«Le prix unique ne sauvera pas les librairies québécoises», Julien Brault, lesaffaires.com

DOSSIER PRIX UNIQUE DU LIVRE

les_affaires_inteligence_ar

Le prix unique ne sauvera pas les librairies québécoises

Julien Brault . les affaires.com . 31-07-2013 (modifié le 01-08-2013 à 11:37)

BLOGUE. Comme les disquaires et les clubs vidéo, les librairies vendent de la propriété intellectuelle dans des lieux physiques, avec des employés en chair et en os. Alors que la Boîte noire est sous la protection de la loi sur les arrangements avec les créanciers et que le club vidéo Beaubien a annoncé sa fermeture, il va sans dire que ce n’est pas une formule gagnante. En d’autres mots, les librairies vivent sur du temps emprunté.

S’il n’y a pas plus de librairies québécoises qui ont fermé leur porte, c’est en grande partie grâce à la loi 51 qui, adoptée en 1981, contraint les bibliothèques à acheter leurs livres au plein prix, auprès des librairies agréées de leur secteur. Au Canada et aux États-Unis, les bibliothèques achètent directement auprès des éditeurs et des distributeurs, de qui elles obtiennent des tarifs préférentiels.

Lire la suite

Le prix unique, une mesure tournée vers le passé

Clément Laberge, vice-président de De Marque, qui agit comme distributeur de livres numériques, participera à la commission parlementaire qui se penchera sur la question du prix unique. Joint au téléphone, il m’a expliqué qu’une éventuelle loi, par exemple, pourrait contourner les détaillants n’ayant pas de présence au Québec en récompensant les éditeurs qui s’assurent que leurs livres ne font pas l’objet de remises dépassant le seuil établi par la loi. Si vous vous intéressez à la question, je vous invite à suivre son blogue. Il y a d’ailleurs publié mercredi un billet sur cet enjeu, qui constitue le premier d’une série.

(…)

Dans les faits, le prix unique est essentiellement une mesure défensive conçue dans le contexte de l’émergence des grandes surfaces généralistes dans les années 1970 et 1980. Que l’industrie du livre y consacre de l’attention en 2013, alors que les rôles de tous les acteurs de l’industrie du livre sont à repenser, c’est plutôt triste. Ce retournement sur soi-même ressemble à s’y méprendre à la réaction de l’industrie du vêtement qui, dans les années 2000, réclamait des quotas d’importation.

Lire la suite

____________________________________________________

Notre dossier sur le prix unique du livre

—–

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Publié dans Dossier : Prix unique du livre (Consultation-Votre opinion)
One comment on “«Le prix unique ne sauvera pas les librairies québécoises», Julien Brault, lesaffaires.com
  1. […] 10 AOÛT 2013 : «Le prix unique ne sauvera pas les librairies québécoises», Julien Brault, lesaffaires.com […]

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

TÉLÉCHARGEMENTS

Les documents PDF les plus populaires ci-dessous

Un petit détour – Vous êtes redirigés ici pour vous permettre de découvrir ce magazine en ligne avant de télécharger le document demandé. Tous nos documents à télécharger sont d’abord annoncés dans ce magazine. Abonnez-vous gratuitement (voir ci-dessous).

Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Follow Le magazine en ligne de la Fondation littéraire Fleur de Lys on WordPress.com
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives

Entrez votre adresse de courriel pour suivre ce magazine littéraire et être notifié par courriel des nouvelles publications.

Joignez-vous à 1 051 autres abonnés

%d blogueurs aiment ce contenu :