Le programme «Arts et Lettres» cède sa place à «Culture et communication» dans les collèges québécois

REVUE DE PRESSE

Cégeps – C’est la fin du programme arts et lettres

La littérature n’est plus qu’une «option» dans le nouveau programme culture et communication

Exit le programme collégial arts et lettres, bonjour culture et communication. Le ministre de l’Enseignement supérieur, Pierre Duchesne, a officiellement approuvé le 18 avril dernier le nouveau programme d’études préuniversitaires qui devra entrer en vigueur dès l’année scolaire 2015-2016 dans tous les cégeps du Québec. Un changement pas seulement cosmétique qui suscite déjà de vives réactions. Lire la suite

Fin du programme arts et lettres – Nécessaire Renaissance

Le changement de nom du programme « arts et lettres » pour « culture et communication », au niveau collégial, n’est que « cosmétique », s’est défendu le ministre de l’Enseignement supérieur Pierre Duchesne. Car le nombre d’heures d’enseignement de la littérature y augmentera. « Ce sont des mots qui ne me font pas peur », a-t-il ajouté. Pourquoi alors expulser les « lettres » du nom du programme ? Pourquoi faire de la littérature une simple option dans ce nouveau cursus ? Lire la suite

Cégep – La littérature reste essentielle, assure le ministre Duchesne

Le programme arts et lettres ne disparaît pas, mais il se modernise et change de nom, a tenu à préciser le ministre de l’Enseignement supérieur, Pierre Duchesne. Il répondait ainsi aux inquiétudes suscitées par le nouveau programme d’étude collégiale culture et communication, dont Le Devoir a présenté les grandes lignes mercredi. « On rebaptise le programme culture et communication et, dans les options, il y a toutefois l’option littérature », a-t-il assuré. Lire la suite

Cégeps : le programme arts et lettres disparaîtra

Le ministre de l’Enseignement supérieur, Pierre Duchesne, a annoncé la fin du programme collégial arts lettres. À partir de l’automne 2015, la littérature ne sera plus qu’une des sept options du nouveau programme de culture et communication. Est-ce que les livres et les lettres perdent du terrain dans les cégeps? Écouter l’entrevue avec le président-directeur général de la Fédération des cégeps, Jean Beauchesne.

Le nouveau programme en arts et lettres entraînera un mouvement de personnel

Le remplacement du programme arts et lettres au collégial par le nouveau programme d’études en culture et en communications, à compter de l’année scolaire 2015-2016, entraînera des mouvements de personnel. Lire la suite

La (fausse) attractivité communicationnelle

Le Devoir de ce matin titre «Cégeps. C’est la fin du programme arts et lettres. La littérature n’est plus qu’une “option” dans le nouveau programme culture et communication» (p. A1-A10). Sous la plume de Lisa-Marie Gervais, on y apprend une modification en profondeur d’un des programmes en vigueur dans les collèges d’enseignement général et professionnel (cégeps) du Québec. Lire la suite

La littérature ne communique pas

L’art noyé dans la communication, par décret ministériel

On ne peut pas rester indifférent à cela, même si on est de l’autre côté de la planète, en Thaïlande (et sur le point de partir aux Philippines). Le ministre de l’Éducation du Québec Pierre Duchesne vient de décréter la disparition du programme d’Arts et lettres dans les cégeps du Québec. Lire la suite

Libre opinion – De l’inutilité des lettres

15 mai 2013 | Jean-François Bouchard – Président de l’Association nationale des éditeurs de livres (ANEL) | Éducation – En ces temps où l’économisme ambiant conditionne les discours dominants et imprègne la culture du quotidien, il est de bon ton de regarder de haut l’activité littéraire, quand ce n’est pas de la mépriser tout simplement. En compagnie des sociologues, les littéraires sont aux derniers rangs des utiles à la prospérité collective. À quoi servent les écrivains, les étudiants en lettres, les professeurs de littérature, les historiens du patrimoine écrit… ? À rien, point à la ligne ! Car le combat est toujours perdu d’avance dans une perspective utilitariste et instrumentalisée. Les littéraires et autres apparentés sont suspectés d’avoir « fait cela » parce qu’incapables de mieux. Ils auraient bien aimé médecine, génie ou comptabilité. Hélas, ils ont été obligés de se rabattre sur le dernier recours des indigents de la connaissance oiseuse. Il faudra compter sur d’autres (les meilleurs, c’est évident) pour assurer la croissance économique et mener la saine gestion de la collectivité. Dans la colonne des créditeurs : les pragmatiques ; dans la colonne des débiteurs : les rêveurs. La fourmi et la cigale. Lire la suite

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU GOUVERNEMENT

Programme d’études préuniversitaires Culture et communication – Un programme plus complet pour un meilleur arrimage avec l’université

QUÉBEC, le 8 mai 2013 /CNW Telbec/ – Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, M. Pierre Duchesne, tient à préciser que la révision du programme d’études préuniversitaires Arts et lettres, maintenant appelé Culture et communication, prévoit des cours de littérature.

L’ajout de 2 unités et de 30 heures d’enseignement pour un total de 705 heures en ce qui concerne la formation spécifique du programme Culture et communication permet de rattraper l’écart avec le programme Sciences humaines. Comme la précédente formation, celle-ci permettra toujours aux étudiants inscrits d’avoir accès aux programmes universitaires des domaines des arts, des lettres, des langues, des sciences de l’éducation et des communications.

« Le programme Culture et communication met l’accent sur le développement de compétences générales et permettra aux étudiants d’être formés adéquatement avant leur entrée à l’université. La culture s’y trouve à la fois dans son sens traditionnel, qui se rapporte aux arts et aux lettres, et dans son sens large, c’est-à-dire les éléments de culture et de civilisation qui caractérisent des sociétés, telles les langues. Le terme communication vient, pour sa part, rappeler que les arts, les lettres et les langues s’inscrivent dans un processus de communication », a fait savoir le ministre Duchesne.

Cette révision s’inscrit à la suite d’une vaste démarche d’élaboration et de consultation entreprise en 2009. Cette démarche, qui a fait appel à l’expertise d’enseignants du collégial de même que de directions des études des collèges et des universités, avait pour objectif de déterminer les attentes du milieu universitaire pour les diplômés du programme. Une analyse comparative du profil de formation attendu et du programme Arts et lettres a permis d’établir que le programme en vigueur ne répondait plus aux besoins de formation exprimés par le milieu. La refonte de ce programme d’études répond donc aux besoins de formation actuels des étudiants et présente un niveau rehaussé.

L’appellation Culture et communication vise à mieux refléter la diversité de la formation proposée dans l’offre de cours bonifiée. Le nouveau programme comprend sept options : les arts, la littérature, le cinéma, les langues, les médias, le théâtre ainsi qu’une option multidisciplinaire.

« Malgré son titre, aucun cours de littérature n’était obligatoire dans le programme Arts et lettres. Grâce à l’ajout de 30 heures d’enseignement, les étudiants qui veulent véritablement se concentrer sur la littérature pourront désormais le faire davantage », a mentionné le ministre Duchesne.

Soulignons que cette refonte, adoptée en avril dernier, peut faire l’objet d’une implantation dans les 62 collèges qui proposaient déjà le programme Arts et lettres dès l’automne 2013.

Source

culture_communication_01

Le document du projet du nouveau programme (PDF)

——

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , , ,
Publié dans Informations
One comment on “Le programme «Arts et Lettres» cède sa place à «Culture et communication» dans les collèges québécois
  1. […] Nous avons déjà dressé une revue de presse de ce sujet sous le titre «Le programme «Arts et Lettres» cède sa place à «Culture et communication» dans les collèges québécois». […]

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Ce site web est sous licence Creative Commons – Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.5 Canada (CC BY-NC-ND 2.5 CA)
Article explicatif au sujet de notre maison d’édition

Entrez votre adresse de courriel pour suivre ce magazine littéraire et être notifié par courriel des nouvelles publications.

Joignez-vous à 1 201 autres abonnés

Dossier « Les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci »
Dossier – Résultats du sondage « Les Québécois et leurs écrits »
TÉLÉCHARGEMENTS

Les documents PDF les plus populaires ci-dessous

Un petit détour – Vous êtes redirigés ici pour vous permettre de découvrir ce magazine en ligne avant de télécharger le document demandé. Tous nos documents à télécharger sont d’abord annoncés dans ce magazine. Abonnez-vous gratuitement (voir ci-dessous).

Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Follow Appui-livres on WordPress.com
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
Recherche par catégorie
%d blogueueurs aiment cette page :