«L’économie de la culture en danger?», avec Gérald Fillion de RDI Économie

J’ai regardé pour vous !

Le 21 septembre dernier (2017), le journaliste Gérald Fillion de RDI Économie a animé une émission spéciale sur le thème «L’économie de la culture en danger ?». Voici le communiqué de presse émis par Radio-Canada au sujet de cette émission spéciale, la vidéo de l’émission (en quatre segments) et mon appréciation.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
RADIO-CANADA

L’ÉCONOMIE DE LA CULTURE EN DANGER?

GÉRALD FILLION POSE LA QUESTION DANS UNE SPÉCIALE DE RDI ÉCONOMIE

Lundi 18 septembre 2017 – La culture représente un levier fondamental pour l’économie du Québec et du Canada qui se traduit par des centaines de milliers d’emplois. Mais plusieurs menaces semblent peser sur l’économie de la culture. Gérald Fillion fait le point sur cette question d’actualité dans le cadre d’une émission spéciale d’une heure de RDI ÉCONOMIE, le jeudi 21 septembre à 18 h sur ICI RDI.

La concurrence féroce de géants de la distribution de télé en ligne comme Netflix, l’effondrement du marché du cd au profit du commerce électronique, le fait que la culture est souvent la première à faire les frais de l’austérité des gouvernements, sans parler des menaces que les accords internationaux, et notamment la renégociation de l’ALÉNA, font peser sur « l’exception culturelle » sont autant de facteurs pouvant fragiliser l’industrie culturelle.

Trois reportages nous éclaireront sur des rouages de cette économie : Louis-Philippe Ouimet nous aide à comprendre l’industrie de la musique et le partage des redevances qui y sont associées. Olivier Bachand montre comment se décortique le financement d’une grande série dramatique ou de variétés à la télé, tandis que Laurent Therrien aborde l’évolution du comportement des consommateurs de télé avec la présence croissante de Netflix, mais bientôt d’Apple, Google et Facebook dans l’univers des séries télévisées.

Parmi les invités de Gérald Fillion qui aborderont ces diverses questions, on note Marwah Rizqy, fiscaliste et professeure à l’Université de Sherbrooke, qui traitera des enjeux entourant une éventuelle taxation de Netflix; l’entrepreneur bien connu Alexandre Taillefer, associé principal de XPNDCapital, s’intéressera à la possibilité de voir émerger un Amazon québécois; David Bussières du duo Alfa Rococo, porte-parole du Regroupement des artisans de la musique, abordera la problématique de la distribution des sommes provenant de l’écoute de la musique en ligne; et Marie-Josée Raymond, cofondatrice et codirectrice d’Éléphant : mémoire du cinéma québécois visant à préserver ce patrimoine par la numérisation, discutera du contrôle de la culture dans un pays comme le Canada.

Selon Statistiques Canada, la culture représentait en 2010 3 % de l’ensemble de l’économie canadienne, soit une production de 93,2 milliards de dollars, dont près de 15 milliards provenant de l’audiovisuel et des médias interactifs. De plus le secteur culturel représentait 3,7 % de l’emploi total au pays, soit 647 000 emplois. Un secteur beaucoup plus névralgique qu’on pourrait le penser. L’économie de la culture en danger? Une question incontournable à RDI ÉCONOMIE, le jeudi 21 septembre à 18 h.

Journaliste à la recherche : Louise Brassard
Réalisateur : Sylvain Lampron
Rédactrice en chef : Dominique Marcotte

– 30 –

Source : Radio-Canada


Regarder l’émission

Cliquez sur les liens

https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Frdieconomie%2Fvideos%2F692657734253101%2F&show_text=0&width=560

(1/4) L’économie de la culture en danger ? Comment assurer la production et la création au Canada face aux géants Google, Apple, Facebook, Netflix ?

https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Frdieconomie%2Fvideos%2F692660347586173%2F&show_text=0&width=560

(2/4) L’économie de la culture en danger ? Est-ce qu’on devrait adopter la taxe Netflix ?

https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Frdieconomie%2Fvideos%2F692663560919185%2F&show_text=0&width=560

(3/4) L’économie de la culture en danger ? Quelles sont les solutions pour améliorer la rémunération des artistes en musique alors que Spotify donne si peu ?

https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Frdieconomie%2Fvideos%2F692667770918764%2F&show_text=0&width=560

(4/4) L’économie de la culture en danger ? Que devrait faire la ministre du Patrimoine canadien Mélanie Joly pour protéger les industries créatives au Canada ?


À voir aussi

Cliquez sur le lien

https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Frdieconomie%2Fvideos%2F482614065257470%2F&show_text=0&width=560

La ministre du Patrimoine canadien Mélanie Joly envisage une réforme de l’encadrement de l’industrie de la culture. Tout est sur la table. Entrevue avec Mélanie Joly.


À lire aussi

Que fait le gouvernement Trudeau pour protéger l’industrie culturelle?, Gérald Fillion, RDI Économie, 19 septembre 2017

Est-ce que Google, Facebook, Netflix ont l’oreille attentive d’Ottawa?, Gérald Fillion, RDI Économie, 16 juin 2017


La ministre Joly présentera une vision pour les industries créatives canadiennes

Avis aux médias

OTTAWA – L’honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien, prononcera un discours le jeudi 28 septembre au Club économique du Canada afin de présenter la vision pour les industries culturelles et créatives canadiennes dans un monde numérique.

Les représentants des médias sont invités à venir prendre des photos au début de l’activité. Il y aura un point de presse à la suite du discours de la ministre Joly.

De plus, il sera possible de prendre des photos et des images génériques lors d’une activité connexe qui aura lieu plus tôt dans la journée (détails à préciser).

Les gens des quatre coins du pays auront l’occasion de suivre cette activité et d’y participer par l’entremise d’une discussion en direct sur Facebook. Ainsi, un très grand nombre de Canadiens auront la possibilité de participer et de se mobiliser. Ce discours sera prononcé à d’autres occasions. Les dates seront annoncées prochainement.

Veuillez noter que les renseignements sont susceptibles de changer sans préavis et qu’il s’agit de l’heure locale.

Source : Patrimoine canadien


Mon appréciation

Serge-André Guay, président éditeur
Fondation littéraire Fleur de Lys

Cette émission spéciale m’a déçu. J’accorde une notre de 3/5 en raison de l’effort déployé par le journaliste Gérald Fillion et son équipe. La question posée, «L’économie de la culture en danger ?» mettait en cause les géants Google, Apple, Facebook, Netflix, Amazon… Personnellement, je ne suis pas friand de critiques des géants du web par l’industrie québécoise de la culture parce que cette dernière ne s’est pas encore dotée des outils numériques de base, et ce, non pas par manque d’argent, mais plutôt par méconnaissance du domaine.

Le meilleur exemple concerne la «découvrabilité» des produits culturelles québécois sur le web, un sujet brièvement abordé lors de cette émission spéciale. L’adage bien connu dans le monde du marketing, «Plus c’est vu, plus c’est vendu», s’applique tout autant dans l’univers numérique du web. Ainsi, il faut respecter certaines règles de base pour qu’un produit (une annonce d’un produit) soit dans les premiers résultats affichés aux internautes par les moteurs de recherche.

Je pense ici aux mots-clés à coder dans une page web et dans le fichier numérique d’un produit, à la rédaction du texte d’une page web en fonction de son repérage et de son analyse par les moteurs de recherche. La rédaction de textes pour une page web est une spécialité que bon nombre de joueurs de l’industrie culturelle québécoise connaissent à peine. Il en va de même du code (HTML) d’une page web. Et c’est sans compter les règles de base du référencement.

À SUIVRE

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Publié dans Votre éditeur prend position
One comment on “«L’économie de la culture en danger?», avec Gérald Fillion de RDI Économie
  1. […] car sans la demande, il n’y a pas de possibilités de développement de l’industrie (source : L’économie de la culture en danger?, Rdi Économie, 21 septembre 2017). Il a raison… depuis la fin des années […]

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Article explicatif au sujet de notre maison d’édition

Entrez votre adresse de courriel pour suivre ce magazine littéraire et être notifié par courriel des nouvelles publications.

Joignez-vous à 1 118 autres abonnés

Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
TÉLÉCHARGEMENTS

Les documents PDF les plus populaires ci-dessous

Un petit détour – Vous êtes redirigés ici pour vous permettre de découvrir ce magazine en ligne avant de télécharger le document demandé. Tous nos documents à télécharger sont d’abord annoncés dans ce magazine. Abonnez-vous gratuitement (voir ci-dessous).

Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Follow Le magazine en ligne de la Fondation littéraire Fleur de Lys on WordPress.com
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :