Londres interdit les livres en prison

800px-Tour_de_Londres,_Angleterre

Ce fichier est disponible selon les termes de la licence Creative Commons paternité – partage à l’identique 3.0 (non transposée)

humanite2010_logo

Monde – le 2 Avril 2014

Europe

Londres interdit les livres en prison

Mots clés : grande-bretagne, marc haddon,

La polémique enfle contre cette mesure des autorités britanniques jugée pour le moins contre-productive dans le cadre de la réhabilitation des prisonniers.

Londres, correspondance. au Royaume-Uni, la polémique enfle suite à la décision du gouvernement d’interdire aux prisonniers de recevoir des livres. La pétition lancée par plusieurs écrivains britanniques réputés a mis l’accent sur ce nouveau règlement, appliqué depuis le 1er novembre dans toutes les prisons britanniques. L’accès aux livres, comme aux produits de beauté ou à une large gamme d’aliments pour végétaliens, est désormais considéré comme 
« un privilège gagnable » par les prisonniers. Alors que le gouvernement a relancé un programme pour forcer ces derniers à « travailler en vue de leur propre réhabilitation, bien se comporter et aider les autres », il a décidé que, afin de favoriser son succès, 
« les objets destinés aux prisonniers ne pourront plus être donnés ou envoyés par des amis ou la famille ».

Lire la suite

——-

actualitte_01

Pas de livres pour les détenus : Prisons les chaînes

Le mercredi 02 avril 2014 à 17:05:09 – 0 commentaire

La guerre est déclarée, entre les écrivains britanniques et le gouvernement. Contre l’interdiction d’envoyer des livres aux prisonniers qui ne se seraient pas bien comportés, les auteurs poursuivent leur vindicte, tentant de faire entendre raison à David Cameron et son secrétaire d’État à la Justice. Mais en renfort, d’autres acteurs, directement venus du monde carcéral, font entendre leur voix.

Mark Haddon, Salman Rushdie, Julian Barnes, Ian McEwan et d’autres, intiment à Chris Grayling de revoir ses positions, et de revenir sur son choix, avant d’être couvert de ridicule. Demandant que soit reconsidérée cette approche, ils assurent, depuis la semaine dernière, comprendre « que les prisons doivent être en mesure d’appliquer des règles incitant les détenus à adopter un comportement correct ». Pour autant, sanctionner les livres, en ce qu’ils sont des « bouées de sauvetage », permettant de renouer avec le monde et la sociabilité, demeure une erreur grave, déjà plusieurs fois dénoncée.

Frances Crook, directrice générale de la Howard League for Penal Reform, s’est jointe à eux. L’interdiction de réception de colis personnels contenant des livres fait partie d’un ensemble plus large que la Justice britannique souhaite mettre en place. Mais pour certaines organisations de défense des droits de l’Homme, cette mesure serait tout bonnement illégale. Comment un secrétaire d’État, fut-il à la Justice, pourrait-il appliquer une nouvelle peine qu’aucun juge n’a validée ?

Lire la suite

——

actualitte_01

Limiter l’accès des prisonniers aux livres : « un acte dégoûtant »

Le gouvernement britannique provoque la colère des romanciers

Le mercredi 26 mars 2014 à 12:16:08 – 1 commentaire

Le Secrétaire d’État britannique à la Justice Chris Grayling attire l’attention des auteurs, qui se remontent les manches. La décision de limiter l’envoi de livres dans les prisons, sous certaines conditions, ne plaît pas du tout aux écrivains du pays. Une fronde emportée par des grands noms de la littérature outre-Manche a décidé de faire reculer le politique. La « fin de la justice douce », qui passe par une pareille discrimination, ça reste un peu en travers de la gorge…

Lire la suite

—–

actualitte_01

Le gouvernement britannique limite l’entrée des livres en prison

« Mettre fin à la justice douce »

Le mardi 25 mars 2014 à 11:57:41 – 0 commentaire

Au fil des mois, la politique du gouvernement britannique de David Cameron se durcit de plus en plus, et s’éloigne d’un objectif de valorisation de la lecture publique. Le Secrétaire d’État à la Justice Chris Grayling a décrété la fin de la « justice douce », et bannit à présent les livres des prisons britanniques. Les détenus devront désormais faire preuve d’un bon comportement avant de pouvoir recevoir des livres de l’extérieur.

Lire la suite

—-

actualitte_01

Livres en prison : Une poète lauréate à la rencontre du ministre de la Justice

Carol Ann Duffy se bat pour l’accès à la lecture des prisonniers britanniques

Le jeudi 03 avril 2014 à 16:48:00 – 0 commentaire

Au concert de protestations qui a suivi l’annonce du secrétaire d’État à la Justice Chris Grayling d’interdire l’envoi de colis – incluant les livres – aux prisonniers, viennent de se mêler les écrivains Julian Barnes, Ian McEwan, Mark Haddon et Carol Ann Duffy, rapporte le Guardian. Désignée poète lauréate du Royaume-Uni en 2009, cette dernière souhaite rencontrer M. Grayling afin de discuter de ses restrictions considérées par beaucoup comme « barbares ».

Lire la suite

—–

actualitte_01

Interdire les livres en prison, de la micro-gestion politicienne

“Fermez une bibliothèque, vous ouvrirez une prison » (Victor Gohu)

Le jeudi 27 mars 2014 à 15:33:03 – 1 commentaire

Après la grogne des auteurs britanniques, et la lettre adressée au premier ministre, David Cameron, cette idée d’interdire les envois de livres aux prisonniers continue de faire jaser. Le ministre de la Justice, Chris Grayling, à l’origine du projet, vient de se prendre une volée de bois vert. L’Inspecteur en chef des prisons, Nick Hardwick, parle d’une « erreur ». Laquelle pourrait coûter cher…

Quand les politiques versent dans la « micro-gestion » de la société, en s’exprimant sur des sujets particulièrement pointilleux, c’est toujours le risque. Le pays est-il à ce point dans une période de croissance que l’on ait désormais le temps de s’intéresser à un sujet aussi spécifique, quand on est ministre de la Justice ?

Lire la suite

—-

actualitte_01

Interdire les livres en prison, contraire aux Droits de l’Homme

Le gouvernement britannique entérine des décisions illégales ?

Le lundi 31 mars 2014 à 18:01:09 – 0 commentaire

Depuis la semaine dernière, le gouvernement britannique a manifestement fait une petite erreur de communication. En décidant de n’autoriser l’envoi de livres aux prisonniers que pour récompenser une bonne conduite, le Secrétaire d’État à la Justice, Chris Grayling s’est attiré les foudres de l’opinion publique. En outre une pétition signée par les plus vifs écrivains du pays, et le PEN qui en rajoute une couche : la décision pourrait être illégale.

« Nous devons mettre un terme à un système judiciaire dans lequel les victimes ont le sentiment d’avoir été abandonnées par une justice qui ne punit pas les individus qui le méritent », expliquait Chris, pour justifier les limites nouvellement imposées. Interdiction de recevoir des colis de l’extérieur, si les prisonniers n’ont pas un comportement irréprochable. Une appréciation bien entendu laissée au libre jugement des responsables d’établissements pénitenciers…

Lire la suite

——

actualitte_01

Restrictions de l’accès à la lecture en prisons, l’Ecosse grogne

Réhabilitation limitée

Le lundi 07 avril 2014 à 12:06:06 – 0 commentaire

Les restrictions appliquées à l’envoi de colis destinés aux prisonniers britanniques, dernièrement introduites par le Secrétaire d’État à la Justice, Chris Grayling, mobilisent les écrivains en faveur de l’accès à la lecture. La mesure présentée par le gouvernement se destinerait à instaurer un système méritocratique, au bénéfice des seuls détenus faisant preuve de bonne conduite aux yeux de l’administration pénitentiaire, et limiter l’accès aux marchandises illicites. Dernières protestations en date, les écrivains Irwine Welsh et Jackie Kay ont critiqué le Scottish Prison Service et une politique qui nuit selon eux à la disponibilité des ouvrages en prison.

Lire la suite

—–

logo-lesinrocks-167x57

Interdit de lire dans les prisons anglaises

Plusieurs écrivains britanniques célèbres ont lancé une campagne contre le gouvernement britannique qui a interdit l’envoi de livres aux personnes incarcérées.

Une nouvelle réglementation, entrée en vigueur en novembre 2013, interdit, pour des prétextes de sécurité et de lutte contre la drogue, aux personnes incarcérées de recevoir des colis provenant de l’extérieur sauf dans des “circonstances exceptionnelles”, type problèmes de santé. Il est désormais impossible d’envoyer des livres, des magazines ou des sous-vêtements aux détenus.

Frances Crook, directrice du Howard League for Penal Reform, a attiré l’attention sur cette mesure dans un article publié dimanche sur le site Politics. Le lendemain, une pétition mise en ligne sur Change.org invitait le secrétaire d’Etat à la justice conservateur Chris Grayling à abandonner cette mesure. Elle a rassemblé plus de 15 000 signatures, dont celle des écrivains Salman Rushdie, Julian Barnes, Ian McEwan, Philip Pullman, Mark Haddon, Susan Hill et Emma Donoghue…

Lire la suite

—–

Autre pays, autre mentalité

slate.fr_001

Au Brésil, un livre lu vaut quatre jours de prison en moins

Au Brésil, les prisonniers peuvent sortir plus tôt de prison s’ils… lisent des livres, rapporte Reuters.

Le Brésil vient en effet de créer une nouvelle sorte de remise de peine. Les détenus des prisons fédérales pourront réduire la longueur de leur peine grâce à la lecture. La décision du gouvernement prévoit quatre jours par livre lu.

Les 473.627 prisonniers du pays pourront ainsi lire jusqu’à 12 œuvres de littérature, de philosophie ou de science par an, gagnant ainsi jusqu’à 48 jours de détention en moins sur une année.

Lire la suite

——

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Publié dans Actualité au jour le jour
One comment on “Londres interdit les livres en prison
  1. […] Monde – le 2 Avril 2014 Europe Londres interdit les livres en prison Mots clés : grande-bretagne, marc haddon, La polémique enfle contre cette mesure des autorités britanniques jugée pour le moins …  […]

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Les mots nouveaux des dictionnaires Le Robert 2022 (cliquez sur l’image)
DOSSIER
Follow Appui-livres on WordPress.com
Ce site web est sous licence Creative Commons – Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.5 Canada (CC BY-NC-ND 2.5 CA)
Article explicatif au sujet de notre maison d’édition
Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Se connecter
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
Recherche par catégorie
%d blogueueurs aiment cette page :