Il n’y a rien de plus provoquant que de me suivre de trop près !

saguay.12345La journaliste Catherine Lalonde, directrice du cahier LIVRES au quotidien LE DEVOIR a eu quelques retours au sujet de ma participation à son article LA CHAÎNE DU LIVRE – QUI DIT QUOI ? On lui a demandé ce que je faisais là dans cet article, comme quoi quelques intervenants de l’industrie traditionnelle du livre s’appliquent à la pratique de l’exclusion à mon égard même lorsque je fais une timide sortie dans les médias.

Il faut dire que je ne me gêne pas pour critiquer notre industrie du livre depuis plus de dix ans maintenant. Car je me sens concerné. En effet, à titre de citoyen, je suis, tout comme vous, bailleur de fonds de l’industrie traditionnelle du livre par mes taxes et mes impôts.

Je crois que cette industrie s’étonne de ce que je sois encore là avec notre Fondation, dix ans plus tard et sans aucune subvention, et toujours aussi cinglant.

Mais je ne croyais pas que la moindre de mes sorties dans les médias intéressait certains membres de cette industrie du livre au point de questionner une journaliste qui me donne la parole. Ils me suivent de plus près que je le pensais.

Or, prenez bonne note que j’ai la très mauvaise habitude de freiner subitement lorsque lorsque la distance entre moi et celui qui me suit ne m’apparaît plus sécuritaire.

Ainsi, il faut lire entre les lignes lorsque j’écris que le gouvernement est pris au piège de la Loi 51 (la fameuse Loi du livre). J’ai le pied prêt à appuyer sur les freins.

Est-ce qu’un autre mémoire s’impose pour sensibiliser les nouveaux élus Libéraux au piège dans lequel l’industrie traditionnelle du livre tient le gouvernement alors qu’ils réfléchissent aux alternatives à l’instauration d’un prix unique du livre pour vernir en aide aux libraires. 

Ce n’est pas que je me reconnais quelques pouvoirs d’influence sur le gouvernement et qui que ce soit d’autres d’ailleurs. Ce n’est pas non plus parce que je souhaite tirer quelques avantages personnels ou professionnels.

C’est plutôt parce que je suis un homme de cause et de principes. J’ai épousé l’écriture, le livre et la lecture à l’adolescence et je n’entends pas m’en divorcer pour le plaisir de quelques biens pensants. J’insiste : je suis très heureux en ménage avec l’écriture, le livre et la lecture. Et j’agis en bon père de famille, critiques comprises.

Alors, quand vous avez quelque chose à dire à mon sujet, ayez le courage de me le dire en premier !

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Publié dans Votre éditeur prend position
2 comments on “Il n’y a rien de plus provoquant que de me suivre de trop près !
  1. […] La journaliste Catherine Lalonde, directrice du cahier LIVRES au quotidien LE DEVOIR a eu quelques retours au sujet de ma participation à son article LA CHAÎNE DU LIVRE – QUI DIT QUOI ? On lui a de…  […]

  2. […] ministre de la Culture et des Communication en 2016 comme le l’ai annoncée dans mon article « Il n’y a rien de plus provoquant que de me suivre de trop près ! […]

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Les mots nouveaux des dictionnaires Le Robert 2022 (cliquez sur l’image)
DOSSIER
Follow Appui-livres on WordPress.com
Ce site web est sous licence Creative Commons – Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.5 Canada (CC BY-NC-ND 2.5 CA)
Article explicatif au sujet de notre maison d’édition
Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Se connecter
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
Recherche par catégorie
%d blogueueurs aiment cette page :