Opuscules, l’application mobile par excellence pour la diffusion de la littérature québécoise

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Opuscules, l’application mobile par excellence pour la diffusion de la littérature québécoise

Montréal, 13 novembre 2017 — Il y a deux ans, l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) a lancé la première application de littérature québécoise mobile, Opuscules, qui présentait sur téléphone de courts textes inédits d’écrivains primés et plus de 200 blogues littéraires. La nouvelle version d’Opuscules, disponible dès le 16 novembre 2017, va beaucoup plus loin !

Entièrement gratuite, Opuscules sera dorénavant accessible sur tablette, sur ordinateur personnel et sur téléphone mobile. Entre autres nouveautés : un calendrier d’évènements littéraires, une audiothèque, un agrégateur plus étendu ainsi que la possibilité de partager les contenus de l’application sur les réseaux sociaux. Et les textes inédits restent à l’honneur.

Cette nouvelle version d’Opuscules sera lancée au Salon du livre de Montréal, le 16 novembre à 17 h 30 (place Confort TD), lors d’un événement qui soulignera aussi le 40e anniversaire de l’UNEQ.

Le développement de cette deuxième mouture d’Opuscules s’inscrit dans le cadre du développement de partenariat Littérature québécoise mobile dont les recherches sont financées par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada. Opuscules, revue et augmentée, est le fruit d’une étroite collaboration entre l’équipe médiatique du Laboratoire NT2 de l’Université du Québec à Montréal, le Réseau Koumbit, l’UNEQ ainsi que la directrice artistique et illustratrice Marie-Anne C. Duplessis. D’autres collaborateurs s’ajoutent à l’aventure d’Opuscules et contribueront aux contenus disponibles sur l’application, dont le Groupe Nota bene, les Éditions du Noroît, l’organisme La poésie partout et la revue Lettres québécoises.

Logo de l’application Opuscule

Quoi de neuf ?

Vous pourrez désormais vous connecter à l’application par le biais de vos comptes Facebook et Google, créer une liste de vos contenus favoris, être notifié des nouveaux contenus mis en ligne sur l’application et vous pourrez partager les contenus à partir de vos comptes Twitter et Facebook.

Vous aurez accès à une sélection d’annonces d’événements littéraires se déroulant partout au Québec (soirées de lectures, performances, festivals et off-festivals, happenings, etc.), calendrier développé en collaboration avec l’organisme La poésie partout.

La nouvelle mouture de l’Anthologie UNEQ, intitulée À lire, vous donnera accès à deux nouveaux textes inédits par mois. À noter qu’une soixantaine de textes, signés par des gagnants de prix littéraires membres de l’UNEQ, seront accessibles dès le lancement. Certains de ces textes seront désormais accompagnés de leur version audio.

L’Audiothèque vous donnera accès à des enregistrements provenant de soirées de lectures, de tables rondes, de conférences, d’émissions littéraires, et plus ! Des intervenants du milieu littéraire, notamment la revue Lettres québécoises et le Groupe Nota bene, vous proposeront des contenus audio à écouter sur une base régulière.

Finalement, un bottin recensera les individus (essentiellement des écrivains), les organismes, revues, maisons d’édition, etc., qui sont liés à des contenus présents sur Opuscules. Les fiches des auteurs ont été bonifiées et affichent désormais le fil Twitter de l’auteur ou de l’instance référencée, les contenus qui lui sont liés sur Opuscules ainsi que les œuvres (livres et contributions à des revues) disponibles sur leslibraires.ca.

À propos de Littérature québécoise mobile

Logo du projet «Littérature québécoise mobile : pratiques littéraires d’écriture et de lecture en contexte numérique»

Littérature québécoise mobile : pratiques littéraires d’écriture et de lecture en contexte numérique est un développement de partenariat subventionné par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH, 2016-2019) impliquant l’Université du Québec à Montréal (Bertrand Gervais), l’Université Laval (René Audet), l’Université Concordia (Sophie Marcotte), Marcello Vitali Rosati (Université de Montréal), Alexandra Saemmer (Université Paris 8), TOPO — Laboratoire d’écritures numériques, l’Union des écrivaines et écrivains québécois et la Maison de la littérature de L’Institut canadien de Québec. Il vise à mieux comprendre les formes actuelles de mobilité de la littérature québécoise et à assurer sa visibilité sur de nouvelles plateformes tout en consolidant le virage numérique des pratiques littéraires d’écriture et de lecture. Il s’agit d’un projet de connexion qui vise l’accessibilité et l’utilisation de connaissances issues de la recherche que ce soit au sein même de l’université comme des communautés littéraires, du milieu du livre et des communautés de lecteurs.

À propos de l’UNEQ

Depuis 40 ans, l’Union des écrivaines et des écrivains québécois regroupe des poètes, des romanciers, des auteurs dramatiques, des essayistes, des auteurs pour jeunes publics et des auteurs d’ouvrages scientifiques et pratiques. L’UNEQ, qui représente actuellement plus de 1 600 auteurs, travaille à la promotion et à la diffusion de la littérature québécoise, au Québec, au Canada et à l’étranger, de même qu’à la défense des droits socioéconomiques des écrivains.

— 30 —

Source : Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ).


Littérature québécoise mobile : pratiques littéraires d’écriture et de lecture en contexte numérique

L’objectif du développement de partenariat « Littérature québécoise mobile : pratiques littéraires d’écriture et de lecture en contexte numérique » est d’accroitre notre compréhension des formes actuelles de mobilité de la littérature québécoise et, ce faisant, d’oeuvrer à assurer sa visibilité sur de nouvelles plateformes, ainsi que de consolider le virage numérique des pratiques littéraires d’écriture et de lecture. Il s’agit d’un projet de connexion, qui vise à accroître l’accessibilité et l’utilisation de connaissances issues de la recherche que ce soit au sein même de l’université comme des communautés littéraires, du milieu du livre et des communautés de lecteurs.

La question posée est avant tout celle des pratiques et non celle des développements technologiques. Comment les écrivaines et les écrivains se servent-ils des nouveaux médias et dispositifs numériques ? Comment les conduire à se servir des dispositifs numériques pour écrire, proposer des textes, les diffuser et rejoindre leurs lecteurs ? De la même façon, comment se servir des dispositifs numériques comme tremplins pour discuter de littérature, la mettre en scène et en jeu, imaginer de nouvelles formes littéraires ? Il ne suffit pas qu’il y ait des technologies pour que des pratiques naissent, il faut des milieux pour les encadrer.

Il s’agit d’examiner l’impact des modifications des supports de l’écrit sur les pratiques littéraires, tant du point de vue de l’écriture que de la lecture. Pour ce faire, trois chantiers sont proposés. Ils exploitent les divers versants de la pratique littéraire, mais aussi les dispositifs de conservation et de diffusion des textes, de même que les institutions qui encadrent la pratique. Ces chantiers sont : C1– Imaginer les livres augmentés qui offrira une base de données dédiée aux formats électroniques, nouvelles plateformes et écrans tactiles ; C2– Littérature québécoise mobile: fabrique du numérique, qui tablera sur une deuxième version d’Opuscules, l’application pour tablette tactile développée par le NT2 et l’UNEQ, comme tremplin à une série de recherches menées en collégialité ; C3– Événementialisation des pratiques littéraires numériques, où le numérique est abordé non comme un ensemble de dispositifs, froids et distants, mais comme une occasion de renouveler les pratiques littéraires et d’assurer par leur biais des liens communautaires.

Source : Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises.

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , , , , , , , ,
Publié dans Actualité au jour le jour

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Ce site web est sous licence Creative Commons – Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.5 Canada (CC BY-NC-ND 2.5 CA)
Article explicatif au sujet de notre maison d’édition

Entrez votre adresse de courriel pour suivre ce magazine littéraire et être notifié par courriel des nouvelles publications.

Joignez-vous à 1 223 autres abonnés

Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
TÉLÉCHARGEMENTS

Les documents PDF les plus populaires ci-dessous

Un petit détour – Vous êtes redirigés ici pour vous permettre de découvrir ce magazine en ligne avant de télécharger le document demandé. Tous nos documents à télécharger sont d’abord annoncés dans ce magazine. Abonnez-vous gratuitement (voir ci-dessous).

Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Follow Appui-livres on WordPress.com
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
Recherche par catégorie
%d blogueueurs aiment cette page :