausse de 7 points de pourcentage comparativement à 2014), ainsi que les spectacles, sorties et restaurants (11 %).

L’enquête a permis d’identifier les principaux sites utilisés par les cyberacheteurs, par catégorie d’achats et, de façon générale, des plateformes telle Amazon se démarquent.

« Il n’est pas surprenant de voir Amazon au sommet de la liste des sites Web utilisés par les Québécois.es en 2017, accaparant 15 % des dollars dépensés par ces derniers. D’ailleurs, 34 % d’entre eux y ont fait un achat l’an dernier », explique Claire Bourget.

Certains sites Web québécois se démarquent dans leurs secteurs, dont Simons (6 % des achats du domaine de la mode, 4 % de ceux liés à la décoration), la SAQ (11 % des achats en alimentation, santé et beauté), Renaud-Bray, Archambault et Québec Loisirs (tous à 5 % dans les livres, revues et journaux), ou encore Evenko et Place des Arts (14 % et 8 %, pour ce qui est des spectacles, sorties et restaurants) et Air Canada (15 % des achats en voyage et transport).

De façon générale, ce sont 27 % des dollars dépensés par les Québécois.es qui sont déboursés sur des sites basés au Québec, comparativement à 48 % sur des sites américains.

Enfin, la gratuité de la livraison demeure un critère déterminant lié à l’achat, alors que 88 % des cyberacheteurs trouvent important qu’il n’y ait pas de frais de livraison lors d’un achat en ligne.

Qu’en est-il de ceux qui n’effectuent pas d’achats en ligne?

Le volet commerce électronique de l’enquête NETendance 2017 a également permis de dresser un portrait de ceux qui, même s’ils ont accès au Web, n’achètent pas en ligne, soit 33 % des Québécois.e.s. La préférence pour magasiner sur place (58 %) est la principale raison évoquée par ceux-ci, suivie par les inquiétudes liées à la sécurité (39 %) ou la protection de la vie privée (37 %).

« Néanmoins, le Web fait partie intégrante du processus de magasinage de tous, même ceux qui n’achètent pas en ligne. En effet, 62 % des non-cyberacheteurs y recherchent de l’information avant de faire un achat en magasin. La préférence pour voir, toucher et essayer les produits est le principal motif justifiant l’achat d’un produit en magasin préalablement repéré sur le Web, mais la recherche d’information et de prix se fait beaucoup en ligne avant la visite en magasin », observe Claire Bourget.

À propos de l’Indice du commerce électronique au Québec 2017

L’enquête Indice du commerce électronique au Québec (ICEQ) a interrogé chaque mois de 2017, quelque 500 adultes québécois âgés de 18 ans et plus ayant réalisé au moins un achat sur Internet au cours du mois précédent chaque collecte. Cumulés sur une base annuelle, les résultats de cette enquête présentent le détail de 13 339 achats en ligne de produits et services appartenant à 13 catégories réalisées par plus de 6 000 adultes sur 4 042 sites Web. ICEQ 2017 est réalisée grâce au soutien financier du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, de Desjardins, du Conseil canadien du commerce de détail et de FGL Sports.

À propos de NETendances 2017

L’enquête NETendances du CEFRIO dresse depuis plus de 17 ans un portrait intégré et actualisé des grandes tendances en matière d’utilisation du Web et du numérique au Québec. NETendances 2017 a été réalisé grâce au soutien financier de Desjardins, de Vidéotron, du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, sans oublier la collaboration de BIP Recherche pour la collecte de données.

À propos du CEFRIO

Organisme de recherche et d’innovation, le CEFRIO accompagne les entreprises et les organisations dans la transformation de leurs processus et pratiques d’affaires par l’appropriation du numérique. Membre de QuébecInnove, le CEFRIO est mandaté par le gouvernement du Québec afin d’agir comme accélérateur de la culture numérique dans les organisations. Il recherche, expérimente, enquête et fait connaître les usages du numérique dans tous les volets de la société. Son action s’appuie sur une équipe expérimentée, un réseau de plus de 90 chercheurs ainsi que l’engagement de plus de 250 membres. Son principal partenaire financier est le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation.

– 30-

CEFRIO : Centre facilitant la recherche et l’innovation dans les organisations, à l’aide des technologies de l’information et de la communication (TIC).

Source : CEFRIO | www.cefrio.qc.ca

Téléchargement : Cliquez ici pour télécharger cette étude (PDF).


Livres, journaux et revues représentent 16% et occupent la 6ème place dans les achats en ligne

Tiré de l’Indice du commerce électronique au Québec (ICEQ)

L’Indice du commerce électronique au Québec 2017 a été réalisé grâce au soutien financier du ministère de l’Économie de la Science et de l’Innovation du gouvernement du Québec, de Desjardins, du Conseil Canadien du commerce de détail et de FGL Sports.

Source web

http://iceq.cefrio.qc.ca/donnees/livres-revues-journaux


Enregistrerhttps://infogram.com/montant-depense-en-2017-par-les-cyberacheteurs-quebecois-1hke60xpxe0365r

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Publié dans Documents et livres

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Article explicatif au sujet de notre maison d’édition

Entrez votre adresse de courriel pour suivre ce magazine littéraire et être notifié par courriel des nouvelles publications.

Joignez-vous à 1 109 autres abonnés

Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
TÉLÉCHARGEMENTS

Les documents PDF les plus populaires ci-dessous

Un petit détour – Vous êtes redirigés ici pour vous permettre de découvrir ce magazine en ligne avant de télécharger le document demandé. Tous nos documents à télécharger sont d’abord annoncés dans ce magazine. Abonnez-vous gratuitement (voir ci-dessous).

Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Follow Le magazine en ligne de la Fondation littéraire Fleur de Lys on WordPress.com
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :