Nouveauté : NIETZSCHE – Langage et interprétation, Notes de cours, Fernand Couturier, Fondation littéraire Fleur de Lys

NIETZSCHE
Langage et interprétation
Notes de cours
Fernand Couturier
Fondation littéraire Fleur de Lys,
Lévis, Québec, 2017, 312 pages.
ISBN 978-2-89612-549-4
Édition papier : 24.95$
Édition numérique : GRATUIT (PDF)


PRÉSENTATION

Le contenu de ce livre est le reflet quelque peu modifié d’un cours offert aux étudiants de la faculté de philosophie de l’UQAM (Université du Québec à Montréal) à l’hiver 1993.

Nietzsche est reconnu comme le philosophe de la Mort de Dieu, du Surhomme, de la Volonté de puissance et de l’Éternel retour de l’identique. De ces idées il est évidemment question. Et elles y reçoivent comme ensemble une critique qui leur déniche une importante inconséquence interne.

Mais cette œuvre nietzschéenne offre aussi une large part à la nature du Langage ainsi qu’à l’Interprétation. Cette dernière reçoit une attention particulière. Nietzsche la présente comme la tâche dévolue à la lecture accomplie par tout esprit libre. Il convient en effet de lire dans une perspective créatrice et transformatrice pour ce qui vient.

Le lecteur est ainsi invité à devenir poète de l’avenir. Poète herméneute dont la parole créatrice sauve le déjà dit en le hissant dans l’ouverture d’une nouvelle origine et en l’adaptant à ses propres exigences.

L’interprétation prend ainsi le relais dans le cours du langage créateur.


EXTRAIT

AVANT-PROPOS

Le texte de ce livre a été conçu et écrit à partir des notes données aux étudiants en philosophie lors du dernier cour donné à l’UQAM pendant le semestre d’hiver 1993, immédiatement avant ma retraite de l’enseignement. La rédaction, pour l’essentiel, eut lieu pendant les premières années de la retraite. Elle a été revue et modifiée au printemps-été 2017.

PRÉFACE

Dans ce livre tenteront de se rencontrer les idées directrices de la pensée de Nietzsche, la capacité de relance d’une pensée inhérente à l’interrogation heideggérienne ainsi que le stimulant interprétatif dégagé par l’auto-compréhension contemporaine de l’herméneutique sous l’influence des travaux de Hans-Georg Gadamer. C’est dire que ce livre veut se situer au carrefour des questions qui ont animé les cours que j’ai eu le plaisir de donner à l’UQAM sur Heidegger, Nietzsche et l’Herméneutique pendant plusieurs années.

Un livre où se reflète l’idée que la pensée d’un penseur est toujours à un saut plus loin que la place occupée par les signes du discours formulé, et que pour l’accompagner dans le développement de ses possibilités il faut s’engager dans l’ouverture du monde et de l’être qui la supportent et la distendent. Cet engagement est celui de l’interprétation qui, selon une perspective contemporaine, ne laisse intact ni le lecteur ni cela que celui-ci lit. Voilà pour la méthode ou le chemin qui sera emprunté. C’est, dans ce cas-ci, le cheminement de la pensée elle-même. Ce n’est donc pas une méthode au sens d’un instrument plus ou moins arbitrairement choisi et tout simplement utilisé pour soumettre un objet à un traitement purement cognitif et objectif.

Par ailleurs, ce livre voudra rester près des particularités de la pensée de Nietzsche. Une pensée qui s’alimente aux paradoxes ou qui fréquente les extrêmes; une pensée en voyage qui modifie sans relâche le panorama et maintient un effet de dépaysement; une pensée qui, par une impitoyable perspicacité, pratique inlassablement des trouées dans les remparts de l’habituel ou de ce qui est; une pensée qui est invitation continuelle à être soi-même, i.e. à devenir autre; une pensée inspirée plutôt que besogneuse, i.e. animée par un instinct de créativité; une pensée qui pousse sans cesse à prendre le large dans la liberté, mais qui suggère en même temps le désarroi de l’astronaute échappant à son orbite, et fait éprouver le mal du pays et de ses assises; une pensée qui par sa tournure langagière, peut-être obligée, risque de provoquer un mortel ennui si ne s’ouvre un quelconque horizon pour la réalité répétitive qui bat lourdement en elle. Ces particularités peuvent se synthétiser dans ce qu’on appelle plus académiquement le renversement des valeurs: la critique des valeurs anciennes qui prévalent et l’instauration de valeurs nouvelles. Et à son tour ce renversement des valeurs peut se comprendre, selon ce que Heidegger a retenu, comme les quatre idées fondamentales de Nietzsche: la mort de Dieu, le surhomme, la volonté de puissance et l’éternel retour de l’identique.

La démarche que se propose ce livre, en suivant le fil conducteur de l’interprétation heideggérienne et gadamérienne et son rapport au langage, voudrait ainsi présenter le paysage mouvant de la pensée de Nietzsche et laisser apparaître l’articulation et le sens de ces quatre idées dites fondamentales.


AU SUJET DE L’AUTEUR

Fernand Couturier

Né en 1928 à Saint-Joseph du Madawaska au Nouveau-Brunswick dans une famille paysanne, l’auteur fait ses études classiques au Collège de Saint-Laurent à Montréal. Il étudie ensuite en théologie dans les années 50 pour ensuite enseigner au Collège de Saint-Laurent. Il obtient une licence (maîtrise) en philosophie à Paris en 1961.

Tout en enseignant cette matière toujours au même collège, il entreprit en 1963 une scolarité de doctorat en philosophie à l’Université de Montréal. De 1964 à 1967, il travailla sur la pensée de Martin Heidegger, à Freiburg im Breisgau, sous la direction de Bernhard Welte. « Monde et être chez Heidegger » lui permit d’obtenir le doctorat en philosophie de l’Université de Montréal en 1968. Il devint professeur de philosophie allemande contem­poraine à l’UQAM de 1970 à 1993, moment où il prit sa retraite. Pendant cette période, il joint à l’enseignement différentes tâches de direction dans la même université : Module de philosophie de 1978 à 1980; Département de philosophie de 1980 à 1985; Pro­grammes d’études interdisciplinaires sur la mort de 1985 à 1990. C’est en dirigeant ces derniers programmes qu’il fonda la revue Frontières, organe de recherche et de diffusion sur différentes problématiques de la mort et du deuil.

« Monde et être chez Heidegger », 584 pages, a été publié aux Presses de l’Université de Montréal en 1971. Publication d’articles en philosophie dans différentes revues, et collaboration à quelques collectifs. Puis en 1990, « Herméneutique », 211 pages, parut chez Fides.

Retraité de l’enseignement en 1993, et au fil de l’actualité des années qui suivirent le référendum de 1995, l’auteur travailla sur un projet de philosophie du langage et de l’histoire appliquée au Québec. Ce qui donna le livre « Un peuple et sa langue », publié par Fondation littéraire Fleur de Lys en 2004.

À partir des années 2000, dans le contexte de rencontres avec un groupe d’amis, il élabora « Mots de Noël » paru pour la pre­mière fois en 2004 chez Fondation littéraire Fleur de Lys, et en trois autres éditions progressivement augmentées publiées par le même éditeur en 2007, 2010 et 2016. Avec la dernière édition se termine l’expérience des Mots de Noël.

En 2015, l’auteur nous propose « Régime de l’être », condi­tion humaine, en suite d’une longue fréquentation des œuvres de Martin Heidegger.

Et pour 2016, il nous offre un essai sous le titre « Mythes Religions Laïcité » sous-titré « Une aire de liberté » et en 2017 un recueil de textes sous le titre « Mort humaine… suprême Séjour en Être ».


Cliquez ici pour obtenir un exemplaire papier

Cliquez ici pour télécharger votre exemplaire numérique gratuit (PDF)


 

Enregistrer

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , , , , , , ,
Publié dans Nouveaux livres

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Dossier Journée mondiale du livre et du droit d’auteur 23 avril 2019
TÉLÉCHARGEMENTS

Les documents PDF les plus populaires ci-dessous

Un petit détour – Vous êtes redirigés ici pour vous permettre de découvrir ce magazine en ligne avant de télécharger le document demandé. Tous nos documents à télécharger sont d’abord annoncés dans ce magazine. Abonnez-vous gratuitement (voir ci-dessous).

Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Follow Le magazine en ligne de la Fondation littéraire Fleur de Lys on WordPress.com
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives

Entrez votre adresse de courriel pour suivre ce magazine littéraire et être notifié par courriel des nouvelles publications.

Joignez-vous à 1 073 autres abonnés

%d blogueurs aiment ce contenu :